40 is the new sexy :: Espace détente :: Les vieux papiers :: Anciens rpPartagez
Owina ♔ Dis, au moins le sais-tu, que tout le temps qui passe, ne se rattrape guère...
Aller à la page : Précédent  1, 2

Owen Koenig
Il faut compter les années qui nous restent
Owen Koenig

Messages : 53
Métier : Conseiller en investissement financier.
A Hamburg depuis : 2O14
Points : 295
Date d'inscription : 20/12/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Owina ♔ Dis, au moins le sais-tu, que tout le temps qui passe, ne se rattrape guère...   Sam 29 Déc - 15:09

Dis, au moins le sais-tu, que tout le temps qui passe, ne se rattrape guère...
Owen sait qu’ils ont une vision différentes de la façon d’élever leurs enfants, il n’ose pas contredire Valentina sur certains points mais parfois il est persuadé qu’elle se donne trop de mal alors qu’il suffit de laisser les choses faire. Pourquoi stresser autant ? Alors qu’Adeline gère parfaitement et qu’Oliver n’est pas si turbulent que ça ? Il mord l’intérieur de sa joue pour ne pas répondre aux inquiétudes de sa femme, ne voulant pas déclenché une dispute le jour de Noël. Mécaniquement, il termine la bûche et fignole les derniers détails quand sa femme lui demande si il a terminé.

Il acquiesce et lui annonce qu’il va vérifier si les enfants vont bien, en passant sa main caresse rapidement le dos de la blonde pour la rassurer. A chaque fois que Noël arrive, Valentina est méconnaissable. Owen ne réalise pas que c’est peut être car il n’est pas là quand ce n’est pas les fêtes. Il monte les escaliers rapidement et retrouve ses enfants entiers, concentrés sur leurs dessins, se chamaillant pour un crayon.

Il intervient calmement avant de s’asseoir à leur côté pour observer les dessins réalisés.  Adeline a presque fini les siens, Owen est étonné et stupéfait de la façon dont elle s’est améliorée. Lui qui n’a vraiment aucune dextérité dans le coup de crayon, il ne peut qu’être impressionné face aux dessins de ses enfants. Ou alors est ce peut être l’amour qui le fait penser ainsi ? Il espère juste que ses parents ne vont pas rechigner face au bout de papier alors qu’il propose à Adeline d’aller prendre sa douche. Ils sont tous les deux assez grands pour le faire seul, Owen supervisera de loin et les aidera juste à mettre leurs vêtements et à se coiffer correctement. Il est bientôt 17 heures alors que la petite blonde disparait dans la salle de bain et qu’Owen aide Oliver a terminé son dessin. Il espère que Valentina, en bas, se débrouille.

Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Valentina Koenig
Admin sexy - On compte les années qui restent
Valentina Koenig

Messages : 86
Métier : Rédactrice en chef de Cosmopolitain
A Hamburg depuis : 2014
Points : 447
Date d'inscription : 27/11/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Owina ♔ Dis, au moins le sais-tu, que tout le temps qui passe, ne se rattrape guère...   Sam 29 Déc - 16:55


Dis, au moins le sais-tu, que tout le temps qui passe, ne se rattrape guère...


Valentina jette un regard à l'horloge alors que son mari monte rejoindre les enfants pour veiller à ce qu'ils prennent leur douche et s'assurer que ces derniers se portent toujours bien. La jeune femme pour sa part continu de régler les derniers détails de sa cuisine, avant de courir à la salle à manger pour dresser sa table, mettre une belle nappe, un centre de table, installer ses assiettes. Elle met les petits plats dans les grands, aujourd'hui, pour que tout soit parfait ce soir. Et satisfaite de son travail, des décors de noël qui illuminent le salon, de sa table et de ses bougies qui n'attendent plus que la flamme qui viendra les allumer, Valentina monte aussi pour rejoindre les autres au second étage, afin de se préparer elle-même en vu de la soirée.

Sa fille est fin prête, son fils l'est presque. Valentina remercie son époux, avant de signaler qu'elle va se doucher afin d'être prête à temps ce soir et elle demande à son mari de surveiller son téléphone au cas où les parents de l'un ou de l'autre appellent. On ne sait jamais, un problème sur la route est si vite arrivé. Elle essaie de tout gérer, au mieux. Sauf sa vie, qui part en vrille, qu'elle ne sait pas comment arranger, parce qu'elle n'est même pas sûre de pouvoir y faire quelque chose.

Elle sort de la douche rapidement, son corps enveloppé dans une serviette, ses cheveux séchés. Elle passe sa tête dans le couloir pour informer son mari que la place est libre et elle commence à se préparer, enfiler la robe qu'elle a acheté il y a trois semaines, en prévision de ce dîner. A peine vêtue, elle attache ses cheveux en un élégant chignon tressé, qu'elle dompte à coup de vaporisation de laque avant de se maquiller légèrement. Enfin, elle retrouve ses enfants, ajuste le nœud papillon de son fils, embrasse les deux joues roses de ses petits.

La soirée et lancée, bien lancée. Valentina a prit sur elle, quand les parents ont demandés, poliment, si tout va bien. Elle a assuré que oui, en affichant un sourire de façade, en taisant ses tourments, ses peurs, ses interrogations, en taisant son côté pessimiste. Elle a sourit, mais elle a pensé, rapidement, à Baptist, à leurs erreurs, au temps qui a passé, avec lui, avec son mari. A la relation qui s'est étiolé. Sans rien en montrer au pied du sapin, alors que les enfants jouent déjà avec leurs présents, que leurs parents discutent ensemble après avoir ouvert les leurs, elle tend un petit paquet à son époux.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




@Owen Koenig


U.C
Revenir en haut Aller en bas

Owen Koenig
Il faut compter les années qui nous restent
Owen Koenig

Messages : 53
Métier : Conseiller en investissement financier.
A Hamburg depuis : 2O14
Points : 295
Date d'inscription : 20/12/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Owina ♔ Dis, au moins le sais-tu, que tout le temps qui passe, ne se rattrape guère...   Ven 4 Jan - 12:25

Dis, au moins le sais, que tout le temps qui passe, ne se rattrape guère...
Quand Valentina sort de la salle de bain pour laisser la place à son mari, il fait très -peut être trop- attention à sa toilette. Comme Valentina lui a conseillé il y a quelques jours, il reprend sa barbe et fait attention de ne pas se couper en rasant les quelques poils rebelles. Owen est stressé, mais pas de la même façon que Valentina.
La blonde ressent probablement le stresse qu’elle ressent à chaque grande occasion, quand elle doit mettre les petits plats dans les grands et que tout doit être parfait pour reconstruire l’image du foyer qu’elle chérie. Owen se demande comment sa femme tient un tel moral alors qu’il a l’impression de se noyer, encore et encore sous la mélancolie. Il respire, se regarde une dernière fois dans le miroir et essaye de se convaincre que tout va bien se passer. Après tout, son père n’a aucun intérêt à faire une remarque désobligeante en face de toute la famille et même si son père n’avait jamais eu une grande conscience de ce genre de choses, cela faisait plus de 6 mois qu’ils ne s’étaient pas côtoyé et Owen comptait bien sur ses retrouvailles pour éviter les sermons habituels. Qui lui aurait dit qu’à 40 ans passé, il aurait encore peur de son paternel ?

Il sort de la salle de bain après une douche rapide et attrape une chemise blanche ainsi que la cravate bleu que les enfants lui avaient offert pour son anniversaire. Il savait qu’après tout, c’était d’abord le cadeau de Valentina avant d’être le cadeau des deux monstres et il voulait lui faire plaisir. Après avoir enfilé un pantalon gris et lacé ses chaussures, il ferme la porte de la chambre et se renferme dans la salle de bain. Comme d’habitude, chaque année, il prie pour tomber sur la messagerie quand son doigt frôle le bouton vert.

Un bip. Deux bip. Trois bip. La voix de Roxanne résonne au bout du fil et lui demande de laisser un message.

« Bonjour.. » Owen commence, hésitant. « Je vous souhaite un joyeux noël à tous les deux. » Il marque de nouveau une pause, la culpabilité pesant sur son cœur d’homme. « Arthur, je te souhaite une très bonne année et j’espère que ton cadeau te plaira. Joyeux Noël.»
Il raccroche aussitôt et se presse hors de la pièce en rangeant son téléphone, en bas, il retrouve ses enfants et sa femme. Les préparations restent à faire pour que tout soit prêt mais il semble que la majorité des choses est en place.

Owen adapte son sourire, ses intonations à chacun de ses interlocuteurs et essaye de faire en sorte que tout se passe pour le mieux. Il a un peu peur de la réaction de ses parents mais adore les parents de Valentina alors, quand ils sont réunis dans une même pièce c’est un véritable ascenseur émotionnel pour l’homme qui ne sait où donner de la tête. Après avoir offert à ses parents leur cadeau, une bouteille de vin français pour son père, un livre pour sa mère, il se tourne vers sa femme qui a elle aussi les yeux posés sur lui.

Il a acheté, en hésitant longtemps, deux billets pour l’endroit où ils avaient passé leur lune de miel. Il avait bataillé pendant les derniers mois pour réserver le même hôtel, bataillé avec son patron pour gagner trois jours de pause. C’était aussi pourquoi le dossier Bauer était si important, il jouait la confiance de son patron sur ce dossier et il ne voulait pas foutre en l’air les années qu’il avait passé à construire ce lien qu’il avait avec son entreprise, prendre deux congés si rapproché étaient une chose qu’Owen n’avait pas l’habitude de faire. Il tend donc l’enveloppe à sa femme, sourit en recevant le paquet avant de la regarder dans les yeux en murmurant :

« Ouvres le en premier. »

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas

Valentina Koenig
Admin sexy - On compte les années qui restent
Valentina Koenig

Messages : 86
Métier : Rédactrice en chef de Cosmopolitain
A Hamburg depuis : 2014
Points : 447
Date d'inscription : 27/11/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Owina ♔ Dis, au moins le sais-tu, que tout le temps qui passe, ne se rattrape guère...   Ven 4 Jan - 23:10


Dis, au moins le sais-tu, que tout le temps qui passe, ne se rattrape guère...


Elle voudrait retrouver son mari, la joli blonde, comme du temps de leurs débuts, insouciants et amoureux, à cette époque bénie où peu importait ce qu'ils faisaient, où ils allaient, tant qu'ils étaient ensemble. Ce temps où l'homme ne passait pas le sien à l'abandonner, à fuir le foyer conjugal et leurs enfants. Ce temps où, n'ayant pas d'enfants justement, ayant moins de responsabilités dans leurs jobs, ils pouvaient s'adonner à toute l'impulsivité de leur jeunesse, partir en vacances sur un coup de tête, profiter de leur vie à deux. Elle ne demande même pas le retour de cette folie amoureuse, seulement le retour auprès d'elle de l'homme qu'elle aime depuis des années et qui semble l'oublier, dans les affaires qu'il mène et les secrets qu'il lui cache. Alors pour ce noël, ils ont eut une idée semblable, l'un et l'autre, visant à passer du temps ensemble, en tête à tête. Elle a prit pour son mari une box cadeau séjour, en lui laissant le choix de la date pour qu'il trouve le moment le plus opportun avec son boulot pour ça.

Comme il lui demande d'ouvrir son cadeau en premier, elle s'exécute précautionneusement pour ne pas déchirer l’enveloppe, s'attendant à trouver une carte cadeau pour un magasin ou un autre, parce qu'il n'aura pas eut le temps de réellement penser au cadeau de sa femme. Mais ce n'est pas ce qu'elle trouve dans l'enveloppe, loin de là. Et elle se félicite de ne pas l'avoir arrachée pour l'ouvrir, comme les enfants le font avec leurs paquets cadeaux. Là, deux billets attendant, fièrement. Deux billets pour une destination qui ne lui est pas inconnue, parce qu'ils y ont passé leur voyage de noce, il y a si longtemps déjà. Et avec ces billets, une note de réservation, dans le même hôtel qu'à cette époque. Elle est touchée, quand elle redresse le regard vers lui et son cœur s'est emballé.

«- Merci...» souffle-t-elle finalement, son regard ne quittant plus celui de son mari. «Je n'aurai pas même cru que tu te souvenais encore du nom de l'hôtel, depuis le temps...» avoue-t-elle après une seconde d'hésitation. «Je crois que nous avons eut des idées assez similaires...» prévient-elle «Mais pour ma part la date n'est pas encore fixée, tu pourras... t'arranger.»
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




@Owen Koenig


U.C
Revenir en haut Aller en bas

Owen Koenig
Il faut compter les années qui nous restent
Owen Koenig

Messages : 53
Métier : Conseiller en investissement financier.
A Hamburg depuis : 2O14
Points : 295
Date d'inscription : 20/12/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Owina ♔ Dis, au moins le sais-tu, que tout le temps qui passe, ne se rattrape guère...   Lun 14 Jan - 11:54

Dis, au moins le sais tu, que tout le temps qui passe ne se rattrape guère...
Owen a du mal à réaliser que sa femme lui offre un vrai sourire pour la première fois depuis des semaines, il sait qu’elle ne simule pas cette fois car son nez se fronce d’une façon adorable comme chaque fois où elle riait à ses blagues stupides ou bien qu’elle s’attendrissait face à leurs enfants. Pour la première fois depuis longtemps, Valentina lui offrait à lui ce sourire. C’était précieux et il sentit son ventre se réchauffer à cette idée, au soleil de ses yeux et de son expression. Il laisse échapper un rire quand il l’entend marmonner qu’elle ne pensait pas qu’il puisse se rappeler du nom de l’hôtel. Il essaye d’ignorer l’idée qu’elle ne le croit pas attentionné et attentif.

Elle a peut être raison de penser cela de lui. Après tout, il n’avait jamais le temps de se poser. Jamais le temps de profiter d’elle, de profiter des enfants. Son travail mangeait un peu plus chaque jour les secondes précieuses qui lui échappaient. C’était comme être dans un grand manège sans jamais avoir le pouvoir de l’arrêter, de le ralentir, de sortir de ce dernier. Owen était crevé mais ce soir là, les yeux de Valentina lui donnèrent l’espoir que : peut-être, il pourrait s’en sortir.

« Je vais m’arranger. Choisis les dates et je bataillerai avec mon employeur pour les obtenir. »

Dit-il, ne sachant pas si c’était vraiment la confiance qui l’animait à cet instant même. Il lui sourit avant de tendre la main vers elle pour caresser sa joue. Il n’osa pas parler tout de suite, c’était trop beau et exquis comme moment pour l’interrompre. Il pensa à toutes les crasses, à tous les mauvais plans qu’il avait mis en place avant de la décevoir. Il pensa à Arthur, à Roxanne, à ses après-midis à remettre toute son existence en question et son cœur se serra. Elle ne pouvait sûrement pas le dire, mais les yeux d’Owen s’étaient, un instant, remplie de larme. Il détourna le regard de la table, trop inquiet que son père ne se rende compte de la faiblesse momentanée de son fils et reporta son attention sur les enfants gesticulant au sol avec leurs nouveaux jouets. Owen y trouva une bonne distraction.

« Oliver. » Il appela son fils qui tourna sa tête vers lui avec un grand sourire. « Tu viens me montrer ce que tu as eu, mon grand ? »

Le petit garçon se redressa, attrapa le plus de boîtes qu’il pouvait et accourut vers son père. Ce dernier lui fit une place sur ses genoux alors qu’il fit mine de s’intéresser avec grand intérêt à tout ce que son fils disait, trop heureux d’avoir un moment avec son père.



Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas

Valentina Koenig
Admin sexy - On compte les années qui restent
Valentina Koenig

Messages : 86
Métier : Rédactrice en chef de Cosmopolitain
A Hamburg depuis : 2014
Points : 447
Date d'inscription : 27/11/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Owina ♔ Dis, au moins le sais-tu, que tout le temps qui passe, ne se rattrape guère...   Mar 15 Jan - 3:29


Dis, au moins le sais-tu, que tout le temps qui passe, ne se rattrape guère...


Elle lui offre un sourire, Valentina. Un vrai, sincère, comme autrefois. De ces sourires qu'elle ne donne plus qu'à ses enfants aujourd'hui, parce que son mari n'est jamais là, parce qu'elle est lassée, lassée de leur vie à deux qui lui donne l'impression d'être une vie à un et demi. Elle lui accorde un vrai sourire, pour une fois. Parce qu'il s'est souvenu de ça, de l'endroit, d'un aussi petit détail et qu'elle ne s'y attendait pas. Qu'il l'a surprise c'est le moins que l'on puisse dire. Dans le bon sens du terme pour une fois. Son épouse lui accorde un vrai sourire parce que là, tout de suite, à cet instant, Valentina aime son mari. De tout son cœur. Elle le ressent tout au fond de son être, qui quitte son cœur pour envahir tout son corps, toute son essence, toute sa personne.

La jeune femme observe son fils rejoindre les genoux de son père, les bras chargés de ses paquets pour montrer ce qu'il a eut et sa sœur ne tarde pas à lui emboîter le pas pour montrer ses trésors à ses parents elle aussi, un peu jalouse peut-être de l'attention apportée à son frère. La mère s'y intéresse à son tour, alors.

Un rire, celui d'un enfant, dans la pièce. La légèreté d'un soir de noël, le bonheur des retrouvailles et d'un bon moment passé en famille. Les grands parents heureux, le sourire sur les visages des enfants. Deux cœurs qui battent pour une fois à l'unisson. La magie de noël existe peut-être bel et bien finalement, quand on sait la trouver dans les toutes petites attentions. Celles qui ne sont que des détails, mais qui font toute la différence en fin de compte.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




@Owen Koenig


U.C
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Owina ♔ Dis, au moins le sais-tu, que tout le temps qui passe, ne se rattrape guère...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Owina ♔ Dis, au moins le sais-tu, que tout le temps qui passe, ne se rattrape guère...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Interdit aux moins de 18 ans
» Je sais une église... écrit sans un seul O
» Réglage du PC pour consommer moins
» Dagon Nysrock, démon, du moins pour le moment...
» Il est bon de lire entre les lignes, cela fatigue moins les yeux [PV Alh]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
40 is the new sexy :: Espace détente :: Les vieux papiers :: Anciens rp-
Sauter vers:  
L'intégralité du forum appartient à ses administratrices: crackintime, London , Warren et Elsy. Toute reproduction partielle ou totale de son contenu est interdite.
© 40 is the new sexy