40 is the new sexy :: Espace détente :: Les vieux papiers :: Anciens rp :: Rp abandonnésPartagez
Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde

Invité
Invité
Anonymous

Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde Empty
MessageSujet: Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde   Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde EmptyDim 18 Nov - 11:39


Lorsque son réveil sonna une première fois, le jeune homme grogna. Il tâtonna pour retrouver la trace de son téléphone caché au milieu des oreillers et des draps. Il réussit après quelques secondes à le récupérer et à désactiver la sonnerie. Une fois le silence retrouvé, il retourna se blottir sous la couette, serrant contre lui la peluche d'un pokemon qu'il ne connaissait que de vue, n'ayant plus joué aux jeux après les premières versions. Cette série était une part importante de son enfance et un de ses amis avaient trouvé que lui offrir une peluche était une bonne idée. Sur le coup, Theo avait été moyennement content, même s'il la trouvait mignonne. Mais qu'allait-il faire d'une peluche à son âge, à part la laisser moisir dans un coin ? Pourtant après quelques temps, elle avait fini par tomber dans son lit -depuis l'étagère juste au dessus- et par instinct, il avait trouvé que c'était plus agréable de la serrer contre lui que son maudit traversin. Oui, il avait besoin de contact -que ce soit une couette, un traversin ou une peluche. Par contre lorsqu'il dormait avec quelqu'un, il finissait toujours par repousser la personne trouvant qu'il avait trop chaud après. Il était sacrément contradictoire mais tant pis.

Après trois réveils supplémentaires, Theo finit par émerger de sous sa couette. Si le premier était à une heure matinale, les suivants avaient largement repoussé l'heure du lever. Il devait être onze heures ou quelque chose comme ça. Le metteur en scène refusait de poser son regard sur l'écran tant qu'il se trouvait dans la pénombre de sa chambre. Il n'avait pas envie de s'exploser les yeux ! Alors assis sur son lit, il attendit que le temps passe et que sa motivation revienne. Il risquait d'attendre longtemps vu que ça faisait une semaine qu'il n'avait pas réussi à écrire quoi que ce soit. Il mettait toujours ses idées sur un carnet, balançant tout ce qu'il lui venait en tête avant de faire un tri. Mais là, la nouvelle pièce ne l'inspirait pas ! La précédente avait été un succès, un savant mélange d'une pièce contemporaine sur l'amour avec un aspect plus ancien, plus sauvage, qui montrait bien que l'amour n'avait pas d'époque. La foule avait été transcendée et les critiques avaient été majoritairement bonnes. Oui certains ne pouvaient s'empêcher de trouver ses approches un peu trop étranges, préférant les bonnes vielles pièces de théâtre avec les costumes d'époque et la scène aussi sobre que possible. Mais Theo aimait se démarquer, passer d'autres messages avec sa mise en scène. Généralement les idées ne manquaient pas et faire un choix devenait difficile. Mais pour une fois, il se sentait vide, rien ne l'inspirait. Et à cause de ça, il se laissait totalement aller, comme une petite dépression.

Repoussant la couette sur le côté, il se décida enfin à sortir du lit. Il se dirigea machinalement vers les toilettes, pour vider sa vessie, avant d'aller dans la cuisine pour se faire un thé ou un café. Il ne savait pas trop ce dont il avait envie. Il regarda donc les divers paquets un moment avant de laisser tomber. Il n'avait pas envie de choisir, il avait finalement pas faim ni soif. C'était comme s'il n'était qu'une coquille vide. Son manque d'inspiration commençait à déteindre sur tout le reste. Il avait beau savoir que c'était ridicule, il ne pouvait pas s'empêcher de se laisser aller.

Après un long soupir, il récupéra un sweat pour l'enfiler avant de sortir sur le balcon fumer. Le froid ne lui fit aucun effet, même s'il était en caleçon, comme si ses sensations étaient aussi inhibées que sa motivation et son inspiration. Il prit une taffe de la cigarette avant d'expirer longuement en fermant les yeux. Il jouait avec son briquet, le manipulant sans vraiment réfléchir. Le beau temps n'était pas au rendez-vous et le ciel gris ne faisait qu'empirer son impression de déprime. Sa famille devait s'inquiéter. Il ne répondait qu'à moitié -voire pas du tout- à ses messages mais il n'avait rien à dire. Le syndrome de la page blanche avait des effets dévastateurs chez lui. Finalement, il était un peu comme son père à se couper du monde quand ça n'allait pas. Mais lui, ça ne durait pas six ans à négliger tout son entourage. C'est une à deux semaines en cas de gros blocages, ce qui n'arrivait pas si souvent que ça !

"- Holly sweet pinata of santa Maria", Soupira-t-il en se laissant un peu plus aller sur le rebord du balcon. Il adorait cette expression mais il ne ressentait pas la même satisfaction en l'utilisant aujourd'hui que d'ordinaire. Il était vraiment au plus bas.
(c) Lil's



Dernière édition par Theophilus Jansen le Mer 21 Nov - 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Anonymous

Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde Empty
MessageSujet: Re: Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde   Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde EmptyMar 20 Nov - 22:10

« Oh et puis merde. » Elle s'était levée du canapé d'un bond sans prévenir après un dernier regard désespéré en direction de son téléphone. Il n'avait pas répondu. Évidemment qu'il n'avait pas répondu. Il ne répondait déjà plus beaucoup mais ces derniers jours il ne répondait plus du tout. Les réponses succinctes auxquelles elle avait droit parfois, elle ne les comptait pas. « Tu vas te faire renvoyer paître. » commenta sa cadette sans lever le nez de son livre. Elle savait très bien ce qu'elle comptait faire puisque Hilde avait évoqué cette possibilité la veille au soir et sa sœur le lui avait déconseillé. Ça ne servirait à rien selon elle, il ne répondait à personne et il avait sans doute besoin d'air. « Franchement, laisse. Qu'est-ce-que ça va changer ? Tu vas l'agacer, il va te le dire, tu vas te vexer et vous allez bouder chacun dans votre coin pendant des jours. Si c'est pour me retrouver au milieu de vos histoires, merci. » Brünnhilde n'écoutait déjà plus, elle avait commencé à mettre son manteau, bien décidée à ne pas se laisser aller à prendre en considération les recommandations de sa cadette. C'était inutile. Elle savait ce qu'elle avait à faire. Elle le connaissait. Elle le connaissait aussi bien que les autres et elle savait que derrière ses silences son petit frère appelait à l'aide.

Les silences de Theo, elle n'arrivait pas à s'y faire. Elle n'avait jamais su s'y faire. Pourtant ils devenaient de plus en plus monnaie courante, elle devait bien l'admettre. Cela n'avait pas toujours été ainsi. Mais à bientôt vingt-sept ans, il était temps de le laisser voler de ses propres ailes lui conseillaient certains. Conneries que voilà... Il restait son petit frère et elle savait, elle sentait quand il avait besoin d'elle. Même quand lui-même n'en avait pas conscience. Surtout quand il n'en avait pas conscience. Elle savait qu'il avait autre chose en tête ces derniers temps, l'écriture de sa nouvelle pièce après le succès de la première devait lui prendre une grande partie de ses journées. Il ne serait probablement pas contre un peu d'aide et de soutien, elle en était persuadée. Elle quitta donc l'appartement sous le regard désabusé de sa cadette qui préféra ne faire aucun nouveau commentaire.

Brünnhilde affronta donc la grisaille de cette matinée sans d'autre objectif que celui de rendre visite à son frère. Cela l’obsédait depuis déjà plusieurs jours et le fait que son dernier message reste lettre morte l'avait définitivement décidé à traverser la ville pour aller frapper à sa porte. C'était plus fort qu'elle, elle refusait de se trouver ainsi mise à l'écart. Elle ressentait un besoin viscéral de venir en aide à ceux qu'elle aimait et les voir mener leur vie sans lui accorder la moindre attention lui faisait perdre tout sens commun. D'ailleurs, le sens commun aurait voulu qu'elle se rende jusqu'à Alstadt en bus ou en tramway plutôt que d'y aller à pied comme elle était en train de le faire. Mais la fraîcheur grisante de cette journée avait au moins le mérite de l'apaiser et de lui remettre les idées en place. Lorsqu'elle arriva enfin à la porte de l'immeuble où vivait son frère, il était onze heures passées. Elle s'apprêtait à sonner à l'interphone lorsqu'elle entendit à quelques mètres d'elle, une voix qu'elle pouvait reconnaître entre mille. Elle leva la tête et tomba sur son frère en train de fumer à sa fenêtre. La cigarette... Combien de fois lui avait-elle dit d'arrêter cette saloperie ? « Salut. Tu me laisses monter ? » lui lança-t-elle alors sans vraiment lui laisser le choix malgré la question de circonstance.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Anonymous

Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde Empty
MessageSujet: Re: Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde   Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde EmptyMer 21 Nov - 18:03


"- Salut. Tu me laisses monter ?"

Perdu dans ses pensées, il redescendit sur Terre en entendant cette voix si familière qui s'adressait à lui. Il n'avait même pas besoin de baisser les yeux pour savoir qui parlait, c'était sa soeur, la plus grande. Elle était venue le secouer ou le secourir de sa déprime passagère -tout dépendait du point de vue. Mais pour Theo, l'arrivée d'Hilde n'était pas une bonne nouvelle. Il n'avait aucune envie de la voir, tout comme il refusait d'avoir la moindre compagnie. Il était au fond du trou et dans ces moments-là, il considérait qu'il était mieux seul. Il n'avait pas envie d'entraîner quelqu'un dans sa chute. Malheureusement, son aînée ne semblait pas vouloir comprendre ça et elle était tenace quand elle avait une idée en tête !

"- Ô Hilde ! Hilde ! pourquoi es-tu Hilde ?", Lança Theo après avoir expiré la fumée de sa cigarette, "Renie ton père et abdique ton nom ; ou, si tu ne le veux pas, jure de m'aimer, et je ne serai plus un Jansen."

Pourquoi sortait-il une tirade de Roméo et Juliette avec leurs noms ? Parce qu'il en avait envie. Tout simplement. Theo n'était pas le genre à penser à un truc et à le laisser moisir dans un coin de sa caboche. Il était de ceux qui se laissaient guider par leurs envies, quitte à passer pour un idiot. Mais c'était aussi une bonne façon de ne pas céder trop rapidement à sa soeur. Il était là, sur son balcon, à laisser l'air frais de la journée lui glacer le bout des doigts et des pieds, comme si le temps n'avait aucune importance. Il avait cette flemme immense qui l'empêchait de se bouger.

Par contre, sa tirade ne sembla pas faire l'unanimité puisque la voisine du dessus -celle qu'il appréciait tant...- venait de pointer le bout de son nez pour gueuler un coup.

"- Mais tu vas la fermer ! Y en a qui essayent de bosser !", S'exclama la jeune femme qui était bien trop stressée par ses examens pour son bien. Theo avait un mal fou à sympathiser avec elle, à tel point qu'il avait fini par abandonner l'idée d'y arriver.

"- Ô voisine hantée par de grands tourments ! Il est temps pour toi de retourner dans ton antre et de veiller sur tes cahiers enchantés !"

Un vague "Va te faire" suivi d'un claquement servit de réponse à Theo qui baissa enfin le regard vers sa soeur. Il la fixa un instant avant de soupirer. Avait-il le choix ? Non. Elle était là et elle ne bougerait pas avant d'avoir pu mettre un pied chez lui. Il décida donc d'écraser sa cigarette et de retourner à l'intérieur. Il alla jusqu'à la porte d'entrée et appuya sur le bouton pour déverrouiller la porte du bas. Sa soeur entendrait forcément le son qui lui indiquerait qu'elle pouvait entrer. Rien ne lui échappait et puis c'était leur petite routine quand il n'allait pas bien. Il laissa son doigt sur le bouton une bonne dizaine de secondes avant de relâcher et de déverrouiller sa porte. Il ne prit pas la peine de l'ouvrir, sa soeur arriverait à la retrouver facilement. Elle connaissait les lieux depuis le temps, même s'il ne l'invitait pas si souvent que ça.

Retournant dans son salon, Theo observa la vue qu'il avait depuis ses deux baies vitrées. Il avait la chance d'avoir un appartement dans une résidence calme. En plus, les trois immeubles qui composaient la résidence étaient disposés de façon à ne pas avoir un vis-à-vis désagréable, en les décalant les uns par rapport aux autres. Il y avait même des arbres qui bloquaient la vue. En été et au printemps c'était parfait. Mais les deux autres saisons, il y avait quelques arbres qui perdaient leurs feuilles.
(c) Lil's

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Anonymous

Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde Empty
MessageSujet: Re: Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde   Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde EmptyMer 28 Nov - 17:31

Elle ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel et d'esquisser un petit sourire amusé lorsqu'elle l'entendit déclamer ses vers. Du Theo tout craché. C'était plus fort que lui. La tirade n'était sans doute pas la mieux choisie les concernant mais y avait-il seulement réfléchi ? Elle venait sans doute de lui traverser l'esprit par le plus grand des hasards. Mais la douce de voix de son cadet ne semblait pas plaire à tout le monde dans son voisinage. La jeune fille qui vivait juste au dessus ouvrit sa fenêtre avec fracas pour lui exprimer ce qu'elle pensait de tout ça. La malheureuse semblait au bout du rouleau illustrant parfaitement ce que Hilde avait en tête, son frère ne devait pas être le voisin le plus discret qui soit, elle n'en n'était nullement étonnée. Elle baissa la tête pour étouffer un rire tandis qu'il envoyait l'autre paître. Quel petit merdeux quand il s'y mettait.

Lorsqu'elle le vit disparaître de son balcon, elle comprit qu'il allait lui ouvrir. Ils n'avaient échangé aucun autre mot et elle se demanda instinctivement si ce n'était pas mauvais signe... Elle attendit patiemment d'entendre le son de la porte d'entrée qu'on venait de déverrouiller. Sitôt le signal arrivé jusqu'à elle, elle s'engouffra dans le hall de la résidence en laissant le froid derrière elle et avala les marches qui la séparaient encore de l'antre de son frère. Elle frappa deux petits coups à la porte d'entrée pour lui signifier qu'elle était arrivée et entra sans y être invitée. Une fâcheuse habitude qu'elle ne parvenait pas à gommer. Mais elle estimait que c'était une perte de temps que d'attendre devant une porte qu'on allait forcément vous ouvrir. Lorsque son regard se posa sur le désordre ambiant – et le mot était particulièrement faible – elle fit son possible pour ne pas hurler mais son visage parlait pour elle. Elle ne voyait plus que ça, c'était terrible. Elle était si maniaque qu'elle pouvait aisément se laisser déconcentrer par un bol abandonné au fond d'un évier. Cette fois-ci la tâche était bien plus ardue.

Elle savait ce qu'il convenait de faire. Elle y était habituée. Inspirer un grand coup, ne plus accorder la moindre attention au désordre, afficher un large sourire, sauter au bras de son frère pour l'embrasser chaleureusement et enfin lui demander comment il allait et qu'elles étaient les nouvelles. Voilà ce que ferait le commun des mortels. Voilà ce qu'il conviendrait de faire. Mais même si elle refusait de le voir et de l'admettre, elle n'était pas comme le commun des mortels. « Bon sang, Theo !  C'est quoi...tout ça ? » Et sans même prendre le temps d'aller serrer son petit frère dans ses bras ni même d’ôter le manteau qu'elle avait sur les épaules, elle commença à rassembler les vêtements qui jonchaient le sol ou qui s'entassaient sur le canapé sans rien demander à qui que ce soit. « Tu pouvais pas m'appeler ? Tu sais très bien que je serais venue. » Elle aurait dû s'en douter, aussi submergé pouvait-il être par sa pièce, il était trop fier pour demander de l'aide. Sur ce point il était à l'opposé de leur cadet qui n'avait aucune notion d'indépendance ou d'autonomie. Mais ça lui allait très bien, au moins si elle se chargeait elle-même des choses, elle savait que c'était bien fait. « T'as de quoi lancer une machine au moins ? » lui demanda-t-elle par dessus son épaule.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Anonymous

Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde Empty
MessageSujet: Re: Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde   Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde EmptyJeu 29 Nov - 11:58


Sa soeur arriva dans l'appartement alors qu'il fixait la vue que lui offrait ses baies vitrées. Il refusa de détourner le regard pour croiser celui de son aînée. Elle était de toute façon bien trop occupée à râler sur le désordre ambiant pour s'intéresser à lui. Une chance pour lui puisqu'il n'était pas d'humeur à faire des câlins. Il avait repoussé il ne savait combien de personnes qui voulaient le voir ces derniers jours. Il était vraiment coincé dans son envie de ne rien faire, de se laisser complètement aller, comme si disparaître ne changerait rien au cours de la vie de ses proches. C'était complètement ridicule mais c'était plus fort que lui. Alors il haussa vaguement les épaules pour répondre à sa soeur. Lui même n'était plus sûr de la limite entre son bordel organisé et le désordre lié à sa déprime. Il n'était pas un manique du rangement mais il n'était pas non plus le genre à se laisser complètement déborder. Il avait besoin d'un minimum pour se sentir bien dans son habitation.

"- Tu pouvais pas m'appeler ? Tu sais très bien que je serais venue."

Cette fois, Theo détourna le regard vers sa soeur. Il secoua légèrement la tête avant de se diriger vers le canapé que la jeune femme venait de débarrasser de quelques vêtements. Comme s'il allait appeler à l'aide ! Il n'avait pas besoin de quelqu'un. Il voulait juste être seul et prendre le temps de se remettre tranquillement. Il pouvait s'en sortir. En tout cas, il tentait de s'en persuader. Il avait une certaine fierté. Surtout qu'il avait reproché à son père sa dépression alors il n'avait aucune envie d'admettre qu'il avait un problème lorsqu'il se laissait submerger par ses pensées négatives. Après tout, lui, il arrivait à s'en sortir au bout de quelques jours. Il ne laissait jamais ce genre de situations s'éterniser et il ne négligeait pas sa famille. Si quelqu'un avait besoin de lui, il était persuadé qu'il viendrait sans hésitation !

"- T'as de quoi lancer une machine au moins ?
- Dans le placard sous l'évier", Soupira-t-il en se laissant tomber sur le canapé. Il attrapa un coussin et le serra contre lui. Il se rendait compte qu'il n'avait pas fait de courses depuis un moment. Son réfrigérateur et ses placards devaient être bien vides. Mais était-ce bien grave ? Il n'avait pas vraiment faim. Et si jamais il désirait manger quelque chose, il pourrait toujours se faire des pâtes. Il en achetait toujours trop. Mais était-ce sa faute s'il se laissait séduire par les lots de trois paquets ? Après tout, ça pouvait se conserver pendant des années, contrairement aux fruits et aux légumes.

"- Tu fais la lessive si tu veux, je te force en rien, mais tu touches pas à mes livres. Ils sont bien où ils sont."

Il pourrait toujours dire à sa soeur de ne pas s'occuper de ses affaires c'était plus fort qu'elle, alors il la laissait souvent faire quelques trucs. De toute façon, il n'avait clairement pas la force de s'opposer à elle. Il était même persuadé que si elle touchait à ses livres, il n'aurait même pas la foi de lui dire quelque chose. Son regard s'était perdu sur une pile de livres qui s'était écroulée, se mêlant à ses affaires éparpillées. Il avait vraiment perdu le contrôle. Mais même cette vision ne le poussa pas à croire qu'il avait besoin d'aide de toute urgence pour ne pas sombrer dans un état encore plus dépressif.

Son portable se mit à sonner depuis la chambre où il l'avait abandonné. Theo ne fit même pas mine de se lever pour aller le récupérer. Il connaissait cette sonnerie par coeur. C'était celle qu'il attribuait aux auteurs avec qui il travaillait sur une pièce. Cet appel ne faisait que lui rappeler qu'il n'avait pas avancé d'un pouce. Mais il n'avait pas d'idées, pas de muse. Rien ! Il était bloqué sur une page blanche, la hantise de tout artiste. Il ne comprenait pas comment ça pouvait arriver alors qu'il débordait toujours d'idées. Alors il espérait laisser couler l'affaire le temps de retrouver un regain d'inspiration et quelques idées. Mais son téléphone se remit à sonner. Theo se leva et alla dans sa chambre pour le récupérer. Sans la moindre hésitation, il retira le cache derrière l'appareil et retira la batterie avant de laisser retomber le tout sur son lit. Il aurait pu l'éteindre mais l'agacement l'avait poussé à une solution plus brutale.

"- Bon, ben je vais être injoignable pendant quelques jours", Lança-t-il en passant à côté de sa soeur alors qu'il retournait à sa place sur le canapé.
(c) Lil's

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Anonymous

Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde Empty
MessageSujet: Re: Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde   Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde EmptyDim 2 Déc - 14:32

Elle entassa tout le linge sale dans la machine, dut en retirer à contrecœur pour ne pas trop en mettre puis ouvrit le placard sous l'évier selon les indications de son cadet et prit de quoi lancer une lessive. Elle claqua ensuite le hublot d'un coup sec et appuya sur le bouton ''programme rapide''. Si elle voulait pouvoir lancer deux machines elle n'avait pas de temps à perdre. Elle entendit vaguement Theo lui demander de ne pas toucher au reste, à savoir ses livres et elle dut faire un effort surhumain pour ne pas poser les yeux sur la pile de livres qui s'était écroulée et qu'elle avait repéré aussitôt qu'elle était entrée. Elle ne voulait pas le mettre en colère immédiatement. Elle s'occuperait des livres en dernier. Il ne voulait pas qu'elle y touche mais il ne devait pas avoir envie de les voir ainsi éparpillés dans l'appartement. S'il les trouvait rangé, il serait sans doute plus soulagé qu'en colère.

« Tu ne me forces en rien, Theo. Je te l'ai déjà dit. Si je te propose mon aide c'est que ça me fait plaisir. » lui répondit-elle alors qu'elle était retournée vers l'évier et qu'elle s'était emparée de l'éponge qui semblait avoir fait son temps. Un filet d'eau chaude coula alors sur ses mains tandis qu'elle commençait à faire la vaisselle. « Tu sais très bien que quand je ne travaille pas, je suis joignable. Même quand je suis au travail d'ailleurs... Il te suffit de me laisser un message si tu veux que je pa...sse. »

Elle n'avait pas fait attention tout de suite qu'elle parlait dans le vide. Elle tournait le dos à son frère et n'avait donc pas vu qu'il avait quitté la pièce pour rejoindre sa chambre d'où on percevait la sonnerie de son téléphone. Elle tiqua. Ce n'était pas dans ses habitudes de se taire. Elle ne faisait pas le ménage avec autant de facilité d'ordinaire. La sonnerie cessa brutalement mais la voix de son frère ne lui parvint pas. Il avait raccroché sans même prendre la peine de répondre à l'appel. « Bon, ben je vais être injoignable pendant quelques jours. » Cette fois-ci elle se retourna pour le suivre des yeux et le voir s'affaler sur le canapé. Depuis combien de temps ne l'avait-il pas quitté ? songea-t-elle alors en apercevant pour la première fois l'étrange lassitude qui se lisait sur les traits de son cadet. Elle coupa l'eau et laissa la vaisselle en plan. « Theo, tout va bien ? » finit-elle par lâcher avec inquiétude.

Elle secoua ses mains afin de les sécher un peu, n'ayant aucun torchon sous la main puis se tourna complètement vers son frère. Elle était encore appuyée contre le meuble de l'évier, préférant pour l'instant instaurer une distance de 'sécurité'. Elle savait qu'il était bien moins tactile qu'elle ne l'était et elle réprimait donc du mieux qu'elle pouvait l'envie dévorante qu'elle avait de se jeter sur lui et de l'étreindre comme elle le faisait lorsqu'il était enfant et qu'il se réveillait d'un cauchemar. « Theo ? Hé, je te parle. C'est quoi le problème ? » demanda-t-elle alors avec douceur.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Anonymous

Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde Empty
MessageSujet: Re: Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde   Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde EmptyMar 4 Déc - 22:03


Comment sa soeur pouvait-elle apprécier venir ici pour s'occuper du rangement ? Ça le dépassait ! Il avait laissé l'appartement dans un état effroyable. Il en avait conscience au fond de lui mais tant qu'il pouvait bouger et vivre c'était encore potable, non ? Il essayait de s'en persuadé malgré les piles de livres qui s'effondraient de part et d'autres de la pièce. Il ne regardait même plus les vêtements et les autres affaires qui traînaient partout. Heureusement Hilde avait déjà dégageait une bonne partie en ramenant les habits de son frère du côté de la machine à laver. Rien que ça allait retirer une épine du pied du jeune homme qui commençait à se demander s'il n'allait pas commander de nouveaux habits ou en piquer à sa voisine du dessus. Elle avait un style horrible mais son pyjama "pilou-pilou", comme elle l'appelait, serait parfait pour hiberner dans son appartement. Encore fallait-il que Theo trouve la force de subtiliser l'habit...

À nouveau affalé sur le canapé, le jeune homme laissa son regard se perdre dans le vide. Sa soeur n'avait pas besoin de lui pour ranger l'appartement. Elle se débrouillait même mieux sans ses commentaires ou ses interventions. Après tout, Theo considérait qu'il était très bien comme ça. Il ne se rendait pas compte à quel point ses épisodes dépressifs pouvaient être terribles s'il ne se bougeait pas un peu. Il pouvait facilement sombrer dans un espace temps complètement différent comme si tout s'arrêtait pour lui, pour le laisser respirer. Même s'il savait que c'était impossible, il préférait se persuader que c'était ça plutôt que d'affronter la réalité, celle où il piétinait pendant que le reste du monde le distançait.

"- Theo, tout va bien ?", Lui demanda sa soeur, visiblement inquiète, "Theo ? Hé, je te parle. C'est quoi le problème ?"

Il poussa un long soupir avant de poser son regard sur elle. Elle n'osait pas l'approcher, il le sentait. Il n'était pas le plus tactile avec sa famille. Il réservait ça à ses partenaires d'un soir. Il trouvait ça plus facile avec des personnes qu'il ne connaissait pas et qui ne le connaissaient pas. Même si Jansen était un nom connu, peu de monde savait ce qui se passait réellement dans sa vie, dans sa tête. Même si avant il aurait été le genre à se jeter dans les bras de sa soeur si ça n'allait pas, aujourd'hui, il se sentait mieux en gardant ses distances. C'était comme un moyen de se protéger.

"- Quel problème ?"

Feindre l'ignorance semblait le plus facile pour lui, mais en réalité, il se protégeait pour ne pas affronter la réalité. Il n'avait pas envie d'admettre qu'il était comme son père, surtout que se laisser aller comme ça à cause de son travail, c'était ridicule !

"- J'ai juste pas eu le temps de ranger, j'étais pris par le boulot. Je vois vraiment pas le souci. Et puis faut que je me concentre donc autant couper le téléphone."

De belles excuses ... Mais il y avait une part de vrai dedans. Il était en proie à un violent manque d'inspiration qui commençait à le bouffer alors il ne devait pas se laisser distraire pour pouvoir enfin avancer. Malheureusement la déprime semblait plus forte que son envie de réussir à retrouver des idées pour la pièce en cours. Il avait besoin de sortir et de provoquer ce pic d'adrénaline qu'il adorait ressentir avant de se plonger dans un nouveau travail. Il se sentait tout de suite plus inspiré quand ça arrivait.

"- Alors si tu veux ranger, tu peux le faire, je m'en fous honnêtement. J'ai juste besoin de calme pour travailler."

Repousser sa soeur semblait être le meilleur moyen de continuer à se voiler la face. Il était bien dans son cocon de mensonges.
(c) Lil's

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Anonymous

Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde Empty
MessageSujet: Re: Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde   Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde EmptyJeu 21 Fév - 15:41


Cet idiot, elle le connaissait par cœur. Le voir jouer les indifférents et les naïfs, tout ceci ne l'étonnait guère. Il était comme ça Théo, toujours à se voiler la face et à nier les évidences quand il le pouvait. Un trait caractéristique des Jansen, à n'en pas douter. Même si l'aînée de la fratrie s'excluait volontiers (et à tort) de cette équation…

« Si tu le dis. »
se contenta-t-elle de répondre, pas convaincue le moins du monde. Mais elle n’avait pas envie de discuter immédiatement. Sa sœur avait raison sur ce point, l’affronter aussitôt c’était se le mettre à dos inutilement et ne rien en tirer de plus. Tous deux s’adoraient. Il était son cadet direct, le premier de ses frères et sœur qu’elle ait eu la chance de tenir entre ses bras alors qu’elle n’était elle-même pas plus haute qu’un pouce. Le premier qu’elle enveloppa de son amour débordant sans même s’en apercevoir. Le premier de ses camarades de jeu, le premier de ses confidents. Et pourtant, un fossé s’était creusé entre eux. Elle ne pouvait l’ignorer. Et toutes ses tentatives pour le combler semblait au contraire le rendre plus profond encore.

Mais Hilde, elle aussi se voilait la face.

« Je te laisse travailler tranquillement dans ce cas. » Vaincue, pour un temps, elle se retourna et entreprit de poursuivre ce qu’elle avait commencé un peu plus tôt. Elle alluma de nouveau le robinet et retourna à sa vaisselle sans ajouter un mot. Les deux Jansen se murèrent dans le silence pendant quelques minutes, craignant sans doute de troubler le ‘cessez-le-feu’ qu’ils avaient eu l’intelligence d’instaurer avant qu’il ne soit trop tard.

Perdue dans ses pensées (dont le principal sujet était son frère), la rouquine ne parvenait pas à déterminer à partir de quel moment la situation lui avait définitivement échappée. A partir de quel moment, son petit frère avait cessé d’être un petit garçon. A partir de quel moment il avait jugé qu’elle lui était devenue… inutile ? Ce mot lui arrachait le cœur. Sa plus grande crainte était-elle sur le point d’arriver ? Ou son déclin avait-il commencé depuis trop longtemps pour qu’elle puisse l’endiguer ?

Elle se refusa d’y penser plus longtemps.

« Ta nouvelle pièce avance bien alors ? » demanda-t-elle finalement pour se trouver une certaine contenance, incapable de supporter davantage ce silence qui devenait trop oppressant. Il éveillait en elle des pensées qu’elle ne supportait pas et des angoisses qu’elle pensait avoir vaincues. Inutile… Voilà donc tout ce qu’elle était devenue ? Oui, il volait de ses propres ailes. Il avait du succès, de l’argent, des amis, des aventures, … Elle en ignorait les trois-quarts, elle n’était pas dupe. Il n’avait désormais plus vraiment besoin d’elle. Elle ne le supportait pas. Elle le supportait d’autant moins qu’elle savait que les autres suivraient bientôt cette voie. Ses mains tremblaient sous l’eau tiède.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Anonymous

Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde Empty
MessageSujet: Re: Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde   Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde EmptySam 23 Fév - 14:36


La honte aurait du l'envahir, il ne pouvait pas continuer à se voiler la face et à laisser sa dépression prendre le dessus, mais c'était plus facile à dire qu'à faire. Là, il pouvait faire mine que tout allait bien pour lui, qu'il était juste occupé par le travail, alors qu'au final à part occuper son esprit son boulot n'avançait pas d'un pouce. Il détestait vraiment ces périodes où toute son inspiration se volatilisait pour l'abandonner, un peu comme leur père lorsqu'il avait perdu sa femme. Au lieu d'être là pour ses enfants, il s'était enfermé dans sa bulle pour se remettre de cette tragédie, sans penser que Theo et le reste de la fratrie en souffraient aussi. Quel égoïste ! Et pourtant le metteur en scène avait tendance à faire un peu pareil en s'isolant.

« - Super », Grogna-t-il en continuant de fixer le plafond. Sa sœur voulait le laisser travailler mais lui n'avait pas envie de se lever pour récupérer de quoi écrire, il savait qu'il n'avancerait à rien. Malheureusement s'il ne faisait pas mine de bosser, il allait se prendre une réflexion ou avoir son aînée sur le dos, inquiète, hors de question ! Il n'avait pas besoin de culpabiliser plus, il savait qu'il traînait assez et que plus le temps avançait, plus il se sentait rongé de l'intérieur. Bon sang, pourquoi ça devait lui tomber dessus maintenant ? Pourquoi lui ?

Retenant un long soupir, Theo se laissa rouler sur le côté pour poser ses jambes au sol et pouvoir ainsi se lever. Il mit quelques instants avant de vraiment se redresser, faisant mine de chercher quelque chose du regard, puis il se dirigea vers ce qui ressemblait à un bureau couvert de papiers en tout genre. Il n'y avait pas que des feuilles où il avait noté des idées sans intérêt et inutiles, il y avait aussi un certain nombre de courriers qu'il avait ouvert ou non. Il avait au moins fait l'effort de repérer les émetteurs importants et ceux qui attendraient la fin de sa déprime, histoire de ne pas louper un paiement et de devoir payer des intérêts. Vu l'avancée de son travail, il s'attendait presque à ne plus avoir le moindre sous pour terminer le mois. Ça commençait sérieusement à l'angoisser.

Ce fut qu'une fois installé sur une chaise devant la table du salon avec quelques feuilles vierges, un stylo et son enceinte qu'il comprit la bêtise qu'il venait de faire en éteignant son téléphone. Son portable lui servait de lecteur MP3. Quel con, pensa-t-il en refusant d'allumer son ordinateur car il n'était pas prêt à voir ses mails pour le moment. Il savait que certains auraient tenté leur chance en lui envoyant un message par Internet en voyant qu'il n'était pas joignable sur son téléphone. Cette fois-ci il laissa un soupir lui échapper avant passer sa main sur son visage. Il n'y arriverait pas.

« - Ta nouvelle pièce avance bien alors ? »

La voix de sa sœur eut l'effet d'une claque, elle venait de toucher le fond du problème alors qu'il avait clamé haut et fort, quelques minutes auparavant, que tout allait bien. Il était foutu. Il n'avait pas envie de mentir à ce sujet mais il n'avait pas plus envie de s’épancher sur le sujet, il connaissait assez bien Brünnhilde pour savoir comment cette histoire allait se terminer.

« - Bien ? Non. Mais bon ça va venir. »

Ou pas. Il n'y croyait plus et ça se sentait, il avait perdu cet enthousiasme qui le caractérisait à chaque fois qu'on lui parlait de théâtre. Il avait vraiment envie de retrouver la passion qui l'animait et d'oublier cette mauvaise période à se torturer les méninges pour secouer son imagination. Mais pour le moment, il devait aussi gérer son aînée et sa curiosité maladive.

« - Et plutôt que de me déconcentrer, pourquoi ne pas me dire que tu veux juste prendre le thé et discuter ? Bon même si ça m'intéresse pas. Mais on peut toujours sortir et aller boire un coup ensemble ce soir ! Comme ça tu me laisses bosser un peu et on pourra profiter un peu plus de la présence de l'autre. »

En disant ça, il avait l'impression de s'être tiré une balle dans le pied, il ne voulait pas sortir. Cela faisait plusieurs jours qu'il était resté enfermé et l'envie de mettre les pieds dehors était inexistante maintenant. Il avait peur de franchir le seuil de la porte comme si quelqu'un allait lui reprocher de prendre l'air au lieu d'essayer d'avancer sur sa pièce. Il était mieux dans sa zone de confort, au moins à part quelques personnes qui connaissaient son adresse, personne viendrait le harceler. Personne exceptait sa sœur qui ne voulait pas comprendre qu'il voulait être seul pour le moment.
(c) Lil's

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde Empty
MessageSujet: Re: Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde   Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Things are kinda falling apart and so I am ♦ ft Hilde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Flavia Albina ¤ Real things in the darkness seem no realer than dreams...
» Help seems to always come late when it comes at all. We are in deep trouble
» What the first Black President of the United States should know about Haiti
» MUSE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
40 is the new sexy :: Espace détente :: Les vieux papiers :: Anciens rp :: Rp abandonnés-
Sauter vers:  
L'intégralité du forum appartient à ses administratrices: crackintime, Elsy, London et Aqualuna. Toute reproduction partielle ou totale de son contenu est interdite.
© 40 is the new sexy