40 is the new sexy :: Espace détente :: Les vieux papiers :: Anciens rp :: Rp abandonnésPartagez
Soirée pyjama mais entre filles (Gaelle)

Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Soirée pyjama mais entre filles (Gaelle)   Dim 11 Mar - 16:03

Mary & Gaëlle
Soirée pyjama mais entre filles



Il est 21h30 et à la maison, c'est la guerre. Encore. J'ai besoin de partir, de sortir, de fuir. On crit dans tous les sens, je cris aussi, avant de fuir en prenant la main de Jacob pour le rassurer dans sa chambre, lui chanter une berceuse et lui raconter une histoire. L'histoire de la famille qui a besoin de crier parce qu'ils s'entendent plus. Mais Jacob n'est pas débile, il finira par comprendre que j'lui mens. J'en peux plus, j'suis à bout. Je regarde maman qui veut voir comment va Jake « Il dort. J'vais chez Aidan » elle me regarde et déglutit. Oui, vaut mieux. Mon absence apaisera le courroux de Dylan. Il finira par arrêter de gueuler. Je fais mes affaires. J'essaye d'appeler Aidan. Il répond pas. J'appelle Gaelle et soupire de soulagement « Gaelle ... est-ce que ... j'peux dormir chez toi ? S'il te plait ? » demande je le cœur gros. Elle accepte. Elle est ma sauveuse. Bon sang, j'aimerais fuir chez elle avec Jacob et maman et qu'on y reste pour toujours. Je continue de bourrer mon gros sac de sport et je m'enfuis, je m'enfuis pour ce vendredi soir. Je dévale les escaliers, manquant de tomber, Dylan arrive en hurlant, mais j'suis déjà dehors, j'fuis déjà. Le coeur battant, je m'enfuis.

Arrivée devant la porte, il est désormais 22h et quelques minutes, Gaëlle m'ouvre. Elle ouvre à une jeune ado perdue et complètement fatiguée. Je rentre dans le hall et à peine la porte fermée, je laisse tomber mon sac méga lourd et m'enfuie dans ses bras pour y pleurer à chaudes larmes. Gaëlle, elle sait. Je la serre contre moi et je continue de pleurer à chaudes larmes, telle une enfant qui a besoin de sa maman pour la rassurer. Pour lui dire que tout va bien se passer qu'elle a plus rien à craindre, qu'elle est protégée. Vous savez, j'aime ma maman. Je l'aime de tout mon coeur. J'aimerais tellement le mieux pour elle, c'est une femme merveilleuse,c'est mon ange, mais j'aimerais qu'elle soit plus forte que ça et qu'elle arrive à vraiment fuir

Une fois la crise de larmes passées, j'hoquète et mon portable sonne « c'est ... maman » fis je en reprenant mon souffle pour lui répondre en contrôlant ma voix, pour pas qu'elle sache que j'ai pleuré. Mais elle le sait, une maman, ça sait tout. Elle dit rien sur ça. On discute rapidement et je raccroche «j'suis désolée de débarquer à la dernière minute, tu avais peut être un truc de prévu ... pardon ...j'savais juste pas où aller » mes yeux brillent et je sens mes larmes revenir à la surface. Mon coeur est brisé, c'est horrible. Je croise les bras, j'veux ma maman. Je déglutis et lève mon regard vers Gaelle « Merci d'être là » fis je reconnaissante, j'aurais aimé qu'Aidan soit là pour me blottir dans ses bras tel un chat pour qu'il me poupouille. Mais bon, c'est pas grave, ya Gaelle et c'est déjà énorme
©️ code par Nostaw.


Dernière édition par Mary-Ann Hasting le Ven 16 Mar - 16:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Gaelle Brinkerhoff
Admin sexy - L'âge n'a pas d'emprise sur moi
avatar

Messages : 1878
Métier : Gérante et propriétaire du Paddy's Teig, son propre concept dont elle est très fière. Elle y travaille seule, confectionne elle-même ses pâtisseries et se débrouille de la sorte. Pour le moment, elle ne souhaite embaucher personne, hormis quelques étudiants en périodes de vacances.
A Hamburg depuis : 35 ans, elle en avait 5, et elle y est toujours restée depuis. Elle habite le petit appartement situé au dessus de son pub.
Points : 147
Date d'inscription : 20/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t141-tu-ne-sais-rien-jean-n
MessageSujet: Re: Soirée pyjama mais entre filles (Gaelle)   Ven 16 Mar - 2:04

Soirée pyjama, mais entre fillesC’est un soir de semaine comme un autre. A cette heure-ci, le jour est déjà couché, les derniers clients sur le point de s’en aller. Un soir comme celui-ci n’est pas un soir où l’on reste boire un coup au pub, ou bien où l’on achète une petite douceur. Quoi que, un homme entre pour acheter un petit assortiment de quatre gâteaux. Me confie que c’est pour sa femme et ses deux filles. Je souris, attendrie, c’est adorable. Je lui laisse prendre le temps de choisir, et c’est à ce moment-là que mon téléphone portable se met à sonner dans la poche de ma veste. En voyant le client très indécis, j’en profite pour m’excuser et me dirige vers le porte-manteau pour vite attraper mon cellulaire. Généralement, je ne réponds jamais, surtout lorsque j’ai de la clientèle. Mais en voyant le prénom s’afficher sur mon écran, c’est par reflexe que je jette un regard vers l’homme qui se tient devant les étalages de pâtisseries, qui me fait signe de répondre. Il doit avoir compris. Je lui souris et je décroche. La voix tremblante de Mary-Ann me parvient aux oreilles pour une demande que je n’hésite pas à accepter. « Oui bien sûr bichette, t’as pas besoin de me le demander, tu sais ? » Pauvre enfant. Ce doit encore être le chaos chez elle. Alors c’est tout naturellement que j’accepte de l’héberger, aussi longtemps qu’elle le souhaite. Malheureusement, Aidan ne sera certainement pas là ce soir. Je suis certaine qu’elle aurait aimé le voir, mais ça tombait assez mal. Je range mon téléphone, et c’est avec un léger soupir que je retourne vers mon client. « Est-ce que vous avez pu choisir ? » Il acquiesce, et dans une boîte je pose les petites douceurs sur lesquelles il a jeté son dévolu. J’en rajoute deux en douce, un plus pour sa patience alors que je m’étais permise de répondre à mon téléphone portable. Il me remercie et c’est à ce moment-là que je me dis que des hommes comme lui, il n’en existe pas beaucoup. Sa famille a de la chance, contrairement à d’autres. Contrairement à Mary-Ann et à Rebecca, sa maman. Je le laisse me régler, et c’est dans d’aimables salutations qu’il quitte le Paddy’s Teig. Je ferme la porte derrière lui, change le « open » en « close » et au rythme des Pogues je commence à nettoyer les tables et le bar, tranquillement et à mon rythme.

Alors que je commence à rassembler les pâtisseries restantes pour les mettre au frais ou bien pour ce soir, j’entends que l’on frappe à la porte du Paddy’s. Pas de doute, c’est elle. Ça ne peut être personne d’autre. J’abandonne ce que je suis en train de faire et je lui ouvre sans me faire priver. L’image qu’elle me renvoie me fait un petit choc au cœur mine de rien, même si maintenant j’y suis habituée. Elle semble épuisée. Je lui souris doucement et la laisse entrer. A peine je tourne le verrou pour que personne n’ai l’idée de rentrer alors que le pub est fermé, je me retourne et Mary-Ann s’effondre dans mes bras. Je serre mon étreinte autour d’elle, déglutissant. « Sweetheart… » dis-je tristement, en anglais comme souvent, racines quand elles nous tiennent. « Tu es en sécurité maintenant, ça va aller. » J’essaye de la rassurer au mieux. J’aimerais lui dire que c’est fini, que tout ira bien. Oui c’est le cas, mais pour combien de temps ? A mon tour, je sanglote en silence, faute d’hypersensibilité. Je la laisse pleurer, car on a beau s’en cacher mais ça fait un bien fou de se débarrasser de toutes ces larmes parasites. Alors que je passe ma main dans son dos avec une tendresse maternelle, Mary-Ann reçoit un coup de fil. C’est sa maman. Je ne dis rien, la laissant répondre tout en profitant de cet instant pour sécher les quelques larmes qui ont trempées mes joues. Une fois qu’elle a fini, je lui souris de manière douce tandis qu’elle reprend la parole. « Ne t’excuse pas trésor, tu sais très bien qu’tu peux venir à la maison quand tu veux, t’as même pas besoin de m’prévenir pour ça. » Je marque une petite pause, et rajoute suite à ses dire : « Non je ne faisais rien du tout ce soir. Et comme je suis seule, je suis vraiment ravie d’avoir un peu de compagnie, surtout la tienne. » Je lui souris un peu plus, et elle me remercie. « C’est normal, voyons. Est-ce que ça va aller ? » Je m’inquiète. Beaucoup. C’est pas humain de subir des choses pareilles, et pourtout Mary-Ann se bat. J’ai beaucoup de peine pour elle et pour le reste de sa famille, j’aimerais tellement pouvoir faire quelque chose… Je prends un instant pour me ressaisir, essuyant une dernière fois mes yeux bouffis avant de la regarder. « Allez viens, va poser tes affaires à l’appart’ si tu veux, » dis-je en lui indiquant la porte qui ouvre sur les escaliers menant à l’appartement, tout en commençant à avancer. « Je dois finir de ranger mes gâteaux donc installe-toi au salon si tu veux, fait comme chez toi. » Nouveau sourire, qui se veut rassurant. « Ou reste avec moi, c’est comme tu veux ! »

© CRIMSON DAY // NP : Digital Daggers – Close your eyes


Things will go my way


BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Soirée pyjama mais entre filles (Gaelle)   Mar 27 Mar - 17:50

Mary & Gaelle
Soirée pyjama mais entre filles



Le fait que Gaelle me permette de me réfugier chez elle me rassure au plus haut point. Je vais pouvoir fuir, fuir ce cyclone de douleur, de cris et de malheur. Après avoir laissé maman et embarqué mes affaires, je fuis sans un regard à Dylan, sans lui parler. Rien. Toute façon il s'en cogne. Je marche rapidement avec mon sac à ds et mon sac en bandoulière ... oui j'ai pris mon ordinateur portable offert par ma marraine pour mon anniversaire et que je cache à la vue de Dylan. C'est comme mon téléphone portable, je l'avais reçu pour mon quinzième anniversaire en cachette par Gaelleet Aidan chez eux. Dès que je reçois quelque chose autre que des livres, je suis obligée de les cacher. Il serait capable de me les prendre et me les confisquer pour s'en servir. Il l'a fait avec mon ordinateur quand il l'a remarqué. Sauf qu'il l'a caché pour l'offrir à Jake quand il serait plus vieux. Donc j'ai dû user de stratagème pour le récupérer. Bref ... je dois être plus maligne. Parfois je le laisse chez Gaelle, voire souvent. Pour être tranquille. Dylan l'a pas remarqué, je doute même qu'il s'en souvienne.

Enfin bon. Une fois arrivée, je sonne et entre dans le pub. Une fois la porte verrouillée et mes affaires à terre, je fonds dans les bras de Gaelle pour lâcher prise et pleurer. Me libérer de ce poids qui me pèse de plus en plus. Je la serre contre moi, rassurée d'être dans ses bras. J'aurais tellement aimé que maman soit comme Gaelle. Vraiment. Gaelle me câline, me dit que je suis en sécurité, oh ça je le sais, pour ça que je pleure, pour ça que je me libère. Mon portable finit par sonner. Maman. Je réponds et en profite pour me calmer avant de lui raccrocher après un dernier je t'aime. Je regarde ensuite Gaelle, penaude, et m'excuse de débarquer ainsi. Je rougis et souris légèrement, telle une enfant, tout en hochant la tête. Je déglutis et la regarde de mes yeux de petit chat tristounet tout en enlevant les quelques larmes qui perlent mon visage. « oui ça va ... j'suis là donc ça peut que aller ... mais ... c'est triste de dire ça fin' ... de me sentir ici en sécurité lin de ma famille » la culpabilité me prend le coeur, je devrais pas dire ça, mais j'me sens pas en sécurité à la maison. Sauf quand Dylan est pas là. Même quand maman essaye de me défendre et prend les coups à ma place, j'me sens pas en sécurité. J'ai peur, peur pour maman, pour nous. Peur de Dylan que je déteste au plus haut point.

Je racle ma gorge et soupire doucement, prenant mes affaires pour les monter à l'appartement. je regarde Gaelle avant de partir et humecte mes lèvres  « bah ... je veux bien rester avec toi, j'vais juste monter tout ça t'emprunter ta salle de bain et je redescends » annonce je avec un petit sourire. Je sais que j'ai pas besoin de dire que je vas emprunter leur salle de bain ou demander l'autorisation, mais j'suis comme ça. Je finis par faire ce que j'ai annoncé. Après être monté, je fonce dans la chambre, envoyant des textos à Aidan qui me demande s'il veut qu'il rentre. Je souris, le coeur réchauffé, et lui annonce que non, j'embêterais sa maman et qu'il a pas besoin de s'inquiéter. Après avoir déposé mes affaires dans sa chambre, je fonce dans la salle de bain pour effectivement me doucher. Une bonne douche chaude qui fait réellement du bien. C'est juste trop agréable. Je soupire d'aise, en sors, après quelques minutes, me mets dans un pyjama tout doux et redescends auprès de Gaelle « Aidan est chou, il me demande si j'veux qu'il revienne, mais j'veux pas l'embêter » dis je en souriant. Je vais beaucoup mieux en même temps, je me sens chez moi ici « tu as besoin d'aide ? » demande je avec un grand sourire
©️ code par Nostaw.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Soirée pyjama mais entre filles (Gaelle)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soirée pyjama mais entre filles (Gaelle)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une soirée entre filles {Alexis}
» Après-midi entre filles [PV Lizzy]
» Sortie entre filles ou confessions intimes ? || Devis & Enoria.
» Katie et Veronica: Shopping entre filles
» « Soirée entre coloc's » ♣ Jaelyn, Mattei & Candice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
40 is the new sexy :: Espace détente :: Les vieux papiers :: Anciens rp :: Rp abandonnés-
Sauter vers:  
L'intégralité du forum appartient à ses administratrices: crackintime, London , Warren et Elsy. Toute reproduction partielle ou totale de son contenu est interdite.
© 40 is the new sexy