40 is the new sexy :: Espace détente :: Les vieux papiers :: Anciens rp :: Rp abandonnésPartagez
Kai * Soirée de mondanités

Astrid Morel
Admin sexy - L'âge n'a pas d'emprise sur moi
Astrid Morel

Messages : 198
Métier : Auteur
A Hamburg depuis : Juin 2017
Points : 758
Date d'inscription : 22/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Kai * Soirée de mondanités   Sam 2 Juin - 23:01

La jeune femme jette un dernier regard à son miroir plein pied, avant de sortir de sa chambre en attrapant sa pochette. Elle est bien élégante ce soir. Il faut dire qu'elle doit voir Lysander, et même si elle ne veut pas le séduire car elle respecte le couple qu'il forme avec Aiden, la demoiselle n'a tout de même pas envie qu'il la voit négligée. Ensuite, la jeune femme doit le voir parce que l'éditeur, qui publie son livre en Allemagne par ailleurs, l'a convié à une soirée dans la salle des fêtes, organisée par la maison d'édition, avec les employés et les auteurs en vogue de la maison. Astrid a conscience qu'elle va y rencontrer du beau monde, voire très probablement des auteurs qu'elle a lu, qu'elle apprécie, pour peu qu'ils soient traduis en français car elle admet ne pas être encore suffisamment familière de la langue de Goethe pour lire des ouvrages en langue allemande.

Il ne faut pas longtemps à Astrid pour arriver sur les lieux et après s'être garée, elle entre rapidement dans la salle où se déroulent les festivités et ne manque pas de chercher Lysander qu'elle rejoint rapidement, pour le féliciter pour cette soirée et le saluer, bien évidemment. Rapidement, l'homme pose une main dans son dos pour l'entraîner élégamment vers le bar, où elle prend une coupe de champagne et il lui fait rapidement savoir que Jasper Woods, l'un des rares auteurs allemand qu'elle a déjà lu, est présent ce soir. La jeune femme toussote par ailleurs comme Lysander l'entraîne en parlant de la présenter.

«- Bonsoir... Monsieur Woods.» répond la demoiselle.

Astrid salut l'auteur et le gratifie d'un sourire, comme Lysander vient de la conduire à un homme d'un certain âge, qui lui fait penser à une version un peu plus jeune de son grand père. Et Lysander l'abandonne là, face à cet homme, en partant s'occuper d'autres de ses convives.

«- Ainsi c'est vous... j'ai lu votre second roman policier. Je n'ai pas tout compris, à cause de la langue mais il était néanmoins agréable.» bredouille-t-elle dans un allemand qu'elle espère plus ou moins juste, marqué de son accent Français cependant.


@Kai Blumenthal


Revenir en haut Aller en bas

Kai Blumenthal
Heureux pour mon âge
Kai Blumenthal

Messages : 798
Métier : directeur du musée, écrivain sur son temps libre.
A Hamburg depuis : plus de quarante ans.
Points : 3570
Date d'inscription : 07/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t68-dein-gesicht-in-der-mit
MessageSujet: Re: Kai * Soirée de mondanités   Mar 5 Juin - 16:12

Une coupe de champagne dans une main, l’autre triturant nerveusement l’un de ses boutons de manchettes, Kai a du mal à tenir en place. Il a l’impression de flotter sur un petit nuage, et en même temps que le sol va s’ouvrir sous ses pieds et l’engloutir.
Il n’a pas l’habitude de ce genre d’évènement, il n’a pas l’habitude qu’on voit son visage. Il préfère de loin rester anonyme, bien caché derrière ses livres, seule image qu’il ait jamais renvoyé à ses lecteurs. Il essaye de se rassurer en se disant que ce soir il est Jasper Woods, et Kai Blumenthal, lui, peut retourner se cacher dans un coin de sa tête.
Il se retourne en entendant quelqu’un l’appeler et se retrouver nez à nez avec son éditeur, accompagné d’une jeune femme aux longs cheveux blonds.
« Bonsoir... Monsieur Woods. » Elle sourit mais semble quelque peu déboussolée, elle aussi.
« Bonsoir, ravi de vous rencontrer. Mademoiselle Morel, c’est bien ça ? » répond-il aussitôt, tout en serrant la main qu’elle lui tend. Elle aussi, il a lu son premier roman. Il essaye de ne pas laisser paraître sa nervosité. Tant de beau monde est présent ce soir, tant d’écrivains renommés dont il a, pour certains, lu presque toutes leurs œuvres.
Il a un peu l’impression de n’être qu’un bébé-auteur à côté d’eux. Mais il est heureux, il n’y a rien de plus gratifiant que de pouvoir se dire qu’il a su gagner sa place parmi eux.
« Ainsi c'est vous... j'ai lu votre second roman policier. Je n'ai pas tout compris, à cause de la langue mais il était néanmoins agréable. » bredouille son interlocutrice dans un allemand approximatif et nuancé d’un charmant accent français.
« Eh bien, merci, je suis content qu’il vous ait plus. » Son visage se fend aussitôt d’un large sourire, empli d’une pointe de fierté, mais surtout d’une joie sincère. Et, quelque part, d’une once de surprise, également. Il a toujours du mal à réaliser le succès qu’a connu son second roman, tout simplement parce qu’il ne s’y attendait pas.
Tout cela a commencé comme un simple hobby, un moyen de se vider l’esprit et de s’occuper après ses journées de travail chargées, après le vide laissé dans sa vie par son divorce. Et petit à petit, au fil des années, ce simple passe-temps est devenu bien plus que ça.
Mais il n’aurait jamais imaginé devenir célèbre, il était déjà bien content d’avoir réussi à trouver un éditeur, à l’époque.
« La traduction française est en cours, elle devrait être disponible en librairie dans quelques mois. » lui assure-t-il avec tout le sérieux du monde. Être traduit dans plusieurs langues, encore quelque chose dont il n’aurait même pas osé rêver, quelques années auparavant.
Tout ce qu’il espère, c’est que son prochain roman connaîtra autant de succès auprès de ses lecteurs. Il a toujours peur de décevoir.
« Souhaitez-vous une coupe de champagne ? » demande-t-il à la jeune femme, tout en hélant un serveur qui passe à côté d’eux, chargé d’un gigantesque plateau garni de dizaines de coupes.
Il a posé la question en français, pour essayer de la mettre plus à l’aise. Et en espérant que ce qu’il lui reste des quelques années qu’il a passé en France soit suffisant pour tenir une conversation correctement.
(c) nightgaunt

Spoiler:
 


(diese Welt ist geil, denn ich hab’ alles was ich brauch) und ich will hier nie wieder raus, solange ich hier bin mach ich das Beste draus.


Dernière édition par Kai Blumenthal le Mar 10 Juil - 20:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Astrid Morel
Admin sexy - L'âge n'a pas d'emprise sur moi
Astrid Morel

Messages : 198
Métier : Auteur
A Hamburg depuis : Juin 2017
Points : 758
Date d'inscription : 22/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kai * Soirée de mondanités   Mar 5 Juin - 18:26

La jeune femme hoche la tête comme son interlocuteur prend la main qu'elle lui tend, en la saluant à son tour, lui faisant confirmer son nom de famille, ce à quoi la jeune femme répond par un léger hochement de la tête. Et elle cherche quelque chose à dire pour ne pas rester sur un silence après cela, se tournant rapidement, de ce fait, vers leur métier commun d'écrivain, puisqu'elle a lu le livre de son interlocuteur. Même si elle a eut quelques soucis du fait de la langue allemande qu'elle ne maîtrise pas des masse. Il n'en reste pas moins qu'elle a apprécié l’œuvre et peut adresser un compliment sincère à l'auteur de ce dernier, qu'elle rencontre donc ce soir. Et l'homme semble comprendre les problèmes de la jeune femme avec la langue Allemande qui n’est pas sa langue de naissance et lui pose donc quelques légers problèmes en général dans ses lectures, puisqu'il la prévient que le livre est en cours de traduction en Français, si bien qu'il sera bientôt sur les étagères de toutes les bonnes librairies de France. La demoiselle risque donc de se faire envoyer un colis par ses parents, très prochainement.

«- Je me le ferait envoyer sans faute pour comprendre alors les dernières nuances qui m'ont échappées !» assure la demoiselle.

Comme il lui demande si elle veut une coupe de champagne, alors qu'un serveur passe et qu'elle a finit la sienne, la demoiselle accepte et pose le verre vide pour en prendre un plein tout en se faisant la réflexion tout de même qu'elle ne doit pas abuser de cette douceur pétillante sous prétexte que c'est bon. Mais elle est surprise d'entendre son interlocuteur s'exprimer dans la langue de Molière, comme elle ne le suspectait pas de savoir parler Français. Elle est évidemment surprise de cela, curieuse de savoir où il a apprit cette langue.

«- Vous parlez français !?» s'étonne-t-elle donc en portant sa coupe à ses lèvres qu'elle humecte légèrement de ce liquide doré au goût fruité. «Je ne m'y attendais pas. Pour une surprise ça en est une c'est le moins que l'on puisse dire ! Et d'où cela vous vient-il ?» demande la jeune femme curieuse.


Revenir en haut Aller en bas

Kai Blumenthal
Heureux pour mon âge
Kai Blumenthal

Messages : 798
Métier : directeur du musée, écrivain sur son temps libre.
A Hamburg depuis : plus de quarante ans.
Points : 3570
Date d'inscription : 07/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t68-dein-gesicht-in-der-mit
MessageSujet: Re: Kai * Soirée de mondanités   Mar 10 Juil - 20:58

« Je me le ferai envoyer sans faute pour comprendre alors les dernières nuances qui m'ont échappées ! » lui assure la demoiselle.
Kai n’a même pas les mots pour exprimer à quel point cette simple phrase le touche. Il a toujours été si hésitant à partager ses écrits, de peur de décevoir, de ne pas être à la hauteur.
Savoir que ses lecteurs sont aussi investis dans ses histoires, avec ses personnages, et aussi avides de les comprendre, c’est probablement le plus beau cadeau qu’on puisse lui faire. Bien plus qu’il n’aurait osé espérer.
« Je m’assurerai personnellement que vous la receviez dès qu’elle sera éditée, c’est promis ! »
Il dépose sa coupe de champagne vide sur le plateau que lui présente un serveur et s’empare de deux nouvelles coupes, dont une qu’il tend à Astrid.
« Vous parlez français !? » Elle semble totalement abasourdie, et Kai sourit, satisfait du petit effet qu’il vient de produire.
Ça n’a pas été facile pour lui d’apprendre le français et il lui est toujours resté un accent à couper au couteau qu’il n’a jamais su gommer. Mais il n’a pas a rougir de son niveau, bien qu’il n’ait pas parlé la langue depuis un moment.
L’époque où il vivait en France lui semble si lointaine, à présent. Sa femme et lui étaient mariés depuis à peine deux ans, à l’époque. Il a presque l’impression que c’était une autre vie, tant celle qu’il vit à présent est différente.
« Je ne m'y attendais pas. Pour une surprise ça en est une c'est le moins que l'on puisse dire ! Et d'où cela vous vient-il ? » Un sourire un brin nostalgique s’accroche toujours à ses lèvres. Il ne regrette pas ce qu’il fait ni où il est maintenant, pourtant.
« J’ai vécu pendant quelques années à Paris, explique-t-il, j’étais professeur d’Histoire de l’Art à la Sorbonne. » Il se rend compte qu’enseigner lui manque un peu, au fond. Il se demande parfois s’il n’aurait pas mieux fait de le rester.
Mais directeur de musée – et pas n’importe lequel, en plus – ça lui va très bien aussi. En plus, il n’imagine même pas où il trouverait le temps d’écrire ses romans s’il devait en parallèle passer du temps à préparer des cours et corriger des centaines de copies.
(c) nightgaunt


(diese Welt ist geil, denn ich hab’ alles was ich brauch) und ich will hier nie wieder raus, solange ich hier bin mach ich das Beste draus.
Revenir en haut Aller en bas

Astrid Morel
Admin sexy - L'âge n'a pas d'emprise sur moi
Astrid Morel

Messages : 198
Métier : Auteur
A Hamburg depuis : Juin 2017
Points : 758
Date d'inscription : 22/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kai * Soirée de mondanités   Mer 11 Juil - 1:44

La demoiselle assure qu'elle se fera envoyer l'ouvrage dès que celui-ci sera édité en France de sorte qu'elle puisse comprendre certains nuances qui lui ont échappées et l'homme lui promet alors de s'assurer, en personne, de lui faire parvenir le texte sitôt que ce dernier sera disponible en français, une promesse qui ne manque pas de ravir et toucher Astrid dans un même temps alors qu'elle ne s'était pas attendu à cette générosité de la part de cet homme qu'elle ne connaît pas. Mais elle s'étonne surtout de l'entendre s'exprimer en français alors qu'elle ne savait absolument pas que l'homme parlait cette langue et naturellement, elle ne manque pas de le questionner à ce sujet, sous l'effet de la surprise. Elle demande comment il a apprit la langue, heureuse de l'entendre ici, en allemagne, alors que désormais les seuls moment où elle entend sa langue natale sont les moments de ses appels téléphoniques à ses parents

«- Oh je vois ! Je comprends ! Et avez-vous aimé la France ? » questionne la demoiselle.

Apprendre que l'homme a vécut, même quelques années seulement à Paris, en France donc, fait plaisir à la demoiselle qui peut alors parler de son pays avec ce dernier. Paris, elle connaît un peu. La capitale elle l'a visitée et a connu Lysander là-bas. La demoiselle ne risque pas de l'oublier, cela avait été un agréable séjour, vraiment. Elle avait apprécié les balades qu'elle pouvait faire sur les bords de Seine, mais aussi les petits bars, les petites rues et le charme de la vie parisienne, de ces coins que les touristes ne visitent pas forcément. Parce qu'ils préfèrent les endroit «à voir» comme la tour Eiffel, les champs Élysées ou la cathédrale de Notre-Dame.

«- Je suis de Lyon personnellement mais Paris, pour l'avoir déjà visité, c'est vraiment beau. Qu'avez-vous préféré là-bas ?»


Revenir en haut Aller en bas

Kai Blumenthal
Heureux pour mon âge
Kai Blumenthal

Messages : 798
Métier : directeur du musée, écrivain sur son temps libre.
A Hamburg depuis : plus de quarante ans.
Points : 3570
Date d'inscription : 07/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t68-dein-gesicht-in-der-mit
MessageSujet: Re: Kai * Soirée de mondanités   Jeu 8 Nov - 17:09

« Oh je vois ! Je comprends ! Et avez-vous aimé la France ? » Elle continue en Français, pour le plus grand plaisir de son interlocuteur. Il n’a pas tant d’occasions que ça de parler cette langue qu’il apprécie pourtant beaucoup. Avec tout le mal qu’il s’est donné pour l’apprendre, il devrait, avant de finir par l’oublier.
« Beaucoup, oui. c’est un très beau pays. » Il ne peut se rappeler sans nostalgie les années qu’il a passées avec sa femme dans leur appartement de Montmartre. Et puis les vacances qu’ils prenaient ensemble, chaque fois dans une région différente.
Il a eu plus d’une fois l’impression de vivre dans un conte de fée. À tel point qu’il a gardé les carnets de bord qu’il écrivait à cette époque, relatant ses découvertes et ses impressions, tantôt nostalgique de l’Allemagne, tantôt émerveillé par les endroit qu’il avait visités.
La France n’a certes pas que des côtés poétiques, loin de là, mais il garde tout de même de son séjour là-bas un bon souvenir. Il y retourne parfois en vacances avec son fils.
« Je suis de Lyon personnellement mais Paris, pour l'avoir déjà visité, c'est vraiment beau. Qu'avez-vous préféré là-bas ? » continue Astrid, qui semble heureuse de pouvoir échanger avec quelqu’un d’autre sur son pays d’origine. Et Kai imagine très bien ce qu’elle doit ressentir. Le mal du pays, il a connu ça aussi.
« Oh, j’avais passé mes vacances à Lyon, un hiver. La fête des lumières reste un de mes plus beaux souvenir là-bas. » Il se perd un instant dans ses pensées, l’air rêveur. Il se souvient avoir pris des photos, cette fois-là. Elle doivent probablement être quelque part dans l’un de ses nombreux albums qu’il n’a toujours pas pris le temps de classer.
Il n’a pas encore décidé ce qu’il fera de ses vacances de noël et il commence à se dire qu’il prendrait bien quelques jours pour y retourner. Il y a encore tellement de choses qu’il n’a pas vues. Il n’a plus qu’a croiser les doigts pour ne pas déborder de travail dans les prochains mois.
« Je ne sais pas vraiment ce que j’ai préféré, j’ai tellement de souvenirs à Paris, murmure-t-il, songeur. Je crois que c’est eux que je préfère, plus que les lieux en eux-même. Mais si je devais en choisir un en particulier, ce serait probablement la fois où j’ai passé l’après-midi au jardin du Luxembourg avec mon ex-femme. » Il avait plu à torrents ce jour-là, ils s’étaient réfugiés sous l’un des kiosques du jardin. C’était aussi le jour où elle lui avait annoncé qu’elle était enceinte.
« Et vous, vous avez un endroit favori là-bas ? »
(c) nightgaunt


Spoiler:
 


(diese Welt ist geil, denn ich hab’ alles was ich brauch) und ich will hier nie wieder raus, solange ich hier bin mach ich das Beste draus.
Revenir en haut Aller en bas

Astrid Morel
Admin sexy - L'âge n'a pas d'emprise sur moi
Astrid Morel

Messages : 198
Métier : Auteur
A Hamburg depuis : Juin 2017
Points : 758
Date d'inscription : 22/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kai * Soirée de mondanités   Jeu 8 Nov - 20:13

Parler en Français lui fait un bien fou. Cela peut sembler bizarre mais après tout, il s'agit de sa langue natale et en Allemagne, elle a trop peu souvent l'occasion de parler ainsi, si elle veut être comprise par ses interlocuteurs. Alors puisque l'homme sait parler le français, elle voit ici une occasion de pratiquer, un peu, sa langue maternelle et atténuer le manque de ces sonorités. C'est dans ce cas qu'elle se rend vraiment compte d'à quel point elle n'apprécie pas la langue allemande, moins chantante, moins jolie, à ses oreilles, que la langue de son pays. Peut-être est-elle un peu chauvine, de penser de la sorte. Mais elle l'assume totalement.

«- C'est une fête magique en effet ! Même si les Lyonnais la maudissent beaucoup parce que l'on ne peut plus circuler dans la ville à cette période de l'année, avec l'affluence de monde. Mais pour l'économie c'est un point positif, on doit l'avouer. Quand au spectacle en lui-même, il est une pure magie. Je pense retourner en France cette année, pour la fête des lumières encore. Même si je sais que l'Allemagne a un tas de choses à offrir à l'approche de noël, notamment en terme de marchés ! Chez nous, nous n'en avons pas de comparable, hormis celui de Strasbourg mais, c'est l'Alsace, alors ce n'est pas pareil !»

La demoiselle hoche la tête, alors que l'homme parle de Paris et des jardins du Luxembourg, qu'il y avait apprécié. La jeune femme hoche la tête avant de se voir retourner la question. Elle exclue Lyon, pour se focaliser sur la capitale et les souvenirs qu'elle peut y avoir, là-bas. Naturellement, il en est un plus cher à son cœur que n,'importe quel autre, pour des raisons évidentes.

«- La butte Montmartre est certainement l'endroit que je préfère dans Paris. Mais j'apprécie aussi le jardin du musée de la vie romantique, pour sa tranquillité. Mais il y a la place Dauphine, aussi... Et les catacombes ! J'avais beaucoup aimé les visiter, même si c'est très... étrange ! Et, bien que ce ne soit pas Paris, Versailles, évidemment !» énumère la demoiselle. «Paris est, je trouve, très inspirant, pour les artistes !»


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Kai * Soirée de mondanités   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kai * Soirée de mondanités
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fin de Soirée improvisée Sophie /Virginie
» soirée fraîche
» quelle belle soirée (pv val ) (HENTAÏ !!!)
» Soirée costumé, et sans doute mouvementée~ [LIBRE]
» soirée d'intronisation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
40 is the new sexy :: Espace détente :: Les vieux papiers :: Anciens rp :: Rp abandonnés-
Sauter vers:  
L'intégralité du forum appartient à ses administratrices: crackintime, London , Warren et Elsy. Toute reproduction partielle ou totale de son contenu est interdite.
© 40 is the new sexy