40 is the new sexy :: Hambourg :: Le reste du monde :: FlashbackPartagez
And that's how it all started ... || Emmerich

Oliver Rosenthal
L'âge n'a pas d'emprise sur moi
Oliver Rosenthal

Messages : 61
Métier : chômeur, branleur, feignant, maître de la rhétorique.
A Hamburg depuis : 6 mois
Points : 279
Date d'inscription : 18/12/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: And that's how it all started ... || Emmerich   Ven 28 Déc - 22:59

Une soirée cool et tranquille. Voilà comme Archie l’a décrite. Des jeux, des bières, des films et des pizzas entre potes dans un petit comité, sans prise de tête. Evidemment, je lui ai rigolé au nez car je sais exactement que ce qui commence au café se fini en irish coffee sans le café. Juste le whisky. Les jeux sont remplacés par des joints et les films par d’autres choses pas forcément très catholiques. Mais non, Archie est persuadé que tout le monde va rentrer, frais et reposé, à 23h et que ses parents ne sauront même pas que nous avons été là. Soit. Je décide de le laisser vivre dans son monde de bisounours et me procure quelques grammes d’herbe avant d’arriver chez lui à 21h. Entrant dans le salon, je suis un instant fort étonné de voir du monde gentiment assit autour de la table basse à jouer à un jeu de carte. J’avoue que j’en crois très peu mes yeux, mais au final, pourquoi pas ? Je me laisse tomber dans le canapé et accepte sans hésitation la bière qu’Archie m’apporte.

Ainsi, je laisse passer une bonne heure pendant laquelle d’autres gens arrivent, enchaînant les discussions, les éclats de rire et les bières. A 22h30, j’abandonne une partie de ‘président’ et sort quelques minutes pour fumer. Debout devant la porte, j’assiste à la venue du dernier groupe d’amis que je ne connais pas et capte sans problème le regard d’un petit jeune qui ne même pas encore vingt ans. Je soutiens son regard jusqu’à ce qu’il disparaisse de mon champs de vision puis secoue doucement la tête et fini ma cigarette.

En revenant dans le salon, je retrouve rapidement ma place et remarque que mon nouveau voisin c’est le petit brun de tout à l’heure. Je lui adresse un rapide sourire et ouvre la bouche pour amorcé une conversation, lorsqu’une voix tonitruante me coupe la parole. « OLIVER SALE ENFOIRE !» hurle Jack dans mon oreille avant qu’il ne me prenne dans ses bras, frappant au passage –sans le faire exprès- mon voisin au visage «Allez pousse toi un peu, fait de la place pour Tonton Jackie » qu’il me dit. J’ai tout juste le temps de me décaler vers le garçon à mes côté que mon ami se laisse tomber sur le canapé, m’écrasant la cuisse au passage «Hey dis moi, t’as ramené un petit peu quelque chose, hein, pas ? » demande-t-il sur un ton plein de sous entendu. «Evidemment Jackouille. Mais tu sais, c’est une soirée cool et tranquille ici » dis-je en imitant parfaitement Archie qui me fusille du regard.

J’ignore toutefois ce regard et sort le paquet d’herbe ainsi que des papiers et mon briquet «Tien, sens moi ça » dis-je à Jack en lui tendant l’herbe. Il renifle fortement puis laisse échapper un soupire de contentement. « Ouais vas-y, roule nous un truc » me presse-t-il, sautillant allègrement sur place. Je rigole doucement et hoche la tête, ne me le faisant pas dire deux fois « tu fumes toi ?» demandais-je au petit brun qui se retrouve maintenant coincé entre moi et Frank, le rugbyman qui doit faire le double du plus jeune, autant en hauteur qu’en largeur.
Revenir en haut Aller en bas

Emmerich Hohendorf
L'âge n'a pas d'emprise sur moi
Emmerich Hohendorf

Messages : 1337
Métier : Agent d'accueil au musée
A Hamburg depuis : Juin 2013
Points : 8482
Date d'inscription : 10/08/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t1175-emmerich-i-can-and-i-
MessageSujet: Re: And that's how it all started ... || Emmerich   Sam 29 Déc - 11:38

AND THAT'S HOW IT ALL STARTED ...

À l’instant où son ami lui parla d’une petite soirée sympa, posée, Emmerich fit la grimaça. Comme s’il avait envie de se pointer chez un inconnu pour boire des bières et jouer aux cartes alors qu’il pouvait très bien le faire ici ! Il pouvait comprendre qu’Adam n’avait aucune envie d’y aller seul en compagnie de son cousin et des potes de ce dernier qu’il ne connaissait pas vraiment. Certes, il aurait très bien pu refuser mais le blondinet savait que son pote ne pouvait rien contre sa famille. Il se laissait toujours embarquer dans des histoires à la con… Et ça finissait toujours par lui retomber dessus.

« - Même pas en rêve cette fois ! », Souffla-t-il en tirant sur la fin de son joint. Il comprenait mieux pourquoi Adam l’avait invité et lui avait proposé de fumer un peu. Il tentait de l’amadouer pour le convaincre plus facilement. Loupé, il en faudrait plus pour l’avoir.

« - Non mais quand je dis posée, c’est au début. Y a toujours un gars qui a de quoi rendre la soirée plus intéressante. Si on y va pas au tout début, ça devrait le faire ! … Enfin c’est ce que mon cousin a dit… »

Nouvelle grimace d’Emmerich. Son pote se basait sur les dires de son cousin. Il ne le connaissait pas vraiment donc il ne pouvait pas savoir si celui-ci tentait d’embobiner Adam pour le motiver ou non.

« - Allez, Emmy !
- Et si ton cousin se fout d’ta gueule ? Ils sont plus âgés que nous, les soirées alcool et drogues c’est peut-être plus leur kiff ! Sérieux, si on y va pour jouer au président, je te jure que je t’en fous une !
- Merciii ! », S’exclama Adam avant de sortir son téléphone pour prévenir son cousin qu’ils seraient prêts à l’heure. Emmerich poussa un long soupir, regrettant déjà d’avoir cédé, mais heureusement il lui restait encore un peu de temps pour fumer avant d’y aller. Il ne comptait pas être sobre surtout si en arrivant on lui proposait une partie de cartes. Il ne savait pas pourquoi mais il détestait ça. Il n’avait jamais réussi à s’amuser avec.

Lorsque l’heure arriva, Adam dut motiver une nouvelle le blondinet pour le pousser à sortir de l’appartement. Emmerich tenta même de lui proposer d’aller ailleurs en cherchant des soirées proposées dans leur groupe d’amis. Son pote l’ignora volontairement, récupérant quelques personnes au passage, qu’Emmerich ne connaissait pas vraiment, avant de se rendre sur les lieux de la fameuse soirée posée.

« - Allez, tu vas voir, on va s’éclater », Souffla Adam lorsque les autres furent sortis. Emmerich leva les yeux au plafond avant de sortir à son tour. Il savait qu’il ne devait pas juger avant d’avoir vu la soirée de ses propres yeux mais en ce moment il rêvait qu’une chose c’était de boire et fumer pour en oublier un peu sa situation. Il préférait planer loin de tout ce merdier et ce n’était pas une soirée pizza – bière – cartes qui allait l’aider, surtout quand il détestait ledit jeu.

Emmerich avait inconsciemment relevé la capuche sur sa tête, signe qu’il s’était renfermé, alors qu’il avançait vers l’entrée où quelqu’un fumait. Au moins il aurait toujours cette excuse pour fuir la soirée s’il la trouvait trop longue. En plus, il avait prévu un petit roulé dans sa poche au cas où la soirée serait vraiment trop pénible à son goût. Mais Adam ne le laissa pas dans sa petite bulle puisqu’il lui retira sa capuche, comprenant ce que le blond tentait de faire instinctivement. Si Emmerich n’avait pas conscience de ce réflexe tous ses potes le connaissaient parfaitement. Il ne prit même pas la peine de la remettre, observant seulement la personne qui fumait, presque envieux de sa situation actuelle. Ce sentiment disparu bien vite alors qu’il se retrouva à l’intérieur au milieu d’un groupe d’inconnus. Qu’est-ce que je fous là ? Pensa-t-il en se laissa entraîner à l’intérieur après avoir délaissé sa veste dans un coin.

« - T’es majeur au moins ? », lui demanda-t-on, comme à peu près toutes les soirées qu’il faisait. Il avait cette tête de bébé qui l’empêchait de faire son âge. Certes, il devait être le plus jeune du groupe sans le moindre souci –puisqu’Adam avait déjà un an de plus que lui- mais ce n’était pas une raison pour le traiter comme un gamin. Il avait la vingtaine passée. Il ne prit même pas la peine de répondre avant de se laisser tomber dans le canapé aux côtés d’un rugbyman. Le contraste devait être frappant ! Mêle s’il ne ferait pas le poids face à cette montagne de muscles, il ne fallait pas prendre le blond à la légère, il savait bien se défendre à force de devoir se battre contre des homophobes ou les bandes rivales. Il était juste soulagé que son dernier combat n’ait laissé aucune trace sur son visage. Il n’avait aucune envie de se justifier. Il était souvent à court de mensonges à force. Il ne pouvait pas être maladroit au point de se blesser lui-même à chaque fois. Ses potes commençaient à avoir des doutes…

Le fumeur revint à l’intérieur et Emmerich le suivit du regard. Il ne put s’empêcher de jeter un coup d’œil à ses fesses lorsqu’il le vit se tourner pour s’asseoir à ses côtés. Pour sa défense, celles-ci étaient à sa hauteur pendant une fraction de secondes et puis, il ne faisait qu’admirer pendant un très court instant. Il ne comptait rien faire. Il avait l’habitude de ne jamais pouvoir draguer en soirée quand il avait ses potes. Adam n’était pas au courant de sa sexualité et ne le serait pas avant plusieurs mois. Mais les pensées d’Emmerich arrêtèrent de divaguer lorsqu’il sentit le jeune homme se serrer contre lui et surtout lorsqu’il reçut un coup en plein visage. La soirée commençait vraiment bien … Il restait plus qu’à lui proposer une partie de cartes pour l’achever !

« - Hey dis-moi, t’as ramené un petit peu quelque chose ? »

Malgré sa mauvaise humeur intérieure, Emmerich tendit l’oreille soudainement intrigué. Adam n’avait peut-être pas menti en disant qu’il y avait toujours quelqu’un pour ramener un truc. Et le destin l’avait placé juste à côté de lui ! Son regard sembla s’être réveillé et l’idée que la soirée n’allait peut-être pas être si nulle que ça commençait à faire son petit bout de chemin dans sa tête.

« - Tu fumes toi ? », demanda finalement le brun à son attention. Un sourire se dessina sur ses lèvres à cette question. Il aperçut même un petit signe de la part d’Adam pour lui dire « Je te l’avais bien dit ! » avant de prendre la peine de répondre.

« - Quelle question », Fit-il avec son petit sourire joueur. Un rien pouvait le remotiver. Dès qu’il ne se sentait pas à sa place, il pouvait rapidement se fermer pour éviter de répondre à des questions sur sa vie. Il détestait devoir expliquer ce qu’il était en train de foutre parce que lui-même n’en avait strictement pas la moindre idée ! C’était souvent le genre de questions qui revenaient dans des soirées avec des plus âgés. Il en avait marre d’être jugé pour tout et n’importe quoi. On le regardait de travers parce qu’il aimait les hommes. On le considérait comme un échec parce qu’il ne savait pas ce qu’il voulait faire. Alors si pendant quelques instants il pouvait oublier tout ça, il ne se faisait pas prier.

« - Les soirées tranquilles c’est pas pour moi. »

Il espérait que le fameux Oliver n’était pas de ceux qui se demandaient s’il était majeur. Mais sa question aurait été différente s’il ne comptait pas le laisser fumer.

« - Emmy ! Attrape ! », S’exclama Adam en lui lançant une bière. Le blondinet l’attrapa et la décapsula aisément avant d’en prendre une gorgée. Il n’aurait peut-être pas d’alcool plus fort mais il aurait au moins autre chose pour lui changer les idées. La soirée ne serait pas si affreuse qu’il l’avait pensé avant d’arriver.
code by Silver Lungs


Dernière édition par Emmerich Hohendorf le Dim 10 Fév - 20:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Oliver Rosenthal
L'âge n'a pas d'emprise sur moi
Oliver Rosenthal

Messages : 61
Métier : chômeur, branleur, feignant, maître de la rhétorique.
A Hamburg depuis : 6 mois
Points : 279
Date d'inscription : 18/12/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And that's how it all started ... || Emmerich   Dim 30 Déc - 18:33

Évidemment que ce ne sera pas une soirée tranquille et cool jusqu'au bout. Archie le sait bien qu'il y aura toujours quelqu'un pour dégainer quelque chose de plus joyeux. Et ce quelqu'un, en général, c'est moi. Depuis mes 16 ans, je suis celui qui ramène la joie aux fêtes, que ce soit sous forme poudreuse, herbale ou liquide, je suis celui sur qui repose le bon dérouler des soirée. Et aujourd'hui ne fait pas exception. Archie me regarde d'un air mauvais, mais je sais qu'il sera aussi le premier à vouloir tirer une taff. Ainsi donc, sous le regard avisé de Jack, je commence à rouler un beau joint, engageant en même temps une conversation avec le petit blond à mes côtés.

Sa réponse me fait doucement rire : évidement qu'il fume, comme si c'était la chose la plus naturelle qui soit.  « Parfait, parfait ...» dis-je avec un fin sourire en lui offrant un rapide clin d'oeil, mouille le papier pour refermer le joint puis le porte à mes lèvres.  « EH !» s'indigne Jack  « Pourquoi c'est toujours toi qui l'allume en premier ?» 'gamin' pensais-je dans ma tête et, reprenant le batonnet du bonheur entre mes doigts, je laisse glisser un regard ennuyé sur mon ami  « Parce que je suis l'expert, t'as oublié ?» demandais-je sur un ton dédaigneux avant de sourire  «Demande à Archie, c'est grâce à moi que vous avez toutes les petites choses qui peuvent traîner sur les tables en général » reprenais-je, désignant la table avec un signe de la main  «Donc laisse faire le maître » je soutiens quelques instants le regard sur Jack puis lui offre un large sourire et reprend le joint entre mes lèvres.

Portant le briquet à l'avant, je l'allume et laisse le bout se consumer. Après quelques instants, je prend une profonde inspiration, laissant la fumer se répartir dans mes poumons, l'y retient quelques instants, puis l'expire lentement en l'air. Mâchouillant légèrement comme si j'essayais de reconnaître le goût d'un aliment, j'affiche finalement une expression de contentement  «Yep, c'est de la bonne  » déclarais-je solennellement, rigolant de bon cœur lorsque les exclamations de joies se font entendre dans la pièce.

Sans plus hésiter, je porte à nouveau le joint à mes lèvres et reprend une longue taff.  « Bon fait tourner là !» s'impatiente Hugo, le meilleur ami d'Archie.  «Deux secondes mon vieux  » dis-je sur un ton calme puis tend le joint et le briquet au jeune homme a mes côtés  «Je laisse la priorité à mon nouvel ami là » indiquais-je alors que je passe un bras autour des épaules du plus jeune  «C'quoi ton nom au fait ? J't'ai jamais vu dans les parages ... » le questionnais-je, posant sur lui un regard curieux et l'observant avec un grand intérêt pour s'il a vraiment déjà fumé ou non.
Revenir en haut Aller en bas

Emmerich Hohendorf
L'âge n'a pas d'emprise sur moi
Emmerich Hohendorf

Messages : 1337
Métier : Agent d'accueil au musée
A Hamburg depuis : Juin 2013
Points : 8482
Date d'inscription : 10/08/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t1175-emmerich-i-can-and-i-
MessageSujet: Re: And that's how it all started ... || Emmerich   Dim 30 Déc - 23:13

AND THAT'S HOW IT ALL STARTED ...

Bière en main, Emmerich suivait discrètement les mouvements de son voisin. Celui-ci semblait gérer le joint avec une certaine dextérité, signe qu’il n’était pas un amateur. Il lui faisait penser un peu à Hänsel qui avait toujours de quoi rendre la soirée plus intéressante mais cet homme avait quelque chose en plus, un charme complètement différent - le blond n’avait jamais été attiré par son meilleur pote. Il devait avouer que c’était bien le seul de la soirée qui avait réussi à captiver son attention pour le moment. Certes la drogue y jouait pas mal mais il y avait autre chose. Il n’aurait clairement pas réagi aussi bien si c’était le fameux Jackouille qui lui avait adressé la parole. Il n’appréciait pas bien ce genre de personnes un peu brutes de décoffrage.

Après avoir bu une gorgée de sa bière, le blondinet récupéra son téléphone dans la poche de son sweat pour voir les messages qui s’affichaient sur son écran. Il nota la tentative désespérée d’une de leurs potes de l’inviter à boire un coup en tête en tête. Ne pouvait-elle pas comprendre qu’il n’était pas intéressé par elle et que ça ne changerait jamais ? Il avait essayé d’être aussi clair que possible mais c’était compliqué lorsqu’il cachait sa sexualité et qu’il refusait de l’avouer à sa bande de potes. Il craignait moins leur réaction face à son homosexualité qu’au fait qu’il avait osé leur cacher ça durant tout ce temps. Mais cette pensée s’envola lorsqu’il capta la conversation des personnes à côté de lui. Il y avait nettement plus important à portée de main alors pourquoi s’isoler sur son téléphone ? Il le rangea rapidement alors qu’Oliver testait en premier l’herbe qu’il avait apportée.

Lorsqu’Emmerich comprit qu’il était un peu trop suspendu aux lèvres d’Oliver, il détourna le regard. Il n’était pas en manque, c’était juste la chose la plus intéressante de la soirée pour l’instant – ce n’était pas les cartes qui allaient le captiver. Mais il se doutait qu’il ne serait pas le premier à y toucher après le brun. Il n’était qu’un gamin, un petit nouveau que personne ne connaissait. Il n’aurait qu’à patienter un peu. Du moins, c’était ce qu’il croyait jusqu’à voir le joint passer sous son nez et s’arrêter à son niveau.

« - Je laisse la priorité à mon nouvel ami là. »

Il leva le regard vers le brun, un petit sourire au coin des lèvres. Il appréciait le geste et ne se fit pas prier pour tirer une taff du joint à son tour. Il prit le temps de savourer, laissant les paroles d’Oliver faire le tour de son esprit. Il le laissa même glisser un bras autour de ses épaules. Le blond ne le laissait pas forcément voir mais il était assez tactile et ce genre de contact ne le gênait pas, surtout quand c’était quelqu’un comme le brun. Jackouille aurait sûrement pris un coup dans les côtes s’il avait tenté. Bon il lui en voulait peut-être un peu pour le coup qu’il avait reçu mais ce n’était plus très important.

« - Emmerich. Mais Em’ suffit », Souffla-t-il enfin en guise de réponse après avoir ouvert à nouveau les yeux. Il tendit le joint au suivant, sentant que tout le monde le regardait avec envie.

« - J’avoue que sans l’autre idiot là-bas je serai jamais venu. »

Son pote lâcha une exclamation indignée que le blond ignora volontairement. Il n’allait pas lui faire de cadeaux alors qu’il l’avait supplié pour venir, même si actuellement Emmerich prenait un peu plus de plaisir à être là qu’il ne l’avait pensé.

« - J’traîne pas souvent avec des ‘vieux’. »

Ok, là il mentait mais il avait envie de provoquer gentiment son entourage –petite vengeance pour lui avoir demandé s’il était bien majeur tout à l’heure. Ses coups d’un soir étaient souvent bien plus âgés que lui. Mais ça, ce n’était pas quelque chose dont il allait se vanter ce soir. Ses potes étaient plus proches de son âge, certains étant à peine plus âgé et d’autres à peine plus jeune. Il était dans la moyenne contrairement à ce soir où il baissait drastiquement la moyenne d’âge.
code by Silver Lungs


Dernière édition par Emmerich Hohendorf le Dim 10 Fév - 20:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Oliver Rosenthal
L'âge n'a pas d'emprise sur moi
Oliver Rosenthal

Messages : 61
Métier : chômeur, branleur, feignant, maître de la rhétorique.
A Hamburg depuis : 6 mois
Points : 279
Date d'inscription : 18/12/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And that's how it all started ... || Emmerich   Dim 10 Fév - 19:49

Ça fait plusieurs années que je suis passé maître dans le fait de rouler des joins. Je connais la dose exact à mettre pour être bien défoncé mais pas trop et surtout pas 'pas assez'. Le gestes avec mes doigts et le fait d'humidifier le papier sont des gestes tellement naturel qu'ils en deviennent automatiques, réussissant à les exécuter parfaitement alors que je parles et rigoles avec les autres. Toutefois, une fois que j'ai pris moi-même la première taff, je décide passer le cornet non pas à mon pote à côté de moi, mais à l'autre gosse que je n'ai jamais vu. Lui tendant le joint, j'en profite pour lui demander son nom, étant donné que c'est la première fois que je le vois ici.

Emmerich aka Em aka Celui-qui-ne-traîne-pas-avec-les-vieux. Je le fixe, fronce les sourcils, puis regarde autour de moi et hausse les épaules avec une moue d'approbation  « C'est vrai qu'ils sont tous vieux ici» dis-je, souriant, ignorant délibérément le fait qu'il m'inclus moi-même dans ce 'vieux' et regarde le jeune homme du coin de l'oeil souriant  « Dans tous les cas c'est cool que tu sois venu ! C'est cool d'avoir du sang nouveau dans ce groupe» reprenais-je, le poussant légèrement du coude.

Je me recule contre le dossier du canapé, gardant mon bras autour des épaules d'Emmerich et prend une gorgé de ma bière   «Bon alors raconte moi, Em-chou, qu'est-ce que tu fais dans la vie ? Je veux dire, a part suivre tes potes dans des fêtes louches » m'approchant imperceptiblement de lui, laissant ainsi un peu plus de place à Hugo qui récupère le joint pour tirer dessus avec envie  « T'as quel âge ? C'est quoi ta couleur préférée ? T'es plus chat ou chien ? Tu crois au destin ou au hasard ? T'es plus smoothie ou milk shake ? Vas-y, je veux tout savoir» j'attrape le joint entre mes doigts et lance un dernier coup d'oeil à Emmerich  « Tu te drogue ?» demandais-je, avant de prendre une longue taff et profiter de la fumé qui emplie mes poumons.
Revenir en haut Aller en bas

Emmerich Hohendorf
L'âge n'a pas d'emprise sur moi
Emmerich Hohendorf

Messages : 1337
Métier : Agent d'accueil au musée
A Hamburg depuis : Juin 2013
Points : 8482
Date d'inscription : 10/08/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t1175-emmerich-i-can-and-i-
MessageSujet: Re: And that's how it all started ... || Emmerich   Lun 11 Fév - 22:12

AND THAT'S HOW IT ALL STARTED ...

Posé dans le canapé, sa bière entre les doigts, Emmerich savait qu'il était le plus jeune. Il ne devait pas y avoir beaucoup de gars de leur âge dans le bande de potes. Mais ça n'avait pas vraiment d'importance, le blondinet s'en fichait de traîner avec des gens plus vieux ou plus jeunes, tant qu'ils s'entendaient bien et qu'ils pouvaient passer un bon moment. Par contre, quand quelqu'un lui demandait s'il était vraiment majeur, là il s'agaçait vite. Ok, il faisait jeune mais ce n'était pas une raison pour lui enlever cinq ans. Il en avait sa claque d'être pris pour un simple lycéen. Heureusement que tout le monde ne venait pas l'embêter avec ça.

Lorsqu'Oliver reprit la parole, Emmerich fut légèrement déstabilisé, il ne s'attendait pas à autant de questions. Il avait bien souri quelques secondes en entendant son voisin qualifier les soirées de « fêtes louches » avant d'afficher une mine perplexe. Pourquoi était-il le seul à subir un interrogatoire ? Adam ne devait pas venir si souvent puisqu'il passait son temps à lui demander de l'accompagner. Mais il fallait croire qu'il était le centre de l'attention, en tout cas pour Oliver. Le blondinet n'avait pas manqué le moment où il s'était légèrement rapproché. Il ne pouvait pas dire qu'il allait se plaindre, au contraire !

« - Tu oses vraiment me demander si je me drogue ? », Dit-il en repensant au joint qu'il avait eu entre les doigts quelques minutes plus tôt. La réponse était pourtant évidente. Il avait réussi à le fumer sans tousser comme un débutant, signe qu'il avait l'habitude d'en consommer. Et puis avec un pote comme Hänsel, ce n'était pas la seule drogue qu'il avait pu tester dans sa vie mais il n'allait pas s'étaler là-dessus.

« - Sinon pour répondre au reste, j'ai vingt-deux ans. Et si tu veux savoir autre chose, va falloir me donner une bonne raison de t'en dire plus ! »

Emmerich était du genre à aimer taquiner les personnes qu'il appréciait et pour le moment Oliver lui plaisait bien. En plus avec la drogue, dont celle qu'il avait consommé avant de venir, il se sentait assez détendu pour se laisser aller, à tel point qu'il n'était pas prêt de lâcher celui qui avait capté son attention de sitôt.

« - Ou alors me donner quelques info sur toi, pour être sur un pied d'égalité ! », Dit-il finalement en piquant subtilement le joint des doigts d'Oliver qui avait le regard ailleurs. Sourire en coin, il le gratifia d'un petit haussement de sourcils comme pour le provoquer, mais avant qu'il puisse tirer sur le joint, il le vit disparaître de ses doigts, kidnappé par la personne de l'autre côté. C'était fou comme cette drogue pouvait attirer du monde, surtout dans une soirée comme celle-là. Emmerich aperçut même son pote lorgner dessus tout en buvant sa bière dans son coin. C'était drôle de voir comment Adam l'avait supplié pour l'accompagner et que maintenant le blondinet l'avait lâché pour parler avec Oliver.
code by Silver Lungs


Trust is a dangerous game
Trusting someone will end in one way or another : a person for life or a lesson for life. •°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas

Oliver Rosenthal
L'âge n'a pas d'emprise sur moi
Oliver Rosenthal

Messages : 61
Métier : chômeur, branleur, feignant, maître de la rhétorique.
A Hamburg depuis : 6 mois
Points : 279
Date d'inscription : 18/12/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And that's how it all started ... || Emmerich   Jeu 14 Fév - 9:34

Ce petit blond à mes côtés m'intrigue de plus en plus, si bien que les questions que je lui pose relèvent surtout de ma curiosité légendaire. En vrai, ces questions n'ont rien à voir les unes avec les autres, mais les effets de la bière qui se mélangent aux effets de l'herbe commencent à délier ma langue et ne me font plus réellement réfléchir avec exactitude. Je crois que le dealer m'a vendu de la bonne là, parce que je n'ai que très rarement vécu ce genre d'effets aussi rapidement. Mais soit. Je force mon esprit à se concentrer à nouveau sur mon jeune ami de qui je m'approche alors que j'attends ses réponses avec une certaine impatience.

Sa première réponse est celle à la question s'il se drogue. C'est avec ironie qu'il répond avec une autre question, désignant en même temps le joint qu'il tient en main.  «Que … ? » commençais, surpris avant de rigoler de bon cœur. Le rire de Hugo se joint au mien et je me tourne vers lui  «Tu te rends comptes ? Ce gamin pense que la fumette c'est 'se droguer' » dis-je, moqueur, entre deux éclats de rire. Hugo traite le petit Emmerich d'idiot, mais je décide de me tourner à nouveau vers mon nouvel ami après m'être un peu calmer.  « L'herbe ce n'est pas une drogue. Enfin si, mais bon ...je veux dire le sucre c'est aussi une drogue et s'est tout à fait légal» je secoue la tête  « non, quand je parle de drogue, je parle d'autre chose, de plus dur, plus ...spécial. Plus ...» je plonge ma main dans la poche de mon pantalon et en sors un petit sachet de poudre blanche  « blanc et merveilleux» reprenais-je en observant le jeune homme avec malice.

 « OLIVER !!!!!» s'exclame Archie, horrifié et en colère  « Que tu ramènes de l'herbe, ok, j'en attendais pas moins de toi, mais TU RANGES CA OU TU DEGAGES !» lentement, je me tourne vers l'hôte de la soirée et arque un sourcil  « Chill Archi ...» dis-je, sur un ton ennuyé  « J'allais pas t'en proposé de toute façon» reprenais-je en remettant le sachet dans ma poche  « Allez, tire un coup, ça va te détendre» reprenais-je, désignant le joint que lui tend Adam, plein de sous entendu. Archi me fixe durement encore quelques instants mais fini par se rasseoir.

C'est, en me reculant à nouveau contre le dossier du canapé, que je me rends comptes que les battements de mon cœur se sont brusquement accéléré. Peut-être est-ce la surprise qu'Archie ait ainsi haussé la voix, mais en vrai je pense plutôt que c'est la vu de la poudre blanche qui me met dans cet état. En y réfléchissant, ça doit faire un peu plus de 12h que je n'ai plus rien prit et j'imagine que mon corps me dit tout à coup qu'il a besoin de ce shot dans l'heure qui suit.

 «J'ai 31 ans » dis-je finalement après quelques instants de silence, me tournant à nouveau vers le jeune Emmerich  « Je viens de Berlin, j'ai pas de boulot et je me repose sur l'héritage de mon père» mon ton se fait dédaigneux, me dégoûtant moi-même.  «Je fais du tire à l'arc et je ... » je me redresse  « Je reviens.» concluais-je en me levant du canapé, me dirigeant vers la porte d'entrée, récupérant ma veste au passage.

Une fois dehors à l'air libre et après avoir enfiler ma veste, je prends une grande bouffé d'air frais avant de plonger ma main dans la poche de manteau et en sortir mon paquet de clope. J'en place une entre mes lèvres et l'allume, prenant une longue taffe en m'adossant contre le mur. Soupirant, j'expire lentement la fumé et ferme un instant les yeux. Ne m'étais-je pas juré qu'après la dernière dose d'héroïne ce matin, j'arrêterais ? Mais alors pourquoi ais-je pris ce sachet avec moi aujourd'hui ? Je suis faible. Voilà tout.
Revenir en haut Aller en bas

Emmerich Hohendorf
L'âge n'a pas d'emprise sur moi
Emmerich Hohendorf

Messages : 1337
Métier : Agent d'accueil au musée
A Hamburg depuis : Juin 2013
Points : 8482
Date d'inscription : 10/08/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t1175-emmerich-i-can-and-i-
MessageSujet: Re: And that's how it all started ... || Emmerich   Jeu 14 Fév - 19:41

AND THAT'S HOW IT ALL STARTED ...

Poussant un long soupir, Emmerich ne cacha pas son agacement lorsqu'il comprit qu'Oliver et son ami se moquaient de lui. Il n'appréciait pas bien le fait que le brun le prenne pour un idiot, lui expliquant qu'un joint c'était comme du sucre. Non mais pour qui il se prenait ? Il l'avait trouvé intéressant mais d'un coup, le blondinet avait perdu son intérêt pour lui et vu la tête qu'il faisait c'était facile de deviner qu'il n'allait pas tarder à bouger si l'autre continuait à le faire chier avec ses drogues dures. Emmerich avait touché à un peu tout alors il ne se sentait pas du tout novice et il n'avait clairement pas besoin de leçons de la part d'Oliver et ses amis. Même lorsque son voisin sortit le sachet, le blond ne fut pas impressionné et ne changea pas d'avis, il n'avait pas besoin de lui pour s'en procurer. Hänsel aurait toujours quelque chose pour lui s'il en avait réellement envie.

« - Cool », Fit-il lorsqu'Oliver lui annonça son âge mais honnêtement Emmerich n'écoutait qu'à moitié, observant son pote qui essayait de lui parler. Le blond savait déjà ce qu'Adam allait lui dire, ça avait un rapport avec la drogue, la « vraie » selon Oliver et son pote, mais son attention fut détournée lorsque le brun s'était levé sans finir sa phrase. Emmerich n'avait pas spécialement envie de connaître la suite, honnêtement il n'était pas venu pour faire connaissance avec quelqu'un, et même s'il avait été tenté de profiter un peu de la présence du brun, sa vie lui importait peu. Pourtant ils avaient quelque chose en commun, ils profitaient de la richesse de leur famille d'une certaine façon et ils n'avaient pas l'air d'être prêt à bosser pour le moment.

« - Emmy, aide-moi ! Ma copine m'a envoyé un message !
- Ton ex ? »

Après un nouveau soupir, Emmerich bougea du canapé pour voir le fameux SMS dont lui parlait Adam. Il n'était pas doué en relation amoureuse, n'étant pas fait pour avoir un copain, mais à force d'écouter les déboires de son ami, il avait commencé à cerner la demoiselle. Il savait à peu près ce qu'il fallait dire ou non pour éviter d’envenimer la situation. Par contre, il ne comprenait toujours pas comment son pote faisait pour s'embêter d'une copine aussi chiante. Personne ne pouvait la supporter dans le groupe, elle passait son temps à rompre et à se remettre avec Adam pour des histoires ridicules. C'était ce genre de couples qui le rassurait sur sa condition de célibataire, autant être seul et profiter de la vie !

« - Mais oui, je suis sûr de moi. Écris ça et fous-moi la paix. Je sors prendre l'air », S'exclama Emmerich en terminant sa bière. Il reposa la bouteille sur la table avant de se lever et de rejoindre l'entrée. Il récupéra son manteau, fouillant ses poches pour sortir son joint et son briquet avant de franchir le pas. Il avait presque oublié qu'Oliver était parti du salon depuis un petit moment. Il devait avouer qu'il était encore un peu agacé après ce qui s'était passé alors quand il l'aperçut dehors, il dut se faire violence pour ne pas pousser un énième soupir.

« - Monsieur faisait le malin avec ses drogues et là il fume une simple clope ? », Lança Emmerich en levant les yeux au ciel avant de glisser son joint entre ses lèvres. Il pompa dessus, appréciant la sensation de la fumée qui s'infiltrait dans ses poumons. Ça allait l'aider à se détendre complètement, surtout qu'avec celui-ci il n'aurait pas besoin de partager.
code by Silver Lungs


Trust is a dangerous game
Trusting someone will end in one way or another : a person for life or a lesson for life. •°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas

Oliver Rosenthal
L'âge n'a pas d'emprise sur moi
Oliver Rosenthal

Messages : 61
Métier : chômeur, branleur, feignant, maître de la rhétorique.
A Hamburg depuis : 6 mois
Points : 279
Date d'inscription : 18/12/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: And that's how it all started ... || Emmerich   Jeu 14 Mar - 12:42

La drogue c'est le mal. Mais n'est-ce pas aussi une échappatoire ? L'héroïne m'a souvent sauvée de pas mal de mauvaises passes. Elle m'a fait plonger dans des galères pas mal horribles aussi, mais au final ne lui suis-je pas reconnaissante d'avoir croisé ma route un jour ? D'avoir eu le courage de tester ? J'ai l'impression d'exister réellement lorsque je la prends, elle me permet de voir plus claire, de changer mon point de vu et d'apprécier la vie telle que je devrais l'apprécier. Mais alors pourquoi lui en voulais-je ? Pourquoi suis-je à ce point ingrat lorsque j'ai sorti ce sachet à l'instant ? Je soupire légèrement et plonge ma main dans la poche de mon jeans, mes doigts se refermant sur la douceur du plastique au moment où la porte s'ouvre à nouveau.

Tournant la tête, mon regard se pose sur le petit blond de tout à l'heure qui, d'un air hautain, commente le fait que j'ai fait mon malin avec les drogues dures mais que je ne fume qu'une simple clope. J'arque un sourcil puis lance un coup d'oeil vers la cigarette que je tiens en main  «T'sais que la pire des drogues c'est le sucre ? » demandais-je comme si j'annonçais la plus grande découverte de la terre  «10 fois plus addictif que l'héroïne, il fait 10 fois plus de mort et est la cause de bien des maladies » j'hausse les épaules  « Et pourtant le sucre est tout à fait légal. Pourquoi ? » Je pose mon regard sur Emmerich, comme si j'attendais une réponse, mais fini par sourire doucement et désigne ma cigarette d'un coup de tête  « ça, c'est juste un avant goût. C'est mon petit rituel avant de me shooter en vrai» dis-je, sérieux  « Même si Archie n'accepterait jamais que je le fasse dans sa maison»

Je regarde autour de moi puis me pousse du mur  « Vient avec moi» dis-je en descendant les escaliers.  «Allez vient, je vais pas te tuer non plus » reprenais-je, rigolant doucement. Après que le jeune homme m'ait rejoint, je contourne la maison et me dirige vers une cabane dans le fond du jardin. Placée derrière une rangée d'arbres, elle est cachée de la vue des gens dans le salon et je peux allumer la lumière sans risquer que nous nous faisons surprendre.

L'intérieur du cabanon est sommaire et décoré à la roots. Un lit en palette, un matelat, une table de chevet, un tourne disque et une centaine de vynil exposés dans des boîtes.  «Pas mal hein ? On peut dire ce qu'on veut, il a du goût le Archie » dis-je en me laissant tomber sur le lit. J'observe le plafond pendant quelques instants puis me redresse en soupirant  «Bon, ça te tente ? » demandais-je en sortant l'héroïne de ma poche  « Sinon on peut aussi simplement baiser» reprenais-je comme si c'était la chose la plus naturelle qui soit.

@Emmerich Hohendorf
Revenir en haut Aller en bas

Emmerich Hohendorf
L'âge n'a pas d'emprise sur moi
Emmerich Hohendorf

Messages : 1337
Métier : Agent d'accueil au musée
A Hamburg depuis : Juin 2013
Points : 8482
Date d'inscription : 10/08/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t1175-emmerich-i-can-and-i-
MessageSujet: Re: And that's how it all started ... || Emmerich   Sam 16 Mar - 14:59

AND THAT'S HOW IT ALL STARTED ...

Emmerich ne s'attendait pas à ce que son interlocuteur recommence avec son histoire de sucre, même si là il ne semblait pas réellement se moquer de lui. Il l'écouta sans rien dire, préférant fumer tranquillement le joint qu'il tenait entre ses doigts. Il avait besoin de ça pour supporter les délires d'Oliver. Mais heureusement la discussion revint au sujet initial, la clope du brun. Emmerich n'avait pas pu s'empêcher de faire une remarque dessus mais finalement l'explication lui sembla crédible alors il hocha lentement la tête. « S'il veut pas que tu le fasses à l'intérieur, rien ne t'empêche de le faire ailleurs, non ? », Demanda-t-il curieux de voir ce qu'Oliver avait en tête. Il sentait bien que l'homme n'était pas là pour profiter d'une soirée paisible et malgré lui, le blondinet avait envie de découvrir ce qu'il avait à proposer pour rendre la nuit plus intéressante. Déjà le joint avait été une bonne surprise, même si Emmerich avait déjà prévu le coup en prenant le sien.

« Tu vas pas me tuer ? C'est pas le genre de phrase que sortirait un tueur justement ? », Fit-il avant d'emboîter le pas à Oliver. Emmerich n'avait aucune envie de retourner à l'intérieur pour se retrouver écraser entre deux types qui faisaient le double de sa carrure. Alors c'est en silence, le joint entre ses lèvres, que le blondinet suivit sagement son compagnon de soirée. Il recracha lentement la fumée qui avait empli ses poumons avant de se figer, surpris par la présence de la cabane au fond du jardin. Il ne savait pas à quoi s'attendre lorsqu'il avait accepté de suivre Oliver mais clairement, il n'aurait pas imaginé une seconde qu'ils allaient s'isoler dans un cabanon caché par une rangée d'arbres. « Hm, pas mal » Au moins ici il n'aurait pas à supporter les potes d'Oliver et les jérémiades d'Adam qui ne savait pas comment gérer son ex.

Il entra à la suite d'Oliver, après avoir écrasé la fin de son joint au sol, et referma la porte derrière lui. Il fit un tour rapide des lieux, s'attardant un instant sur le tourne-disque et la musique qu'il pourrait écouter s'il osait mettre un disque. Mais son inspection fut coupée lorsqu'Oliver se redressa pour lui faire deux propositions. La première ne le surprit pas vraiment, il s'y attendait vu ce qu'ils avaient dit avant d'arriver là, mais la deuxième l'étonna un peu. Le brun était plus direct qu'il ne l'aurait pensé. Trouvait-il ça déplaisant ? Non au contraire, il aimait quand les choses étaient simples, sans prise de tête et claires. Et puis il ne pouvait pas dire qu'il trouvait Oliver déplaisant.

Emmerich se tourna vers le brun, humidifiant ses lèvres avant d'esquisser un sourire. « Pourquoi ne pourrait-on pas faire les deux ? », Dit-il en s'avançant vers le lit où se trouvait son compagnon de soirée. Il ne savait pas trop par quoi commencer mais son corps semblait avoir pris la décision pour lui alors qu'il posait une main sur l'épaule du brun et un genou sur le bord du lit, prêt à monter dessus. Il se pencha un peu et en un clin d'oeil, il récupéra le petit sachet pour l'agiter sous le nez d'Oliver. « On commence par ça ? »
code by Silver Lungs


Trust is a dangerous game
Trusting someone will end in one way or another : a person for life or a lesson for life. •°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: And that's how it all started ... || Emmerich   

Revenir en haut Aller en bas
 
And that's how it all started ... || Emmerich
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Let's get the party started > ouvert à tous
» 01. let's get the party started - Shane & Lynn app'.
» 4Th X Let's get the party started
» Let's Get This Party Started! [event]
» Let's get it started | groupe 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
40 is the new sexy :: Hambourg :: Le reste du monde :: Flashback-
Sauter vers:  
L'intégralité du forum appartient à ses administratrices: crackintime, London , Warren et Elsy. Toute reproduction partielle ou totale de son contenu est interdite.
© 40 is the new sexy