Revenir en haut Aller en bas



 
anipassion.com
40 is the new sexy :: Hambourg :: Le reste du monde :: FlashbackPartagez
Gaspar ♔ Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse...

Sarah Strauss
Admin sexy - Heureuse pour mon âge
avatar

Messages : 146
Métier : Animatrice au zoo
A Hamburg depuis : Toujours
Points : 292
Date d'inscription : 27/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Gaspar ♔ Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse...   Dim 1 Avr - 18:46

Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse...

       


La jeune femme hoche la tête en guise de réponse à son amie, alors que cette dernière lui propose de sortir prendre un verre ce soir, afin de lui remonter le moral. Sarah n'a pas envie d'aller boire un verre, d'aller draguer des mecs et finir par s'envoyer en l'air avec un parfait inconnu, juste pour oublier. Elle a seulement envie de rentrer chez elle, d'être tranquille pour une fois, en tête à tête avec une glace au chocolat et de ne plus penser à rien. Ou d'appeler Lysander et pleurer auprès de son ami, pleurer tout ce qu'elle peut, tout ce qu'elle a sur le cœur, tant la tristesse que la rage qui l'inonde alors. Sarah ne saurait dire si elle est triste ou si elle est en colère. Son émotion est un mélange de ces deux sensations. Elle est furieuse après les Obermayer, après Frieda, après le harcèlement et le racisme dont elle a été victime au sein de leur famille. Tout cela à cause de ces couvertures de magazines qui commencent à parler d'un éventuel mariage entre Gaspar Obermayer et Camille de Marzio. Une italienne, blonde, mince, bien peignée, bien habillée. Le cliché parfait de la femme qui doit convenir à Frieda Obermayer. Un peu moins à son fils. Elle ne ressemblait en rien à Sarah en soit. Tout ce qui devait compter dans ce mariage, c'était qu'elle était riche, de bonne famille. Qu'elle ne venait pas du même monde que Sarah, ça suffisait à la rendre meilleure probablement.

En rentrant chez elle, Sarah se laisse tomber dans le canapé, fixant son plafond, avant d'entendre la sonnerie de son téléphone, qu'elle regarde alors en soupirant, constatant que son amie n'est pas décidée à la lâcher de si tôt. De fait, la jeune femme soupire et se décide à aller prendre une douche, consciente que son amie est capable de venir la chercher pour la traîner de force dehors, si elle lui oppose trop de résistance. Si elle ne se pointe pas au bar ce soir. Sarah essaie de faire vite et passe rapidement dans sa chambre pour choisir une robe noire. Simple et efficace en soit, elle n'a pas envie de trop se prendre la tête et espère qu'elle pourra revenir chez elle assez rapidement. Pourtant elle prend le temps de se maquiller et de lisser ses cheveux avant d'attraper une paire d'escarpins et son sac à main.

Il ne lui faut que quelques minutes en voiture pour atteindre le bar où son amie lui a donné rendez-vous et y faire son entrée, cherchant Emy du regard. La trouvant au  bar, Sarah approche, un air faussement enjoué aux lèvres et commande un mojito avant de se tourner vers son amie qui remarque sa tête dépitée, promettant de requinquer la demoiselle. Bien, parfait. Si elle y arrive, Sarah ne dit pas non. La jeune femme n'est pourtant pas certaine de la réussite de son amie. Et elle manque de s'étrangler avec sa gorgée de mojito, quand en se tournant elle remarque Gaspar Obermayer installé au bar à quelques pas d'elle seulement.

«- Profite Sarah, j'vois pas sa blonde !»

Ne pas voir Barbie dans les parages ne veut pas dire qu'elle n'est pas là. Barbie... ça lui va bien, tient, à cette blonde peroxydée. C'est méchant. Sarah ne la connaît pas après tout, elle est peut-être adorable. Mais Sarah n'a aucune envie que cette fille le soit et encore moins envie de la connaître. Cependant, Emy la pousse vers Gaspar et, en lui adressant un regard noir par-dessus son épaule, Sarah approche pourtant de ce dernier. Sans encore savoir quoi lui dire.

«- Gaspar ? Il me semblait bien que c'était toi... ça fait longtemps...»

Sarah se gifle mentalement. On ne fait pas pire pour aborder l'homme de sa vie, que l'on a plaqué sans rien dire.


(c) REDBONE



@Gaspar Obermayer



Until the end
I will always love you. If I could tell you not to do that, not to marry her, I would do it... Please, don't say her yes...


Revenir en haut Aller en bas

Gaspar Obermayer
Admin sexy - Heureux pour mon âge
avatar

Messages : 96
Métier : Chef des opérations dans l'entreprise de son père, futur héritier
A Hamburg depuis : Toujours.
Points : 87
Date d'inscription : 26/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Gaspar ♔ Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse...   Lun 2 Avr - 2:53


L’annonce des fiançailles de l’héritier avait été faite quelques jours plus tôt, alors que le blond se trouvait à côté de Camille, la jeune femme qui allait partager sa vie après un mariage organisé dans le moindre des détails par leurs deux familles. Les apparences étaient des plus trompeuses, alors que le couple formé depuis peu donnait l’impression de se connaître depuis bien longtemps, tentant de prouver que leur relation était solide face aux journalistes qui ne s’étaient pas retenu de poser mille questions afin de les déstabiliser. Toute la ville avait sûrement dû entendre parler des fiançailles et bien qu’il n’avait pas pensé à son ex petite amie Sarah depuis un bout de temps, il n’avait pu s’empêcher de penser à elle à ce moment précis, pensant que ça aurait pu être elle à ses côtés, portant la bague en diamants et souriant aux journalistes. Il ne comprenait toujours pas la raison qui l’avait poussé à partir et avait des fois du mal à s’y faire, malgré le temps qui passait depuis son départ.

C’est après une semaine des plus chargée que Gaspar accepta de sortir faire la fête en compagnie d’amis proche pour fêter l’événement de la semaine qui avait été rendu public. Commençant par un dîner dans un restaurant très prisé du centre-ville, la bande de mecs avait renoué avec certain comportement du passé, faisant preuve de séduction auprès de la gente féminine présente au sein du restaurant. Gaspar, fidèle à lui-même se contentait de sourire et de rire aux remarques rempli de machisme de la part de ses amis. « Excusez-les mademoiselle, ils ne savent pas s’adresser correctement à une femme. » Sourire ravageur, il arrivait à s’attirer la sympathie de la serveuse, alors que ses amis ne cessaient de rire de la situation, lui rappelant qu’il était fiancé et qu’il ne pouvait plus leur voler la vedette comme il le faisait bien des fois. Après ses quelques paroles, il se rendit compte que sa vie allait changer une nouvelle fois, alors qu’il s’était fait à l’idée de ne pas être en ménage et de pouvoir faire ce que bon lui semblait, il allait devoir faire absolument attention à ce qu’il faisait sous peine de ruiner la réputation voulue des Obermayer.

La soirée se poursuivait et comme convenu, ils se retrouvèrent au sein du club plutôt prisé de la ville d’Hambourg qui était déjà plutôt bien rempli. Tendant sa carte de crédit au serveur, ils s’installèrent à une table qui avait été réservée au nom du fiancé et ne tarda pas à commander une bouteille accompagnée de soda, afin de tenir la soirée et de se mettre la tête à l’envers, pour que la soirée reste mémorable, lui donnant un avant-gout de son futur enterrement de vie de garçon. Trinquant avant d’apporter le liquide présent dans le verre jusqu’à sa gorge, Gaspar ne manqua pas d’observer tout autour de lui avant de fouiller dans sa poche pour sortir son paquet de cigarettes qu’il ne trouva pas. Tendant sa carte de crédit au serveur, ils s’installèrent à une table qui avait été réservée au nom du fiancé et ne tarda pas à commander une bouteille accompagnée de soda, afin de tenir la soirée et de se mettre la tête à l’envers, pour que la soirée reste mémorable, lui donnant un avant-gout de son futur enterrement de vie de garçon. Posant ses coudes sur le comptoir, il observait les barmans courir dans tous les sens et en profita pour écrire un texto à Camille afin de lui dire que tout allait bien et qu’il avait hâte de la retrouver. Un message qui fut écrit sous l’effet de l’alcool et qui n’aurait sûrement pas été envoyé s’il avait eu toute sa conscience.

La suite fut assez surprenante, alors qu’il tendait un billet au barman contre un paquet de cigarettes, il entendit une voix féminine s’adresser à lui. Tournant le regard vers la silhouette présente à côté de lui, il fut surpris lorsqu’il aperçut Sarah, son ex petite amie qu’il n’avait pas vu depuis un long moment, depuis qu’elle avait disparu de sa vie sans un mot. Faisant les gros yeux la regardant, il mit une main au niveau de son cœur pour montrer à quel point il était choqué de la voir, mais surtout de la voir s’adresser à lui. « Sarah ?» Dit-il assez bêtement, faisant mine de ne pas l’avoir de suite reconnu, alors que ce n’était pas le cas. « Ça fait longtemps oui, depuis le soir où tu n’es pas rentré…» Faire comme si de rien n’était pas possible. Il lui en voulait. Il en avait bavé à cause d’elle et avait eu du mal à se faire à l’idée de ne plus l’avoir dans sa vie. Il avait réussi à passer à autre chose et voilà qu’elle se trouvait là, par hasard, alors que lui fêtait ses fiançailles et sentait l’alcool lui monter à la tête de plus en plus. 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Sarah Strauss
Admin sexy - Heureuse pour mon âge
avatar

Messages : 146
Métier : Animatrice au zoo
A Hamburg depuis : Toujours
Points : 292
Date d'inscription : 27/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Gaspar ♔ Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse...   Lun 2 Avr - 4:00

Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse...

       


Elle voudrait croire qu'elle était passé à autre chose. Mais ce n'était pas le cas. D'ici quelques mois cela ferait deux ans qu'elle avait disparu de la vie de Gaspar et il n'y avait pas un jour où elle ne pensait pas à lui. Pas un jour où elle ne se demandait pas ce qu'il faisait, avec qui il était, s'il avait refait sa vie. Les journaux lui apportaient maintenant cette information qu'elle avait tant cherché et tant redouté dans un même temps. Gaspar allait se marier. Et ce ne serait pas elle qui le rejoindrait au bout de l'allée. Pourtant elle en avait rêvé plusieurs fois, un peu avant de le quitter, alors que lui-même s'apprêtait à la demander en mariage. Sarah secoue la tête comme pour se débarrasser de ses pensées, elle n'est pas sortie avec ses amies pour laisser son esprit être envahie par tout ça. Cependant, comme elle remarque finalement la présence de Gaspar dans le club, la jeune femme se raidit. L'observant de loin en se mordant la lèvre inférieure, la jeune femme réalise vraiment qu'elle n'est pas passée à autre chose. Et qu'elle lui en veut, elle lui en veut de ne pas être venue la voir au zoo, de ne pas avoir cherché à lui parler, à obtenir d'explications. Comme si ça ne lui avait rien fait, comme s'il s'était résigné au fait de l'avoir perdu. Et elle ne comprenait pas comment il avait put passer à côté de son mot, comment il avait put ne pas se poser de questions. C'était frustrant. Finalement il ne tenait peut-être pas tant que ça à elle. Il était resté en sa compagnie et ce contre l'avis de ses parents mais ça pouvait aussi être de la provocation. Après tout quand elle se faisait insulter, il ne levait pas le petit doigt pour lui venir en aide, pour la défendre. Il la laissait subir le racisme de sa famille sans intervenir. Les mots les plus injurieux étaient réservés aux absences de Gaspar. Mais il ne la défendait pas plus contre les «petits racismes» à vrai dire. Le tout combiné pouvait faire sérieusement douter la jeune femme.

Le rejoignant finalement, elle ne s'attendait pas à être accueillit à bras ouvert, mais elle ne pensait pas non plus qu'il lui faudrait un petit temps d'arrêt pour la reconnaître. Une preuve de plus, aux yeux de Sarah, qu'elle n'avait pas tant compté pour lui qu'elle le pensait à l'époque, à le voir aller contre la volonté de ses parents. Des propos qui lui font penser qu'il avait moins tenu à elle qu'il n'y paraissait. Car elle, elle le reconnaît de suite et peu retrouver son parfum. Elle se souvient de tout en ce a qui le concerne. L'odeur de son parfum, le goût de sa peau, la beauté de son sourire... Non, même en le recroisant dans cinq ans, elle pourrait reconnaître Gaspar.

«- Tu ne m'as pas cherché non plus.» répond la demoiselle.

Sa franchise n'est jamais loin. Sarah ne se laisse pas marcher sur les pieds, jamais. Sauf par les Obermayer père et mère, ce dont elle a un peu honte c'est vrai. Face à Gaspar en revanche, elle ne sait pas vraiment dans la demi-mesure et y va un peu cash, en rentrant dans le lard, en quelque sorte. Elle était partie oui mais il n'avait pas cherché à venir la voir au Zoo afin d'avoir des explications, afin de l'en empêcher, afin de lui demander pourquoi. Après tout elle n'avait pas tout les tords.

«- Donc je suppose que les tords sont partagés.» fait elle remarquer.

Comme si cela allait la consoler, de penser qu'elle n'était pas la seule et unique responsable dans cette affaire de leur séparation. En attendant il était fiancé, et elle... elle pensait encore à lui. Avec cette impression d'avoir été piégée, prisonnière, de sa couleur de peau et du racisme des Obermayer.

«- J'imagine que je dois te féliciter ?»

Même si elle n'en a aucune envie, même si elle déteste cette situation, même si elle est jalouse, qu'elle a envie de le secouer, de lui faire réaliser qu'il fait une connerie et que c'est avec elle, que c'était eux ensemble qui étaient heureux. Et non pas lui et cette espèce de Barbie au physique trop prétendument parfait, en tout cas tout à fait respectable au gout de racistes comme les Obermayer en somme.


(c) REDBONE




Until the end
I will always love you. If I could tell you not to do that, not to marry her, I would do it... Please, don't say her yes...


Revenir en haut Aller en bas

Gaspar Obermayer
Admin sexy - Heureux pour mon âge
avatar

Messages : 96
Métier : Chef des opérations dans l'entreprise de son père, futur héritier
A Hamburg depuis : Toujours.
Points : 87
Date d'inscription : 26/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Gaspar ♔ Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse...   Lun 2 Avr - 14:36


Gaspar n’était pas facilement passé à autre chose et se retrouver face à elle ce soir-là lui fit comme un bond dans le cœur, alors qu’il était parti pour passer une soirée agréable sans aucune prise de tête à l’horizon. Il lui faisait face, alors que l’alcool prenait une grande place dans son corps, il clignait des yeux pour être sûr de ne pas rêver, pour être sûr qu’il s’agissait bien de son ex petite amie Sarah, celle qui lui avait définitivement brisé le cœur et disparaissant de sa vie. Comment osait-elle venir lui parler après deux ans de silence comme si de rien était, alors que le blond avait finalement pris un bon rythme de vie loin d’elle, sans elle, construisant de nouveaux projets avec celle qui partageait sa vie, autrement appelé sa fiancée.

Il avait réussi à duper beaucoup de gens avec l’annonce de ses fiançailles, beaucoup pensait qu’il s’agissait réellement d’un mariage d’amour et que le jeune Obermayer s’était enfin décidé à entrer dans les cases, mettant de côté sa vie remplie de débauche. Bien sûr, il y avait certaines personnes qui sortait du lot et le montrait du doigt en l’accusant de ne pas être sincère, mais peu importe, il allait se marier d’ici un peu près un an et rien n’allait pouvoir le faire changer d’avis, bien qu’au fond de lui, il n’en avait pas vraiment envie, ressentant tout de même encore une blessure causée par la brune qui se trouvait face à lui. L’accueil qu’il lui réserva ne fut pas chaleureux, faisant semblant de ne pas de suite la reconnaître pour donner l’impression d’être complètement passé à autre chose, il se torturait lui-même de l’intérieur, alors que sa seule envie était de la prendre dans ses bras et de la serrer très fort contre lui. Il ne pouvait pas dire s’il l’aimait encore, puisqu’il avait été réellement blessé par la jeune femme, mais il ressentait toujours un petit pincement au cœur, alors que son regard ne la quittait pas des yeux.

Suite à sa remarque, alors qu’elle lui disait que ça faisait longtemps, elle osa lui dire que lui non plus n’avait pas pris la peine de la chercher. Pensant rêver en entendant cela, Gaspar ne put s’empêcher de rire nerveusement à ce qu’elle venait de dire. Se foutait-elle de lui ? Comment pouvait-elle imaginer qu’il aurait pu lui courir après, alors qu’elle avait disparu du jour au lendemain sans aucune explication, confirmant chaque dire que les parents du blond avaient pu prononcer sur celle-ci, la pointant du doigt en faisant comprendre à leur fils qu’elle se servait de lui depuis le début. Gaspar avait été aveugle sur la situation, il ne s’était pas rendu compte que ses parents méprisaient tellement Sarah et qu’ils avaient causé son départ. Il n’avait jamais été très objectif lorsque ses parents se permettaient de critiquer sa petite amie et n’avait jamais osé leur faire face à ce sujet. Il avait une confiance aveugle pour ses parents et s’ils disaient que Sarah avait profité de lui, il pouvait que les croire. « Tu croyais qu’en débarquant comme ça devant moi, que j’allais te sauter dans les bras ?» Riait-il, ne comprenant pas vraiment la démarche de brune. « Tu es partie Sarah, du jour au lendemain, sans aucune raison et c’est moi qui aurais dû te courir après ?» Il pensait halluciner, alors ses poings se resserraient sur eux même et que la foule ne cessait d’affluer autour d’eux et que le bruit de la musique l’obligeait à approcher son visage du sien pour se faire entendre.

Soupirant longuement, il attrapa par la main la brune afin de l’attirer vers l’extérieur du club, une terrasse ou les fumeurs se concentrait pour fumer afin de se faire entendre. Il en avait gros sur le cœur et il avait envie de tout déballer. S’allumant une clope sans attendre pour passer ses nerfs. « C’est le monde à l’envers, j’hallucine !» Dit-il, alors qu’elle estimait que les torts étaient partagés, tirant une nouvelle fois sur sa cigarette, alors qu’elle eue le culot de le féliciter pour ses fiançailles, d’ailleurs, il ne fit aucune remarque sur ce point, bien trop préoccupé sur la raison qui l’avait poussée à le quitter. « Mes parents avaient raison sur ton compte… » Si seulement ils les avaient écoutés se disait-il. « Tu as bien profité de nous, puis dès que tu en as eu marre, tu es partie à la recherche d’un autre pigeon. » Il lui en voulait, il n’y avait aucun doute là-dessus. « J’ai vraiment été con de penser que tu m’aimais vraiment, con de penser qu’une fille comme toi ne serai pas intéressé par mon héritage.» Il marquait une nouvelle pause, alors que la colère prenait de plus en plus part de lui. Il ne l'avait pas vu depuis deux ans et tout ce qu’il avait toujours eu envie de lui dire, sortait en espace de quelques minutes.  
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Sarah Strauss
Admin sexy - Heureuse pour mon âge
avatar

Messages : 146
Métier : Animatrice au zoo
A Hamburg depuis : Toujours
Points : 292
Date d'inscription : 27/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Gaspar ♔ Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse...   Mar 3 Avr - 22:32

Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse...

       


«- Je pensais surtout que tu ne m'avais pas oublié, mais à quoi je pensais ? J'étais quoi, sinon la fille qui te servait à te rebeller un peu contre tes parents, après tout ? Une petite provocation, l'air de rien, juste pour les emmerder. Je m'attendais à quoi de la part d'un homme qui ne prenait même pas la peine de défendre sa petite amie contre les propos racistes de sa mère ?» reproche la brune.

Sortant du restaurant, il a déjà but, elle le sent légèrement, à cause de la promiscuité de leurs deux visages pour parvenir à se faire entendre. Elle n'est même pas certaine que ses reproches servent à quoi que ce soit. Demain matin il aura probablement oublié, quand il aura décuvé, qu'ils s'étaient vus. Il a bien réussit à ne pas la reconnaître après trois ans de relation. De toute façon, ce n'est pas comme si Sarah avait besoin qu'il revienne vers elle, même si elle le voulait, même si elle le désirait ardemment et qu'aucun des amants qu'elle pouvait fréquenter de temps à autres ne pourraient lui faire oublier Gaspar. Elle n'avait eut personne depuis. Lui... Lui allait se marier. Elle ne pouvait rien attendre de lui et la menace des Obermayer planait de toute façon toujours au-dessus de sa tête. Elle n'avait pas l'argent pour lutter contre eux. Ni les relations, ou encore l'appuie des médias.

«- Je ne sais pas, au moins pour me poser des questions, pour comprendre, pour me dire de pas faire ça, je ne sais pas moi. A croire que ça ne t'as rien fait. Mais... en fait, c'est peut-être le cas. C'est peut-être exactement ça. Une autre frasque les aurait tout aussi bien emmerdé que moi, après tout. A quoi bon chercher à me récupérer ? Je n'étais qu'une femme parmi d'autres, après tout. Ni la plus instruite ni la plus maniérée. Pas même la plus pâle et je n'étais pas suffisamment docile pour une Obermayer.»

A travers des propos qu'elle tient au fils, Sarah vide son sac contre la mère, évidemment. ? Deux ans qu'elle garde ce poids sur son cœur. Deux ans qu'elle le regarde évoluer de loin. Deux ans qu'elle meurt d'envie de revenir dans sa vie, de se pointer, de tout lui raconter, de chercher une solution avec lui. Mais à quoi bon ? Il ne l'aiderait jamais face à ses parents. Il ne l'avait pas fait autrefois déjà, pourquoi espérait-elle que cela change, même en racontant ce que ses parents faisaient ou disaient dans son dos ? Il ne l'aurait pas cru. Ce sont ses parents. La parole de la brune contre la leur. Elle sait malheureusement trop bien qui l'emporte dans ce face à face. Elle devrait peut-être partir maintenant. Approcher de lui était une mauvaise idée. Mais comme il l'entraîne dehors, sur la terrasse, elle le suit.

«- Vous et votre putain d'argent... Il faut toujours tout ramener à ça, hein ? Cela ne vous vient pas à l'idée que certaines personnes sur cette planète, la plupart des gens en fait, ne vivent pas pour le fric mais pour la famille, pour les amis, pour les plaisirs simples de la vie ? T'as raison, continu de croire ce que disent papa et maman, t'as toujours été plutôt bon pour ça ! Vous et votre précieux fric... Peut importe votre conscience, tant que vous avez les euros... Et ta mère, elle peut encore se regarder dans une glace ? Elle sait ce qu'elle a fait va. Ce putain de pognon, ça vous monte vraiment à la tête... Au point de préférer voir son fils avec une pimbêche que la nana qu'il aimait parce qu'elle ne venait pas du même monde, qu'elle avait la peau caramel... Tu sais que j'ai raison ! J'étais pauvre et typée, donc forcément intéressée, bien sûr... Parce que ce mariage ne l'est pas peut-être ?» répond Sarah non sans véhémence, comme on l'accuse, encore, de courir après l'argent, comme il remet en doute la sincérité des sentiments de la jeune femme à son encontre. «J'étais là parce que je t'aimais. Et certainement plus que celle qui se pavane à ton bras avec son solitaire qui me fracturerait un doigt. Je m'en fou de l'argent, je t'ai souvent demandé des cadeaux hors de prix ? Pour mes trente ans je t'ai demandé de prendre une semaine de congé pour être avec moi ! Et pour mes trente-et-un, un album souvenir avec nos photos ! Tu parle d'une intéressée ! La vérité c'est que moi je t'aimais, mais que toi... tu m'aimais tellement que tu m'as laissé me faire descendre un nombre incalculable de fois ! T'as jamais vraiment eut les cacahuètes pour m'imposer.»

Elle emploie le passé et ciel, que c'est douloureux. Que c'est douloureux de ne pas parler au présent, de ne pas se le permettre, parce que les Obermayer s'en prendraient à ses parents au moindre écart. Que c'est douloureux de se déchirer ainsi. Mais elle aussi, elle a un poids sur le cœur, des non-dit qui la détruisent, qui la brûlent, des reproches à lui faire.


(c) REDBONE




Until the end
I will always love you. If I could tell you not to do that, not to marry her, I would do it... Please, don't say her yes...


Revenir en haut Aller en bas

Gaspar Obermayer
Admin sexy - Heureux pour mon âge
avatar

Messages : 96
Métier : Chef des opérations dans l'entreprise de son père, futur héritier
A Hamburg depuis : Toujours.
Points : 87
Date d'inscription : 26/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Gaspar ♔ Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse...   Lun 9 Avr - 18:12


Croiser son ex n’était pas spécialement la meilleure chose qui lui arrivait en ce moment, pensant avoir réussi à passer un cap, voilà qu’il se retrouvait face à elle dans ce bar, alors que durant de nombreux mois, il n’avait pas eu la peine de la croiser, ne serait-ce de loin. Le destin n’avait pas l’air d’être de son côté. Il écoutait les paroles de la brune avec attention, bien qu’il aurait aimé se trouver ailleurs lorsqu’elle lui reprochait de ne pas l’avoir défendu face à ses parents, pensant qu’il l’avait oubliée et qu’elle n’était qu’un moyen de provoquer ses parents. Il avait envie de rire face à ces mots, elle ne s’était peut-être pas rendu compte à quel point il avait été fou d’elle, à quel point il était prêt à tout pour elle, bien que fuir ses parents n’entrait pas dans ses options. Il y avait pourtant pensé bien des fois, mais la vie qu’il menait et l’influence de son nom ne lui permettait pas de leur tourner le dos, même pas pour l’amour de sa vie. Elle n’avait pas idée qu’il allait lui demander sa main pour passer le reste de sa vie jusqu’à son dernier souffle en sa compagnie, non, elle ignorait tout ça parce qu’elle était partie, lui avait tourné le dos sans même une explication.

Était-il content de la voire ? Finalement, oui, il avait attendu ce moment bien des fois, sans succès, mais alors qu’il avait décidé de passer à autre chose, la voilà qui se pointait devant lui. Comment devait-il réagir ? Il ne pouvait pas montrer sa joie de croiser son regard, ou encore d’avoir enfin peut-être la possibilité d’avoir des explications. Il regardait d’un regard froid, tout en descendant son verre bien trop vite, sûrement pour passer la nervosité présente en lui. « Ne dis pas n’importe quoi, tu te fais des illusions, mes parents ne sont pas racistes, ils veulent juste s’assurer que je ne fasse pas d’erreur et ils ont bien eu raison au final, si tu n’étais pas partie, je t’aurai demandé en mariage, ce qui aurait sûrement été une grosse erreur de ma part !» Il était désagréable à sa façon, il laissait sa colère parler à sa place et l’alcool présent dans son sang ne l’aidait pas vraiment.

Il ne l’avait pas cherché, il n’avait pas essayé de la contacter après son départ, un silence voulu de la part de ses parents qui lui avait déconseillé de s’attacher à une femme qui ne voulais plus de lui. Il s’était retrouvé face à son propre reflet, avec uniquement des larmes pour prouver ce manque qu’il avait eu. Il avait bu plusieurs verres avant de finalement s’endormir tel un moins que rien sur son divan lorsqu’il n’avait pas croisé son chemin en rentrant dans son appartement ce soir-là. Il lui avait fallu des jours entiers pour s’habituer à son absence et oublier son parfum. Elle lui avait brisé le cœur et seulement le temps avait réussi à calmer sa tristesse. Comment pouvait-elle dire qu’il avait été ignorant face à son départ ? Comment pouvait-elle imaginer qu’il n’en avait rien à faire d’elle ? « Une parmi tant d’autre ? Pas assez bien ?» Il marquait une pause pour se tourner vers le serveur qui passait par là, à qui il demanda sans attendre un autre verre. « Est-ce que tu t’entends parler ?» Il soufflait un bon coup, se demandant pourquoi il était en train de perdre son temps, alors qu’une soirée entre pote l’attendait. « Tu étais la seule et si tu n’avais pas fui tu serais toujours la seule, je pensais que tu étais différente de toute les femmes qui avaient pu croiser mon chemin, vraiment, j’ai confronté mes parents pour qu’ils ne portent aucun jugement sur notre couple, parce que je t’aimais pour ce que t’étais et non ce que tu avais. Je me fichais bien de ta couleur de peau ou du montant affiché sur ton compte en banque, tu étais celle qui faisait battre mon cœur et cela me suffisait !» En lui parlant il retrouvait ce sentiment qui commençait à le quitter petit à petit, ce sentiment qu’il avait uniquement en sa présence, en la présence de celle qui avait tendance à faire battre son cœur. Il était énervé et ne se retenait pas dans ces propos. Il lui avait fait savoir que ses parents avaient eu raison sur son compte ce qui provoqua également une colère chez la jeune femme.

Il ne comprenait pas ou elle voulait en venir en citant sa mère, mais il retenait le mépris qu’elle citait vis-à-vis de l’argent, les pointant du doigt alors qu’ils avaient qu’une idée en tête : préserver leur fortune. Gaspar lui faisait partie de ce mouvement à vouloir à tout prix préserver son argent, mais la différence entre lui et sa famille était qu’il se fichait de partager cette fortune avec une autre, il pouvait se montrer très généreux sans compter. Alors, oui sa famille visait la perfection en terme de belles-filles, mais cela n’avait pas impacter selon lui sa relation, il était loin de se douter de la vérité. « Mes parents n’ont jamais été facile à ce niveau-là, j’en ai conscience, mais de les pointer du doigt ainsi, non, tu ne peux pas. Si tu avais grandi dans une famille comme la mienne tu comprendrais peut-être cette façon de vivre et de voir les choses, mais ce n’est pas le cas. Tu sais, nous avons aussi des sentiments et tu les as brisés en partant. » Elle rebaissait en quelques secondes en lui faisant part qu’il n’avait pas eu les cacahuètes de faire face à ces parents, qu’elle se fichait de son argent, le laissant face à ses doutes, ne sachant pas vraiment qui croire dans cette histoire. Il gardait le silence face à ses derniers propos qui laissait à réfléchir, se contentant de boite le verre que le serveur lui avait ramené sans lâcher Sarah du regard.
 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Sarah Strauss
Admin sexy - Heureuse pour mon âge
avatar

Messages : 146
Métier : Animatrice au zoo
A Hamburg depuis : Toujours
Points : 292
Date d'inscription : 27/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Gaspar ♔ Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse...   Lun 9 Avr - 18:56

Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse...

       


La jeune femme avait tant de choses à dire, tant de choses sur le cœur et une amertume sévère, évidemment, contre les Obermayer, notamment Frieda. Tout ce qu'elle a entendu au cours de ces trois ans agite son cœur, son esprit, remonte à la surface aujourd'hui, maintenant qu'elle est devant lui et qu'il continu de ne rien voir, de ne pas comprendre, à quel point ses parents ont été dégueulasse envers elle, dans son dos et par-devant lui également. Pourtant Sarah se heurte à un mur comme elle aurait put s'y attendre, alors que Gaspar choisit naturellement de défendre ses parents, comme d'habitude. Des personnes qui ne sont pas racistes. Sarah a un ricanement qui sonne faux. Non, bien sûr, elle affabule. Elle n'a pas entendu tout ce qu'elle raconte, elle a cru l'entendre, le subir. Comment peut-il avoir des œillères si épaisses sur ses yeux, pour ne pas avoir vu, comprit, ce qui se tramait ? Pour ne pas voir le mal-être de Sarah chaque fois que Frieda la croisait, devant son fils ou en venant chez eux, lui assénant une parole plus ou moins douce ? Sarah se mord la lèvre inférieure alors qu'elle se retient de dire à Gaspar tout ce qu'elle pense de sa mère. Elle sait qu'à la minute où elle parlerait, les choses se corseraient pour ses parents et Frieda n'hésiterait pas à mettre ses menaces en application.

«- Non jamais évidemment. Dire que j'ai la peau à demi-cramé ce n'est pas raciste ? Te montrer la photo de je ne sais qui en faisant remarquer «qu'elle est pâle, au moins» ce n'est pas raciste ?  Ce n'est pas raciste de sous-entendre que je dois payer des tonnes en coiffeur parce que j'ai probablement les cheveux crépu comme «les gens tels que vous Sarah» ?» s'agace la demoiselle.

Mais il y a pire, encore, dans ce discours de Gaspar. C'est l'annonce selon laquelle il l'aurait demandé en mariage, si elle n'était pas partie. Naturellement, Sarah aurait dit oui. Mais elle ignorait ce détail. Ce que quelqu'un d'autre devait, en revanche, parfaitement savoir. Et face à cette révélation, face à Gaspar, Sarah comprend un peu plus à quel point son ancienne belle-mère était décidée à ne surtout pas la voir entrer dans sa famille, à la voir entrer plus fermement dans la vie de son fils.

«- Et si je n'étais pas parti je t'aurais dis oui.» Sarah hèle le serveur, demande un shot qu'elle vide d'un trait, en sachant qu'elle le regrettera en voyant la note. «Tu l'avais dis ? Pour le mariage, tu en avais parlé à quelqu'un ?» demande finalement Sarah en reportant son attention sur lui.

Et sa haine envers Frieda Obermayer atteint des sommets que la demoiselle n'aurait jamais soupçonné, alors qu'elle est persuadée de la culpabilité encore plus intense de sa belle-mère. Bien sûr que Frieda savait que son fils allait finir par demander Sarah en mariage. Bien sûr que c'est cela qui l'avait motivé à devenir plus menaçante, à employer les grands moyens. Si Sarah n'avait pas l'interdiction d'approcher de Gaspar, et n'avait alors pas peur de se dévoiler, elle irait tout de suite voir Madame Obermayer. Mais elle ne fait pas le poids et le sait parfaitement. Que peut-on face à ceux qui ont l'argent et les relations ?

«- Je m'entends parler oui. Évidemment que je n'étais pas assez bien, c'est ce que j'ai entendu pendant trois ans Gaspar, dans la bouche de ta mère ! Que je n'étais pas assez bien pour toi ! On finit par y croire, surtout quand tu ne te précipite pas pour comprendre, alors que tu savais où habitaient mes parents et où je bossais ! Je suis désolé de t'apprendre que malgré tes efforts, avec tes parents, c'est un échec cuisant ! Cela te suffisait à toi, c'était loin de suffire à tout le monde à priori ! Ma couleur de peau et mon compte en banque, crois moi que ta mère n'est pas passée à côté ! A me demander si le dimanche j'allais mendier ou faire des ménages, voire autre chose, pour arrondir la fin de mois ! Tout ce que je sais c'est que... tout ça c'est des mots. C'est bien gentil. Mais je ne t'ai pas vu venir pour me parler, pour comprendre...»

La jeune femme secoue la tête alors qu'il continu de défendre ses parents, en disant qu'elle ne peut pas comprendre, car elle n'a pas grandis dans une famille comme la sienne. Et Sarah en est heureuse. Elle est heureuse de savoir que jamais ses parents ne seraient aller payés un mec pour qu'il dégage de la vie de leur fille parce qu'il n'était pas «assez bien pour elle» en se moquant des sentiments bafoués de leur gamine. Elle est heureuse de voir que pour ses parents, la vie, l'amour, les relations, ont une certaine réalité que les Obermayer ont perdus, noyés dans leur fortune.

«- Je suis bien heureuse alors de ne pas avoir grandit dans une famille comme la tienne Gaspar et d'être capable, sans parler de toi, de ne pas juger les gens à leur richesse, ou à leur couleur de peau. Je suis heureuse aujourd'hui de me dire que je suis quelqu'un de digne, d'intègre, capable de ne pas juger les gens d'un coup d’œil, négativement, sur la base d'à priori. Je suis heureuse de me dire qu'un jour, j'aurais un enfant et qu'au lieu de voir le manque d'argent ou que sais-je de mon gendre ou de ma belle-fille, je serais capable de remarquer que c'est cette personne qui rend mon enfant heureux. Oui, je suis vraiment heureuse de ne pas avoir grandit dans une famille comme la tienne et de savoir encore ce qu'Aimer veut dire ! Ce que je sais, c'est qu'on m'a jugé, on m'a fait une réputation de croqueuse de diamants, alors que je ne t'ai jamais rien demandé d'exceptionnel. Ou d'extravagant. Juste de petites choses comme monsieur et madame tout l'monde parce que justement, les gens comme moi, ont les pieds sur terre.»


(c) REDBONE




Until the end
I will always love you. If I could tell you not to do that, not to marry her, I would do it... Please, don't say her yes...


Revenir en haut Aller en bas

Gaspar Obermayer
Admin sexy - Heureux pour mon âge
avatar

Messages : 96
Métier : Chef des opérations dans l'entreprise de son père, futur héritier
A Hamburg depuis : Toujours.
Points : 87
Date d'inscription : 26/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Gaspar ♔ Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse...   Lun 30 Juil - 23:05


À croire que les bars étaient faits pour les règlements de comptes. Sarah et Gaspar échangeaient depuis plusieurs minutes au milieu de la foule et du brouhaha et avaient une discussion de sourd. Elle lui reprochait certaines choses dont il n’avait pas vraiment connaissance et lui, lui en voulait d’être partie sans un mot et de lui avoir brisé le cœur. L’alcool commençait à lui monter à la tête, alors qu’il enchaînait les verres les uns après les autres et chaque mot que pouvait prononcer la brune commençait à ne plus prendre refuge dans ses oreilles, mais à passer à travers. Il entendait un bla bla bla et se concentrait sur ses lèvres, ses yeux et sa posture. Il la trouvait vraiment attirante lorsqu’elle se mettait en colère. Il secouait la tête histoire de retrouver ses idées, non, il ne devait pas craquer. Il s’était fiancé il y a peu et devait aller de l’avant sans regarder en arrière, mais la tentation lui pendait au nez et il était à un pas de commettre l’irréparable.

Les mots de Sarah le frappaient en pleine face et alors qu’il n’avait plus envie de se battre et de contrer tout ce qu’elle pouvait lui dévoiler ce soir-là, il rapprocha son visage d’elle sans attendre. « ça suffit, tais-toi !» Disait-il presque en chuchotant avant de déposer ses lèvres sur les siennes afin de lui donner un baiser presque fougueux. En l’embrassant, il se rappelait des moments passés en sa compagnie, des moments passés sous la couette toute la journée à manger des cochonneries, des soirées passées à picoler et à raconter n’importe quoi. Elle avait réussi à le changer, elle avait été son vrai premier amour et était sûrement le dernier puisqu’il allait épouser une jeune femme qu’il connaissait que depuis quelque temps. S’il était sûr de ne jamais revenir en arrière, il avait envie de lui au revoir une bonne fois pour toute et ce soir en était l’occasion.  
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Sarah Strauss
Admin sexy - Heureuse pour mon âge
avatar

Messages : 146
Métier : Animatrice au zoo
A Hamburg depuis : Toujours
Points : 292
Date d'inscription : 27/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Gaspar ♔ Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse...   Sam 15 Sep - 15:34

Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse...

       


Alors que Gaspar fait un pas de trop vers elle en lui demandant de se taire, le cœur de Sarah se met, lui, à battre la chamade du fait de cette proximité nouvelle, inattendue, retrouvée. Il y avait longtemps qu'elle n'avait pas eut le plaisir de voir ses yeux bleus d'aussi prêt, qu'elle n'avait pas eut l'occasion de sentir son souffle caresser son visage, pas eut le droit de sentir son parfum chatouiller ses narines. Et s'il n'avait pas franchit la limite en l'embrassant lui-même, Sarah aurait probablement finit par le faire. Et ce même si elle savait qu'elle n'avait pas le droit, que c'était risquait, qu'elle faisait une énorme connerie. Une seconde, le visage de Frieda se dessine dans son esprit et, avec cela, la menace de cette dernière vrille les tympans de la brune. Pourtant elle est loin de rompre le contact avec le blond, et répond au contraire au baiser qu'il lui donne, avec cette impression de le retrouver, mêlée à cette étrange sensation d'évidence, comme si finalement, elle ne l'avait jamais quitté. Pourtant elle l'avait fait. Pourtant il lui faudrait recommencer quand l'aube pointerait le bout de son nez. Mais ce soir, elle avait simplement l'envie de rester avec lui. Même si c'était mal, même si elle le savait fiancé, même si elle savait qu'elle le dérobait à une autre femme. Ils n'avaient pas eut d'adieux. Elle n'avait pas eut de vrai dernier baiser, de vrai dernière étreinte. Elle avait filé, laissant derrière elle un enregistrement sur un DVD, abandonnant trois ans de relation et son bonheur. Elle pouvait bien rattraper ce temps perdu ce soir.

Il allait la demander en mariage, il l'avait dit un peu plus tôt. Elle aurait tant aimé lui dire oui. C'est ce qu'elle aurait dit, évidemment. Elle avait beau fréquenter quelques hommes depuis deux ans, aucun ne restait, aucun ne lui faisait ressentir cette envie de s'engager, aucun ne la faisait se sentir aussi bien que Gaspar et aucun ne pourrait jamais égaler ce dernier. Alors ce soir, de le sentir auprès d'elle, c'est comme si ces derniers mois n'avaient étaient qu'un mauvais cauchemar. Mais le réveil sera brutal. Sarah se mord la lèvre. Elle voudrait lui parler, lui ouvrir son cœur, dire tout ce qu'elle a à dire, ces mots qui la font souffrir depuis deux ans, qu'elle s'était prise à rêver de prononcer plusieurs fois. Des aveux, pour lui dire comme elle l'aimait, comme elle n'aurait pas voulu partir. Elle l'avait dit, plus ou moins, ce soir. A demis mots et il ne semblait pas avoir comprit. Il ne semblait pas réaliser que ce «j'aurais dit oui» était comme un appel au secours pour lui donner la clé des réponses qu'il cherchait, tout en lui donnant les outils pour mettre un terme à ce cauchemar dans lequel Frieda Theissen l'avait plongée, en se servant de l'amour de Sarah pour ses parents, contre cette dernière. Quand leurs lèvres se séparent, elle le regarde un instant, le détaillant.

«- On devrait sortir. Y'a trop de monde ici.»

Et des tas d'yeux pour les voir, pour capturer les images, balancer dans la presse, demain, que le fraîchement fiancé Obermayer avait été prit en compagnie de son ancienne compagne. Et elle ne pouvait pas accepter ça pour lui, comme pour ses parents.


(c) REDBONE




Until the end
I will always love you. If I could tell you not to do that, not to marry her, I would do it... Please, don't say her yes...


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Gaspar ♔ Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gaspar ♔ Dans la vie, le prince charmant se tire avec la mauvaise princesse...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TNT - la télé tout numérique
» Objets spéciaux et légendaires
» Chap. 3 - Blasons, Scels et Ornements
» Evolutionde Cizayox aléatoire...
» Les mages noirs [10/16 disponibles]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
40 is the new sexy :: Hambourg :: Le reste du monde :: Flashback-
Sauter vers:  
L'intégralité du forum appartient à ses administratrices: crackintime, London , Warren et Elsy. Toute reproduction partielle ou totale de son contenu est interdite.
© 40 is the new sexy