40 is the new sexy :: Hambourg :: Hamburg-Mitte :: Jungfernstieg :: RésidencesPartagez
Maëlan * Tout est bon dans le cochon !

Lisa Hampton
Admin Sexy ♔ Chaton
Lisa Hampton

Age : 24
Né.e le : 02/05/1995
Messages : 6316
Métier : Avocate en formation & Patineuse (championne d'Allemagne 2018)
A Hamburg depuis : Toujours
Points : 11785
Date d'inscription : 23/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t171-lisa-stand-down-drop-t
Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! Empty
MessageSujet: Maëlan * Tout est bon dans le cochon !   Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! EmptyMer 13 Mar - 18:56


⚜️ Tout est bon dans le cochon ! ⚜️

Seize heure vingt. Le livreur quitte tout juste le paillasson de l'appartement partagé par Benett et Lisa, laissant entre les mains de la jeune femme un colis tout droit venu de France, dont un délicat fumet s'échappe. La jeune femme ferme la porte derrière lui pour gagner la cuisine, déballant les saucissons et jambons expédiés de Savoie qu'elle achète auprès d'un petit producteur qu'elle a découvert il y a plusieurs mois de cela, déjà, et que le couple affectionne, sans être les seuls. Comme elle sort quelques saucissons du carton, la jeune femme prend une photo rapide, qu'elle envoie par MMS à Maëlan. Il aime la charcuterie lui et quand Lisa reçoit son colis, c'est toujours une bonne occasion de se voir. La réponse de ce dernier ne se fait pas attendre, d'ailleurs, alors qu'il prévient de son arrivée. Elle l'aurait parié. Et le voir lui fera le plus grand bien. Maë a le pouvoir de chasser les tourments de l'étudiante. Et en ce moment elle en subit quelques uns, entre Benett qui est plus présent à la maison mais plus froid également ce qu'elle met sur le compte de sa vendetta en préparation, et Erna, qui a avoué être gravement malade alors qu'elle a une tumeur cérébrale cancéreuse.

Délicatement, la demoiselle coupe de fines tranches de saucisson, proposant un fumé, un au poivre, un aux herbes qu'elle dispose sur de jolis ardoises. Elle porte deux verres sur la table basse et une bouteille de beaujolais pour accompagner les saucissons secs, avant de lancer la balle pour Lady comme celle-ci commence à tourner autour de la table, à la recherche de l'attention de sa maîtresse. Elle joue quelques minutes avec l'animal avant d'aller laver ses mains et c'est le moment que choisit Maëlan pour sonner, en bas. Lisa appuie sur le bouton pour ouvrir la porte, le laissant monter au dernier comme il a l'habitude de son immeuble à présent et elle ouvre la porte pour l'attendre. Il a tout juste le temps d'arriver que chien et meilleure amie l'accueillent, l'une en jappant et remuant la queue joyeusement, l'autre en le taquinant.

«- T'as pas mis longtemps, t'as volé le camion finalement ?» fait-elle référence au message qu'il a envoyé un peu plus tôt, avant de s'effacer de l'encadrement de la porte pour le laisser entrer. «Fait comme chez toi !» annonce-t-elle.

Mais il a l'habitude, Maë, de faire comme chez lui ici, tout du moins quand Benett n'est pas à l'appartement comme c'est le cas pour encore deux à trois heures au moins. Il connaît bien les lieux à force d'avoir aidé Lisa à s'installer et d'y venir depuis qu'elle a emménagé. Il connaît l'appartement aussi bien que Lisa connaît le sien en fin de compte et sait qu'il peut s'installer dans le canapé sans qu'elle n'ait rien besoin de dire, alors que la demoiselle rejoint pour sa part le coin cuisine, récupérant les ardoises de saucisson. Elle revient vers lui.

«- Tu ouvres le vin ?» demande-t-elle en disposant les plats sur la table alors que Lady vient se coucher près du canapé. «Alors raconte, combien de demoiselles en détresse tu as sauvé aujourd'hui, que je vais voir agglutinées sur le bord de la patinoire dans les jours qui viennent ?»

⇜ code by bat'phanie ⇝


@Maëlan Becker

♔♔♔







"Lisa apparaissait telle un rayon de soleil dans la vie de Benett. Elle lui redonnait le sourire qu’il perdait de jour en jour en compagnie de sa femme, elle le faisait sortir des sentiers battus, lui redonnait espoir à une vie meilleure, une vie pourtant oubliée, perdue dans les rouages du temps." B. Rosenthal
c. Frimelda
Revenir en haut Aller en bas

Maëlan Becker
♔ Membre du mois
Maëlan Becker

Age : 26
Né.e le : 31/08/1992
Messages : 282
Métier : Pompier un métier passion après avoir abandonné le patinage de haut niveau
A Hamburg depuis : Toujours il est un enfant d'Hambourg
Points : 2847
Date d'inscription : 12/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t2096-maelan-becker-au-feu-
Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! Empty
MessageSujet: Re: Maëlan * Tout est bon dans le cochon !   Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! EmptyJeu 14 Mar - 23:24


⚜️ Tout est bon dans le cochon ! ⚜️

Garde, caserne, c'était là sa routine à lui depuis cinq ans, une routine qui lui donnait un vrai cadre de vie car avant ça il était du genre à faire un peu n'importe quoi en dehors du patinage il n'avait rien de solide, rien de présent il papillonnait ne savait pas quelle études faire, quel métier et d'un coup cela lui apparut il était entrer chez les pompier et avait su faire sa place malgré des débuts assez chaotique. Là il avait terminé sa journée il était presque seize heure trente et il était dans le vestiaire à se changer il traînait il n'avait pas de plan pour la suite et ne voulait donc pas sortir trop vite pour ne pas aller faire n'importe quoi de son temps libre cela lui étant trop arrivé déjà. Un sms le sauva de ses réflexion et il su enfin ce qu'il allait faire de sa soirée, sa meilleure amie lui avait envoyé une photo sans équivoque, rien de cochon, quoi que c'était terriblement cochon quand même, très existant et il fut très presser d'aller la rejoindre, il échangea un peu avec elle en sms avant de quitter la caserne en saluant ses collègues qui eut prenait leur garde. Le trafic ne fut pas trop dense et heureusement il était pressé d'arrivé lui et la patience n'était pas son fort même si il devait parfois en faire preuve dans son boulot ou des situations nécessitait un temps de pause et de concentration pour pouvoir agir de la meilleure des manières. Rapidement donc il arriva à destination et se gara sur le parking juste au pied de l'immeuble ou se trouvait l'appartement visé, il sonna à l'interphone du bas et attendit qu'elle lui ouvre pour se lancer rapidement dans les escaliers, il n'était pas du genre à prendre souvent les ascenseurs le sport étant terriblement important dans sa vie.

Arrivé à la porte ouverte pour lui il fut accueillis par le chien de la jeune femme qui l'appréciait sans doute un peu beaucoup trop, mais il n'a pas le temps de se pencher pour le caresser que sa meilleure amie le taquine rebondissant sur le dernier sms qu'il a envoyé parlant de voler le camion de pompier pour venir plus rapidement chez elle et l'empêcher de tout manger toute seule. Mais il n'avait pas été jusque là sachant que son capitaine n'aurait clairement pas apprécier et ne se serait pas gêné pour le mettre à la porte même si ils avaient apprit à s'apprécier au fil du temps passer ensemble à sauver des vies. " Nop j'ai pas osé je voulais vraiment pas perdre mon job pour pouvoir manger plus vite mais y'avais personne sur la route alors ça a été rapide" Faire comme chez lui mais il était un peu chez lui non ? Il avait passer tellement d'heure ici à parler de tout de rien à regarder des séries, à manger des cochonneries il avait même déjà passer des nuits ici ne repartant pas après une soirée ayant tardé à se terminé. " Mais je suis chez moi ! Tout ce qui est à toi est à moi en dehors de ton mec j'aime pas les mecs" Et il se débarrassa de sa veste et de ses chaussures pour aller se laisser tomber comme une masse dans le canapé de la rouquine là il était bien.

Mais la jeune femme ne le laissa pas à son repos et le mit à contribution lui demandant d'ouvrir la bouteille de vin préparer sur la table tandis qu'elle apportait les plats de saucisson déjà découpé elle était une fée mais il allait l'embêter encore un peu bien sur parce qu'il adorait ça. " Chérie j'ouvre le vin, mais dis moi que tu n'a pas prévu que ça comme cochonnaille pour mon estomac affamé" Parce qu'il avait réellement très fin et la charcuterie était son péché mignon il en mangeait à quasi chaque repas. " Oh tu ne risque pas grand chose aujourd'hui on a surtout aidé des personnes âgées et les mamies même si elles chauffent en direct n'ont pas les réseaux sociaux et ne trouve pas ce genre d'information" Parce qu'il ne se vantait pas de faire du patinage c'était son loisir personnel et il aimait garder ça pour lui afin que personne de non désiré ne vienne mettre son nez dedans, les gens venant comme ça était souvent des jeunes femme ayant fouiller son profil sur les réseaux sociaux pour avoir les informations. " Mais tu ne pourra pas lutter contre mon charme naturel toute les filles présentes à la patinoire n'auront de toute manière d'yeux que pour moi" Oui il se savait beau et souvent il en jouait cela le fait bien marrer.

⇜ code by bat'phanie ⇝


Revenir en haut Aller en bas

Lisa Hampton
Admin Sexy ♔ Chaton
Lisa Hampton

Age : 24
Né.e le : 02/05/1995
Messages : 6316
Métier : Avocate en formation & Patineuse (championne d'Allemagne 2018)
A Hamburg depuis : Toujours
Points : 11785
Date d'inscription : 23/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t171-lisa-stand-down-drop-t
Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! Empty
MessageSujet: Re: Maëlan * Tout est bon dans le cochon !   Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! EmptyVen 15 Mar - 0:17


⚜️ Tout est bon dans le cochon ! ⚜️

«- Il n'est vraiment pas drôle ton supérieur, le miens est beaucoup mieux !» remarque la demoiselle.

Mais ils savent tout les deux pourquoi, alors que le dernier boss en date de la jeune femme n'est autre que maître Rosenthal, juste avant qu'elle n'entame ses dix-huit derniers mois de formation au métier d'avocate des familles. Il n'est pas étonnant alors que Lisa juge son patron bien mieux que celui de son meilleur ami, pour la simple et bonne raison qu'elle vivait avec ce dernier au quotidien et qu'il n'agissait plus comme un supérieur avec elle depuis bien longtemps, sinon seulement au bureau pour faire illusion. Mais il l'y ignorait la plupart du temps si bien qu'elle n'avait pas à se plaindre de lui.

«- T'es passé juste avant l'heure de pointe t'as eut de la chance, tu finissais une demie-heure plus tard et ce n'était tout de suite pas la même histoire !»

Elle rit à la réflexion de Maë alors qu'elle l'invite, comme toujours, à faire comme chez lui. Parce qu'il se sent chez lui ici son meilleur ami, prétendant que tout ce qui est à Lisa est à lui aussi, hormis son petit ami. C'est vrai qu'il passe souvent ici, alors que Lisa ne se rend plus vraiment chez lui. Parce qu'elle a le chien, parce qu'elle a Benett. C'est plus simple qu'ils se voient chez elle. Enfin chez elle... tout est relatif.

«- J'espère bien que chaton n'est pas à toi, je partage pas !» elle rit. «Mon chien non plus n'est pas à toi ! Mais t'es au courant que ce n'est pas moi qui ait acheté cet appartement ?» rappelle la demoiselle. «On est techniquement chez Benett.» souligne l'étudiante avant d'ajouter, l'air malicieuse. «Mais je te rassure je suis à jour de mes loyers, il nous mettra pas dehors.»

Et un sous-entendu cochon, un. Avec son meilleur ami comme avec Benett, Lisa peut se permettre se genre de propos sans crainte d'être jugée. Avec sa meilleure amie aussi. Parfois un peu avec Gabi aussi, bien dramatiquement. Et c'est à peu près tout, parce qu'elle n'est pas non plus du genre à étaler sa vie sexuelle sur tout les toits malgré les penchants qu'ils ont avec Benett pour les lieux publics et le risque d'être surpris.

«- Non Darling, j'ai reçu pas moins de dix kilos de cochonaille et le reste est livré demain alors je peux en recouper au besoin ! Et je peux t'appeler la pizzeria au coin de la rue ! Je n'ai pas envie d'être traînée au tribunal pour maltraitance de petit estomac vide !» elle rit de nouveau. «J'en ai au Beaufort, nature, de sanglier, de chevreuil, et j'en passe !»

Lisa sait que Maëlan après une journée bien remplie est capable de faire bien du mal au colis reçu un peu plus tôt dans la journée. Et elle sait aussi que Benett ne sera pas très content s'il n'en a plus, bien que monsieur se plaigne qu'il doit faire attention à sa ligne à cause de son âge. La dernière raclette en date a valu à Lisa pas moins de deux heure intensive à la salle de sport pour éliminer tout ça avec lui. Lui sur le tapis de course et elle aussi, le regard rivé dans sa direction, à revenir tout près de lui chaque fois qu'une fille le regardait un peu trop. Juste pour montrer que l'Apollon quadragénaire était déjà prit.

«- Je vais éviter d'imaginer une vieille dame de 80 ans en train d'essayer de t'allumer... Sinon je vais mourir de rire et ne pourrait pas manger ces délicieux saucissons, tu serais trop content !»

Elle le questionne sur sa journée Lisa, le taquinant au passage sur les filles qui viennent parfois le voir patiner en espérant pouvoir, pourquoi pas, repartir en sa compagnie. Ces filles qui fusillent Lisa du regard à chaque fois qu'elle se rapproche de lui, chaque fois qu'ils veulent patiner ensemble, chaque fois qu'ils réalisent un porté ensemble. Ses fans, comme les appelle Lisa. Contre qui elle doit parfois presque se battre, pour accéder à la glace.

«- Si elles pouvaient juste me laisser rejoindre la glace... Et éviter de me regarder comme si elles espéraient que tu me laisse tomber et que je me fracasse !» elle rit de nouveau. «Y'en a une qui fait flipper, elle est là tout le temps même quand tu n'es pas là ! J'ai toujours peur qu'elle m'en colle une quand je passe, avec ses yeux de tueuse là ! D'ailleurs ça m'étonne qu'elle ne se pointe pas directement à la caserne.»
⇜ code by bat'phanie ⇝

♔♔♔







"Lisa apparaissait telle un rayon de soleil dans la vie de Benett. Elle lui redonnait le sourire qu’il perdait de jour en jour en compagnie de sa femme, elle le faisait sortir des sentiers battus, lui redonnait espoir à une vie meilleure, une vie pourtant oubliée, perdue dans les rouages du temps." B. Rosenthal
c. Frimelda


Dernière édition par Lisa Hampton le Lun 25 Mar - 23:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Maëlan Becker
♔ Membre du mois
Maëlan Becker

Age : 26
Né.e le : 31/08/1992
Messages : 282
Métier : Pompier un métier passion après avoir abandonné le patinage de haut niveau
A Hamburg depuis : Toujours il est un enfant d'Hambourg
Points : 2847
Date d'inscription : 12/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t2096-maelan-becker-au-feu-
Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! Empty
MessageSujet: Re: Maëlan * Tout est bon dans le cochon !   Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! EmptyLun 25 Mar - 23:11


⚜️ Tout est bon dans le cochon ! ⚜️

Lui ne se tapait pas son supérieur cela devait aussi jouer car la jeune femme était en couple avec son boss c'était donc plus facile de se sentir à l'aise avec lui et d'avoir des libertée alors que lui n'était pas amoureux du siens qui était même assez froid même si il n'était pas méchant en soit il lui avait causé quelque soucis en début de carrière. " Je ne couche pas avec lui cela doit jouer sur le fait qu'il soit moins laxiste à mon égard que le tient surtout que je ne lui ai pas vraiment facilité la tâche en arrivant dans son équipe je n'était pas le plus docile des jeunes qu'il a eut sous sa garde" Il savait connaître ses fautes Maëlan il n'était pas obtus au point de ne pas dire qu'il avait des défauts car clairement il en avait un tas et cela n'était un secret pour personne. En tout cas il était arrivé rapidement même sans prendre le camion de pompier parce qu'il était encore tôt et que les gens étaient encore au travail ce qui était une bonne chose pour lui. " Je fini toujours dans les bonnes heures pour pouvoir repartir chez moi c'est calculé pour qu'on ne soit pas bloqué dans les bouchons après une garde fatigante sinon on serait bon pour faire des morts sur le chemin" Et cela ne serait clairement pas bonne presse que de voir des pompier faire des morts parce qu'ils manquaient de sommeil et cela pourrait arrivé car il n'était pas très patient quand il était fatigué.

Et quand Lisa l'invita a entrer en lui indiquant de faire comme chez lui il ne manqua pas d'en rigolé et de faire une petite réflexion de son cru il était comme chez lui ici non ? Ce n'était pas la première fois qu'il venait et qu'il prenait ses aises, bon cela était sans doute du au fait qu'il était seul avec sa meilleure amie sinon il était plus dans le contrôle ne manquant quand même pas de bonne manière. Il précisa seulement que tout ce qui était à elle en dehors de son mec était aussi à lui, parce qu'il n'aimait pas les mecs et n'avait donc pas besoin de partager celui de la rousse si elle avait été avec une femme là il aurait sans doute été plus intéressé pour un partage. " Il n'est clairement pas mon genre manque de fesse de seins et pénis en trop" Bon pour le chien il était sur que si il lui demandait de choisir la chienne serait à lui il avait un pouvoir fou sur les femmes animal ou humaine. " Pouf si ta chienne pouvait parler elle me choisirait elle à un faible pour moi, et on se fiche de qui paye tant que tu vis ici je suis chez moi aussi" Techniquement mais lui et la technique c'était deux chose différente elle se fichait bien de la technique pour lui c'était l'appartement de sa meilleure amie qu'importe qui payait le loyer à la fin du mois. " Paye c'est bien soit une bonne petite tapin cet appart est trop cool pour t'en faire virer" Et il éclata de rire sur que son amie n'allait pas apprécier de se faire traiter de tapin même si c'était pour rigolé.

En tout cas il s'installa au salon ouvrant la bouteille comme demander et regardant d'un œil affamé ce qu'apportait Lisa sur sa table basse pour remplir leur deux estomac qui adorait légèrement trop la charcuterie. Et il fut rapidement rassuré par celle-ci concernant les stocks prévu pour sa venue car il était réellement entrain de mourir de faim alors qu'il mangeait à la caserne il avait l'impression de ne rien avoir avalé depuis une journée entière un supplice pour lui qui était gourmand comme pas deux. " Hum la charcuterie me suffira je suis pas tellement pizza je dois être le seul être humain à ne pas aimer en manger mais du coup tes stocks risque de fondre comme neige au soleil avec moi ici mort de faim. Cela serait triste une avocate envoyé au tribunal pour avoir laisser son meilleur ami mourir de faim dans son salon par manque de fond" Et en plus elle avait un tas de choix c'était terriblement bon pour lui qui allait pouvoir faire plaisir à son estomac. " Que de choix ça va être la fête dans mon petit bidon qui en a bien envie"

Raconté sa journée était rigolo pour lui car cette vieille dame l'ayant dragué l'avait beaucoup fait rire et avait apporter une dose de joie qui était bonne à prendre dans son métier ou les gens n'étaient pas souvent en capacité de faire ce genre de chose totalement loufoque et pourtant si banale. Mais Lisa ne voulait pas imager ce que Maëlan lui confiait pourtant c'était à mourir de rire elle aurait dû le faire car Margaret avait été très rentre dedans et pour le coup le châtain n'avait pas eut l'impression de faire face à une femme de quatre vingt ans mais seulement de trente. " Tu devrais pourtant je suis sur que ton imagination ne rendrait pas justice à son côté rentre dedans et direct au possible mais oui je dois avoué que si tu mourrais de rire j'en profiterais pour manger tout le saucisson tout en faisant les manœuvre de réanimation tu ne pourrait pas mourir en meilleure compagnie je suis formé pour pouvoir te réanimer c'est quand même avantageux" Lui n'y peut rien si les filles qu'il soigne sont du genre enquêtrice fouillant pour trouvé ses réseaux sociaux et savoir où le trouvé pour pouvoir le revoir c'était une chose qui était cool quand il avait envie de s'envoyé en l'air mais qui pouvait vite être lourde quand certaine ne lâchait pas l'affaire et le collait de trop. " Oh mais elle le souhaite sans doute réellement, je pense que leur regard son enfaîte des malédiction envoyé à ton égard pour que tu meurs dans d'atroce souffrance et ne soit plus en contact avec moi" Heureusement pour lui il avait eut l'intelligence de ne noter nul part la localisation de la caserne dans laquelle il bossait et vu que les casernes de pompier était nombreuse il était pour le moment tranquille. " Celle là je ne l'ai pourtant jamais touchée ou approché après l'avoir déposé aux urgences elle fait une fixette sans avoir eut de signaux de ma part. J'ai été intelligent je n'ai noté nul part ou je bossais et faire le tour des casernes doit être trop bizarre pour elle alors elle préfère attendre que je me pointe à la patinoire pour me suivre des yeux tout du long j'ai peur qu'elle me suive jusqu'à chez moi à chaque fois" Il en faisait même des détours mais cela était un peu bête de sa part car il finissait quand même pas rentrer chez lui.
⇜ code by bat'phanie ⇝


Revenir en haut Aller en bas

Lisa Hampton
Admin Sexy ♔ Chaton
Lisa Hampton

Age : 24
Né.e le : 02/05/1995
Messages : 6316
Métier : Avocate en formation & Patineuse (championne d'Allemagne 2018)
A Hamburg depuis : Toujours
Points : 11785
Date d'inscription : 23/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t171-lisa-stand-down-drop-t
Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! Empty
MessageSujet: Re: Maëlan * Tout est bon dans le cochon !   Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! EmptyMar 26 Mar - 1:14


⚜️ Tout est bon dans le cochon ! ⚜️

«- Tu devrais essayer, on ne sait jamais !» répond Lisa du tac-o-tac avant de rire. «Je plaisante. D'abord c'est une mauvaise raison de se taper son supérieur. Ensuite pour être honnête, Benett ne m'a jamais avantagé pour ça. D'abord parce que je suis intègre, ça m'aurait gonflé. C'est ce que je lui ai dis le premier soir d'ailleurs, je ne voulais pas une bonne appréciation dans mon rapport ou ce genre de conneries, j'le faisais pas pour ça ! Bref ! Mais du coup, pas de traitement de faveur. Aussi parce qu'il a tenu à ce que ça reste secret au boulot et que je n'avais pas spécialement envie non plus que ça se sache. Imagine deux seconde la réputation que tu te trimbale après. Parce qu'évidemment, tout le monde se serait imaginé que c'était pour avoir de bonnes appréciations de stages, genre promotion canapé. Le fait que tu puisse être amoureuse de la personne, genre vraiment amoureuse, ça passe au-dessus de tout le monde dans ce genre de cas. Les langues de vip' ont encore de beaux jours devant elle malheureusement !»

Sa relation avec Benett est loin d'être évidente. C'est dangereux pour elle, moins à présent mais tout de même. Si on l'avait découvert au temps de la fac... C'est un coup à vous ternir une réputation ça. Si bien que si Lisa avoue être en couple, elle ne donne jamais l'identité de son partenaire, hormis à ses plus proches amis. Ceux qui ne la trahiront jamais. Soit son meilleur et sa meilleure amie, c'est tout. Et sa mère. Nul autre n'a l'information, en dehors de ce trio très sélect. Parce que dans le milieux du droit on est jamais sûr de rien. Les gens que l'on rencontre sont parfois de vrais requins. Benett a mis Lisa en garde contre tout ça. Et la belle a bien retenu ses leçons à ce sujet.

«- Je vois, tu es passé juste avant que ça ne devienne la catastrophe en soit. J'imagine que là tout de suite c'est déjà beaucoup moins praticable que quand tu es passé. La dernière fois que j'ai finis à dix-sept heure, je devais me rendre à la réunion de mes addicts anonymes, c'était à dix-sept heure quarante cinq, à seulement un quart d'heure de ma fac, habituellement. Hé bien je suis arrivé en retard de vingt minutes ! En plus il n'y avait pas une place pour se garer c'était la misère comme toujours ! Et comme d'habitude les gens au volant, ça devient vite idiot, mon dieu !»

Il entre, Mae, il est comme chez lui. Ce qui est à elle est à lui, sauf son chéri dit-il. Lisa proteste, son chien n'est pas non plus à son meilleur ami. Il est son oncle par adoption meilleure amicale mais c'est tout ! Lui ne l'entend pas de cette oreille, assurant que le chien le suivrait lui, s'il avait l'occasion de parler. Lisa lui tire la langue à cette affirmation, adoptant un air légèrement boudeur face à son propos.

«- Même pas en rêve, mon chien m'adore, gros vilain ! C'est moi qui la nourrit depuis des années, elle sait qu'elle main prépare son barf, t'inquiète ! Loin d'être bête, l'animal.».

Mais si ce qui est à elle est à lui, ce n'est alors pas le cas de l'appartement, parce que Lisa n'est pas propriétaire. C'est Benett qui a acheté l'appartement. La jeune femme n'y vie qu'en sa qualité de compagne si bien que Maelan ne peut pas considérer que l'endroit soit à sa meilleure amie, cette dernière n'étant pas légalement mariée au brillant avocat. Pour que ce soit à elle, il faudrait que ce qui est à Benett soit aussi la propriété de Lisa. Mais ce n'est pas le cas à ce jour. Elle le remarque Lisa, le lui rappelle, avant d'assurer qu'elle paye son loyer. La réplique de son meilleur ami ne se fait pas attendre et il reçoit un léger coup de coussin, alors.

«- Je fais pas le tapin, monsieur !» elle rit, Lisa. «Je suis ici en ma qualité d'amoureuse, donc je paye mon loyer avec beaucoup d'amour et de petites attention que crois tu ? Je suis ici parce qu'il ne peut pas se passer d'moi c'est tout !»

Elle ramène le saucisson, Lisa, amusée par les exagérations de son ami. Il a peur de manquer, peucheure, mais menace clairement les stocks de la demoiselle qui se promet de refaire une nouvelle commande très rapidement parce que celle qu'elle vient de recevoir risque de ne pas faire long feu. Elle le devine au regard que Maëlan jette aux tranchettes qu'elle  a coupé et qu'il jauge, appréciant le fait qu'il y ait l'embarras du choix dans la commande de sa meilleure amie. Un choix qui sera nettement plus réduit après son passage, la belle le devine. Parce que Maëlan est déjà en train de manger le saucisson du regard et elle s'étonne même qu'il n'ait pas encore mit la main dans les plats, alors que le vin est servit et que la conversation se lance, sur le boulot du pompier.

«- Mon imagination peut aller très très très loin, voire trop loin c'est bien ça qui me fait peur très cher et si cette gentille mamie est allée plus loin que mon imagination, alors je ne sais pas par quel miracle tu es dans mon salon et pas dans le sien en ce moment même !» commente la demoiselle en riant effectivement. «Encore heureux que tu ne me laisserais pas mourir ! Imagine un peu les gros titres 'Il laisse sa meilleure amie mourir pour avoir plus de saucisson' merci pour la mort à la con !»

Mais il n'y a pas que de petites mamies, dans le travail de Maëlan, il y a aussi de jeunes femmes et des folles parfois, comme celles qui sont parfois à la patinoire pour l'observer et qui le dévorent des yeux tout en souhaitant que Lisa se casse la figure quand ils font un porté. C'est vraiment l'impression qu'a la demoiselle. Qu'elles souhaitent la voir tomber. Une impression que le jeune homme ne tarde pas à confirmer. D'autant plus qu'il y en a une en particulier qui les inquiète, bien plus que les autres.

«- Tu es tellement rassurant... Mais oui je crois bien qu'elles me le souhaitent, pour la plupart. Ce qui est débile, c'est pas comme si j'étais une menace. Fin j'veux dire, c'est pas comme si on allait coucher ensemble ! Même bourrés ça nous viendrait pas à l'idée, elles sont malades !»

Parce que c'est clair entre eux, il n'y a aucune ambiguïté. D'abord la demoiselle est heureuse en couple, amoureuse et fidèle, pour commencer. Mais ils se connaissent depuis bien trop longtemps pour que la patineuse puisse le voir comme un partenaire potentiel, même si elle avait été célibataire. Ils ont grandit tout les deux mais dans son cœur, Maëlan reste le garçon un peu plus âgé, qui venait l'aider à se relever quand elle commençait tout juste à patiner, qu'elle n'avait pas encore la stabilité sur ses lames. Maëlan c'est son ange gardien de la glace. Son meilleur ami. Le type qui sera encore auprès d'elle quand tout les autres se seront barrés, hein ? Le type qui peut l'appeler à trois heures du matin et qu'elle rejoindrait, n'importe où. Le type pour qui elle sauterait dans le premier avion s'il était à l'étranger et avait besoin d'elle. C'est beaucoup de chose Maëlan. Mais clairement pas un petit copain ou un amant à ses yeux.

«- Faudra peut-être que je leur dise un jour, t'sais, que j'ai quelqu'un et que c'est sérieux. Sans rire, elles doivent s'imaginer des trucs pour me regarder comme ça c'est pas possible !» reprend la demoiselle avant d'ajouter en grimaçant. «Ben ça m'étonnerait pas qu'elle finisse par avoir l'idée, faut que tu la perde quand tu pars de la patinoire celle-là ! Faudrait peut-être la balancer aux flics comme sujet à risque non ? L’érotomanie ça peut aller loin !»
⇜ code by bat'phanie ⇝

♔♔♔







"Lisa apparaissait telle un rayon de soleil dans la vie de Benett. Elle lui redonnait le sourire qu’il perdait de jour en jour en compagnie de sa femme, elle le faisait sortir des sentiers battus, lui redonnait espoir à une vie meilleure, une vie pourtant oubliée, perdue dans les rouages du temps." B. Rosenthal
c. Frimelda


Dernière édition par Lisa Hampton le Lun 8 Avr - 2:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Maëlan Becker
♔ Membre du mois
Maëlan Becker

Age : 26
Né.e le : 31/08/1992
Messages : 282
Métier : Pompier un métier passion après avoir abandonné le patinage de haut niveau
A Hamburg depuis : Toujours il est un enfant d'Hambourg
Points : 2847
Date d'inscription : 12/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t2096-maelan-becker-au-feu-
Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! Empty
MessageSujet: Re: Maëlan * Tout est bon dans le cochon !   Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! EmptyLun 8 Avr - 0:28


⚜️ Tout est bon dans le cochon ! ⚜️

" Les zizi ne me donne pas envie" Non clairement pas et celui de son supérieur sans doute encore moins que les autres. " Même si tu ne vois pas de favoritisme à proprement parler cela change quand même les choses de se taper son supérieur il ne te parlera pas aussi méchamment qu'à une autre employé si il est en colère par exemple, Alors il ne te notera peut-être pas mieux ou ne te donnera pas des tâches plus disons amusante ou autre mais il y aura quand même une façon de faire différente, il sera plus sensible à ton humeur ou ce genre de chose. Et encore plus si cela est secret cela l'obligera à ne pas assumer ce côté qu'il pourrait avoir de protecteur envers toi une relation assumée tout le monde s'attend à ce que la personne soit un peu mieux considérer ou plus durement selon les caractère des patrons mais là c'est secret donc dangereux car cela laisse plus de place au commérages" Lui ne pourrait pas vivre ce genre d'histoire et il ne comprenait pas comment sa meilleure amie faisait pour pouvoir acceptée d'être un secret une fille dont on ne sait pas la place et qu'on peut du coup prendre pour ce qu'elle n'est pas mais il n'est pas un pro des histoires amoureuse qui durent et qui sont stable alors il ne dit rien garde son opinion pour lui si on ne la lui demande pas et c'est sans doute mieux  ainsi il en aura des choses à dire dans le futur quand il connaîtra le pourquoi du comment du secret si important aux yeux de Benett Rosenthal il vaux donc mieux profité de son silence dans ce présent où il n'est encore au courant de rien. " Le talent chérie on là ou on ne là pas et moi je suis plutôt talentueux, les bouchons me fuient comme la peste l'effet pompier sans doute qui aide même quand on est pas abord du gros camion rouge avec ses gentilles sirènes casse oreilles qui ouvrent la voie. Je ne critiquerais pas les voleurs de place libre je suis de leur team en cas de manque de place le premier dedans est le gagnant tampis si l'autre attendait depuis trois quart d'heure que mamie Ginette termine ses quarante douze manœuvre pour quitter ladite place." Pourquoi se faire chier à attendre si on peut s'y mettre hein, il ne fallait pas non plus pousser mémé dans les orties la pauvre aurait envie de se gratter

" Justement son amour pour toi est facile à récupérer il faut juste la nourrir lui faire deux trois câlin et le tour est joué, un animal c'est loyal jusqu'à un certain point certain sont plus fidèle que d'autre cela dépend de la race et du caractère" Et il rebondit aussi sur le sujet du loyer dûment payer aux propriétaire du lieu, son patron et amant, c'était donc facile pour lui que de faire une blague salace quand elle disait être à jouer dans ses paiements il ne pouvait pas s'en empêcher c'était dans son caractère et c'était bien trop simple comme si elle avait tendue la perche pour se faire battre en retour par son meilleur ami. " Tu en ai une chérie et une de luxe sans doute vu le portefeuille de ton cher et tendre mais une tapin quand même" Amoureuse et tout le blabla oui sans doute mais lui il avait toujours du mal à croire en l'amour que cela était beau rose et que cela durait toujours sans soucis, il avait eut une seule histoire sérieuse elle l'avait bouleversé comme aucune autre avant et elle lui avait brisé le coeur en mille et un morceau et depuis il ne couchait plus que très peu souvent, et il fuyait un peu les femmes quand il le pouvait il n'y avait que dans son travail qu'on pouvait l'approcher sans qu'il ne fuis. " Ton amour dégoulinant me donne la nausée, tu sais que je n'aime pas l'amour et les discours parlant de tout ça tant mieux pour lui si il ne peut pas se passer de toi tant mieux pour lui mais faut pas me le raconter à moi" Maëlan n'était pas le bon confident pour ça même si il tentait de prendre sur lui quand cela n'allait pas pour pouvoir donner des conseils aussi efficace que possible.

Aujourd'hui il c'était fait dragué par une mamie et ça c'était une chose drôle légère dont il pouvait rigolé et partager sans que cela soit pesant, et il laissa la jeune femme imaginé la scène sachant que cela ne rendrait sans doute pas justice à la grand mère qui avait réellement très chaud et qui c'était montré plus rentre dedans que pas mal de jeune femme qu'il avait eut l'habitude d'entendre dragué plus ou moins vertement. " C'était une mamie ! Je ne me tape pas des vielles peau même si elles sont adorable et très ouverte a une nuit de sexe en ma compagnie et puis tu me proposait du saucisson je ne pouvais que céder à cet appel" Même si il était porté sur le sexe il l'était encore plus du saucisson  c'était même pour cela qu'il pourrait mettre un peu de temps à sauver la vie de sa meilleure amie parce qu'il pourrait se goinfrer autant qu'il le voudrait si elle n'était plus dans la course et cela pouvait jouer même si son éthique lui soufflait de sauver les vies en détresse qu'il voyait. " La mort est une chose conne en elle même la façon de mourir importe peu quand on est mort on est mort la façon dont cela est arrivé n'est pas tellement importante et on ne la connait pas seul les autres savent" Et nous ne pouvons pas revenir là-dessus il a finit par l'apprendre au fils de voir des morts totalement inacceptable qu'il a vu, la mort était injuste et elle prenait qui elle voulait de la façon dont elle le voulait. Si cela avait été une de ses autres petite fan qui en bavait devant les pompier il aurait peut-être annulé le dîner surtout que les femmes qui lui courait après était tenace elles venait jusqu'à la patinoire pour le voir et cela amusé et inquiétait en même temps Lisa qui avait peur d'un jour se faire prendre à partit.


" Elles ne le savent pas, cela n'est pas écrit sur nos visages, les gens qui nous voient ne sont pas au courant que nous sommes simplement amis et que nous ne somme pas dans l'optique de coucher ensemble un jour ou l'autre pour beaucoup de gens des hommes et des femmes amis ça ne fonctionne pas pour tout le monde la plupart des gens pensent qu'un homme et une femme amis cachent forcément des sentiments"
Il l'avait entendu bon nombre de fois et cela l'avait toujours fait sourire il était après tout un coureur de jupon il était fortement porté vers la femme, mais quand il était ami avec l'une d'elle il ne tentait pas de la sauter sachant que cela n’apporterait que des ennuis les histoires était déjà bien assez complexe comme ça sans en rajouté une couche. Lui ne leur parlait jamais il n'avait pas de temps à perdre avec elles parce qu'il ne voulait pas d'elles et pour lui c'était un message assez clair à quoi bon courir avec une personne qui ne nous donne pas l'heure et ne nous accord aucune attention, " Ne perd pas ton temps à leur parler à force d'être ignorer elles finiront pas lâcher l'affaire. Faut les laisser à leur imagination et à leur regard tant que ce n'est que ça réagir leur donnerait de l'importance, importance qu'elles n'ont pas" Il avait déjà pensé à signaler ça mais il n'avait rien de probant et elle n'avait encore rien tenter de mal en dehors du fait que se savoir parfois suivit lui faisait un peu peur. " Pour le moment elle ne fait que suivre sans plus je ne la considère pas encore comme dangereuse si jamais elle tente quelque chose là je la signalerait rapidement j'ai une amie flic elle fait super bien son job" Il était bien entouré Maëlan cela l'aidait à ne pas trop s'en faire pour sa vie et pour sa sécurité.

⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas

Lisa Hampton
Admin Sexy ♔ Chaton
Lisa Hampton

Age : 24
Né.e le : 02/05/1995
Messages : 6316
Métier : Avocate en formation & Patineuse (championne d'Allemagne 2018)
A Hamburg depuis : Toujours
Points : 11785
Date d'inscription : 23/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t171-lisa-stand-down-drop-t
Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! Empty
MessageSujet: Re: Maëlan * Tout est bon dans le cochon !   Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! EmptyLun 8 Avr - 2:36


⚜️ Tout est bon dans le cochon ! ⚜️

Cela change des choses, de se taper son supérieur ? Maelan pense que oui. Parce que ce dernier, de fait, ne parle pas aussi méchamment à celle avec qui il couche, qu'il pourrait le faire pour un autre employé. Il est vrai que Benett ne l'a jamais pourrie dans le cadre du boulot. Non ça en général c'est plutôt pour l'assistant et les employés, pas pour la stagiaire assise dans son coin. La plupart du temps ils évitaient surtout de se parler quand ils étaient au boulot, voire même de se regarder. Sait-on jamais qu'un détail, quelque chose, aurait put les trahir. Alors Maëlan a sûrement raison. Parce que du coup la demoiselle ne se fait pas pourrir par Benett comme il pourrait le faire avec d'autre, même s'il ne la note pas mieux qu'un autre stagiaire en raison de leur histoire, mais bien pour ses capacités. Lisa n'avait jamais pensé à ça. Mais il est vrai qu'elle n'a pas à se plaindre de sa qualité de vie au cabinet Rosenthal. Elle semble songeuse un instant, avant de se secouer.

«- J'avoue que je n'avais jamais envisagé les choses sous cet angle mais effectivement j'échappe à tout ça. De toute façon la plupart du temps, entre huit heure du matin et dix-sept heure on ne se regarde pas, on ne se parle pas... Et si je le suis pour une audience, je pars avant ou après lui, jamais ensemble.»

Parce qu'elle avait été la seule étudiante qu'il emmenait avec lui voir des audiences et des procès. Il le lui avait proposé le jour même de leur rencontre, parce qu'elle semblait vraiment intéressée par le droit. Alors devant le reste du cabinet, elle prenait l'air de rien, prétendait avoir un rendez-vous médical, un rendez-vous pour l'université, un rendez-vous de travail. Loin de se douter que toute cette discrétion le protégeait bien plus lui, qu'elle ne protégeait l'étudiante, quoique le reste de ses camarades et collègues n'aurait pas apprécié d'avoir vent de cette histoire. Elle en aurait sûrement prit pour son grade comme une sorte de parvenue qu'elle n'était pas et n'avait, d’ailleurs, jamais souhaité être.

«- C'est ça, vante toi, ça faisait longtemps !» taquine Lisa.

Parce qu'il se trouve talentueux d'éviter les bouchons, lui, quand la patineuse n'a pour sa part pas toujours cette chance. Il a toujours été ainsi, Maëlan, légèrement fanfaron sur les bord. Mais on ne lui en veut pas, c'est même comme ça qu'on l'aime, après tout, avec sa petite part de fierté, de légère vanité.

«- Oh ce n'est même pas le vol de places... mais les mamies Ginette au milieux de la route, qui prennent une plombe à vérifier je ne sais quoi, à manœuvrer vingt ans comme si elle avaient le temps devant elle, avant d'enfin quitter leur stationnement. C'est à rendre fou. Et alors, dès qu'il y a des bouchons, il n'y a plus de code de la route, finit. Vas y que ça grille des priorités, des stops, des feu rouges... Après ça se prend une bagnole en face et ça vient pleurer, en plus.»

Au volant, Lisa est loin de se la jouer petite mamie. Mais alors les gens qui oublient le code de la route et qui sont dangereux pour eux et pour les autres, ça elle n'arrive pas à les supporter, ce n'est pas possible pour elle. Que l'on puisse faire courir tant de risques pour gratter trente secondes, par exemple, c'est quelque chose que la jeune femme a bien du mal à concevoir. Peut-être parce qu'elle est née d'un accident de la route justement, grande prématurée avec ses sept mois de grossesse, dans lequel ses parents n'étaient pas responsables et qui a coûté la vie d'Andrew son jumeau.

«- Mais je ne te permet pas !» assure la demoiselle comme non seulement l’homme doute de la fidélité de son chien, mais qu'il l'accuse en plus d'être elle même une catin grand luxe. Il la charrie, Lisa le sait. Sans quoi elle ne rirait pas.

Mais il n'aime pas parler d'amour, Maëlan et fait rapidement comprendre qu'il sature déjà du sujet, provoquant une fois encore le rire de sa meilleure amie qui assure que c'est un sacré numéro celui-ci. Un jour, l'amour lui tombera dessus, elle en est certaine. Sans crier gare. Il ne saura pas ce qui lui arrive et ce sera violent. Ce jour-là, la jeune femme se promet de lui tendre ironiquement un baquet.

«- Brrrr tu ne veux pas savoir ce que ma tête a imaginé.»

Se faire draguer par une petite mamie. Alerte rouge à la vision d'horreur, clairement. Lisa préfère ne pas y penser, mais c'est un peu trop tard à présent. Elle y pense. Et grimace franchement. Mais oui, son meilleur ami a préféré l'appel du saucisson à celui de la luxure entre les bras d'une petite vieille sûrement bourrée d'expérience. Heureusement, sans quoi la demoiselle aurait été fort déçue... et se serait consolée avec sa charcuterie, en appelant cette pauvre Leonnie qui n'a malheureusement pas put se joindre à eux.

«- J'suis sûre que tu dois quand-même te faire bien chambrer dans l'au-delà....»

Mais elle n'est pas croyante Lisa. Elle n'a pas de religion. En partie parce qu'il y a une taxe sur le culte en Allemagne, alors comme beaucoup d'autres Allemand, on ne l'a pas intéressé à tout ça. Pour autant, elle croit qu'il y a quelque chose après l'existence. Un truc. Parce que parfois, elle s'imagine que son jumeau lui envoie un rayon de soleil. Un signe. Même un geste insignifiant.

«- C'est une raison valable pour m'en vouloir... Mais je frissonne rien que d'y penser !» affirme la demoiselle avant de songer à prévenir ces demoiselles que Maëlan ne l'intéresse absolument pas. Mais elle représente bien une menace, oui. Celle de la meilleure amie qui valide les petites copines ou pas. Elle repère les connasses à des kilomètres à la ronde. «Soit prudent quand-même elle ne me rassure pas. Franchement. Puis avec tout ce que Leonnie peut me raconter ou ce que j'ai vu pendant mes cours... Très très très rassurant comme cas !»
⇜ code by bat'phanie ⇝

♔♔♔







"Lisa apparaissait telle un rayon de soleil dans la vie de Benett. Elle lui redonnait le sourire qu’il perdait de jour en jour en compagnie de sa femme, elle le faisait sortir des sentiers battus, lui redonnait espoir à une vie meilleure, une vie pourtant oubliée, perdue dans les rouages du temps." B. Rosenthal
c. Frimelda


Dernière édition par Lisa Hampton le Jeu 11 Avr - 23:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Maëlan Becker
♔ Membre du mois
Maëlan Becker

Age : 26
Né.e le : 31/08/1992
Messages : 282
Métier : Pompier un métier passion après avoir abandonné le patinage de haut niveau
A Hamburg depuis : Toujours il est un enfant d'Hambourg
Points : 2847
Date d'inscription : 12/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t2096-maelan-becker-au-feu-
Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! Empty
MessageSujet: Re: Maëlan * Tout est bon dans le cochon !   Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! EmptyJeu 11 Avr - 22:59


⚜️ Tout est bon dans le cochon ! ⚜️

" Tu vois ça change les choses, une femme n'ayant aucun rapport avec son patron n'aurait pas peur de partir en même temps que lui elle se ficherait qu'on se pose des questions parce qu'elle saurait qu'on pourrait chercher on ne trouverait rien toi tu sais que tu a une chose à caché, bon caché déjà je ne sais pas trop pourquoi vu que l'assumé serait bien plus simple qu'avoir cette peur de parler ensemble pour ne pas attisé des on dit que. Pour ça qu'il vaux mieux ne pas travailler dans le même endroit que son chéri et encore moins être sous ses ordres" Lui en tout cas ne pourrait pas il connaissait son caractère et le fait qu'il ne pouvait pas se privé de dire ce qu'il pensait, en taquinant en étant lui même et ne pas pouvoir l'être par peur des ragots cela n'était pas du tout pour lui et il n'arrivait pas à comprendre comment Lisa faisait depuis le temps pour ne pas exiger d'être reconnue pour ce qu'elle était, la compagne de vie de Benett Rosenthal depuis plusieurs année, mais il ne s'en mêlait pas de trop et préférait se vanter d'être talentueux et de savoir évité les bouchons comme personne. Parce qu'il était talentueux et qu'il aimait se vanter de tout ce qu'il pouvait et cela faisait soit rire soit lever les yeux au ciel. " Si je ne me vante pas tu va me croire malade" Parce qu'un Maë qui ne taquinait pas et ne se vantait pas était un Maë en mauvaise santé et tout le monde savait cela comme il se moquait des mamies Ginette qui mettait six siècle à quitter le place de stationnement provoquant la rage de ceux attendant quand la place se faisait piquer par une personne arrivant de l'autre côté c'était des moments jouissif quand on était bien placé pour pouvoir avoir la place rapidement mais très rageante quand on attendait et la gentille Lisa elle était du genre à attendre en soufflant pour pouvoir se garer. " Il ne faut pas critiquer les mamies Ginette tu en sera une un jour petite Lisa, une petite vieille mettant cent ans à se garer et cent autre à se retirer de la place faisant pesté une jeune Lilou au volant de sa belle voiture. Code de la route quésaco ? Tu parle à un type a qui on a apprit à griller stop feu rouge et priorité et qui doit sans doute faire hurler bon nombre de gens sur la route. Tu saura que statistiquement ceux qui ne respect pas le code de la route sont les moins blessé dans ce genre de cas c'est ceux qui on sagement respecté les règles qui trinque de quoi te rendre dingue" C'était une chose que beaucoup de pompier avait du mal à accepter mais c'était un fait qu'aucun ne pouvait ignorer les chauffard souvent cause d'accident était peu souvent les victimes grave et les décédés. Et il enchaîné sur le fait que le chien de la jeune femme ne lui ai pas totalement fidèle puis sur le fait qu'elle soit une catin de luxe et même si elle ne lui permettait pas lui se donnait se droit tout seul comme un grand. " Je me le permet tout seul comme un grand"

Et tout en mangeant du saucisson il parla de sa journée de la drague de la mamie et du fait que sa meilleure amie ne pouvait sans doute pas avoir la imagination nécessaire pour pouvoir imaginé ce que cela était réellement parce que celle de cette après midi était particulièrement chaude et explicite. " Je ne veux pas savoir je suis déjà bien assez traumatisé par les images fabriqué par ma propre tête quand la vieille dame c'est amusée à me draguer" Car si il avait refusé les avances de la dame son esprit ce l'était imaginé lui pour pouvoir être choqué à vie de cela et apprendre à se méfier des mamies qui avaient l'air toute gentille et qu'on ne prenait pas forcément au sérieux. Évidement qu'on devait se moquer de lui dans l'au delà parce qu'il était quand même le seul type au monde à recevoir des proposition aussi indécente sans n'avoir rien demandé il devait avoir fait quelque chose à quelqu'un pour mérité ce genre de punition même si il ne croyait pas au fait qu'il y est un au delà. " Tu sais que je ne suis pas religieux et que pour moi quand on meurt on meurt mais oui je pense que j'ai dû fâcher quelqu'un dans une autre vie et qu'on doit bien se moquer d e moi parce que j'aime les femmes et pas les vieilles femmes" Et les femmes il en avait à ses trousses certaine faisait même peur à Lisa qui pensait qu'elles voulaient l'attaquer et l'idée les avaient sans doute effleurer et puis personne dans son fan club ne connaissait sa relation avec Lisa cela pouvait donc prêter à confusion. " Faut apprendre à les ignorer totalement ne plus les remarquer a force on y arrive et leur présence ne fait plus rien." C'était ce que lui faisait en tout cas sinon il serait sans doute paniquer de se savoir ainsi traquer par une bande de folle furieuse mené par une folle furieuse encore plus furieuse qui n'hésitait pas à le suivre en dehors de la patinoire une fan un peu trop fan qui était somme toute inquiétant mais pour le moment pas dangereuse pour son plus grand plaisir car sinon il ne serait sans doute plus en mesure d'en parler. " Je le suis je suis sans doute particulièrement insouciant mais je ne suis pas suicidaire je me méfie de ce genre de femme. Bon pour me tuer faudrait quand même qu'elle est de la suite dans les idées tu a vu la brindille que c'est je la casse en deux avec un bras, de tout façon je n'ai pas envie de finir dans la rubrique fait divers ou nécrologie alors personne ne va me faire de mal" Et il attrapa a nouveau saucisson et vin en souriant. " Tu a des pâtes j'ai envie de nous faire des pâtes carbonara après cette apéro fort bon ? J'ai des envies de cuisine en ce moment je dois être enceint" Lui qui ne cuisinait jamais avant désirait désormais passer du temps derrière les fourneaux, bon des trucs pas compliqué mais quand même.

⇜ code by bat'phanie ⇝


Revenir en haut Aller en bas

Lisa Hampton
Admin Sexy ♔ Chaton
Lisa Hampton

Age : 24
Né.e le : 02/05/1995
Messages : 6316
Métier : Avocate en formation & Patineuse (championne d'Allemagne 2018)
A Hamburg depuis : Toujours
Points : 11785
Date d'inscription : 23/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t171-lisa-stand-down-drop-t
Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! Empty
MessageSujet: Re: Maëlan * Tout est bon dans le cochon !   Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! EmptyJeu 18 Avr - 1:16


⚜️ Tout est bon dans le cochon ! ⚜️

«- C'est justement pour cela qu'on ne peut pas l'assumer, les gens ne comprendraient pas. Ils auraient tôt fait d'y voir le mal. Je suis étudiante, Benett est mon maître de stage, mon supérieur. Dans le regard des autres, ce ne serait pas bien, ils auraient tôt fait de s'imaginer que je suis là pour profiter. On le dira lorsque ce sera derrière moi j'imagine, que les études ne seront qu'un lointain souvenir et que j'aurais put faire mes preuves après la prise de mon barreau tout simplement, mais d'ici là... Je préfère largement que l'on soit discret, la jalousie dans l'univers professionnel peut aller très loin et faire bien du tord à ses victimes.»

Lisa prend sur elle depuis des mois, de fait, des années, protégeant précieusement son secret, taisant le nom de Benett Rosenthal la plupart du temps. Sa mère, ses meilleurs amis... ils sont en fin de compte les seuls qui connaissent l'identité du compagnon de vie de Lisa. Elle n'a pas besoin d'être reconnue, la rouquine. Pas encore. La peur et le manque de confiance ne sont pas encore passés par là et elle voit encore les risques qu'elle pourrait courir, à afficher fièrement sa relation au grand jour. Alors elle préfère s'en prémunir pour le moment. Un jour viendra où elle aura besoin que l'homme la reconnaisse pour ce qu'elle est publiquement, besoin qu'il affiche clairement être avec elle, comme une preuve du sérieux de leur relation après l'orage. Mais elle a encore bêtement confiance en lui, Lisa, n'imaginant pas qu'il peut briser son cœur à n'importe quel moment malgré son désir de l'épargner, qui l'a empêché de mettre un terme à leur relation bien plus tôt déjà.

«- C'est effectivement une probabilité très cher ! J'aurais trop peur que tu n'attrape la modestinite ! Qu'elle sale maladie, à ce que l'on m'a dit !» assure la demoiselle pour le taquiner un peu. Après tout, c'est de bonne guerre d'autant plus que l'homme la taquine sur la petite vieille qu'elle sera un jour. «Je ne serai jamais une mamie Ginette !» assure Lisa. «Soixante-dix ans je ferais encore la course sur l'autoroute !» assure-t-elle en riant. Parce qu'elle est à l'aise au volant Lisa, surtout quand elle n'est plus en ville et qu'elle peut appuyer sur le champignon sans crainte. «Le jour où je met cent ans à manœuvrer, enlève moi le permis, pitié !» demande la demoiselle.

Ils plaisantent. Le chien. Le fait que Lisa soit une catin de luxe attitrée à un seul homme selon Mae. Tout y passe comme tout jours, avec l'humour pinçant qui sied parfaitement à son meilleur ami et Lisa qui le connaît bien ne prend pas ombrage de ces propos qui pourraient bien en choquer d'autres, parce que ce qu'il dit n'a rien de tendre. Mais ça ne la gène pas Lisa, ça ne lui fait ni chaud ni froid. Il a toujours plaisanté comme ça, Maëlan, il est à aimer comme il est, à prendre ou à laisser. Ils dérivent rapidement de nouveau sur le sujet des petites mamies, alors qu'il y en a une qui a dragué le jeune homme aujourd'hui justement, en redoublant d'efforts pour essayer de s'attirer les faveurs du jeune homme. Lisa grimace alors qu'elle ne veut pas imaginer la scène qui s'impose pourtant à son esprit. Lui aussi, semble avoir les images en tête, alors qu'il dit ne pas vouloir savoir ce que sa meilleure amie a imaginé, parce que lui aussi a vu des images fabriquées pas son cerveau.

«- Si tu as imaginé quelque chose d'aussi... tordu que moi, je te jure que je nous appelle tout de suite un asile pour réserver nos places ! Vision d'horreur !» assure la demoiselle.

Elle cherche principalement à taquiner le pompier qui ne doit  pas être spécialement appréciateur de cette situation et des images qui ont put découler de celle-ci dans son esprit. Lisa peut en rire... mais brièvement. Parce qu'elle aussi, a déjà eut droit aux regards plus ou moins déplacés de la gent masculine, qu'ils soient jeunes ou vieux, comme trop de jeune fille malheureusement ainsi que l'a prouvé le déferlement de #metoo quelques mois plus tôt avec l'affaire Weinstein. Sa main attrape un peu de saucisson, qu'elle porte à ses lèvres avec gourmandise, se délectant de son favoris, le fumé.

«- Je n'y crois pas non plus.» remarque Lisa en haussant les épaules. «Enfin la plupart du temps, comme tu le sais.»

Mais parfois... parfois elle se raccroche au fait que de là-haut, son jumeau disparu avant même d'avoir put voir le monde veille sur elle et lui envoie des signes. Parce qu'elle ne peut pas oublier qu'elle aurait dût avoir un frère et que parfois, une sorte de syndrome du jumeau perdu se réveille. De grands moments où la sensation de solitude est violente, soudaine, inexplicable. Alors elle ne croit peut-être pas en dieu et à la vie après la mort mais parfois, ça fait simplement du bien d'imaginer qu'Andrew est quelque part là-haut à veiller sur elle.

«- Je ne sais pas ce que tu as fais à cette personne mais il t'envoie un sacré mauvais karma sur ce coup-là !» plaisante la demoiselle.

Songeuse, alors qu'ils évoquent le fanclub de Mae, la demoiselle lui demande d'être prudent alors que l'une d'elle est particulièrement flippante selon Lisa. Mais elles le sont toutes un peu, à la regarder comme si elles allaient la tuer, sans arrêt. Lisa frissonne en discutant avec son ami. Parce qu'elle est future avocate, elle a vu et entendu des histoires sordides. Leonnie, sa meilleure amie, lui en a aussi pas mal raconté.

«- Alors ça j'avoue qu'elle ne fait pas le poids... mais ne commençons pas à la sous-estimer va. La folie des fois ça te fait faire de ces trucs ! Genre dans je ne sais plus qu'elle série... Bones je crois... la nana arrive avec son revolver pour tirer sur le type qu'elle croit aimer. Horrible ! Enfin bon, ce n'est que du cinéma et c'est américain... mais je suis sûre que certaines peuvent bien être folles à ce point !»

Il a des envies de cuisine, Maëlan et Lisa lève n sourcil avant de rire à sa plaisanterie sur le fait qu'il soit peut-être enceint. Le jeune homme ne peut pas s'empêcher de dire des bêtises, de toute évidence, pour le plus grand plaisir de sa meilleure amie. C'est son petit clown à elle. Et pour une fois que le jeune homme veut lui faire à manger et que ce n'est pas à elle de passer derrière les fourneaux, la jeune femme ne va pas se faire prier, alors qu'elle porte un peu de vin à ses lèvres encore.

«- Linguini, Spaghettis, Tagliatelle, Penne, Penne rigate fait ton choix ? J'ai normalement tout ce qu'il faut pour la sauce aussi.» assure Lisa, qui commence à avoir faim elle aussi, après cette mise en bouche.
⇜ code by bat'phanie ⇝

♔♔♔







"Lisa apparaissait telle un rayon de soleil dans la vie de Benett. Elle lui redonnait le sourire qu’il perdait de jour en jour en compagnie de sa femme, elle le faisait sortir des sentiers battus, lui redonnait espoir à une vie meilleure, une vie pourtant oubliée, perdue dans les rouages du temps." B. Rosenthal
c. Frimelda
Revenir en haut Aller en bas

Maëlan Becker
♔ Membre du mois
Maëlan Becker

Age : 26
Né.e le : 31/08/1992
Messages : 282
Métier : Pompier un métier passion après avoir abandonné le patinage de haut niveau
A Hamburg depuis : Toujours il est un enfant d'Hambourg
Points : 2847
Date d'inscription : 12/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t2096-maelan-becker-au-feu-
Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! Empty
MessageSujet: Re: Maëlan * Tout est bon dans le cochon !   Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! EmptyDim 21 Avr - 22:56


⚜️ Tout est bon dans le cochon ! ⚜️

" Mais tu t'en fou des gens Lisa bordel, si tu pense aux gens les gens jugeront toujours un mec de 40 balais avec une nenette de 23, ils jugeront le fait que la jeune fille soit avec un bourgeois, si tu passe ta vie à te fier à ce que les gens pourront dire sur toi et sur ton couple tu sera toujours une espèce de maîtresse qu'on cache aux yeux du monde. C'est malsain pour moi et irrespectueux comme situation alors même si on peut comprendre la logique de cette pensée cela ne mène à rien on n'en sort jamais et tu ne peut pas vivre ainsi toute ta vie à un moment donné faut pas pensé aux gens mais à soit tout simplement" Et pour lui cela cachait quelque chose d'autre même si il ne saurait dire quoi il n'arrivait pas à mettre la main dessus sans doute parce qu'il ne connaissait pas réellement Benett Rosenthal sinon il aurait su et aurait pu protéger sa meilleure amie de ce qui allait arriver tôt ou tard. Car l'homme avait lui bien d'autre raison que la peur des on dit pour camoufler cette histoire et cela finira par lui sauter au visage sans qu'il ne soit préparer à encaisser tout ça le karma se chargeant de le punir. Pour ce qui était de son côté vantard cela faisait partit de lui si un jour il arrêtait de le faire il serait considérer comme malade par sa meilleure amie il en était sûr et il ne voulait pas qu'elle s'inquiète pour lui inutilement alors il continuait dans ses standard. " Bien sur que c'est une possibilité je te connais tu t'inquiète pour moi dès que je me mouche le nez ou tousse un coup. Je suis modeste quand je veux l'être mais je ne veux pas l'être souvent parce que je suis un être d'exception faut bien le crier sur tout les toits non ?" Par contre il était certain qu'elle serait un jour une mamie Ginette qui mettrait trop de temps à quitter le stationnement avant de rouler à trente à l'heure sur la route même si elle se pensait plutôt en vieille pilote de course qui appuierait fortement sur le champignon. " Tu en sera une je pourrais le parier, tu ne prendra même plus l'autoroute par peur de te faire rentrer dedans, on pense pas mais quand on vieillit nos réflexes changeant et conduire fait souvent flipper les vieux je l'entend souvent dans mon boulot après un accident" Par contre il pouvait promettre de lui piquer son permit le jour où cela arriverait pour enlevé un danger public de la route c'était un acte à faire. " Promis je te l’enlèverais sans aucun scrupules pour ne plus te voir au volant"

Et ils se taquinèrent sur le fait que le chien l'aimait mieux lui que sa maîtresse, sur le fait que Lisa soit une catin de luxe payant ses loyers en nature a son propriétaire qui était à la fois son amant et son patron ce qui permettait ce genre de petite blague. Blague qui continua sur le fait qu'une mamie l'ai draguer de manière très équivoque lors d'une intervention et son imagination comme celui de sa meilleure amie avait bien travailler à ce sujet surtout que lui avait eut les images en direct avec la tête de la vieille dame au moment de ses propositions. " J'ai dû imaginé des trucs bien plus tordu que toi parce que moi j'avais ses propositions en direct et sa tête en plus son corps sous les yeux pour pouvoir l'imaginé tu ne peux donc pas me battre et je crois qu'on est bon pour aller à l'asile et pour se faire soigner" Les deux pensèrent alors qu'il s'agissait d'une punition de l'au delà alors que lui n'était pas du tout croyant quand sa meilleure amie ne l'était que quand elle pensait à son jumeau disparus ils n'étaient donc pas ceux croyant le plus en ce genre de chose qui était pour lui des conneries et rien d'autre alors il ne disait cela que pour rire. " Oui je sais bien mais je ne pense pas qu'il me punisse il ne me connait pas et si on ne croit quand sa présence dans un paradis quelconque il n'est pas responsable de la drague de mamie sur moi" Et il ne pensait pas avoir été méchant avec quelqu'un au point qu'on le maudisse de la sorte il n'était pas un mauvais bougre malgré ses défauts qui faisait de lui un être humain comme les autres.

Même si il créait l'émois chez la gente féminine allant jusqu'à ce faire suivre en dehors de son boulot pas des nenettes l'ayant repérer lors d'un passage télé après une intervention et ayant trouvé par il ne savait pas quel moyen où il allait patiner pour se faire plaisir, alors oui il se méfiait mais il ne devenait pas parano pour autant il savait qu'il aurait le dessus sur la demoiselle si elle venait à tenter quelque chose. " C'est une série et la vraie vie c'est pas une série, dans la vraie vie les filles comme ça mouille leur petite culotte en voyant la dite personne et raconte à leur copine que c'est l'amour de leur vie, elle ne m'a jamais parler si elle avait tenté une vrai approche et été repoussé là je me serais sans doute inquiété bien plus pour le moment je suis tranquille" Puis il a des envies de cuisine alors il demande à sa meilleure amie si elle a de quoi satisfaire son envie de pâtes carbonara et une fois qu'elle le lui confirme il part farfouiller dans la cuisine pour mettre de l'eau salée à chauffer cela fait il revient parler avec elle il ne va pas resté à regarder l'eau en attendant de voir apparaître les bulles. " Spaghettis bien sur c'est la base pour des carbonara, j'ai fait comme chez moi hein" Parce qu'il n'allait pas la faire bouger puis lui demander tel ou tel chose sinon il aurait été plus simple de la laisser faire et il veut lui montrer ses progrès en cuisine lui qui encore quelques temps auparavant été incapable de se nourrir seul. " Tu va voir maintenant je suis capable de me faire a manger comme un grand" Rien de fou mais c'était son début et il en était fier.
⇜ code by bat'phanie ⇝


Revenir en haut Aller en bas

Lisa Hampton
Admin Sexy ♔ Chaton
Lisa Hampton

Age : 24
Né.e le : 02/05/1995
Messages : 6316
Métier : Avocate en formation & Patineuse (championne d'Allemagne 2018)
A Hamburg depuis : Toujours
Points : 11785
Date d'inscription : 23/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t171-lisa-stand-down-drop-t
Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! Empty
MessageSujet: Re: Maëlan * Tout est bon dans le cochon !   Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! EmptyLun 22 Avr - 2:31


⚜️ Tout est bon dans le cochon ! ⚜️

Il ne comprend pas, Maëlan, il ne comprend pas comment Lisa peut accepter que sa relation reste secrète comme si elle était une maîtresse. Lisa ne voit pas le mal, innocemment. Loin de se douter de ce que Benett peut lui cacher. La jeune étudiante ne voit là qu'une manière de la mettre à l'abri des cancans pour le moment alors que ce genre de ragots seraient probablement mauvais pour sa carrière. Mais Maëlan ne comprend pas, car pour lui les gens trouveront toujours à redire sur le fait que Benett et elle ont dix-huit ans d'écart tout de même. Il avait déjà flirté avec ses premières copines qu'elle n'était pas encore née ou tout juste.

«- Je sais bien que les gens jugeront toujours, je ne dis pas que ça va rester comme ça à vie. Il ne me reste plus qu'une année d'études, après on pourra le dire. C'est pour ne pas pourrir ma carrière là c'est tout, parce que ça pourrait nuire à ma réputation et mon diplôme. Si les gens s'imaginent que ça vient après, ils pourront toujours trouver à redire sur l'écart d'âge entre nous c'est un fait, mais ils ne pourront pas remettre en doute mes capacités de travail. Je ne veux pas rester comme ça pour toujours, je ne le resterai pas tu peux en être sûr. C'est seulement provisoire, le temps de mes études. Après, ce que les gens pourront dire du fait qu'il soit plus âgé que moi, je m'en moque. Mais pour le moment, je ne peux pas prendre le risque que cela nuise à mes études et que les gens imaginent que je suis une parvenue, avec un diplôme qui n'a aucune valeur.» commente la demoiselle. «Ne t'en fais pas pour moi, dès que l'on pourra le dire, on le fera.» assure Lisa, sourire aux lèvres.

Et elle y croit, elle, à ce qu'elle dit, alors qu'elle ne suppose pas une seconde que Benett mente depuis quatre ans et qu'il soit marié. En instance de divorce, à vrai dire, comme son épouse est lassée de ses absences à répétition, parce qu'il passe son temps avec elle, à sortir ou rester dans cet appartement qui leur appartient désormais, qui est comme leur nid douillet. Lisa ne se méfie pas assez, elle a confiance, elle. Par amour. Parce que la rouquine est raide dingue de Benett. Elle a confiance en lui. Stupidement.

«- C'est un fait, je plaide coupable !»

Elle s'inquiète tout le temps pour lui Lisa, tout le temps vraiment. Dès que quelque chose semble ne pas aller, la demoiselle réagit. Avec Maëlan comme avec Leonnie, la rouquine est sur le qui-vive, prête à intervenir sitôt que l'un ou l'autre en a besoin. Ils sont si importants pour elle, que la jeune femme ne peut pas ne pas s'inquiéter lorsqu'ils ne semblent pas être en forme, même si elle décèle un peu de moquerie dans la voix de son meilleur ami. Il est taquin de nature, à prendre ou à laisser. Depuis le temps, Lisa a eut le temps de le découvrir, de se faire à l'idée, de l'accepter.

«- Mais c'est normal de s'inquiéter pour les gens que l'on aime !» assure la demoiselle.

Parce qu'elle l'aime, Mae. Et le jour venu, alors qu'il promet de lui piquer son permis si elle devient une mamie Ginette, elle fera de même, par amour. Pour qu'il n'essaie pas de prendre la route alors qu'il n'est plus en mesure de conduire. Pour le protéger. Lisa le protège tout le temps de toute façon. Elle surveille les femmes qui gravitent autour de lui, de peur qu'il en choisisse une qui ne soit pas la bonne, qui ne lui apporte surtout rien de bon. Lisa se méfie. Elle se méfie d'autant plus qu'elle le sait, il y a des histoires d'amour, des folles hystériques, qui détruisent de belles amitiés par jalousie, par manque de confiance. Il y en a qui brisent les cœurs, aussi. Vraiment. Elle ne laissera pas ça arriver Lisa. Alors elle surveille. Pour qu'aucune fille ne profite de la gentillesse de Maë.

«- Dans ce cas je les appelle tout de suite !»

Une vision d'horreur, voilà ce qu'elle voit et ce que le jeune homme a sûrement vu lui aussi alors qu'en prime il avait, lui, la petite mamie sous les yeux directement. Lisa a donc peut-être bien une vision de la chose beaucoup moins terrible que celle qu'a put avoir son meilleur ami. Et elle ne l'envie pas le moins du monde, alors qu'elle fait mine d'appeler un hôpital dans lequel ils vont pouvoir tout les deux se faire soigner par les hommes en blanc, pour oublier ce qui leur a frappé l'esprit avec cette anecdote pour le moins drôle.

«- Non t'as raison, t'as juste la poisse.» souligne la jeune femme amusée, parce que Dieu, elle n'y croit pas plus que Maëlan.

Il est confiant, le pompier, alors qu'ils évoquent les filles de la patinoire qui rêvent de fracasser la tête de Lisa et d'une en particulier, dont Lisa redoute qu'elle ait un jour l'idée de suivre le jeune homme jusqu'à son domicile. Il est vrai que ce dernier est bien plus fort qu'elle, d'apparence. Mais Lisa ne gage pas tout là-dessus. Elle est méfiante, la belle. Très méfiante. Même s'il n'y a sûrement pas lieux de s'inquiéter, comme le précise Maë.

«- Ouai c'est sûr m'enfin... dans la vraie vie tu vois de ces trucs... J'te rappelle que j'ai été prise en otage par des hommes à tête de cheval à deux pas du tribunal ?» rappelle Lisa qui frissonne de ce souvenir.

Il a faim, Mae et Lisa est surprise de voir ce dernier proposer de faire des pâtes à la carbonara lui-même. La demoiselle ne s'y attendait pas comme c'est elle qui cuisine habituellement, mais l'homme s'éclipse vers la cuisine ouverte pour mettre de l'eau à bouillir et choisir les pâtes, avant de revenir vers Lisa en l'informant de son choix, un choix que la demoiselle par ailleurs ne peut que valider.

«- Ce sera parfait !» assure-t-elle avant de le taquiner. «Mon petit Mae qui devient un grand garçon, qu'elle émotion !» s'amuse Lisa. «J'ai hâte de goûter à tes bons petits plats dans ce cas !» reprend la jeune femme.
⇜ code by bat'phanie ⇝

♔♔♔







"Lisa apparaissait telle un rayon de soleil dans la vie de Benett. Elle lui redonnait le sourire qu’il perdait de jour en jour en compagnie de sa femme, elle le faisait sortir des sentiers battus, lui redonnait espoir à une vie meilleure, une vie pourtant oubliée, perdue dans les rouages du temps." B. Rosenthal
c. Frimelda
Revenir en haut Aller en bas

Maëlan Becker
♔ Membre du mois
Maëlan Becker

Age : 26
Né.e le : 31/08/1992
Messages : 282
Métier : Pompier un métier passion après avoir abandonné le patinage de haut niveau
A Hamburg depuis : Toujours il est un enfant d'Hambourg
Points : 2847
Date d'inscription : 12/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t2096-maelan-becker-au-feu-
Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! Empty
MessageSujet: Re: Maëlan * Tout est bon dans le cochon !   Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! EmptyJeu 25 Avr - 21:15


⚜ Tout est bon dans le cochon ! ⚜

Ils ont beau être amis depuis tout petit ils ne sont pas identique et pas toujours d'accord surtout pas sur ce sujet là, Etre un secret une sorte de boulet de l'ombre Maëlan ne comprenait pas comment on pouvait le demander et comment cela pouvait-il être accepter, sans en faire des tonnes être assumé était une bonne chose, une chose saine pour la situation dans son ensemble mais la rousse ne le voit pas elle continue de se voiler la face derrière une excuse toute trouvé et trop simple à son goût il sent les problèmes venir " Parce que tu crois qu'en l'annonçant juste après ton diplôme tu aura pas le droit à ce genre de pensée ? Non mais Lisa s'il te plaît arrête de te cacher derrière cette excuse bidon de ton diplôme et de ce que penseront les gens, cacher une histoire sérieux autant de temps n'est pas logique et rien de ce que tu me sort pour me justifier ce choix n'est valable il te planque et tu ne m’enlèvera pas de la tête que cela cache quelque chose de plus important que la validé de ton diplôme et les cancans de femme de bureau. Les gens ne sont pas cons personne ne croira qu'il n'y avait rien pendant ton stage, tout le monde saura que vous l'avez camoufler et vive la crédibilité après cela, si tu veut être crédible assume le truc, quitte à changer de maître de stage si vraiment tu a peur du quand dira t-on agit ne te planque pas parce que ça c'est pas digne du tout de toi et ça me déçoit" Qu'elle puisse accepter d'être réduite à une histoire secrète, une sorte de maîtresse de l'ombre le laissant libre d'aller voir où il voulait quand il voulait, sans que personne ne sache qu'il avait une femme qui l'attendait dans un appartement du coin, lui voyait ce genre de possibilité parce qu'il était un homme et qu'il aurait pu agir comme ça sans avoir trop de scrupule si il n'était pas réellement attaché à la fille en question il voyait une vision du monde qu'une Lisa ne voyait pas, parce qu'elle n'était pas comme lui, parce qu'elle ne lisait pas la perversion du monde, il devait lui ouvrir les yeux mais il ne savait pas tellement commun. Et dans quelques temps il regretterait de ne pas avoir réussit, de ne pas avoir chercher plus pour pouvoir la sauver des griffes de ce menteur né.

Ils ne le savent pas mais oui elle ferait mieux de s'inquiété pour elle plutôt que pour lui. Souvent elle agit comme une mère avec lui prenant peur quand il toussait un peu fort ou avait de la fièvre comme si il était un petit être fragile, il s'en défendait il n'en était pas un il s'occupait de lui même comme un grand depuis un moment maintenant et tout c'était toujours bien déroulé pour lui même dans ses périodes de conneries de jeune adulte encore un peu adolescent dans sa tête. " Et je te condamne à .. plein d'année de prison ça devrait le faire je sais pas combien on prend pour un abus d'inquiétude" Maëlan n'avait surtout pas l'habitude qu'on s'en face pour lui cela n'était pas le cas de ses parents qu'il ne voyait pas et il n'avait pas de nouvelle de sa soeur depuis des années alors c'était lui qui s'inquiétait pas l'inverse pour elle. C'était donc sans doute normal de le faire mais il n'était pas habitué à ce que cela soit en sa direction. " Normal sans doute je le fais aussi mais il faut savoir doser je pense sinon cela devient vite flippant" Totalement flippant même. Comme le fait d'imaginer des choses avec des mamies, son esprit l'avait fait quand son urgence l'avait dragué très ouverte et très chaude et visiblement l'esprit de son amie réussissait plutôt bien a s'imaginé des trucs sexuel avec sa mamie ils étaient donc tout aussi fou l'un que l'autre et sans doute bon pour un séjour dans un asile afin de se faire soigner et elle était d'accord avec çà. " Tu crois qu'ils nous donneront de la charcuterie à volonté là-bas ? Parce que moi sinon je signe pas déjà il me laisseront pas m'envoyé en l'air alors si en plus je peux pas me nourrir comme il faut ça c'est pas possible du tout du tout" La poisse il devait l'avoir parce qu'il ne voyait pas qui avait pu le maudire à ce point là, il n'avait pas été le plus sage du monde mais certainement pas un gros connard non plus et il ne méritait pas de ce faire maudire par quelqu'un. " La poisse c'est sans doute moins grave qu'une malédiction quelconque d'une personne dont on ne sait rien."

Parfois la vie nous faisait des crasses c'était le cas de le dire mais lui ne devenait pas parano il continuait a vivre sans avoir peur il ne voulait pas se privé de vivre ou se faire des films tout les quatre matin parce que des choses pouvaient arrivée, oui le danger était partout et pouvait nous tomber dessus sans qu'on ne s'y attende il le savait mais il voulait vivre à fond profité sans flipper de tout pour que le jour ou cela lui tombe dessus il serra moins dégoûté parce qu'il aura fait ce qu'il lui plaisait de faire sans appréhender ce foutu jour. " Cela arrive oui mais si on passe notre temps à nous faire des scénarios dingue dans la tête on ne vit pas pleinement, moi je veux pas vivre en flippant parce qu'un truc complètement fou et imprévisible peu m'arriver, si cela m'arrive cela m'arrive je ne pourrais rien faire contre ça.. Mais je vais pas flipper dans le vent" Et il eut une envie culinaire il décida donc de faire à manger pour eux après avoir demandé à la jeune femme si elle avait ce dont il avait besoin il avait été farfouiller dans sa cuisine c'était plus simple comme cela et elle allait donc pouvoir goûter à sa cuisine chose qui n'était sans doute jamais arrivé étant donné qu'il ne faisait jamais a manger avant. " Je suis un grand garçon depuis longtemps je n'avais juste aucun intérêt pour la cuisine mais j'étais déjà un grand garçon" Bon il n'était pas non plus passionné maintenant mais il apprenait à se débrouiller sans tout acheter tout prêt et cela était quand même meilleur à manger et pour la santé. " Bon faudra attendre que prenne de nouveau cours pour sortir des pâtes et du riz avec les pommes de terre" Parce qu'il n'en était qu'au base mais cela ne le dérangeait pas il ne mangeait pas beaucoup de chose en dehors de ça..
⇜ code by bat'phanie ⇝


Revenir en haut Aller en bas

Lisa Hampton
Admin Sexy ♔ Chaton
Lisa Hampton

Age : 24
Né.e le : 02/05/1995
Messages : 6316
Métier : Avocate en formation & Patineuse (championne d'Allemagne 2018)
A Hamburg depuis : Toujours
Points : 11785
Date d'inscription : 23/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t171-lisa-stand-down-drop-t
Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! Empty
MessageSujet: Re: Maëlan * Tout est bon dans le cochon !   Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! EmptyVen 26 Avr - 2:47


⚜ Tout est bon dans le cochon ! ⚜

Maelan ne comprend pas le point de vu de Lisa, mais il n'a pas tord, quand il fait remarquer qu'ils ne pourront pas le dire aussitôt la jeune femme diplômée. Mais peut-être.. un mois ou deux après ? Lisa a l'utopie d'y croire, en tout cas. De supposer qu'ils officialiseront réellement la chose quand ce sera possible pour eux. La jeune femme ose croire qu'un jour ils pourront afficher leur amour aux yeux du monde. Maelan ne voit pas les choses de la même manière que sa meilleure amie, lui, redoutant que cette dernière ne soit prise pour une imbécile par Benett, qu'elle ne souffre plus tard de ne pas s'être posé les bonnes questions, quand elle pouvait encore le faire. Maelan, il est sceptique sur tout ça et même si Lisa ne le voir pas, il a bien raison de l'être alors que le quadragénaire parfait de la jeune femme est loin d'être aussi parfait, loin d'être aussi «parfait pour elle» même, que la jeune femme veut bien le croire. Il a raison de se méfier lui, raison de la mettre en garde. Parce qu'il est un homme. Qu'il sait comme les siens peuvent être relativement tordus, menteurs, manipulateurs, pour les beaux yeux d'une jolie fille. Mais Lisa n'arrive pas à le voir. Elle n'arrive pas à voir comme son meilleur ami a raison. Il est déjà trop tard pour elle, après tout. Lisa est complètement éprise de son partenaire. Elle est déjà foutue, la jolie patineuse. Parce que son cœur bat à l'unisson avec celui de l'avocat. Pour l'avocat. Il a fait sa place dans l'esprit et dans le cœur de l'étudiante depuis longtemps. Si longtemps.

«- J'ai confiance en lui. On ne le dira pas de suite. Mais on le dira. C'est juste provisoire.»

Elle est convaincue de ce qu'elle dit Lisa. Aveuglée par son amour pour l'avocat, purement et simplement. Si seulement elle pouvait écouter un peu plus Maëlan. Si seulement les mises en garde de celui-ci pouvaient cheminer un peu plus dans son esprit... mais les jeux sont déjà fait, pour Lisa comme pour Benett. Et le ciel déjà tire les ficelles de cette tragédie romantique. Parce que tôt ou tard, tout volera en éclat. Benett le sait déjà, lui. Et il le redoute, quand Lisa ne s'y attend pas.

La patineuse devrait s'inquiéter pour elle-même, déjà. Mais c'est toujours pour les autres qu'elle s'inquiète en premier. Principalement pour Maelan, c'est vrai. Comme l'homme le remarque. Pour Maelan et Leonnie. Parce qu'elle a prit trop de coups dans la gueule Lisa, entre la perte d'un jumeau et un père qui a préféré ignorer qu'il avait une fille, pendant dix-sept ans. Trop de coup dans la gueule pour ne pas être vigilante aux autres, quand elle sait que ça peut exploser d'un coup, sans prévenir. Juste sortir, comme une bombe. Maëlan s'en plaint cependant, la condamnant à de la prison, pour rire, mais pour lui signifier aussi qu'elle se montre trop inquiète pour lui, sûrement. La demoiselle lui tire la langue, en assurant que c'est normal de s'inquiéter pour les gens que l'on aime. Mais là encore, Maëlan a un commentaire à faire.

«- Je ne m'inquiète absolument pas trop du tout...» prétend la demoiselle.

Mais dans le fond, elle le sait que c'est vrai, qu'elle s'inquiète tout le temps pour les gens autour d'elle. Parce qu'elle a perdu un frère, parce que son père s'en volatilisé de son existence trop longtemps. Elle s'inquiète Lisa, parce qu'elle a peur de l'abandon, peur que les gens disparaissent autour d'elle. Peur de la solitude finalement, ou qu'il n'arrive quelque chose aux gens qu'elle aime. C'est pas un mal, de s'inquiéter pour les autres. Mais elle le sait, avec certains, elle est un peu dans l'abus. Juste un peu.

«- Je ne suis pas certaine, en même temps les hôpitaux n'ont pas d'étoiles, il faudrait y remédier ! Améliorer l'hébergement et la nourriture, ça ne serait pas un mal !» complote Lisa. «Mais si mais si tu pourrais t'envoyer en l'air avec les infirmières dans les toilettes, j'te connais va !» taquine l'étudiante, à la remarque du pompier, toute en grâce et en finesse, évidemment. «Ben ça, tout dépend du degrés de poisse j'imagine !»

Et Maëlan doit être bien loti niveau poisse au vu des filles qui l'attendent souvent sur le bord de la patinoire et qui lui courent après, assez souvent. Ces filles qui pourraient finir par s'en prendre à Lisa, pour le lien particulier qu'elle partage avec Maëlan, parce qu'elles les voient proches, sans savoir que la patineuse n'est pas une menace, seulement la meilleure amie du jeune homme et non un crush potentiel. De vrais folles, ces filles qui le guettent. Mais l'une d'entre elle inquiète plus particulièrement Lisa.

«- Ouai, ça, forcément... Mais quand-même... Sont dérangées certaines.»

Avoir peur de la vie, ce n'est pas vivre. Lisa n'a pas peur. La mort, elle l'a frôlé plusieurs fois. Trop de fois pour une si jeune vie. Les événements arrivent sans s'annoncer, ils vous tombent dessus purement et simplement, elle le sait bien. On ne peut rien faire contre cela. Alors avoir peur, les redouter, Maëlan a raison : cela ne rime et ne mène à rien. Ils verront bien de toute façon de quoi l'avenir est fait. Et l'avenir proche, lui, se place sous le signe des pasta alors que Maëlan dit avoir faim. Une fois n'est pas coutume, c'est lui qui passe en cuisine d'ailleurs pour régaler sa meilleure amie qui ne résiste pas, encore une fois, à l'envie de le taquiner comme ils savent si bien le faire tout les deux. Il proteste lui. Et la demoiselle rit. Évidemment.

«- Prochaine étape, les lasagnes !» assure Lisa en battant des cils.

Des lasagnes c'est bon et ça reste encore relativement simple pour le moment, avant que Maëlan n'apprenne des choses plus poussées. Lisa devrait suivre ce genre de cours aussi. Si des cours de cuisine haut de gamme existe, pour satisfaire les papilles d'un amoureux trop habitué aux grands restaurants.

«- Tu prends tes cours où ?»
⇜ code by bat'phanie ⇝

♔♔♔







"Lisa apparaissait telle un rayon de soleil dans la vie de Benett. Elle lui redonnait le sourire qu’il perdait de jour en jour en compagnie de sa femme, elle le faisait sortir des sentiers battus, lui redonnait espoir à une vie meilleure, une vie pourtant oubliée, perdue dans les rouages du temps." B. Rosenthal
c. Frimelda
Revenir en haut Aller en bas

Maëlan Becker
♔ Membre du mois
Maëlan Becker

Age : 26
Né.e le : 31/08/1992
Messages : 282
Métier : Pompier un métier passion après avoir abandonné le patinage de haut niveau
A Hamburg depuis : Toujours il est un enfant d'Hambourg
Points : 2847
Date d'inscription : 12/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t2096-maelan-becker-au-feu-
Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! Empty
MessageSujet: Re: Maëlan * Tout est bon dans le cochon !   Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! EmptyMer 1 Mai - 18:40

TOUT EST BON DANS LE COCHON !
Lisa Hampton & Maëlan Becker
Il ne pouvait pas resté silencieux face à ce genre de situation il sentait les soucis arrivés il ne mesurait pas l'ampleur de la chose et la gravité de la douleur qu'allait subir la rousse mais il sentait qu'il y avait une chose anormale dans tout cela. Le secret n'était jamais bon pour une relation mais il n'arrivait pas à le faire comprendre à la rouquine qui ne voyait pas le mal persuadée que c'était la chose à faire, il ne savait pas comment lui comprendre que non cela n'allait pas bien se passer en agissant de la sorte parce que cela durait déjà depuis bien trop longtemps à son goût. Il y aurait sans doute toujours une nouvelle excuse pour ne pas avoir à assumer cette relation avec une jeune femme trop jeune pour lui Maëlan le sentait mais il n'avait pas de preuve et sans preuve il était toujours difficile de convaincre surtout une personne dans le domaine du droit qui passait son temps à entendre des histoires farfelues. " Et moi j'ai confiance en mon instinct et je sens que tu te plante carrément et que tu va morfler si je pouvais te le prouver ça serait bien plus simple à mon goût" Mais il ne pouvait pas, comme il ne pouvait pas faire taire son instinct et ne pas chercher à faire changer d'avis la rouquine pour quelle exige que le secret soit lever. C'était quand même terrible car Lisa s'inquiétait toujours beaucoup pour les gens autours d'elle, Leo et lui en tête de liste mais elle n'avait aucun instinct de conservation quand on parlait d'elle, comment pouvait-on s'inquiété d'une toux trop forte chez un ami et ne pas le faire quand on était la relation cachée d'une personne depuis bientôt cinq ans. " Tu t'inquiète trop pour les autres et pas assez pour toi faut que tu trouve le juste équilibre parce qu'au final tu va te faire avoir" Maëlan aussi s'inquiétait pour elle parce qu'elle ne se protégeait pas à assez à son goût et que cela n'était pas bon pour elle et pour son petit coeur qu'il savait fragile, elle était douce et innocente elle voyait le bon pas le mal et quand le mal frappait cela faisait forcément des victimes et Lisa était bien peu armé pour pouvoir se défendre.

Le duo en hôpital psychiatrique rendrait sans doute bien fou le personnel surtout si les menus n'était pas du goût du jeune homme qui était très difficile au niveau nourriture. C'était certain que ce genre de lieu n'était pas fait pour bien manger et pas réputé pour ce genre de traitement là mais pour lui on ne pouvait pas guérir en étant mal nourrit et ne pas avoir le droit à de la charcuterie était une malnutrition selon lui. " Je crois qu'on se ferra rapidement mettre dehors on sera pas des patients très sage et discipliné si on essaye de tout modifier" Et bon ils n'étaient pas non plus totalement malade et n'avait pas leur place dans ce lieu servant à soigné les gens avec de réel problème grave dans leur tête. " Ah ça je pourrais le faire ouai, mais faut que les infirmières soit belle et jeune sinon ça marchera pas et je serais vraiment en dépression et là on pourra me soigner pour quelque chose de vrai" Parce que si il était privé de sexe sa poisse serait encore plus présente et il aurait dû mal à tenir le coup c'était clair et net déjà qu'il n'était pas toujours gâtée parce qui arrivait dans sa vie comme les nana l'attendant à la patinoire car ayant eut l'infos de sa présence ici. " Je dois être plutôt pas mal dans mon degré alors parce que j'ai pas été gâté" Pourtant il ne pensait pas mérité d'avoir la poisse ou d'être maudit il était cool même si il était dragueur et ne demandait rien à personne.

Le pompier pourrait avoir peur et se poser tout un tas de question sur ce qui pourrait lui arrivé si une des filles venaient à péter un câble et à vouloir attenter à sa vie, pour beaucoup cela serait sans doute inconscient pour lui c'était nécessaire pour pouvoir continué a vivre normalement et à profité pleinement de sa vie sans avoir la frousse à cause de ce genre de personne n'étant pas toute bien là dans leur crâne. " Elles le sont mais tant qu'elles ne dise ou ne font rien je ne m'en préoccupe pas les femmes dans ce genre là ne sont pas dangereuse en soit elle on des moments ou elles le deviennent sous effet de sentiments plus fort que la normal c'est à ce moment qu'il faut savoir réagir correctement et les prendre pour pouvoir apaisé leur souffrance" Et pour oublier tout ça il décida de faire a manger rien de bien fou au programme mais un changement qui était quand même à noter pour un jeune homme qui jusqu'alors n'était doué que pour mettre à chauffer des plats tout préparer c'était signe qu'il prenait en maturité même si assurait ne plus être un bébé depuis longtemps il savait qu'il avait encore un tas de chose à savoir géré avant de réellement être un homme accomplie. Bon les lasagnes il ne savait pas encore comment tout bien faire mais maintenant il maîtrisait la cuisson des pâtes c'était déjà une bonne chose pour pouvoir faire un bon plat de lasagne il demanderait plus de conseil à son chef d'équipe qui pourrait sans doute lui apprendre la façon de faire pour la prochaine fois qu'il viendrait squatter chez son amie après le travail. " Les lasagnes on attendra que je maîtrise je vais demander à mon super prof de m'apprendre" Il eut un petit rire face à la question suivante, pouvait-il réellement répondre et être prit au sérieux en sachant où il prenait ses cours de cuisine. " A la caserne bien sûr ! C'est mon capitaine d'équipe qui m'apprend" Parce qu'il était plus âgé qu'il avait eut le temps d'apprendre et qu'il aimait bien ça et puis ils s'entendaient bien malgré leur début houleux c'était donc de bon moment en équipe à parler, apprendre et rire.
code by exordium.


Revenir en haut Aller en bas

Lisa Hampton
Admin Sexy ♔ Chaton
Lisa Hampton

Age : 24
Né.e le : 02/05/1995
Messages : 6316
Métier : Avocate en formation & Patineuse (championne d'Allemagne 2018)
A Hamburg depuis : Toujours
Points : 11785
Date d'inscription : 23/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t171-lisa-stand-down-drop-t
Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! Empty
MessageSujet: Re: Maëlan * Tout est bon dans le cochon !   Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! EmptyMer 1 Mai - 23:23


⚜ Tout est bon dans le cochon ! ⚜

Tellement naïve Lisa. Tellement amoureuse, aussi. On dit que ça rend aveugle, c'est sûrement le cas. Sinon elle verrait les signes, dans les choix de Benett. Dans ses actes. Elle comprendrait que quelque chose ne va pas. La belle est de plus en plus douée pour déceler le mensonge dans la voix des gens. C'est nécessaire quand on veut être avocat après tout. Mais son amour pour Benett et la dextérité de ce dernier à mentir empêche l'étudiante de remarquer quoi que ce soit. Il sait y faire, lui, habitué à parler devant un auditoire, à présenter les faits sous une certaine forme. Il sait comment faire, il a de l'expérience dans l'art de mentir. Et elle l'admire tellement, Benett. Sa prestance, son charisme, son assurance, sont autant de choses qu'elle apprécie chez lui. Sans qu'elle ne comprenne comment l'avocat a put pour sa part jeter son dévolu, éternel célibataire pourtant, sur une petite étudiante sans prétention. Ça aurait dût l'étonner, l'inquiéter, lui mettre la puce à l'oreille, qu'un homme comme ça soit encore libre. Qu'aucune femme n'ai jeté son dévolu sur un tel charisme ou sur son portefeuille. Parce qu'il a de l'argent, Benett. Assez pour intéresser les matérialistes. Mais elle n'a rien supposé de tout ça Lisa. Elle s'est laissé prendre au piège, petit à petit. Parce que ce n'était rien au début. Qu'un peu de bon temps. Avant que tout ne prenne plus d'importance. Doucement. Rencontres après rencontres. Quand il avait commencé à l'inviter au restaurant, au cinéma... à passer du temps avec lui autrement que sous la couette, pour mieux se découvrir. Mieux s'apprécier. Tomber amoureux, en fin de compte.

«- Tu t'inquiète trop Maë, j'te jure !»

Il s'inquiète oui, comme la demoiselle s'inquiète pour lui. Et il voit juste, sans parvenir à convaincre son amie de la véracité de ses propos. Du drame qui se prépare dans les coulisses de sa vie. Elle s'inquiète trop pour les autres, pas assez pour elle-même. Maë met le doigt sur le problème. Et pourtant, elle était méfiante Lisa avant. De peur d'être prise pour une conne, d'être dupée, comme sa mère l'avait été. Elle était méfiante, de peur que les garçons trop jeunes pensent d'avantage à profiter qu'à se poser. Et puis, elle avait croisé sa route à lui. Le seul homme de sa vie. Amoureusement parlant. L'un de ses plus beaux anges. Son Lucifer, en même temps. Parce qu'elle est fragile Lisa. Trop douce. Mais l'amour, c'est la confiance. Si on ne fait plus confiance à l'autre, n'est-ce pas la fin, alors ? La confiance de Lisa en Benett est aveugle. Malheureusement pour elle.

«- J'fais attention, promis !» dit-elle, convaincue par ses propres mots.

Ils rient, tout deux, en s'imaginant finir dans un asile psychiatrique à cause de la vision qu'ils ont eut, réelle ou imaginaire, d'une petite mamie essayant de séduire Maëlan. Parce qu'il a eut droit à ce genre de scène aujourd'hui, qui ne manque pas de faire rire sa meilleure amie, à imaginer la tête qu'il devait faire. Et là, à rire avec lui sans se poser de questions, Lisa se sent bien. Vraiment bien. Le monde peut être fait d'ombre, elle ne craint rien tant qu'il est avec elle. Elle sait qu'il sera toujours là pour elle, quoi qu'il advienne. Toujours là pour la protéger. Sa vie sans lui serait incomplète, impossible. Maëlan est sa personne. Un bout d'elle-même. Un bout de son âme.

«- En même temps, as-tu déjà été discipliné un jour, telle est la question !» souligne la demoiselle. En dehors du cadre de son travail, qui exige de la rigueur, évidemment. «Mais si t'as été gâté !» proteste la demoiselle. «Tu m'as moi pour en rire, si c'est pas un cadeau ça, je ne sais pas ce que c'est !» continue-t-elle en riant.

Il est important dans sa vie. Elle sait qu'elle l'est tout autant dans la vie de Maëlan. Qu'elle a de la chance de l'avoir, de la chance de pouvoir compter sur lui. Il a toujours prit soin d'elle, au plus loin de ses souvenirs et même avant. On se souvient rarement avec précision de notre vie quand on avait trois ans. La mémoire ne va pas aussi loin, pour la majorité des gens. Mais Lisa sait qu'il l'a prise sous son aile immédiatement, la petite patineuse qui tombait, parce qu'elle n'avait jamais patiné avant. Il venait la relever, lui. On le lui a dit. Une amitié touchante, débutée sur le bout de leurs lames. Ces lames qu'ils n'ont jamais vraiment laissés tomber et qui leurs ont offert certains de leurs plus beaux moments de complicités. D'amitiés. Qu'ils patinent sous le regard de l'autre seulement. Ou ensemble, dans un pas de deux. Le feu et la glace. La grâce et la force. C'est ce qu'ils sont tout les deux. Le duo matche sur la glace, parce que la complicité est là. Et qu'ils ne jouent pas de rôles. Ils restent vrai sur leurs lames, transmettent leur vérité. Parce que leur amitié est profonde, intouchable.

Et comme toute amie digne de ce nom, Lisa s'inquiète pour le pompier. Beaucoup. Principalement au sujet de ces filles qui ne cessent d'avoir leurs regards tournés vers lui et qui la fusillent dans un même temps, de leurs yeux rendus sombres quand ils se posent sur elle. Peur de ce qui pourrait passer par la tête de l'une ou l'autre de ces filles. On voit trop de choses, quand on est étudiante en droit. Trop de folies, de crimes invraisemblable. Elle a  peur Lisa, parce qu'elle sait ce que le monde peut avoir de plus noir, malgré sa douceur. Dans le monde, il y a des fous partout, ses études le lui ont largement démontrées.

«- T'as sûrement raison ! Mais fais gaffe quand-même !»

Parce que oui, Lisa se fera toujours plus de soucis pour Maëlan et Leonnie que pour sa propre personne. Égale à elle-même, la demoiselle. Mais peu importe car dans l'immédiat le jeune homme se porte bien, quoiqu'il ai faim et souhaite alors faire à manger, des pâtes carbonara, pour son amie. Maintenant qu'il apprend la cuisine. La demoiselle ne manque pas l'occasion de le taquiner là-dessus. Sans mal. Sans rancune. Il l'a bien taquiné lui-même tout à l'heure en la traitant de catin de luxe après tout. En attendant, Lisa est curieuse de savoir où Maëlan apprend la cuisine et la réponse ne manque pas de la surprendre un peu.

«- Ton chef !? Alors ça !» s'étonne-t-elle. «Ok j'attendrais pour les lasagnes, histoire de ne pas mourir intoxiquée !» rit-elle.
⇜ code by bat'phanie ⇝

♔♔♔







"Lisa apparaissait telle un rayon de soleil dans la vie de Benett. Elle lui redonnait le sourire qu’il perdait de jour en jour en compagnie de sa femme, elle le faisait sortir des sentiers battus, lui redonnait espoir à une vie meilleure, une vie pourtant oubliée, perdue dans les rouages du temps." B. Rosenthal
c. Frimelda
Revenir en haut Aller en bas

Maëlan Becker
♔ Membre du mois
Maëlan Becker

Age : 26
Né.e le : 31/08/1992
Messages : 282
Métier : Pompier un métier passion après avoir abandonné le patinage de haut niveau
A Hamburg depuis : Toujours il est un enfant d'Hambourg
Points : 2847
Date d'inscription : 12/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t2096-maelan-becker-au-feu-
Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! Empty
MessageSujet: Re: Maëlan * Tout est bon dans le cochon !   Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! EmptyVen 24 Mai - 23:50

TOUT EST BON DANS LE COCHON !
Lisa Hampton & Maëlan Becker
Il l'avait prévenu il avait fait sa part du job si elle venait à avoir son coeur brisé par ce type bien louche à ses yeux elle ne pourrait pas venir se plaindre vers lui parce qu'après ne pas l'avoir écouté de la sorte cela passerait mal elle ne donnait pas une once d'importance à se mise en garde semblant pensée qu'elle avait plus raison que lui alors qu'elle était simplement aveuglé par son amour pour un homme qui la cachait et qui devait cacher bien d'autre chose si elle ne lui accordait pas crédit elle perdait le droit de venir pleurer vers lui quand ce qu'il craignait arriverait parce qu'il était certain que cela arriverait, une couille une grosse couille sans pouvoir précisément dire quoi il sentait les problèmes arrivé. " Je ne m'inquiète pas de trop mais si tu accorde plus de crédit à un menteur qui fait de toi un secret une honte, qu'à ton meilleur ami tu trouvera une autre personne vers laquelle pleurer quand il brisera ton coeur parce que cela ne manquera pas d'arrivé" Maëlan pouvait passer pour un méchant pour le coup mais il ne réussissait pas à ouvrir le yeux de sa meilleure amie et cela lui faisait beaucoup de peine parce qu'il ne faisait pas ça pour qu'elle soit malheureuse mais parce qu'il voulait la protégée du mieux possible afin de lui évité un drame qui était courut d'avance pour lui, extérieur à la situation et pas aveuglé par l'amour et tout le tralala qui allait avec, mais il ne réussissait pas et elle allait le payer dans quelques temps sans qu'aucun des deux ne puissent le voir venir de la sorte.

Il préfère passer à autre chose sinon il le sait il va s'énervée et si il se met en boule la soirée risque d'être écourté et de ce terminé sur une mauvaise note qui ne lui ferait pas plaisir il préfère donc parler de sa mamie des avances sexuel et de ce que sa tête à imaginé de tout ça, un cocktail bon pour l'envoyé en asile et son amie pense qu'elle pourrait l'accompagner ayant elle aussi eut des images pas très net en entendant son histoire, ils sont terribles tout les deux ils le savent. Mais Maë s'inquiète du traitement reçu dans un asile lui a besoin de bien manger et il pense alors tout modifier même si cela ferait de lui un patient peu discipliné et apprécié du personnel qui n'aimerait sans doute pas voir un inconnu venir leur dire comment faire leur boulot mais Lisa relève un point important discipliné là t-il déjà été réellement. Peut-être plus jeune quand son père violent et mauvais avec lui avait encore du pouvoir sur sa personne mais plus une fois qu'il c'était libérer de son joug c'était clair et net il avait contrebalancer l'effet trop strict. " Un jour oui il y a fort fort longtemps je l'ai été mais depuis que j'ai décidé de décidé de ce que je faisait de ma vie j'ai arrêté de l'être." Et lui ne se trouverait pas gâté enfermé sans pouvoir manger, et en plus en prenant le risque d'avoir des aides soignantes moche qu'il ne pourrait pas draguer. " C'est pas suffisant si je dois choisir entre rire et m'envoyé en l'air je pense que j'ai plus besoin de m'envoyé en l'air sinon je ne serait pas d'humeur très rigolote pour te tenir compagnie et rire à tes blagues" Parce que Maëlan pour être bien a besoin de son boulot, de ses amis et de sexe c'est une chose que tout le monde de proche connait et Lisa est une des plus au courant de son soucis d'addiction lié à tout cela.

Après tout elle le connait depuis quasiment toujours, en tout cas aussi loin que remonte leur mémoire respective ils sont dans les souvenirs de l'autre alors ne pas connaître l'autre serait une véritable infamie. Et elle sait comment il est, comment il ne prend pas grand chose au sérieux tout en étant toujours là pour ses proches dans le besoin, comment il peut être à la fois le plus gros déconneur du coin et le protecteur de la bande, il est une montagne de muscle avec un coeur ce que peu de personne connaissait. Alors quand on parlait de se faire suivre et de devoir prendre cette femme au sérieux cela n'était pas totalement son fort il s'inquiéterait sans doute plus quand elle tenterait de lui parler si cela arrivait un jour sinon elle finirait sans doute pas se lasser de le suivre et de ne rien avoir de sa part. " On verra bien pour le moment je ne cours aucun risque" Maëlan prépara le repas il préférait se concentrer sur ça parce que c'était une bonne chose pour lui d'apprendre à cuisiner et de pouvoir montrer son évolution mais sa meilleure amie voulait mettre la charrue avant le bœuf en lui parlant de lasagnes il n'en était pas là dans son apprentissage de la nourriture il ne fallait pas lui demander d'aller trop vite il préférait pour le moment se concentrer sur les choses plus simple et plus quotidienne pour pouvoir déjà se nourrir correctement avant de parler de nourrir son monde en invitant des gens à venir manger des plats convivial comme les lasagnes." Tu pensais que j'avais le temps de prendre des cours de cuisine en dehors de mes gardes je n'aurais plus de vie sociale si cela était le cas" Il était bien trop prit pour avoir le temps pour ce genre de chose les moments creux à la caserne était une bien meilleure solution pour lui. " Tu fais un bon choix la patience te sauvera la vie pour le coup" Car il n'était clairement pas prêt pour un tel plat. " Pour le moment je maîtrise le poulet au curry et les pâtes sous plusieurs déclinaison" Ce qui n'était rien pour beaucoup mais très important pour lui, Maëlan n'ayant jamais eut le loisir d'apprendre son père trouvant que c'était là le rôle d'une femme puis sa mère fut morte et sa soeur quitta le pays sans laisser d'adresse.

code by exordium.


Revenir en haut Aller en bas

Lisa Hampton
Admin Sexy ♔ Chaton
Lisa Hampton

Age : 24
Né.e le : 02/05/1995
Messages : 6316
Métier : Avocate en formation & Patineuse (championne d'Allemagne 2018)
A Hamburg depuis : Toujours
Points : 11785
Date d'inscription : 23/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t171-lisa-stand-down-drop-t
Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! Empty
MessageSujet: Re: Maëlan * Tout est bon dans le cochon !   Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! EmptyLun 27 Mai - 1:36


⚜ Tout est bon dans le cochon ! ⚜

Il lui fait peur Mae, au bout du compte. Un peu. A évoquer l'idée que Benett pourrait lui briser le cœur. À annoncer que si cela arrive, il ne sera pas là pour elle, lui, si elle ne le croit pas aujourd'hui. Il la renvoie à ses peurs les plus puissantes et les plus enfouies en elle en même temps. Sa crainte de subir le même sort que sa mère. Sa crainte de l'abandon, surtout. Son frère est mort, son père l'a abandonnée pendant dix-sept ans. L'abandon et l'infidélité, c'est ce qui lui fait le plus peur. Et l'abandon, venant de Maelan, ce serait probablement pire que tout, à bien y penser. Parce qu'elle ne voit pas sa vie sans Maelan Lisa. Qu'il est son meilleur ami, l'homme pour qui elle-même sera toujours là malgré les erreurs qu'il pourra commettre. Parce que dans une vie, tout le monde en fait. Elle n'accorde pas plus de crédits à Benett qu'à Mae, Lisa. Elle n'en a pas l'impression en tout cas. Parce qu'elle a son propre rôle dans le secret de sa relation après tout, par peur de ce que pourraient en dire les autres, s'ils l'apprenaient. Ils étaient tout les deux d'accords là-dessus, dès le début.

«- Je ne lui accorde pas plus de crédits je t'assure. Ce n'est pas plus son idée que la mienne, j'étais d'accord avec ça, j'ai ma part d responsabilités dans la proposition. Et dans un même temps tu sais, Benett ne me cache pas ! Regarde, on est allé ensemble à un gala de bienfaisance l'an dernier. Et pour la fête du port pareil, il était avec moi. Je veux dire, on ne dit pas que l'on est ensemble, mais on ne s'en cache pas vraiment non plus, dans le sens où on s'affiche ensemble en public. On va au restaurant ensemble dans Hambourg. On fait des sorties en ville donc dans un même temps ce n'est pas comme s'il n'acceptait de me voir qu'entre dix-sept et dis-neuf heure après la journée de travail.» souligne la demoiselle. «Mais je lui en parlerai...» assure la demoiselle avant d'ajouter. «- Promis !»

Elle est sincère Lisa quand elle promet. Si elle dit qu'elle va parler de tout ça à Benett, elle le pense vraiment. Parce que Maelan lui fait peur à évoquer l'idée qu'elle pourrait ne pas pouvoir compter sur lui si jamais l'affaire tournait au vinaigre. Elle n'espère pas que cela arrive Lisa. Sa relation avec Benett semble bien trop magique et lui bien trop sincère quand il dit l'aimer qu'elle n'imagine pas que ça puisse vraiment être terminé un jour. Parce que Benett ne manque pas d'amour pour elle, là n'est pas le problème. Le problème c'est qu'il y a deux femmes dans la vie de ce dernier. Alors elle ne pense pas que ça puisse mal finir Lisa, parce que leur relation semble toujours spéciale. Mais elle parlera officialisation tout de même, si ça peut faire plaisir à Maelan. Et parce qu'il fait naître un peu de trouille en elle.

«- Très très très longtemps dans ce cas...» souligne la demoiselle.

Elle tire la langue à Maelan, adoptant un air outré lorsque ce dernier dit ne pas être gâté. Parce qu'elle dément l’information Lisa. Il l'a comme meilleure amie et elle sera toujours là pour lui, capable de tout pour Maëlan. Alors il est chanceux, selon elle. Mais lui ramène le problème à ses petits ennuies de sexualité avec un esprit qui cherche à le punir en lui envoyant des coups foireux et, s'il est chanceux de l'avoir comme meilleure amie, cette chance retombe s'il n'a pas la possibilité de s'envoyer en l'air, s'il doit choisir entre le rire et une compagne. Parce que si Lisa sera toujours là pour lui il est certain qu'il y a quelques petites choses qu'elle ne peut pas vraiment faire pour ce dernier. Notamment s'envoyer en l'air. Ça serait beaucoup trop bizarre pour l'un comme pour l'autre.

«- Je suis outrééééééééééééééééééééé ! Genre t'as plus besoin de sexe que de moiiiiiiiiiiiiii !» se scandalise la demoiselle avant d'afficher une mine boudeuse.

En attendant, Lisa est là pour le soutenir dans cette, elle l'imagine, terrible situation. Elle est là pour en rire avec lui et faire de drôles de suppositions, liées à des esprits et autres joyeusetés. Et ça lui semble déjà bien à elle. Maelan n'est pas tout seul, il a quelqu'un pour affronter le monde, affronter la vie et les potentielles malédictions qui pourraient parsemer pour une raison ou une autre sa jeune existence.

Il commence à faire à manger, Maëlan, alors qu'il apprend à cuisiner depuis quelques temps. Lisa a hâte de pouvoir goûter ses plats et rêve déjà à des lasagnes, que le jeune homme ne sait pas encore préparer car son professeur de cuisine, qui n'est autre que son capitaine des pompiers, ne lui a pas encore apprit à les faire. La demoiselle est surprise de découvrir l'identité du professeur de cuisine de Mae et dans un même temps, ça se tient. Comme Maelan le souligne, s'il prenait des cours en dehors de ses heures de gardes, il n'aurait plus le temps de rien.

«- Ouai je vois ! C'est sympa à lui de t'apprendre en tout cas.»

Elle attendra donc pour goûter les lasagnes, en plaisantant sur une intoxication potentielle. Plaisanterie sur laquelle son meilleur ami ne manque pas de rebondir en assurant que la patience lui sauvera la vie. La demoiselle rit et dans un même temps, elle songe qu'elle pourra toujours apprendre les lasagnes elle-même à Maëlan une prochaine fois qu'il viendra manger du saucisson. Ils se voient souvent, après tout, tout les deux. Elle peut probablement lui montrer, une prochaine fois donc. Tout en papotant de tout et de rien, en plaisantant, comme il le font toujours.

«- Le poulet au curry ! Je prend note pour ta prochaine visite !» annonce Lisa en papillonnant des cils innocemment tout à coup.
⇜ code by bat'phanie ⇝

♔♔♔







"Lisa apparaissait telle un rayon de soleil dans la vie de Benett. Elle lui redonnait le sourire qu’il perdait de jour en jour en compagnie de sa femme, elle le faisait sortir des sentiers battus, lui redonnait espoir à une vie meilleure, une vie pourtant oubliée, perdue dans les rouages du temps." B. Rosenthal
c. Frimelda
Revenir en haut Aller en bas

Maëlan Becker
♔ Membre du mois
Maëlan Becker

Age : 26
Né.e le : 31/08/1992
Messages : 282
Métier : Pompier un métier passion après avoir abandonné le patinage de haut niveau
A Hamburg depuis : Toujours il est un enfant d'Hambourg
Points : 2847
Date d'inscription : 12/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t2096-maelan-becker-au-feu-
Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! Empty
MessageSujet: Re: Maëlan * Tout est bon dans le cochon !   Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! EmptyVen 7 Juin - 23:57

TOUT EST BON DANS LE COCHON !
Lisa Hampton & Maëlan Becker
Lisa ne se rend pas compte mais elle fait mal à son meilleur ami en ne le prenant pas du tout au sérieux sa mise en garde concernant son petit ami, lui le trouvait louche et ne le sentait pas mais son avis ne semblait pas compté visiblement et cela le blessait alors il prévint elle ne pourrait pas venir pleurer vers lui si il avait raison et que son chéri ne se montrait pas à la hauteur parce qu'il sentait que cela allait mal finir. " Je me fiche de où il te voit et de ce que vous faisiez ou non ensemble à partir du moment où il ne te présente pas comme sa petite amie aux personne qu'il connait cela pose soucis mais si tu aime être prise pour une compte continue ne viens juste pas me parler de lui parce que je ne te réconforterait pas tu l'aura bien chercher" Et lui qui croyait qu'elle était mieux lotti et plus intelligente que lui dans ses relations avec les autres elle prouvait se soir que cela n'était pas le cas. " Fait ce que tu tu veux tu m'a énervé pour le coup"

Quand la jeune femme se moqua du fait qu'il ne soit pas discipliné il la reprendre lui disant juste qu'il ne l'était plus depuis quelque temps tout simplement parce qu'il se faisait plaisir dans la vie. " Simplement quand mon père avait encore pouvoir sur moi mais il n'en a plus maintenant et je fais ce que je veux" Comme dans sa vie sexuelle qui était très importante pour lui plus que le fait d'avoir sa meilleure amie avec lui dans un asile pour fou il préférait pouvoir coucher autant que souhaité plutôt que de l'avoir et il ne se cachait pas de ça pour lui le sexe était une addiction il n'était pas addict à ses amis et il était en pleine remise en question pour pouvoir modifié ce soucis d'ailleurs elle devrait bien le savoir non ? " Bien sur que j'ai plus besoin de sexe tu devrais le savoir une addiction dépasse tout le reste, j'ai même plus besoin de sexe que de nourriture si tu veux tout savoir" Et pourtant il était gourmand comme type c'était donc la preuve que son problème était important et ne devait pas être prit à la légère par son entourage même si peu de gens le prenait réellement au sérieux quand il en parlait. " Quand je dis que j'ai un problème avec ça je ne rigole pas .." Il préférerait car si tout le monde prenait cela comme une chose drôle lui savait que cela était handicapant de ne pas pouvoir rencontré une personne du sexe opposé sans finir par la mettre dans son lit, cela rendait le fait de créer de vrai lien terriblement difficile et pourtant Maëlan souhaitait réellement connaitre les gens en début de rencontre ou de rendez vous.  

En tout cas il évolue Maëlan il couche moins, il apprend à cuisiner il devient un peu plus homme un peu moins adolescent qui se laisse porter par la vie sans trop réfléchir et sans se mettre de pression pour faire une chose ou une autre comme on l'attend de lui. Et aujourd'hui il peut le dire il est fier de son évolution il ne pensait pas gagner le fait de changer comme cela mais sa seule et unique histoire d'amour à réussit à le faire se remettre en question drastiquement et ce pour le meilleur. Enfin pour le moment il ne fait que des pâtes carbonnara rien de dingue mais cela est un début et il prend chaque petit pas au sérieux sachant qu'il faut bien commencer quelque part pour pouvoir évolué ensuite. " Ça l'est oui, c'est une bonne occupation pour les moments de calme à la caserne alors c'est donnant donnant dans un sens" Surtout que son chef savait faire cela ne serait pas très intelligent de sa part de refusé de transmettre son savoir à un jeune qui n'avait pas eut un modèle très correct dans sa jeunesse. même si à la caserne peu de monde sait réellement quelque chose à propro de son enfance simplement que sa mère n'est plus de ce monde et qu'il a une soeur sans plus.

Lisa demande des lasagnes pour le prochain plat et Maë se voit obligé de lui signifié qu'il ne maîtrise pas encore cette recette en étant pour le moment au base de la cuisine pour lui permettre de se nourrir correctement, pâtes riz patate il tournait au basique et les lasagnes était déjà un plat un peu plus préparer que ce qu'il savait faire. Il parla alors de l'autre recette apprise et parfaitement maîtrisé pour le moment le poulet au curry et cela fut noter par la rousse pour la prochaine fois. " Hé n'en profite pas non plus je ne vais pas tout le temps cuisiné je ne prévois pas de me reconvertir en chef cuistot dans pas longtemps" Et il ne pouvait pas dire qu'il avait créer une réelle passion pour la cuisine il y prenait un petit plaisir parce qu'il était en plein apprentissage et que voir qu'il était capable de réussir était plaisant mais sans plus.

code by exordium.





Revenir en haut Aller en bas

Lisa Hampton
Admin Sexy ♔ Chaton
Lisa Hampton

Age : 24
Né.e le : 02/05/1995
Messages : 6316
Métier : Avocate en formation & Patineuse (championne d'Allemagne 2018)
A Hamburg depuis : Toujours
Points : 11785
Date d'inscription : 23/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t171-lisa-stand-down-drop-t
Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! Empty
MessageSujet: Re: Maëlan * Tout est bon dans le cochon !   Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! EmptySam 8 Juin - 1:42


⚜ Tout est bon dans le cochon ! ⚜

Il fait exactement comme Lisa, Maelan. Il s’inquiète pour elle. Il s’inquiète de voir que le compagnon de cette dernière la cache. Et Lisa ne voit pas le mal, parce que c’est son idée aussi, qu’elle était d’accord avec ça, d’accord avec le fait de ne pas dévoiler leur relation, pour ne pas avoir d’ennuis sur son lieu de travail, pour ne pas en avoir non plus avec l’école. Parce que Benett était son maître de stage quand leur relation a démarré et il l’est toujours comme c’est dans son cabinet que la demoiselle termine ses études à présent. On aurait put penser que les bonnes observations de Benett n’étaient pas honnête et que l’avocat et la demoiselle partageaient une relation malsaine. Elle ne voulait pas de ça, Lisa, elle ne voulait pas qu’on puisse la pointer du doigt, que l’on puisse lui reprocher quoi que ce soit. Alors elle préférait ne rien dire elle aussi, sans se douter que Benett avait bien d’autres raisons, lui, de ne pas vouloir que son histoire d’amour s’ébruite. Et Maëlan s’inquiète, lui, de devoir un jour ramasser sa meilleure amie à la petite cuillère. Alors il préfère qu’elle ne compte pas sur lui, si ça arrive. Il s’énerve, Maëlan. Parce qu’il a l’impression que Lisa ne lui accorde pas de crédit. Ce n’est pas ça. Mais ce n’est pas facile pour elle. Parce qu’avec Benett, ça dure depuis plus de quatre ans, dont trois années vraiment sérieuses. On dit que c’est la durée de l’amour, trois ans. Et pourtant leur histoire est restée belle et spontanée. Entre eux, tout va pour le mieux, alors elle ne voit pas ce qui pourrait mal se passer, Lisa. Parce que Benett l’a comparée à un rayon de soleil. Parce qu’ils ont un appartement ensemble, parce qu’ils vont bien, elle a l‘impression. Comprendre les peurs de Maëlan, ce n’est pas facile pour elle. On écoute rarement les amis, dans ce genre d’affaires malheureusement. Parce que l’amour, ça vous fou un bandeau devant les yeux. Et pour Lisa, Benett est tout simplement l’homme de sa vie, le bon, l’homme à qui elle dirait oui sans aucune hésitation, s’il la demandait en mariage. Elle l’aime, Lisa. De tout son coeur, de toute son âme et l’homme a envahi toutes les strates de son esprits, toutes les strates de ce qui la compose. Nimbée d’amour et d’innocence, elle ne voit pas le mal qui rode, Lisa, dans le comportement de Benett.

«- Mais ! J’ai dis que j’allais lui en parler, soit pas fâché Maëlou !»

Elle est sérieuse, Lisa, pour pouvoir rassurer Maëlan. Elle déteste quand le jeune homme ou Leonnie lui font la tête, mais ça ne dure jamais longtemps heureusement. Ils sont trop importants, l’un et l’autre, pour que la jeune femme puisse accepter l’idée d’être fâchée avec l’un ou l’autre. Elle se plie toujours en quatre pour que la situation évolue. Dans l’immédiat, elle espère que le jeune homme va vite oublier ça. Et elle utilise le surnom qu’elle lui donne depuis toujours, depuis les couches-culottes, en espérant l’amadouer ainsi. Ce surnom qu’elle lui donne depuis qu’il venait la ramasser sur la glace, la petite patineuse dans ses patins neufs, qui manquait d’équilibre sur la surface lisse.

«- Promis !»

Et en même temps, Benett et Lisa partagent un appartement, ça veut bien dire que c’est sérieux entre eux, non ? Dans un même temps, leur relation dure depuis si longtemps qu’il serait probablement temps de rencontrer les amis de l’autre, de parler de l’autre à la famille. Dans le cercle de Lisa, Benett connaît un peu de monde. Mais du côté de Benett… Lisa connaît Elisabeth, la sœur de ce dernier. C’est déjà pas mal. Sa sœur, qui sait qu’ils sont ensemble et qui aide son frère dans son mensonge. Parce qu’il maîtrise le tout comme il peut Benett, pour maintenir l’illusion aux yeux de Lisa.

Ils changent de sujet, ça vaux sûrement mieux, afin de plaisanter sur le jeune homme et rapidement, principalement sur l’amour du sexe de ce dernier. Lisa joue les scandalisées, quand il dit qu’il a plus besoin de sexe que d’elle dans sa vie et elle finit par lui tirer la langue en adoptant une mine faussement boudeuse. N’empêche que quand on lui a brisé le cœur, Lisa a débarqué en pleine nuit pour lui remonter le moral et le soutenir chaque fois qu’il en a eut besoin. Alors il a de la chance de l’avoir dans sa vie oui, sûrement. Elle espère qu’il s’estime au moins un peu chanceux. Parce qu’elle se trouve chanceuse, elle, d’avoir quelqu’un comme Maëlan auprès d’elle. Tout le monde n’a pas la chance d’avoir un meilleur ami, encore moins un meilleur ami comme lui, et Lisa le sait.

«- La prochaine fois que tu as besoin d’un remonte-moral à trois heures du matin, tu appellera le sexe, monsieur manque de reconnaissance !» s’amuse Lisa en venant le taper avec un coussin du canapé.

Mais elle n’est pas sérieuse, parce que si Maëlan l’appelle, peu importe l’heure, peu importe où elle se trouve, il peut être certain que la demoiselle débarquera au plus vite chez lui. Parce que leur lien est spécial, qu’ils sont liés l’un à l’autre. Et qu’elle est sûrement la seule nana qu’il ne s’est jamais imaginé mettre dans son lit, aussi. Une relation stable et intense, unique, dans le tourbillon de leurs deux vies. Face à tout ce que l’homme peut vivre et à son problème avec les femmes, une telle relation est rassurante, elle suppose.

Mais il change Maëlan, il essaie, il apprend la cuisine avec son chef de brigade. Ça les occupe, à vrai dire, mais Lisa trouve que c’est tout de même gentil au capitaine, de prendre le temps de montrer ça à une recrue. Parce que ça l’aide sûrement à se prendre en main tout ça, Maë. Lui qui ne partait pas vraiment gagnant dans la vie, avec l’enfance qu’il a connu. Parce qu’ils ont eut une vie de merde pour les endurcir, tout les deux. A différent niveaux, mais peu enviables tout de même. Rencontrer des adultes qui l’aident, qui croient en lui, ça doit lui faire du bien à Maë. Lisa a eut sses chances pour s’en sortir et c’est à son tour de recevoir des mains tendues. En attendant, elle va pouvoir se régaler avec les pâtes carbonara qu’il a apprit à faire.

«- C’est sûr que ça tue le temps ça vous fait une bonne occupation c’est clair !»

Il sait faire le poulet au curry, aussi et Lisa note, pour une prochaine fois. Chassez le naturel, il revient au galop, Maë ne compte pas faire office de cuistot pour sa meilleure amie à chaque fois, non plus. Lisa rit, elle le retrouve bien là, ça ne l’étonne pas vraiment de la part de Maë. Elle croise les bras sur la poitrine et tire la langue.

«- Ok ça va message reçu cinq sur cinq on commandera au traiteur !» répond la demoiselle. «Garde tes recettes juste pour draguer les jolies filles !» le taquine-t-elle.
⇜ code by bat'phanie ⇝

♔♔♔







"Lisa apparaissait telle un rayon de soleil dans la vie de Benett. Elle lui redonnait le sourire qu’il perdait de jour en jour en compagnie de sa femme, elle le faisait sortir des sentiers battus, lui redonnait espoir à une vie meilleure, une vie pourtant oubliée, perdue dans les rouages du temps." B. Rosenthal
c. Frimelda
Revenir en haut Aller en bas

Maëlan Becker
♔ Membre du mois
Maëlan Becker

Age : 26
Né.e le : 31/08/1992
Messages : 282
Métier : Pompier un métier passion après avoir abandonné le patinage de haut niveau
A Hamburg depuis : Toujours il est un enfant d'Hambourg
Points : 2847
Date d'inscription : 12/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t2096-maelan-becker-au-feu-
Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! Empty
MessageSujet: Re: Maëlan * Tout est bon dans le cochon !   Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! EmptyJeu 20 Juin - 23:30

TOUT EST BON DANS LE COCHON !
Lisa Hampton & Maëlan Becker
" Je suis fâché quand même tu n'arrivera pas à me calmer avec un simple surnom, tu ne me prend pas au sérieux je te fais la tête c'est le minimum syndical" Parce qu'il pourrait aller trouvé le type en question et lui faire cracher la vérité mais il ne le ferait pas parce qu'elle ne voulait pas l'écouté et le croire et que cela ne pourrait rien apporter de bon vu qu'il ne pensait pas que cela tournerait bien si il le faisait. Lisa n'arriverait donc pas à le faire changer d'avis et à évité qu'il lui fasse la tête parce qu'il était comme ça et qu'elle le connaissait. Et finalement ils changèrent de sujet de discutions, pour parler d'autre chose comme du fait qu'il était accro au sexe ce qui était connu dans son entourage sa meilleure amie ne pouvait pas jouer l'étonnement elle avait que pour lui le sexe était au dessus du reste pour lui au même niveau que l'oxygène et l'eau qui était des choses vitales pour l'être humain. Alors que cela ne l'était pas du tout et qu'il était malade chose dont il avait parfaitement conscience vu qu'il faisait tout pour changer et se soigner afin d'évolué et d'avoir accès à une sexualité totalement normale. Bien sur cela ne pouvait pas faire plaisir à ses amis de savoir qu'ils étaient derrière le sexe dans son ordre de priorité, mais il ne contrôlait pas cela et ne pouvait être réellement considérer comme fautif. " Tu sais que bien souvent quand je vais mal je couche et seulement après je t'appel si le sexe n'a pas suivit à faire passer le mal être que je peut ressentir de temps en temps, et bien souvent le sexe aggrave les choses parce que je me rend compte que je suis malade avec cela même si je me suis plutôt calmé depuis mon histoire d'amour tragique" Sa peine de coeur l'avait un peu calmé mais cela n'était toujours pas terminé et totalement réglé.

Ensuite ils parlèrent cuisine ensemble étant donné que le garçon avait apprit quelques petits plats avec son chef de brigade lors de moment de creux à la caserne, l'homme étant plus âgé que lui, ayant eut une vie de famille il était logique qu'il en sache plus que lui sur certain point de la vie d'adulte indépendant et la cuisine en faisait partit, surtout que son père avait toujours été clair et net c'était la place de la femme pas de l'homme sa mère et sa soeur devait préparer le repas lui ne devait pas approcher de la cuisine sous peine de s'en prendre une pour ne pas avoir respecté les règles. Mais cela Lisa ne le savait pas parce que son père était un sujet tabou pour lui il n'en parlait jamais et c'était le sujet sur lequel la rousse de ne le connaissait pas réellement car elle était loin de se douter de ce que son ami avec subit avec ce père violent et dirigeant. Il était donc difficile pour lui d'aborder ce genre de sujet car il lui paraissait anormal que son chef le lui apprenne alors qu'il n'était que son chef de boulot, mais c'était agréable pour lui d'avoir des bases de cuisine pour pouvoir se débrouillé totalement seul et ne plus compter sur les plats tout préparer des magasins du coin. " Surtout pour moi comme ça j'apprend quelque chose durant mon temps à tuer dans la caserne même si cela est quand même rare d'avoir le temps de réellement apprendre une recette en une seule fois vu qu'on est souvent interrompu en cours de route mais avec un peu de persistance on fini par y arrivé" Maëlan parla d'une autre recette maîtrisé quand il fit savoir que les lasagnes n'était pas une chose qu'il savait faire, et sa meilleure amie tenta de le faire cuisiner aussi la prochaine fois qu'ils se verront mais il ne compte pas devenir le cuistot du duo il cuisine aujourd'hui pour lui montrer son nouveau talent pas pour prendre le rôle de nourricier il n'était pas de ce genre là. " Parce que tu ne veux pas me nourrir grâce à tes talents de cuisinière non mais c'est une honte de traiter ainsi son meilleur ami depuis l'époque des couettes au dessus de la tête et des robes à pois" Quand au fait de nourrir des jolies filles il n'en était pas là il n'avait jamais cuisiné pour une femme qu'il draguait, " Je ne cuisine jamais pour draguer je ne me fait pas chier à passer par ça pour avoir une fille dans mon lit, je lui fait un sourire deux trois mots je couche avec et elle repart" Il ne faisait pas a manger pour ses proies il n'était pas ce genre d'homme.

" Oh je t'ai pas raconté au fait, j'ai rencontré une fille à la patinoire j'ai fait du patin à deux avec une autre que toi est ce que c'est considérer comme une infidélité ? Ou cela passe ?" Il le disait sur le ton de la plaisanterie bien entendu parce qu'il n'avait pas jurer fidélité a Lisa et qu'il ne l'avait pas trahit en patinant avec quelqu'un d'autre mais il jouait beaucoup sur le fait que les gens ai du mal a ce faire à l'idée qu'ils étaient simplement amis. " Tu va me faire une scène je dois préparer mes arguments ?"

code by exordium.


[/quote]
Revenir en haut Aller en bas

Lisa Hampton
Admin Sexy ♔ Chaton
Lisa Hampton

Age : 24
Né.e le : 02/05/1995
Messages : 6316
Métier : Avocate en formation & Patineuse (championne d'Allemagne 2018)
A Hamburg depuis : Toujours
Points : 11785
Date d'inscription : 23/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t171-lisa-stand-down-drop-t
Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! Empty
MessageSujet: Re: Maëlan * Tout est bon dans le cochon !   Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! EmptyVen 21 Juin - 2:52


⚜ Tout est bon dans le cochon ! ⚜

L’amour rend aveugle c’est bien connu, et Maëlan n’apprécie pas de voir sa meilleure amie aussi insouciante, aussi sûre que tout va bien dans son existence, parce que même s’ils n’évoquent pas clairement leur histoire avec Benett, ou rarement, elle croit avoir des preuves de la sincérité de ce dernier à son égard. Parce qu’elle connaît une partie de la famille qu’il lui reste, il ne lui manque que son frère à rencontrer. Parce qu’ils vivent ensemble tout les deux. Parce qu’ils partent en voyage ensemble, qu’ils vont ensemble au restaurant parfois, au cinéma, qu’il l’emmène au tribunal… Même s’ils ne disent pas clairement que quelque chose se passe entre eux, elle ne voit pas vraiment le mal Lisa, elle ne voit pas comme le manque d’officiel, dans leur relation, sème la zizanie et masque une vérité peut reluisante. Pour elle tout va bien, parce que tout donne l’impression de bien aller et le petit surnom qu’elle utilise pour parler à Maëlan ne semble pas en mesure de calmer celui-ci. Elle le blesse apparemment, à ne pas l’écouter. Mais elle est amoureuse, Lisa, complètement amoureuse même. Alors elle ne voit pas comme malgré tout ce qu’ils vivent, Benett ment en menant une double vie, en lui cachant une femme et des enfants.

«- Mais si, mais si, je t’ai dis que j’allais lui en parler, tête de mule !»

Et si Lisa le dit c’est qu’elle compte bien le faire, malgré tout ce qu’elle peut penser, parce que son ami lui fait un peu peur. Et parce que depuis quatre ans maintenant, il est largement temps, sûrement, d’assumer cette relation. Ça ne devrait pas changer grand-chose selon la patineuse, parce qu’elle n’a pas l’impression qu’ils se cachent beaucoup non plus. Mais Benett sait surtout y faire pour protéger son petit secret. Peu importe, car il vaux de toute façon mieux changer de sujet que de continuer à évoquer l’avocat au risque que les deux meilleurs amis saccagent ce moment passé ensemble, ce dont ils n’ont besoin ni l’un ni l’autre.

Lisa soupire, avant de pouffer, comme son ami remarque qu’il fait toujours appel au sexe avant de contacter la jeune femme quand ça ne va aps pour lui et ce même si le sexe comme il le pratique représente un problème en soit comme il se sent malade, Maëlan. Peut-être qu’il l’est bien un peu d’ailleurs en effet. Parce qu’il est très porté sur la chose tout de même mais Lisa ne le juge pas. Parce qu’elle ne jugerait jamais Maëlan, comme elle ne peut pas vraiment juger Leonnie non plus. Ses deux meilleurs amis. Elle les connaît bien Lisa. Mais elle ferme les yeux sur leurs défauts, elle les accepte comme ils sont. Quand ça les concerne, elle est rarement objective, pour ne pas dire jamais.

«- Ouai je sais. Au lieu d’appeler sa meilleure amie qui, normalement, ne devrait rien aggraver.» souligne Lisa avec une petite moue, avant de tirer la langue à son meilleur ami. «Oui je sais que tu en souffre, mais je ne vois pas ce qu’on pourrait faire, ce qu’on pourrait essayer, pour que ça te passe !» soupire la jeune femme. «Mais c’est vrai que tu me parle moins de jeunes filles depuis... ça.»

Il finira par s’assagir avec le temps Maëlan, tout simplement. Peut-être. S’il se trouve d’autres activités, d’autre centre d’intérêt, des exutoires, des échappatoires. Comme la cuisine qui pourrait, qui sait, devenir un jour un hobby, même si le jeune homme semble sceptique. Ils verront bien. En attendant ça lui occupe les mails et l’esprit tout en lui apportant des connaissances utiles, c’est plutôt généreux de la part de son supérieur. Même si Maë refuse de trop cuisiner pour sa meilleure amie. Elle comprend le message, Lisa, annonçant qu’ils commanderont au traiteur, la prochaine fois et Maë en profite pour la taquiner, évidement.

«- C’est surtout que je ne me vois pas comme une excellente cuisinière en soit. J’essaie de me débrouiller.» remarque la jeune femme en riant. «Et entre le chien, les études, le patinage et le reste, je t’avoue que j’ai très peu de temps, je me contente de faire des plats rapides en ce moment, ou on se fait livrer.» avoue la jeune femme. «Benett n’a pas plus le temps que moi de s’y mettre, alors bon, le traiteur est parfois notre meilleur ami. Le chinois. Le pizzaïolo… On essaie de faire attention quand-même mais bon...»

Lisa le taquine, comme elle l’accuse gentiment de garder ses bonnes recettes pour draguer les jolies filles mais Maë ne l’entend pas de cette oreille et rétabli rapidement la réalité à ce sujet. Parce qu’il ne fréquente pas les filles assez longtemps pour cuisiner quoi que ce soit pour elle. Lisa ne fait aucune remarque, jugeant qu’il vaux mieux ne pas enfoncer le clou. Et Maë change de sujet en évoquant le patinage et une fille, plaisantant sur leur relation que certains jugent mal. Lisa lui tire la langue.

«- Oui, oui et reoui monsieur Becker on appelle ça de la tromperie de partenaire de glace, tromperie de meilleure amie, ça va chercher très très loin comme crime, cinq bonnes années de prison, il va te falloir un bon avocat !» plaisante la brune.

Mais ça lui fait un pincement au cœur, mine de rien. Parce que Maëlan a toujours été son seul partenaire de patinage à elle. c’était leur truc à tout les deux, en quelque sorte et qu’une fille s’immisce là-dedans, elle ne sait pas, ça l’inquiète. Sa peur de l’abandon qui se réveille. Parce que les hommes de sa vie ont tendance à l’abandonner. Son frère. Son père. Vince. Elle s’en fait pour rien, mais c’est plus fort qu’elle. Quelque part ça fait mal. Comme si on lui chipait un truc. Son truc avec Maë. LEUR truc. Et elle tâche de n’en rien montrer de tout ça au pompier.

«- C’était qui, je la connais ?»

Parce qu’elle connaît tout les habitués Lisa, depuis le temps. Cette patinoire, elle la foule devant vingt-et-un an à présent. Tout le monde la connaît aussi. Modèle pour les plus jeunes, elle fait aussi parfois office de guide pour les nouveaux arrivants. Y'a de ses médailles dans une vitrine. Y'a des photos de Fribourg exposées, aussi. Difficile d'ignorer une figure aussi incontournable de la patinoire.
⇜ code by bat'phanie ⇝

♔♔♔







"Lisa apparaissait telle un rayon de soleil dans la vie de Benett. Elle lui redonnait le sourire qu’il perdait de jour en jour en compagnie de sa femme, elle le faisait sortir des sentiers battus, lui redonnait espoir à une vie meilleure, une vie pourtant oubliée, perdue dans les rouages du temps." B. Rosenthal
c. Frimelda
Revenir en haut Aller en bas

Maëlan Becker
♔ Membre du mois
Maëlan Becker

Age : 26
Né.e le : 31/08/1992
Messages : 282
Métier : Pompier un métier passion après avoir abandonné le patinage de haut niveau
A Hamburg depuis : Toujours il est un enfant d'Hambourg
Points : 2847
Date d'inscription : 12/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t2096-maelan-becker-au-feu-
Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! Empty
MessageSujet: Re: Maëlan * Tout est bon dans le cochon !   Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! EmptyMar 9 Juil - 13:19

TOUT EST BON DANS LE COCHON !
Lisa Hampton & Maëlan Becker
La façon dont elle prend ses mises en garde le hérisse il sent qu'il n'est pas prit au sérieux qu'elle dit qu'elle ira lui en parler seulement pour lui faire plaisir et sans réellement croire qu'il puisse avoir raison et cela l'énerve, il est son meilleur ami depuis toujours non de non ce qu'il pensait et ressentait devrait passer avant un homme quel qu'il soit et finalement il se rend compte que cela n'est pas le cas. Que l'homme riche et beau à suffit à faire passer ses paroles pour des grains de sable dans un engrenage somme tout emmerdant mais pas bien important jusqu'à ce que cela arrive au blocage complet du dit engrenage. Lui ne veut pas avoir raison dans le fond il souhaite que son amie soit bien, heureuse en couple et tout le train train qui allait avec parce que c'était ce qui lui ressemblait mais il n'arrivait pas à se faire à cette histoire de coeur là, il sentait qu'elle allait en pâtir et au final il ne se trompait pas. Ne rien pouvoir faire ou dire pour lui évité cela le mettait en boule, il était chagriné et il le faisait savoir n'ayant jamais prit l'habitude de camoufler sa colère, sa tristesse oui mais pas sa colère il ne savait pas la contenir et cela avait des effets dévastateur sur lui alors il préférait laisser sortir pour ne pas se mettre lui même mal. " Tu dis ça seulement pour me faire plaisir tu ne me prend même pas au sérieux. Suffit visiblement d'être bien saper, d'être avocat et avoir de l'argent pour compter plus que la parole de ton meilleur ami depuis la maternelle, mais peut-être que tu aime finalement être prise pour la dernière des connes" Cela lui allait peut-être après tout d'être la fille cachée, le secret tant qu'elle avait les cadeaux, l'appartement et tout ce qui allait avec, Maëlan ne le disait pas mais il avait clairement du mal a reconnaître son amie à ce moment là et cela lui faisait peur avait-elle changé au point de ne plus être en symbiose avec lui allait-il devoir couper les ponts avec elle après maintes et maintes dispute car leur vision de la vie divaguer il avait peur de cela et pourtant il sentait que leur amitié allait prendre un sale coup dans cette histoire et pour une fois il aurait apprécié ne pas avoir d'instinct et de pressentiment.

Ils se connaissaient bien ils partageaient tout depuis toujours, Lisa savait que quand Maêlan allait mal il allait draguer une fille, couchait avec et venait ensuite voir son amie pour l'aider à aller mieux car la coucherie n'avait pas aider, il était comme ça c'était leur mode de fonctionnement et cela ne changerait sans doute pas tout de suite, il faudrait sans doute du temps pour que Maë accepte de se poser à nouveau lui qui avait tant souffert de sa seule histoire d'amour devenue tabou, c'était sans doute ça qui le rendait si méfiant envers l'amour, ses parents avaient été un premier modèle destructeur, sa seule histoire avait fini d'achevé un tableau dramatique et noir à souhait et il ne se pensait pas fait pour cela même si depuis il courrait moins les filles. " Comme si tu te proposerait si je te disais Lisa j'ai besoin de me vider les couilles là tout de suite pour pouvoir ensuite parler de pourquoi je vais mal " Elle ne le ferait pas parce qu'il n'était pas question de cela entre eux mais il avait besoin de ce moment là pour pouvoir parler ensuite même si le faire le rendait encore plus mal qu'avant à chaque fois car il prenait conscience d'utilisé les filles comme des objets seulement. " Personne ne sait le problème se trouve bien là, j'ai été voir une professionnelle j'ai couché avec au bout de la première séance c'est dire" Il était peut-être un cas perdu qu'on ne pourrait pas sauver. " Je les approche moins, une de temps en temps pour les besoins de mon corps mais c'est encore plus dangereux qu'avant à mon goût" Prendre le risque de faire s'attacher une fille était déjà complexe mais prendre le risque de lui s'attacher à nouveau lui paraissait totalement flippant et il ne voulait pas voir ceci arrivé.

Et la rouquine tentait de le faire devenir le cuistot de la bande avant d'accepter de commander pour la prochaine fois comme si elle ne pouvait pas lui faire elle aussi à manger non mais c'était quoi se service de meilleure amie. " Je vais t'apprendre alors histoire que tu arrête de me nourrir avec de la nourriture préparer par autrui" Le temps on ne le trouvait que si on le voulait c'était comme cela que lui pensait et fonctionnait. " Excuse que le temps, on le trouve quand on le veut, et puis c'est pas bon de se faire livrer et tout ça je le sais je l'ai fait aussi j'ai perdu de la graisse depuis que je mange maison" Et prit du muscle très clairement car il ne voulait pas avoir de la graisse sur son corps travailler, il avait énormément changer de carrure depuis son époque patineur et cela était tout de même assez impressionnant surtout pour ceux qui le voyait évolué sur la glace avec ce corps ci. " Humpf lui"

Et le blond préféra continué sur le sujet de la glace parlant de sa rencontre avec une jeune femme à la patinoire il avait patiné avec elle un coup et souhaitait partagé cela avec son amie après tout le patin les liait depuis le début. " J'en ai un mais ça va faire conflit d'intérêt si elle se présente en temps que partie civil non ? En plus c'est pas comme si c'était prévu, j'ai un peu empiété sur le temps de la demoiselle je devais me faire bien voir pour avoir le droit de patiner sur sa plage horaire" Car tout partait de là en règle général il patinait seul ou en présence de Lisa il ne prenait donc pas le risque de patiner avec une autre personne mais là tout ne c'était pas passer comme prévu quand une intervention l'avait fait arrivé en retard, il avait eut le droit de la patinoire après tout il restait une de leur star même si il avait arrêté le circuit pro mais rien n'obligeait la personne qui avait bloqué l'heure de l'accepter. " Sans doute tu connais tout le monde là-bas, une petite brune super sexy, qui m'a fait danser sur du disney  et que j'ai traité de pumba si tu entend cette histoire c'est moi le coupable" C'était pas comme si Lisa ne pouvait ne pas connaître la fille mais Maë faisait attention à la manière dont il parlait, il n'avait pas donné le nom de son amie quand il avait parler de celle-ci, et il ne donnait pas le nom de la fille quand il parlait à Lisa pour ne pas qu'elle aille la trouvé pour la mettre en garde elle pourrait lui bousiller son coup surtout qu'elle était plus connue que lui dans le milieu et avait un certain impact sur les jeunes qui voulait réussir sur la glace.
code by exordium.



♔♔♔

Only with you
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas

Lisa Hampton
Admin Sexy ♔ Chaton
Lisa Hampton

Age : 24
Né.e le : 02/05/1995
Messages : 6316
Métier : Avocate en formation & Patineuse (championne d'Allemagne 2018)
A Hamburg depuis : Toujours
Points : 11785
Date d'inscription : 23/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t171-lisa-stand-down-drop-t
Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! Empty
MessageSujet: Re: Maëlan * Tout est bon dans le cochon !   Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! EmptyMar 9 Juil - 19:00


⚜ Tout est bon dans le cochon ! ⚜

De toute évidence, la confiance de Lisa en Benett n’est pas du goût de Maëlan et quand ce dernier répond qu’il suffit d’être beau, bien habillé, riche et avocat pour avoir plus de crédit qu’un meilleur ami, la demoiselle accuse le coup. Ce n’est pas vrai, Lisa n’est pas ce genre de fille là et Maëlan le sait très bien. Benett le sait aussi. Parce qu’elle le lui dit sans arrêt, Lisa, elle n’a pas besoin de tout les cadeaux qu’il lui fait. Elle est restée simple malgré la vie que l’homme lui fait menée. Humble. Et Benett, ce n’est pas juste un bel homme. Ce n’est pas non plus juste un portefeuille. Ce n’est pas ce que Lisa voit en lui. La demoiselle est amoureuse, simplement et ça n’a rien à voir avec l’argent que son cher et tendre peut avoir, parce que la jeune femme persiste à penser que le fric est loin d’être une priorité. Elle préfère l’amour, Lisa. Largement. Les moments de tendresse et de complicité. Leur histoire dure depuis longtemps, parce qu’ils sont bien ensemble. Qu’à ses yeux tout est parfait. Qu’elle chérie les moments passés avec son partenaire, quels qu’ils soient. Elle n’a pas besoin de grand-chose et le simple fait de se lover contre lui dans le canapé en discutant d’une affaire suffit au bonheur de la rouquine.

«- Arrête Maëlou, tu sais que c’est pas ça !»

Et ça fait mal, mal qu’il puisse penser que Benett a plus de crédit parce qu’il est beau et riche. La jeune femme n’est pas vénale, elle ne l’a jamais été. Ce n’est pas maintenant qu’elle va le devenir. Et si ce genres de pensées commençaient à traverser son esprit, sa mère aurait tôt fait de recadrer sa fille et la faire redescendre sur terre. L’amour, c’est de la confiance. Et Lisa a confiance en Benett. Parce que ce n’est pas une vie, que de douter sans arrêt. Certains en deviennent fous, elle est bien placée pour le savoir, quand une jalousie maladive finit par dégénérer. Pourtant, ce n’est pas une vie non plus d’être cachée. Lisa soupire.

«- Tu pense vraiment qu’il pourrait me faire une crasse Maëlou ?» elle soupire. «On a un appartement ensemble, on sort en ville tout les deux, on va au restaurant, on va au cinéma, on va ensemble à l’aéroport chaque fois qu’on part, on se retrouve à des soirées, je connais sa soeur… Alors même si on n’a jamais dit qu’on est ensemble, il ne me cache pas non plus.»

Lisa baisse la tête sur ses mains et elle fait jouer ses doigts entre eux, nerveuse. Ils ne disent pas qu’ils sont ensemble mais pour elle, ils se montrent assez, assez pour que les gens puissent comprendre ou supposer que le quadragénaire et la demoiselle sont ensemble. Parce qu’il ne lui semble pas qu’ils s’en cachent vraiment, tout en ignorant que Benett essaie toujours de faire attention pour sa part. Mais Maëlan a l’air soucieux de tout ça lui et Lisa ne peut l’ignorer. Alors elle parlera à Benett, même si ça ne semble pas calmer son meilleur ami et ils changent de sujet.

«- Alors non j’avoue que je ne me proposerai pas.» la demoiselle rit. «Mais moi je t’apporterai une Ben & Jerry’s au lieu de t’apporter des complications !» remarque la demoiselle avec aplomb.

Mais ça n’aide pas tellement Maë alors qu’ils ne savent toujours pas, l’un et l’autre, comment arranger son problème, alors qu’il parle de son expérience avec une professionnelle, pour essayer de s’en sortir. Professionnelle qu’il avait finit par se taper au premier rendez-vous. De toute évidence, la conscience pro de la demoiselle était restée au vestiaire. Lisa se garde de la critiquer, parce que ce n’est pas le moment et parce que ça n’aiderait pas plus Maëlan.

«- Tu pourrai peut-être essayer avec un professionnel...» suggère la demoiselle, en imaginant qu’il ne devrait pas sauter sur un mec, parce qu’il n’aime que les filles.

Maëlan cuisine, désormais. Il a bien raison. Mais il ne tient pas à devenir le cuistot de sa meilleure amie pour leurs prochains rende-vous. Si Lisa boude un peu, faussement, elle abdique en parlant d’appeler un livreur la prochaine fois et Maëlan se scandalise. Lisa rit. Même s’il a raison, le fait maison c’est mieux, quand on peut. Sauf que Lisa n’a vraiment pas de temps, pas en ce moment. Parce qu’elle cumule les activités, la demoiselle, tout simplement.

«- Hé tu sais que je suis loin d’être une feignasse mollassonne Maë ! J’ai juste vraiment pas le temps ces derniers temps. J’ai les devoirs pour la Bucerius, mes examens à préparer, mes dossiers de stages à traiter, ajoute à ça les heures intensives de patinage pour préparer les championnat, Alex me rajoute des heures dès qu’il peut en ce moment. Tout ça, plus le bénévolat dans mon centre, j’passe des heures et des heures dehors. Quand j’ai le temps, j’essaye de préparer mes repas le dimanche, mais en ce moment, ça manque.»

Alors le temps libre qu’elle a, Lisa le passe avec Benett ou avec ses amis, pour décompresser un peu de tout ça. Mais elle sait que ce n’est pas bon et qu’à long terme elle ne tiendrait pas comme ça. D’autant plus qu’elle doit surveiller ses apports pour la pratique de son sport.

«- Je pense que je vais consacrer une journée de ma semaine de vacances à préparer des repas que je pourrai congeler après pour n’avoir plus qu’à les sortir les soirs de crises, ou la veille, en prévision. J’ai vu une recette d’aubergines farcies dernièrement qui me fait trop de l’oeil !»

Maë parle de la patinoire, justement, alors qu’il a put y aller récemment, quand Lisa n’y était pas. Et apparemment, il y a croisé une fille. Que Lisa connaît sûrement, car elle connaît tout le monde là-bas. Il décrit brièvement la nana et Lisa réfléchit, mais elle n’a pas beaucoup d’éléments pour définir la fille dont il parle.

«- Une jolie brune fan de Disney, tu sais combien il y en a qui passent par la patinoire, des comme ça ?» Lisa rit. «Donc ça pourrait être Abigaïl, Gabriela, Emilia, Louison, Gabi et j’en passe ! T’as pas demandé son prénom ?» s’enquit la demoiselle avant de montrer leurs verres. «Je te ressers à boire ?»
⇜ code by bat'phanie ⇝

♔♔♔







"Lisa apparaissait telle un rayon de soleil dans la vie de Benett. Elle lui redonnait le sourire qu’il perdait de jour en jour en compagnie de sa femme, elle le faisait sortir des sentiers battus, lui redonnait espoir à une vie meilleure, une vie pourtant oubliée, perdue dans les rouages du temps." B. Rosenthal
c. Frimelda
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! Empty
MessageSujet: Re: Maëlan * Tout est bon dans le cochon !   Maëlan * Tout est bon dans le cochon ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Maëlan * Tout est bon dans le cochon !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le cochon qui sommeille
» Tout est bon dans les potions | Rita
» Ludmilla ♣ Vous n’êtes, après tout, qu’un minuscule individu dans le vaste monde...
» Un portail dans Strayana ?
» c'est dans des moments comme ça qu'on voudrait être tout petit # winthrop (fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
40 is the new sexy :: Hambourg :: Hamburg-Mitte :: Jungfernstieg :: Résidences-
Sauter vers:  
L'intégralité du forum appartient à ses administratrices: crackintime, Elsy, London et Aqualuna. Toute reproduction partielle ou totale de son contenu est interdite.
© 40 is the new sexy