40 is the new sexy :: Espace détente :: Les vieux papiers :: Anciens rpPartagez
Nice to meet you. Can I die now ? [Walter]

En ligne
Gabi Rosenthal
♔ L'âge n'a pas d'emprise sur moi
Gabi Rosenthal

Age : 17
Né.e le : 05/05/2002
Messages : 695
Métier : Lycéenne
A Hamburg depuis : Un peu plus de 1 an
Points : 2504
Date d'inscription : 09/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t953-gabi-rosenthal-telleme
Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Empty
MessageSujet: Nice to meet you. Can I die now ? [Walter]   Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] EmptyMar 9 Oct - 0:23



GABI & WALTER

Nice to meet you. Can I die now ?



J'avais beaucoup hésité à y aller. Lorsque j'avais vu la publicité pour l’événement placardée aux quatre coins de la ville, j'avais d'abord éclaté de rire, me demandant à quel moment on pouvait avoir l'idée d'un truc pareil ! Une exposition naturiste quoi ! C'était du grand n'importe quoi ! C'était quoi l'intérêt franchement ? Qu'on soit à poil en vacances à la plage ok mais... Visiter une exposition en tenue d’Ève ? Fallait être un tantinet barré quand même ! Puis en vacances ça allait on ne connaissait personne et on ne risquait pas recroiser les gens donc ozef !
Mais ici à Hamburg ? C'étaient les gens de notre quotidiens que nous risquions croiser ! La honte quoi ! Imaginez un peu croiser son prof ! Ou le père d'une pote ?! De quoi aller se terrer dans un trou de souris à vie jusqu'à ce que l'embarras disparaisse, à savoir jamais !
Mais la chose nous avait servi de sujet de conversation pour le reste de l'après-midi avec les filles. En en avait plaisanté et rit durant des heures, jusqu'à ce que je finisse par lancer :

- Et si on y allait ?

Toutes étaient partie d'un fou rire avant de me demander si j'étais sérieuse. Evidemment que j'étais sérieuse ! Ça allait être marrant ! Puis aucune personne présente ne pourrait se moquer de nous y croiser, puisqu'elles y seraient elles-mêmes !
Mes deux amies s'étaient regardée, puis nous étions reparties bras dessus bras dessous en gloussant avec des regards entendus. Nous allions y aller ! Toutes les trois ! Et on allait se marrer ! J'avais super hâte ! Ça allait être absolument génial !

Pourtant le jour J, Saskia et Ida ces deux traîtresses se désistèrent. Je les engueulai gentiment sur notre conversation messenger de groupe, j'essayai de les convaincre de venir, mais rien à faire. Elles avaient chacune une bonne excuse, mais je les soupçonnai fortement de s'être juste dégonflées. Ida prétexta un repas de famille qu'elle ne pouvait pas manquer et quant à Saskia, une crise existentielle de sa sœur à devoir gérer.
Elles abusaient quand même ! J'étais prête moi ! J'avais fait tout ce qu'il fallait ! J'avais lavé mes cheveux, je m'étais fait un joli maquillage frais et naturel et surtout, j'avais parfait mon épilation ! Plus un poil ne dépassait quoi ! Elles auraient pu au moins décommander avant que je ne passe une heure dans ma salle de bain avec mon épilateur électrique !
Un peu déçue, je posai mon portable sur mon lit avec un soupire, avant de me dire qu'après tout, ZUT ! Mon maillot n'aurait pas souffert pour rien ! Un sourire décidé à mes lèvres glossées, je me relevai, attrapai mon sac et me mis en route pour l'expo naturiste.

Une vingtaine de minutes plus tard, j'y étais. Depuis mon uber, je regardai un peu aux alentours à travers la vitre légèrement teintée, histoire de voir si j'apercevais ou non un visage familier. Heureusement, ce ne fut pas le cas.
Je sortis donc de la voiture et entrai dans le bâtiment. Ayant acheté ma place sur internet - sans oublier de mentir sur ma majorité...-, je n'eus pas besoin de faire la queue afin de l'acheter et passai directement aux vestiaires après avoir validée mon entrée.
Dans la cabine, j'étais morte de rire toute seule tandis que je me déshabillai et fourrai mes fringues dans mon sac... jusqu'au moment où il fallu sortir de la cabine. J'entendais les voix des autres visiteurs derrière la porte et là, je me bloquai.
Je me regardai, nue et mordis nerveusement ma lèvre inférieure. Je me sentais beaucoup moins confiante et euphorique tout d'un coup... D'habitude j'osais tout, d'autant que j'étais très à l'aise avec mon corps. Evidemment, puisqu'on me disait sans cesse que j'étais canon, que j'étais bonne, que j'étais trop bien foutue etc etc...
Mais je crois que je me découvrais malgré tout une certaine pudeur que je ne me serais pas soupçonnée... C'est que... personne ne m'avait jamais vu nue encore... Et tout d'un coup je n'étais pas certaine de vouloir m'exposer face à des étrangers, quand même Hänsel ne m'avait encore jamais vue...

- Bon allez Gabi décide-toi ! me bousculai-je un peu.

J'inspirai profondément et tout en fermant mes yeux pour ne pas me voir faire ce que j'allais faire, je poussai le loquet et la porte avec. Une fois sortie de ma cabine, je soulevai mes paupières pour voir plein de culs défiler devant moi vers les casiers. Je retins un éclat de rire tandis que je sentais le feu me monter aux joues, puis rangeai mes affaires dans un casier avant d'en passer la clé reliée à un élastique autour de mon poignet.
Chose faite, je suivis la foule jusqu'au lieu principal de l'expo. Je n'étai pas très à l'aise... Heureusement j'avais les cheveux longs qui me permettaient de dissimuler ma poitrine, mais je marchai les cuisses serrées et mes mains posée sur mon pubis. Pour mes fesses malheureusement je ne pouvais pas grand chose...
En revanche, je dus bien faire des concessions lorsqu'un serveur vint me présenter des verres sur un plateau. J'en pris un et tout en le sirotant, je détaillais les gens autour de moi plus que je ne regardais les œuvres exposées. C'était super drôle en fait ! Tellement improbable comme situation ! Saskia et Ida allaient le regretter !
Peu à peu je me détendis et me mis à me balader à travers l'expo jusqu'à m'arrêter devant une photographie d'une étendue de glace qui me captiva. Ça ressemblait au lac gelé sur lequel je rêvais de patiner depuis que j'étais petite. Je reculai un peu afin de mieux l'observer et rentrai dans quelqu'un.
AAAAAAH !!! ZIZI ! ZIZI ! ZIZI !
Bon sang VOILA l'utilité des fringues en fait ! Je me ravançai comme si je venais de me brûler et me retournai, plus rouge qu'un lampion du nouvel an chinois.

- Pardon je euh...

Le choc...
Je restai coite face à l'homme et sentis le sol se dérober sous mes pieds.

- Monsieur Downey...?

Le père de mon copain ! Le père de Hänsel était là, à poil face à moi ! Nous ne nous étions jamais rencontrés, mais j'avais déjà vu des photos de lui sur le portable de son fils. C'était lui j'en étais sûre ! Le malaise !!!!!!!!
Han merde mon dieu ne pas regarder... Ne pas regardeeeeeeeeer !!!
...
JE VENAIS DE REGARDEEEEEEEEER !!!!

♔♔♔


Love Me Daddy...
And all those things I didn't say.
Wrecking balls inside my brain.
I will scream them loud tonight.
Can you hear my voice this time?

Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Jessev10 Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Gabiva10 Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Hansva10
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Anonymous

Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Empty
MessageSujet: Re: Nice to meet you. Can I die now ? [Walter]   Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] EmptyMer 10 Oct - 4:48

Walter était peut-être âgé d’une bonne quarantaine d’années, mais il restait un éternel enfant attiré par les bêtises. Probablement qu’il ne devrait pas se rendre à cette exposition naturiste. Il était un père de famille, il serait mal vu qu’il se présente à un tel évènement. Ses fils désapprouveraient largement, mais l’homme avait envie de s’amuser et se mettre tout nu devant des inconnus lui semblait vraiment drôle!  Non, il ne se priverait pas d’une activité pour les convenances! Cela faisait un temps maintenant que Downey avait arrêté de faire ce qu’on attendait de lui pour faire à sa tête, sans penser aux conséquences de ses actes. C’était encore heureux qu’il ne se fût pas encore retrouvé en prison pour avoir tagué des édifices! L’orange n’était pas vraiment sa couleur…

Le seul petit problème était l’argent. Il n’en avait pas! Il vivait toujours chez sa sœur, se faisant payer tout ce dont il avait besoin, mais cela commençait à agacer cette dernière. Bientôt, il n’aurait pas le choix de faire de vraies recherches sérieuses afin de se trouver un emploi, mais étant irresponsable, Walter attendait de se faire pousser dans le dos. Donc, il ne pouvait pas vraiment lui demander de lui payer ce luxe. Il se débrouillerait comme toujours!  Enfilant un T-shirt et un jean sur sa chaise, le jour J, il se dépêcha à sortir pour prendre le bus et arriver sur le lieu de l’évènement.  Remarquant la file qui attendait, il se mit derrière un homme et vit dans sa poche un billet qui dépassait. Discrètement, il lui chipa son bien qu’il plia et mis dans une poche de son pantalon. Ni vu ni connu! Lorsque sa pauvre victime se présenta à l’employé qui prenait les tickets, il eut la mauvaise surprise de constater que le bout de papier n’était plus là! Croyant qu’il était tombé, il s’est éloigné, permettant à l’homme aux cheveux corbeaux d’entrer à sa place et se rendre dans le vestiaire.

Une fois nu comme un vers, c’est son complexe qu’il prit la direction de la salle de réception. Non pas qu’il se croyait forcément séduisant, mais il s’en fichait bien de ce que les autres penseraient de son physique. Par contre, il n’hésitait pas de rire lorsqu’il voyait une vieille dame toute fripée ou un homme avec un tout petit zizi, s’attirant des regards courroucés des autres participants de cette soirée. Peut-être se trouverait-il quelqu’un à séduire dans cette salle?

Avant qu’il songe à partir à la quête d’une personne pas trop mal physiquement, on lui rentra dedans. C’était une demoiselle fort ravissante, mais ses joues rouges et sa panique le fit rire. Il ne manqua pas de remarquer son regard posé sur lui une milliseconde.

- J’ose espérer que je ne suis pas horrible à regarder! J’imagine que je devrais vous connaître, votre visage me dit quelque chose, mais je ne saurais pas dire d’où je vous ai… OH!

Walter Downey sourit que plus en se rendant compte que c’était la copine de son fils. Il avait vu une photo d’elle sur le téléphone de son garçon. Il ne pensa même pas à se demander si elle avait droit d’être là ou si c’était une situation acceptable. Pour lui, c’était une belle rencontre!

- Mademoiselle Rosenthal! Quelle bonne surprise!  Je suis content de vous voir! Sans mauvais jeu de mot, haha! Mon fils est dans le coin?
Revenir en haut Aller en bas

En ligne
Gabi Rosenthal
♔ L'âge n'a pas d'emprise sur moi
Gabi Rosenthal

Age : 17
Né.e le : 05/05/2002
Messages : 695
Métier : Lycéenne
A Hamburg depuis : Un peu plus de 1 an
Points : 2504
Date d'inscription : 09/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t953-gabi-rosenthal-telleme
Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Empty
MessageSujet: Re: Nice to meet you. Can I die now ? [Walter]   Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] EmptyVen 12 Oct - 0:29



GABI & WALTER

Nice to meet you. Can I die now ?



Bordel de merde c'était encore pire que le fameux cauchemar où on se retrouvait en pyjama à l'école devant tous ses camarades !!!!!! Je ne savais plus où me mettre ni où regarder ! Partout autour de moi il y avait des fesses dans tous les sens et face à moi il y avait le pénis de mon beau père !
Par reflex, je m'enveloppai pudiquement de mes bras et serrai mes cuisses tout en protégeant mon intimité d'une de mes mains. J'allais crever de honte ! J'étais sûre que c'était possible ! Bon sang de tout Hamburg, il avait fallu que je tombe sur le père d'Hänsel ! MAIS QU'EST-CE QU'IL FOUTAIT LA BON SANG !!!!!?

- J'ose espérer que je ne suis pas horrible à regarder ! dit-il tandis que je cherchai par tous les moyens à éviter de poser mes yeux où que ce soit sur lui ! J'imagine que je devrais vous reconnaître, votre visage me dit quelque chose, mais je ne saurais pas dire d'où je vous ai...

Ouf ! Parfait ! C'était très bien qu'il ne me reconnaisse pas ! J'allais pouvoir m'éclipser ni vu ni connu et il oublierait ! Il fallait que je sorte d'ici avant que ma chance ne tourne. Son fils ne devait pas lui avoir montré de photo de moi et c'était tant mieux !
Han si jamais tout ça revenait aux oreilles d'Hans', il allait me tuer, me ressusciter et me retuer derrière !
Avec un petit sourire nerveux, je secouai vigoureusement la tête ne sachant que répondre d'autre à sa question quant à sa beauté physique et m'apprêtai à tourner les talons lorsque visiblement... la lumière se fit dans l'esprit de Walter Downey.

- OH ! me fit-il sursauter. Mademoiselle Rosenthal ! Et merde ! Quelle bonne surprise !

Bonne ? BONNE ?! Sérieusement ? C'était tout sauf une bonne surprise ! J'étais totalement mortifiée ! Qu'un éclair me foudroie sur place, par pitié ce serait toujours mieux que d'avoir à vivre cette situation !

- Je suis content de vous voir ! Sans mauvais jeu de mots, haha !

Au secours je voulais mourir...! Il était mort de rire alors que j'étais morte de honte ! Tendue, je resserrai un peu plus mon étreinte autour de moi-même lorsqu'il prononça ces mots et tentai de balbutier quelque chose qui ne parvint même pas à franchir la barrière de mes lèvres.
Je me contentai d'un sourire ultra forcé et... crispé.

- Mon fils est dans le coin ?
- Euh... N... Non il n'est... pas là...


Il imaginait vraiment que mon copain m'aurait laissé venir ici à poil si il était là ? Clairement son fils n'était pas au courant de ma présence ici ! Je tenais à ma vie !
C'était bien ma veine ! Hans' cherchait son père depuis plusieurs mois afin de lui botter le cul et de le ramener à la maison et moi je tombais dessus par hasard au beau milieu d'une exposition naturiste ! Le dernier endroit sur Terre où on serait venu le chercher ! Quel était le pourcentage de chances franchement ?!

- Je euh...

COMMENT il pouvait rester aussi calme et à l'aise face à moi ? Le mec il était là tranquillou, le zgeg à l'air à me faire la conversation en mode tout jovial alors que moi si j'avais pu, je serais rentrée dans un trou de souris ! Hänsel m'avait déjà dit que son père était... spécial, qu'il avait le syndrome de Peter Pan poussé un peu à l'extrême, mais j'avais toujours cru qu'il exagérait un peu.
A l'évidence, non... Et encore, je n'avais encore rien vu mais ça bien sûr, je l'ignorais encore.

- Je devrais peut-être y aller... reculai-je maladroitement. Oops ! Pardon ! m'excusai-je auprès d'un serveur que je venais de manquer percuter.

Les serveurs étaient les seules personnes présentes habillées. Décidément ! La nervosité me faisait faire n'importe quoi ! Ça ne me ressemblait pas, moi qui était tout le temps si assurée et à l'aise en toute situation !
L'employé souleva son plateau à temps afin d'éviter la catastrophe, puis il nous tendit un verre à Walter et moi, m'obligeant ainsi à cesser de me cacher derrière mes mains ou mes bras afin de m'en saisir.
Le champagne à la main, je restai plantée devant mon beau-père à cligner des yeux telle une idiote. J'étais coincée je ne savais pas quoi faire ! Pas quoi dire ! J'étais écarlate ! Il faisait chaud ici non ? Ils pouvaient pas mettre la clim' ?

♔♔♔


Love Me Daddy...
And all those things I didn't say.
Wrecking balls inside my brain.
I will scream them loud tonight.
Can you hear my voice this time?

Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Jessev10 Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Gabiva10 Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Hansva10
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Anonymous

Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Empty
MessageSujet: Re: Nice to meet you. Can I die now ? [Walter]   Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] EmptyDim 28 Oct - 2:49

S’il avait su l’âge de la demoiselle, il ne se serait pas permis de seulement regarder son visage, mais pensant qu’elle avait l’âge de son fils, il osait la regarder de la tête au pied en songeant qu’elle était vraiment bien faite. Certains considéreraient que c’était déplacé, mais l’homme n’arrivait plus à distinguer la différence entre les mauvais gestes et les gestes appropriés. Il n’avait pas l’intention de la mettre mal à l’aise par son geste, Walter ne réfléchissait pas plus loin.

- Dommage, il se serait surement plu ici! Les gens semblent sympathiques et très… agréables…

Il regarde autour d’eux et il jeta quelques regards envieux sur des femmes et quelques hommes aussi. Ce genre de fêtes étaient bien pratiques pour trouver des gens afin de s’amuser. On pouvait bien profiter de la solution, non? Il passa son bras libre autour des épaules de la demoiselle et il but une gorgée de sa boisson.

- Vous semblez tendue, vous allez bien? Quelque chose vous rend mal à l’aise? Si c’est parce que vous avez l’impression de tromper mon fils ce soir, il n’y a pas de raison d’avoir le moindre remords. On peut très bien regarder sans toucher. Ce n’est pas un crime d’avoir le regard baladeur, mademoiselle Rosenthal. L’important, c’est de se respecter soi-même et si vous voulez rester fidèle, alors vous le ferez. Malgré tout, il n’y a aucun mal de s’amuser un peu, même en étant en couple… Vous avez déjà joué à trois? J’aurais voulu essayer, mais… la mère de mon garçon n’était pas intéressée. Dans la famille, disons que l’amour unique est difficile, mais bon… C’est peut-être parce que nous n’avons pas trouvé la bonne. J’espère pour Hansel qu’il a trouvé la femme qui lui fera vivre le bonheur et qui le comblera autant physiquement que mentalement.
Revenir en haut Aller en bas

En ligne
Gabi Rosenthal
♔ L'âge n'a pas d'emprise sur moi
Gabi Rosenthal

Age : 17
Né.e le : 05/05/2002
Messages : 695
Métier : Lycéenne
A Hamburg depuis : Un peu plus de 1 an
Points : 2504
Date d'inscription : 09/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t953-gabi-rosenthal-telleme
Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Empty
MessageSujet: Re: Nice to meet you. Can I die now ? [Walter]   Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] EmptySam 3 Nov - 23:15



GABI & WALTER

Nice to meet you. Can I die now ?



Je ne savais même pas comment je parvenais à tenir ma coupe de champagne tellement je me sentais nerveuse ! Non mais franchement, de toutes les personnes vivant à Hambourg, il avait fallu que je tombe sur le père de mon petit ami ! Je n'arrivais toujours pas à croire que c'était en train de m'arriver ! J'étais nue devant Walter Downey ! WALTER DOWNEY BON SANG !

Et... Et en plus... WAIT ! Je rêvais où il était en train de me mater là ?!!!!!!!!!!!! Je devins rouge cramoisie et voulu me cacher mais avec les mains prises c'était compliqué. Putain de merde je voulais mourir ! Je sentis son regard me parcourir de la tête aux pieds et un sourire approbateur venir étirer légèrement ses lèvres fines.
Non mais c'était totalement irréel tout ce bordel ! Ce genre de truc n'arrivait pas ! Jamais ! Häns' m'avait confié quelques trucs sur son père et notamment le fait qu'il était plus ou moins atteint du syndrome de Peter Pan, mais j'avais toujours cru qu'il exagérait ou que c'était une façon de parler. Là apparemment j'en avais la preuve.
Il était sérieusement en train de prendre le temps de me reluquer et il ne semblait même pas gêné ! Ni... ni même vicieux en fait, ce qui était super bizarre. Il y avait une espèce "d'innocence" dans son regard. C'était assez compliqué à expliquer.
Mais ça ne rendait pas la situation plus confortable pour moi pour autant !!!!

Je tiquai lorsqu'il me dit que son fis aurait probablement apprécié l'endroit, m'empourprant tout en rentrant ma tête entre mes épaules. Mouais... Très franchement, j'en doutais fort ! Je n'osais même pas imaginer sa réaction si je lui avais parlé de cette sortie ! Et quand bien même aurait-il accepté de venir ici avec moi, il aurait probablement étripé tous ceux qui auraient osé poser leurs yeux sur moi.
En revanche concernant ce qui aurait été de croiser son père... Là j'avouais que c'était le blanc total. Je n'avais aucune idée de l'effet que ça lui aurait fait...
En tout cas, plus Walter parlait plus j'hallucinais. "Agréables" ? Non il ne venait pas de dire ça avec cet air là sur son visage ! Il était sérieux ? Ah bah oui, apparemment il l'était ! Il était en train de scanner tous les gens autour de nous ! Non mais...! Mais...! Je nageais en plein délire ! Je mordis ma lèvre inférieure et voulus m'éloigner un peu afin de ne pas être associée à lui, mais je me figeai en surprenant d'autres regards masculins sur moi qui pour le coups semblaient un peu plus insistants que ceux de mon beau-père.
Ce n'était peut-être pas une si bonne idée que ça finalement de venir ici... Normalement ça ne m'aurait pas atteint, mais après ce qui s'était passé quelques jours plus tôt avec Emmerich... j'étais beaucoup plus sur mes gardes et beaucoup moins assurée quant à ma sécurité face aux hommes. Alors même si j'avais envie à cause de ma pudeur mise à mal de fuir la présence de Walter, je préférais tout de même rester près de lui...

WOW WOW WOW WOW WOOOOW ! PAS AUSSI PRÊT ! C’ÉTAIT TROP PRÊT ! BEAUCOUP TROP PRÊT !!!!! Je poussai un petit couinement de surprise lorsque le père d'Hänsel passa son bras libre autour de mes épaules, me plaquant contre le côté de son torse, tout en buvant une gorgée de champagne.
Mais il faisait quoi là ?!!! Je sentais mon sang frapper dans mes tempes et une énorme bouffée de chaleur m'envahir toute entière. J'étais proche de la combustion spontanée là tellement c'était le mal aise ! Mes joues jusqu'à présent légèrement rosies prirent feu !

- Vous semblez tendue, NON SANS DÉCONNER !!!! vous allez bien?

BAH CA IRAIT MIEUX SI TU ME LÄCHAIS EN FAIT !

- Euh... Oui, oui ça va...
- Quelque chose vous rend mal à l’aise?
- Non...


OUIIIIIIIIIII !
Ça devait être assez étrange de nous voir tous les deux, lui tout à fait à l'aise à me tenir contre lui et moi à moitié contorsionnée afin d'essayer de le toucher le moins possible tout en demeurant tout de même dans son étreinte...

- Si c’est parce que vous avez l’impression de tromper mon fils ce soir, il n’y a pas de raison d’avoir le moindre remords.

Euh... Hein ? Quoi ? Je relevai mon regard bleu vers Walter, surprise. Il sortait ça d'où lui ? Ce n'était pas du tout ce qu'il croyait !

- On peut très bien regarder sans toucher. Ce n’est pas un crime d’avoir le regard baladeur, mademoiselle Rosenthal.
- Mais euh je... Non ! Je... Non !


Je ne regardais pas ailleurs du tout ! Enfin.. Si là du coup je venais de le faire ! Ah puis merde ! Encore !
Mais ça ne voulait rien dire ! J'avais juste jeter un œil mais c'était parce que... Raaaaaah ! Il fallait que je boive ! C'était nécessaire là pour survivre à cette soirée !

- L’important, c’est de se respecter soi-même et si vous voulez rester fidèle, alors vous le ferez. Malgré tout, il n’y a aucun mal de s’amuser un peu, même en étant en couple…
- Hänsel me suffit amplement monsieur Downey... Je n'ai pas envie d'aller voir aill...
- Vous avez déjà joué à trois?


Là pour le coup je recrachai mon champagne en un joli jet bien crado, m'en foutant partout... Une chance que je n'avais pas de vêtement pour le coup ! Ah puis c'était froid ! Je toussai afin de faire passer le peu que j'avais avalé dans le bon trou, puis relevai mon regard vers mon beau-père, complètement médusée.
J'avais rêvé là hein ?

- J... joué à trois...? clignai-je des yeux, stupéfaite.
- J’aurais voulu essayer, mais… la mère de mon garçon n’était pas intéressée.

TROP D'INFORMATIONS !!!! STOOOOP !

- Dans la famille, disons que l’amour unique est difficile, mais bon… C’est peut-être parce que nous n’avons pas trouvé la bonne. J’espère pour Hänsel qu’il a trouvé la femme qui lui fera vivre le bonheur et qui le comblera autant physiquement que mentalement.

C'était trop là je pouvais plus ! Avec le moins d'empressement possible afin de ne pas le vexer, je me dégageai de son bras en prenant pour prétexte de reposer ma coupe vide sur le plateau d'un serveur qui passait.

- Non non mais Häns' et moi on en est pas encore là monsieur Downey ! m'empressai-je d'ajouter, espérant que ça couperait court à cette conversation plus qu'inconfortable !

C'était la première fois que je reconnaissais ouvertement et si promptement que je ne couchais pas encore avec mon petit ami, même si ça faisait déjà plusieurs mois que nous sortions ensemble, mais là j'étais obligée ! C'était sorti tout seul et super vite, comme un énorme bouclier braqué entre Walter et moi. Si je lui disais que son fils et moi n'avions pas de rapports sexuels, ça allait forcément le faire cesser d'en parler !
N'est-ce pas...?  

♔♔♔


Love Me Daddy...
And all those things I didn't say.
Wrecking balls inside my brain.
I will scream them loud tonight.
Can you hear my voice this time?

Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Jessev10 Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Gabiva10 Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Hansva10
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Anonymous

Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Empty
MessageSujet: Re: Nice to meet you. Can I die now ? [Walter]   Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] EmptyJeu 29 Nov - 15:30

Walter était comme un enfant prenant son bain avec ses amis. Franchement, qu’on le voit tout nu ne le dérangeait pas. Il n’était pas timide. Même tout jeune, il était très peu pudique et cela se reflétait dans sa crise de Peter Pan. Peut-être qu’avant, il ne se serait pas permis une telle folie en venant à une soirée nudiste et allant discuter avec sa belle-fille comme si de rien n’était, mais il n’était pas dans un état « normal ». Il aurait sûrement besoin de voir un psychologue, mais, ignorant que sa phase « gamin» n’était pas acceptée selon la société, il ne savait pas qu’il était malade.

S’il était dérangé, il n’était quand même pas idiot. Lorsque la demoiselle lui expliqua qu’ils n’étaient pas encore arrivés à ce point avec son fils, il se doutait que ce n’était pas un sujet dont elle voulait parler. Pourtant… Il aimait bien s’amuser un peu. Quel vilain farceur!

- Ohhhhhhh? Pas encore? C’est étrange, il me racontait à quel point vous étiez bonne dans cette discipline! J’imagine que j’ai mal compris!

Avec un sourire taquin, il la regarde en disant cela avant de perdre son sourire et regarder à nouveau autour de lui. Finalement, traîner tout nu devant des inconnus, c’était plus ce qui l’intéressait à l’heure actuelle. Il réfléchit avant d’avoir des étoiles dans les yeux en ayant une idée de ce qui serait bien sympa à faire.

- Vous voulez venir avec moi? J’aimerais bien une pizza et du chocolat, mais y aller tout seul, ça craint! S’il vous plaît, venez avec moi, ça va être drôle! Puis vous pourrez me parler de mon fils!

Il lui fait un regard de chiot suppliant avant de poser sa main sur son épaule.

- Je promets que je ne reparlerais pas de sexe! Croix de bois, croix de fer!
Revenir en haut Aller en bas

En ligne
Gabi Rosenthal
♔ L'âge n'a pas d'emprise sur moi
Gabi Rosenthal

Age : 17
Né.e le : 05/05/2002
Messages : 695
Métier : Lycéenne
A Hamburg depuis : Un peu plus de 1 an
Points : 2504
Date d'inscription : 09/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t953-gabi-rosenthal-telleme
Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Empty
MessageSujet: Re: Nice to meet you. Can I die now ? [Walter]   Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] EmptyLun 3 Déc - 16:39



GABI & WALTER

Nice to meet you. Can I die now ?



POURQUOI est-ce qu'il fallait que ce genre de truc m'arrive ? A la base cette expo devait juste être un moment de fun ! Bien sûr, ça aurait été beaucoup plus drôle si Ida et Saskia m'avaient accompagné, mais elles s'étaient dégonflé. Mon ego m'avait poussé à y aller malgré tout. Je n'étais pas du genre à abandonner moi !
De toute façon, il était évidement que je ne connaîtrais personne à cette événement. Donc j'étais supposé me moquer marcher nue au milieu d'inconnues. Après tout j'étais super bien foutue. Je le voyais bien dans le miroir et si j'en doutais encore, on me le disait à longueur de journée.

Sauf que voilà, me mettre nue avait été plus difficile que je ne l'avais cru... J'avais beau avoir conscience de mon joli minois, je m'étais surprise à me découvrir une certaine pudeur... Je ne m'étais encore jamais déshabillée devant personne, pas même devant mon copain.
La seule fois où il m'avait vu nue, je ne m'en souvenais pas puisque j'étais sous les effets de la drogue. J'avais tellement mal réagi à cette première prise que j'avais été malade et Häns' m'avait mise sous la douche avec lui afin de me réchauffer et me nettoyer car j'avais vomi mes tripes dans ses toilettes... Super glamour pour ma première nuit passée chez lui ! J'en avais encore honte quand j'y repensais...
Puis il y avait eu l'épisode avec ce mec qui avait tenté de me violer quelques semaines plus tôt... J'imagine que c'était surtout ça qui m'avait poussé à ne pas faire marche arrière ici. Je voulais me prouver que ce salopard ne m'avait pas complètement détruite et qu'il n'était pas maître de mes actes ! Il n'allait pas me changer ou m'empêcher de vivre et de faire ce qui me chantait ! Si je voulais me foutre à poil, je le pouvais ! Il ne me ferait pas avoir peur ! Je ne devais pas craindre les autres juste parce que lui avait essayé de me faire du mal !

Alors oui après une profonde inspiration, j'avais viré mes fringues et je m'étais jetée dans cette expo, advienne que pourra ! Tout allait bien d'ailleurs ! C'était assez bizarre, mais finalement plutôt amusant et décomplexant. J'étais la plus belle de la salle non ? Ouais si. A n'en pas douter.
Sauf qu'il avait fallu que je tombe sur Walter Downey ! Sérieusement quoi ! Qu'est-ce qu'il fichait ici ? C'était clairement pas l'endroit pour une première rencontre avec le père de mon mec ! Häns' parlait peu de lui, mais m'avait déjà plus ou moins mentionné que son paternel était assez... particulier. Bah c'était le moins qu'on puisse dire ! Je n'arrivais pas à croire qu'il était en train de me parler de sexe, de plan à trois et d'infidélité ! C'était impossible, ça ne pouvait pas arriver dans la réalité un truc pareil ! PUIS POURQUOI IL ME TOUCHAIT TOUT LE TEMPS ?! J'avais les seins à l'air mon sang ! Et lui il m'entourait les épaules de ses bras ! Ses doigts frôlaient mes tétons cachés sous mes cheveux à chaque pas qu'il faisait ! DIEU MERCI, heureusement que j'avais les cheveux longs ! Ca me faisait au moins ça derrière quoi me cacher un minimum !
Mais Walter allait beaucoup trop loin et je m'empressai de lui avouer que son fils et moi n'avions encore jamais fait l'amour. Là pour le coup, je me foutais qu'il le sache ! Je lui balançais mon secret le mieux gardé sans même une hésitation ! Tout ce que je voulais, c'était qu'il arrête de me parler de ma potentielle vie sexuelle avec Hänsel !

Il était quand même assez incroyable ! Il était plutôt bel homme, mais il était comme... un homme-enfant. C'était assez bizarre à décrire. Son sourire était jovial et communicatif et dans ses yeux il avait le vécu d'un adulte, mais l'innocence et l'inconscience d'un enfant. Ce qu'il faisait, ce qu'il disait, ce n'était clairement pas cohérent avec son âge ! Qui se comportait comme ça ? Il devait avoir plus ou moins le même âge que mon père et c'était dingue de voir à quel point ils étaient radicalement différents l'un de l'autre !
Je me retins de rire malgré le "dramatisme" de la situation dans laquelle je me trouvais, en imaginant durant quelques secondes le grand Maître Benett Rosenthal le zgeg à l'air au milieu d'inconnu à siroter son champagne au bras de sa fille. Bon sang il faudrait au moins 20 caisses de whisky descendues à lui tout seul avant que l'idée ne fasse ne serait-ce que lui effleurer le cerveau !
Mais Walter lui visiblement était parfaitement sobre ce qui quelque part était peut-être même plus flippant... Il était vraiment comme ça tout le temps ? Je comprenais qu'Hänsel soit parti assez jeune de chez lui !

- Ohhhhhhh ? Pas encore ?
- N... non... Je... bientôt mais... Enfin...


Punaise Gabi Rosenthal qui bafouillait ! C'était une première ça ! PUIS COMMENT CA BIENTÔT ? Je pouvais pas me taire moi ? Je risquais le relancer ! Même si c'était vrai, il n'avait pas besoin de savoir ça !

- C'est étrange, il me racontait à quel point vous étiez bonne dans cette discipline ! J'imagine que j'ai mal compris !
- Qu... Hein ?


Si j'avais encore eu du champagne dans la bouche, je l'aurais recraché à nouveau ! Mais le sourire taquin de mon beau-père m'indiqua qu'il me taquinait et je rougis jusqu'aux oreilles.
Enfin taquiner... TORTURER serait plus véridique oui !

- Vous voulez venir avec moi ? changea-t-il de sujet du tout au tout.

Je craignais le pire...

- Euh...Où ça ?
- J'aimerais bien une pizza et du chocolat, mais y aller tout seul, ça craint !


Je clignai des yeux, complètement ahurie. Il était sérieux ? Une pizza et du chocolat ? Mais y'avait pas de ça ici ! C'était une exposition ! A part des petits canapés et quelques toasts, il ne trouverait rien de tout ça !

- S'il vous plaît, venez avec moi, ça va être drôle ! Puis vous pourrez me parler de mon fils !
- C'est que...


Que j'ai envie de filer jusqu'aux vestiaires me rhabiller et de courir aussi vite que j'en serais capable le plus loin possible d'ici !
AAAAAAAAAH MAIS IL ME TOUCHAIT ENCORE !!!!! Je me raidis comme un piquet et lui sourit, légèrement contrite face à sa tête de chat potté... Ils avaient du s'inspirer de lui pour faire ce film, c'était pas possible autrement !

- Je promets que je ne reparlerai pas de sexe ! Croix de bois, croix de fer !
- Monsieur Downey vous n'aurez pas de pizza ou de chocolat ici... Mais on peut aller ailleurs si vous voulez...


Au moins j'aurai des fringues sur le dos ! Parce que là très clairement je ne me voyais pas prolonger le "plaisir" du moment en ces lieux. Je voulais juste sentir à nouveau du tissu sur ma peau !

- On se retrouve dehors si vous voulez ? Y'a une pizzeria à deux rues d'ici. Et un Starbucks sur la route avec du chocolat.

Pourquoi il voulait de la pizza ET du chocolat ? C'était super bizarre comme mélange !
Mais bon je m'en fichais de ses raisons. Je voulais juste me rhabiller, du coup je sautai sur l'occasion. Dire que tout ça était supposé être drôle à la base !

- Je me dépêche !

Je m'empressai de m'éclipser, faisant de mon mieux pour ne pas courir et regagnai les vestiaires où je récupérai mes vêtements. A la seconde où j'enfilai mes sous-vêtements, je soupirai de soulagement. M'habiller n'avait jamais été aussi plaisant ! Je n'aurais jamais cru ça possible, car la seule fois où j'avais ressenti une telle plénitude, c'était avec maman chez Zuhaïr Murad lorsque j'avais pu passer quelques une des créations de mon couturier préféré !
Bah franchement, là ça rivalisait ! Si si !

Une fois en "sécurité" dans mes fringues, je remis mes chaussures puis retouchai rapidement mon maquillage avant de quitter la cabine. Mon sac et mon manteau sur le bras, j'allais m'installer dans le grand hall en attendant que Walter Downey ne me retrouve.
J'hésitai à dire à Hänsel que j'étais avec son père, mais je ne voulais pas vraiment avoir à lui expliquer de quelle façon j'étais quasiment littéralement tombée sur lui à une expo naturiste...

♔♔♔


Love Me Daddy...
And all those things I didn't say.
Wrecking balls inside my brain.
I will scream them loud tonight.
Can you hear my voice this time?

Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Jessev10 Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Gabiva10 Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Hansva10
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Anonymous

Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Empty
MessageSujet: Re: Nice to meet you. Can I die now ? [Walter]   Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] EmptyVen 4 Jan - 20:21

Walter était comme cela, changeant d’avis comme de chemise. Il avait souvent des idées très hors contextes et lorsqu’il avait envie de quelque chose, il ne s’en privait pas, même si le moment n’était pas opportun! Faut dire que son syndrome de Peter Pan lui faisait revoir ses priorités à la mauvaise place et cela contrariait ses proches. S’il avait su faire la différence entre ce qui était vraiment important et ce qu’il ne l’était pas dans sa phase plus tranquille, aujourd’hui, cela n’a plus du tout d’intérêt pour lui. Par exemple, le port des vêtements. Pourquoi en mettre lorsqu’il était bien avec ce petit courant d’air!? Lorsque sa belle-fille s’était éloignée pour aller s’habiller, lui voulait l’attendre dehors, mais en se dirigeant vers la porte, les responsables de la soirée lui avait interdit de ressortir sans être habillé PFFF! Quels glandeurs ennuyeux qui ne savent pas s’amuser! Alors, il n’eut pas le choix de remettre toute sa tenue afin qu’ils acceptent de le laisser passer.

En sortant des vestiaires, il vit la demoiselle qui en sortait aussi et il lui sourit d’une manière joueuse et il l’invita à sortir avec lui.

- J’ai remarqué ton regard. Je ne vais pas manger mon chocolat sur la pizza, t’en fais pas ! C’est seulement le dessert! J’ai l’air d’un quoi, d’un fou? Je suis peut-être un original, mais pas un cinglé. On commence par le repas ou le dessert, hummm? À ton goût! Tout ce qui m’importe, c’est que tu me parles d’Hansel. Je le vois plus autant souvent qu’avant, alors… J’aimerais bien savoir comment il est avec toi, s’il est heureux, s’il passe voir son petit frère de temps en temps… Dis-lui de ne pas oublier son petit frère, il aura sûrement besoin de lui comme je ne suis pas là!

Il ne voulait pas comprendre que tout ce qui se passait dans sa famille avait des conséquences parce qu’il était parti comme un lâche pour refaire sa vie tel un grand gamin sans responsabilité.
Revenir en haut Aller en bas

En ligne
Gabi Rosenthal
♔ L'âge n'a pas d'emprise sur moi
Gabi Rosenthal

Age : 17
Né.e le : 05/05/2002
Messages : 695
Métier : Lycéenne
A Hamburg depuis : Un peu plus de 1 an
Points : 2504
Date d'inscription : 09/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t953-gabi-rosenthal-telleme
Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Empty
MessageSujet: Re: Nice to meet you. Can I die now ? [Walter]   Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] EmptyLun 7 Jan - 3:13



GABI & WALTER

Nice to meet you. Can I die now ?



Assise sur le banc du grand hall du lieu où se tenait l'exposition, j'attendais bon beau père en textotant rapidement Ida et Saskia sur notre conversation de groupe afin dans un premier temps de ne surtout pas les remercier de m'avoir plantée et foutue dans une telle situation, mais surtout de leur raconter ce qui venait de se passer et que si elle n'avait pas de nouvelles de moi d'ici ce soir, ça voudrait dire que j'aurais soit fini par mourir de honte face à mon beau-père, soit qu'Hänsel aurait appris la chose et aurait commis un double meurtre...
Mais tout ce que je reçus en signe de compassion de l'une comme de l'autre, furent un troupeau de smileys riant aux larmes... Sympa le soutien quoi ! Je leur répondais un joyeux doigt d'honneur avant de le ponctuer d'un cœur, puis rangeai mon portable dans ma poche lorsque Walter sortit à son tour des vestiaires.

Ah ! Non ce n'était pas lui... C'était un autre homme. Il devait avoir la petite trentaine et s'approcha de moi en me reluquant de la tête aux pieds. Je le regardai un sourcil haut perché, me demandant ce qu'il pouvait bien me vouloir celui-là !

- Ah vous êtes toujours là, je pensais vous avoir manqué.
- Hein ?
- Je voulais vous proposer d'aller boire un verre avec moi. Si vous êtes d'accord. T'es toute aussi jolie habillée...


Euh... C'était surement supposé être un compliment mais en fait c'était super creepy là ! Je m'empourprai et refermai d'instinct ma veste un peu plus sur moi avant de me relever en direction de la sortie, juste au cas où... Non mais il était sérieux ce type ?!
Puis bon ok je faisais plus que mon âge lorsque j'étais bien maquillée et je n'avais pas non plus la garde robe d'une ado de 17 ans, mais quand même !

- Je suis déjà prise désolée...

Bon il faisait quoi le père de Häns' !

- Oh... Je peux peut-être vous laisser mon numéro de téléphone alors ? Attends j'ai une carte dans m...

AH ! Le voilà !

- Non merci ! m'empressai-je de le contourner afin d'aller rejoindre Walter en marchant beaucoup trop vite.

En temps normal je n'aurais sans doute pas paniqué si vite... Mais depuis que j'avais été droguée et presque violée par ce type en boite de nuit, j'étais à fleur de peau... Je me sentais vite acculée et la peur s'immisçait en moi de façon insensée et totalement incontrôlée... Ça devenait ingérable à force...
Il fallait vraiment que je trouve une solution à tout ça ou j'allais devenir folle ! Je ne voulais pas vivre dans la peur constante ! Je ne voulais pas que ça devienne ma vie !

- J’ai remarqué ton regard, me dit mon beau père.
- Mon regard ? Comment ça ?
- Je ne vais pas manger mon chocolat sur la pizza, t’en fais pas ! C’est seulement le dessert! J’ai l’air d’un quoi, d’un fou?


Euh je devais vraiment répondre à ça...?
Hänsel m'avait déjà parlé de son père donc je m'en étais déjà faite une certaine image de lui mais clairement, je ne me l'étais pas imaginé ainsi. Je m'étais toujours dit que mon copain exagérait lorsqu'il décrivait son paternel et qu'il ne pouvait pas être aussi loufoque que ce que mon chéri voulait bien me laisser entendre.
Pourtant à l'évidence... Si, il l'était !
Le syndrome de Peter Pan, m'avait dit Häns'. "Imaginer ton père se comportant comme un ado de 13 ans !" Ça m'avait fait mourir de rire sur le coup tant c'était improbable ! Je n'arrivais pas à imaginer le truc. Encore moins à croire que ça pouvait vraiment exister chez un homme de cet âge.
Mais je commençais à me rendre compte que... si...

- Je suis peut-être un original, mais pas un cinglé.

Un original oui, c'était joliment dit ! C'était aussi ce que je répondais à Häns' quand il s'acharner à me faire croire que son père était pire qu'un gosse.

- On commence par le repas ou le dessert, hummm? À ton goût!
- Euh je...
- Tout ce qui m’importe, c’est que tu me parles d’Hansel.
- D'Hänsel ? Pourquoi ?
m'étonnai-je.
- Je le vois plus aussi souvent qu’avant, alors…

Bah ouais tu m'étonnes... Il s'était barré sans rien dire du jour au lendemain ! La nullité respective de nos père était en partie ce qui nous avait rapproché mon copain et moi lorsque nous nous étions rencontrés.
Il fallait que je reste zen et que je ne saute pas à la gorge de Walter... Mais si Häns' jouait les mecs forts et se cachait derrière son caractère de cochon pour cacher sa peine, je commençais à le connaître et je savais qu'il souffrait plus qu'il ne voulait bien le reconnaître de l'absence de son père... Ce qui ne me plaisait pas du tout...

- J’aimerais bien savoir comment il est avec toi, s’il est heureux, s’il passe voir son petit frère de temps en temps…

Oula... Ça devenait gênant là... Est-ce que je devais vraiment lui répondre ? Lui dire avec sincérité ce qui se passait dans la vie de son fils ? Pas sûr que ce dernier approuve ! Parce qu'il était relativement furieux contre son père en ce moment ! Il ne répondait même pas aux messages que Häns' lui envoyait ! Et son petit frère était un sujet tabou...
Sa mère le sollicitait beaucoup pour jouer les nounous et bien qu'il aimait son cadet, ça commençait sincèrement à lui taper sur le système...

- Dis-lui de ne pas oublier son petit frère, il aura sûrement besoin de lui comme je ne suis pas là!
- Oui euh... Je lui dirai...


Ou pas. Je tenais à ma vie... Et idéalement je tenais à ce que Häns' ne finisse pas en prison pour dégradation de biens publiques, car il fracasserait sûrement tout Hambourg de colère si j'osais lui rapporter un truc pareil...
Comment Walter pouvait dire des trucs aussi insouciants et pire, les penser ? Parce qu'il semblait vraiment les penser hein ! C'était aberrant quand même... Il ne réalisait pas le mal qu'il avait fait en quittant le domicile comme il l'avait fait ?
Je savais pas lequel des deux était le pire... Mon père qui vivant à la maison mais qui était inexistant ou le père de Häns' qui s'était barré de chez lui mais chercher à faire croire qu'il était malgré tout présent... On devrait les présenter tiens ! Ça ferait un joyeux bordel !

- Tenez le café est juste là.

J'entrai avec mon beau-père et me commandai la boisson d'hiver fraîchement sortie ; chocolat chaud brownie à la crème fouettée napée de caramel beurre salé et une pointe de cannelle. J'en pris un grand, parce que je sentais que j'allais avoir besoin d'une bonne dose de sucre. Je laissai commander Walter et décidai de payer pour nous deux, puis allai m'installer au bout de la salle dans un petit coin tranquille.
Je ne sais pas pourquoi, mais là encore je me dis que j'allais en avoir besoin...

Je pris une délicieuse gorgée de ma boisson chocolatée, puis levai mon regard bleu perçant vers Walter avant d'oser finalement lancer la conversation :

- Monsieur Downey si je peux me permettre... Vous pensez rentrer chez vous bientôt ?

Il était parti depuis plusieurs mois maintenant. Häns' ne s'étalait pas trop sur le sujet mais... je voyais bien que ça devenait de plus en plus pesant pour lui toute cette situation...

- Hänsel gère comme il peut mais... il ne sait même pas pourquoi vous êtes parti... Il est... disons un peu énervé contre vous...

Je choisissais mes mots avec précaution car après tout je ne connaissais pas Walter et je ne voulais pas non plus risquer le braquer ou le blesser. Déjà, j'avais réussi là où mon petit ami avait échoué, je buvais un café avec son père !

- Vous savez que son frère s'est cassé le bras ? Il vous as envoyé un texto pour vous prévenir, mais vous ne lui avez jamais répondu...

Je ne savais pas trop ce que j'avais le droit de dire ou non à Walter... Ce que Hänsel accepterait que je lui révèle ou non donc je ne m'avançais pas trop et préférais tâter un peu le terrain en attendant de voir ce qu'il allait répondre à tout ça.
Bon sang n'empêche, heureusement qu'il ne m'avait pas posé toutes ces questions lorsqu'on était encore tous les deux à poil à l'exposition ! Je serais sûrement morte d'une syncope moi !

♔♔♔


Love Me Daddy...
And all those things I didn't say.
Wrecking balls inside my brain.
I will scream them loud tonight.
Can you hear my voice this time?

Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Jessev10 Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Gabiva10 Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Hansva10
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Anonymous

Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Empty
MessageSujet: Re: Nice to meet you. Can I die now ? [Walter]   Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] EmptyLun 21 Jan - 0:16

Walter était un vrai idiot. Non pas parce qu’il était méchant. Ça, il ne voulait pas vraiment l’être! C’était justement parce qu’il disait des choses horribles sans se rendre compte que pour les autres, c’était forcément douloureux! Comme les enfants, il était égocentrique. Non pas qu’il ne se préoccupait que de lui, mais il était bien incapable de se mettre à la place des autres par la faute de son syndrome! Alors, il faisait du mal à ses fils, les inquiétait, leur faisait de la peine sans vraiment le vouloir, sans s’en rendre compte. Il faisait du mal à son ex copine, par ailleurs, qui ne savait pas s’il était parti pour de bons ou si s’était une phase d’une quelconque crise de la quarantaine.

Alors, il lui semblait tout à fait naturel d’aller prendre un café avec la copine de son fils plutôt que d’inviter son ex en prendre un pour lui expliquer qu’il voulait mettre fin à leur relation. C’était la pire chose à faire, mais il n’était pas normal. Il ne se rendait pas compte qu’il brisait ses liens avec sa famille à les ignorer de la sorte. Un jour, cela lui tomberait en pleine gueule sûrement, mais il ne s’en rendait pas compte. Elle paya. Cela faisait bien son affaire parce qu’il n’avait pas un rond sur lui! Rapidement, ils s’installèrent à la table. Devant lui, il avait un énorme chocolat chaud avec de la guimauve. MIAM! Il buvait sa boisson avec délectation lorsque la demoiselle posa sa première question. Avec une moustache de chocolat, il posa son regard sur elle avant de sourire et hausser les épaules.

- Oh, très bientôt, ne t’en fais pas… C’est la semaine des quatre jeudis. Tu sais, la semaine du 23 jamais de la vie et du 12 plutôt mourir? il dit avant d’éclater de rire.

Il ne disait pas ça pour être méchant. Il ne se rendait pas compte de la gravité de ses paroles. Heureusement, il enchaîna tout de même pour expliquer la raison.

- Je ne suis plus heureux à la maison. Je ne dirais pas non pour avoir mes fils à mon nouvel appartement, mais je ne reviendrais pas vivre avec mon ex. C’est finit… J’ai peur qu’elle me hurle dessus si je lui dis que c’est finit! Hansel s’en remettra, c’est un grand garçon. Il ne vit même plus à la maison de toute façon! Qu’il vienne me rendre visite chez moi et qu’il emmène son frère !

Elle enchaîne en parlant du plus petit justement. Il aurait la jambe cassée. L’homme boit quelques gorgées de son chocolat chaud avant de répondre.

- Il faudra que je lui achète du chocolat chaud pour le consoler, pauvre petit… Je me souviens quand je me suis cassé moi-même la jambe en tombant d’un arbre l’été passé! L’infirmière qui a pris de moi est tellement belle, mignonne et… sexy… Je voudrais bien qu’elle vienne me rejoindre au lit avec son petit uniforme…
Revenir en haut Aller en bas

En ligne
Gabi Rosenthal
♔ L'âge n'a pas d'emprise sur moi
Gabi Rosenthal

Age : 17
Né.e le : 05/05/2002
Messages : 695
Métier : Lycéenne
A Hamburg depuis : Un peu plus de 1 an
Points : 2504
Date d'inscription : 09/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t953-gabi-rosenthal-telleme
Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Empty
MessageSujet: Re: Nice to meet you. Can I die now ? [Walter]   Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] EmptyMer 30 Jan - 23:31



GABI & WALTER

Nice to meet you. Can I die now ?



L'un des premiers points communs que je m'étais trouvé avec Hänsel lors de notre rencontre, c'était notre relation conflictuelle avec nos pères respectifs... Ils étaient très différents l'un de l'autre, mais finalement tous deux étaient quasiment inexistants dans nos vies depuis quelques temps et nous ne savions pas pourquoi...
Sauf qu'à la différence de mon père, ça semblait... facile de discuter avec Walter. Il paraissait être... euh... comment dire... littéralement sans filtre ! C'était ça. Il disait tout ce qui lui passait par la tête sans chercher à arrondir les ongles ou à passer par quatre chemins. Il était brutalement franche et je n'arrivais pas à savoir si c'était flippant ou rafraîchissant. Sans doute un peu des deux... En tout cas, c'était déstabilisant !
Mais je comprenais ce que voulait dire mon petit ami lorsqu'il me disait mi-sérieux mi-plaisantin que son père devait avoir le syndrome de Peter Pan, car il restait un éternel gamin. Walter avait une sorte d'innocence malgré ses quarante ans dans ses yeux vert d'eau que son fils avait clairement hérité de lui. Tous deux avaient le même hypnotique regard.

Dégustant mon chocolat chaud avec gourmandise, je ne pouvais cela dit pas m'empêcher d'observer mon beau-père par dessus ma tasse, repensant à ce qu'il m'avait dit un peu plus tôt dans la rue.
Il ne semblait clairement pas alarmé par la situation et totalement serein par rapport à elle, alors que chez lui c'était apparemment le chaos... Sa femme ne savait pas pourquoi il était parti, pas plus que ses fils et ça devenait compliqué à gérer. Häns' faisait de son mieux pour aider sa mère à jongler entre son boulot et son petit frère à s'occuper, mais lui aussi avait sa vie à côté et il commençait clairement à perdre patiente et à nourrir une certaine colère, voir même une profonde rancœur envers son père.

Du coup... je n'avais pas pu m'empêcher de lui demander quand est-ce qu'il comptait rentrer chez lui... Je n'aimais pas voir Hänsel malheureux et devoir se couper en 8 pour aider tout le monde tout ça parce que son père avait décidé de se prendre quelques vacances improvisées sans prévenir personne.
Non mais qui faisait ça franchement ? Même le mien prévenait lorsqu'il devait partir en voyage d'affaire !
Le MIEN ! Benett Rosenthal ou le père le moins présent de la terre !

- Oh très bientôt, ne t'en fais pas...
- Ah tant mieux,
souris-je quelque peu rassurée et déjà hâtive de l'annoncer à son fils. Non parce qu...
- C'est la semaine des quatre jeudis.


Hein ?

- La semaine des quatre jeudis ? haussai-je un sourcil d'incompréhension.
- Tu sais, la semaine du 23 jamais de la vie et du 12 plutôt mourir ?
- Euh...


Walter éclata de rire face à mon air hébété et continua bien tranquillement de siroter sa boisson alors que moi je me demandais si j'avais bien entendu et si cette situation totalement improbable était réellement en train de se passer.
J'étais dans rencontre du troisième type !!!!

- Mais...
- Je ne suis plus heureux à la maison.


Okkkkkkkkkkkkkkkkkk ! Bonjour le malaise !
Il ajouta qu'il apprécierait avoir ses fils dans son nouveau chez lui, car à priori il AVAIT un nouveau chez lui - première nouvelle - mais qu'il ne reviendrait pas vivre avec son ex qui à l'évidence n'était toujours pas au courant qu'elle était son ex...
Punaise Häns' allait péter un câble...

- C'est fini. J'ai peur qu'elle me hurle dessus si je lui dis que c'est fini.

Ok alors là il venait de m'achever. Même au lycée il n'y avait pas des histoires pareilles ! Si ça n'avait pas concerné directement mon petit-ami, je crois que j'aurais éclaté de rire. Mais là plus ça allait et plus j'avais la sensation que tout m'échappait. Je n'aurais jamais imaginé un tel tournant à cette conversation avec un... adulte ! Enfin ce qui semblait en être un...
Je reposai mon chocolat chaud sur la table et clignai des yeux, cette fois persuadée que j'étais en pleine hallucination.

- Et vous avez pas peur qu'elle vous crie dessus si vous ne lui dites... pas...?

Je ne connaissais pas encore la maman d'Hänsel, mais si il tenait son caractère d'elle comme ça semblait être le cas, je n'osais même pas imaginer la réaction qu'elle aurait à cette révélation de la part de son mari ! Enfin de son conjoint... Vu qu'ils n'étaient pas mariés.
Physiquement mon chéri ressemblait beaucoup à son père, mais au niveau de la personnalité ils étaient clairement aussi différents que le jour et la nuit...

- Et Häns' dans tout ça ? Et Peter ?
- Hänsel s'en remettra, c'est un grand garçon. Il ne vit même plus à la maison de toute façon ! Qu'il vienne me rendre visite chez moi et qu'il emmène son frère !


Bah parlons-en de son frère, oui...
Hänsel avait essayé inlassablement de joindre son père afin de l'informer que Peter s'était cassé le bras, mais il n'avait jamais reçu la moindre réponse...
Du coup, je crus bon de le lui rappeler ou de l'en informer, si il n'avait en effet jamais reçu les messages de son fils aîné.
Sauf que là encore, le père ne sembla pas s'alarmer de ce que je lui dis, préférant visiblement se concentrer sur son chocolat chaud fumant et les chamallows qui y flottaient.

- Il faudra que je lui achète du chocolat chaud pour le consoler, pauvre petit...

Et aller le voir...? Non...?
Je fronçai légèrement mes sourcils et mon regard s'assombrit. Il n'avait pas besoin d'un satané chocolat chaud ! Il avait besoin de voir son papa bordel de merde ! Il était petit et ne devait pas comprendre pourquoi il avait disparu de la sorte ! Il le réclamait beaucoup de ce que me disais son grand frère...
Là, Walter commençait à ressembler à mon père et ça ne me plaisait pas du tout ! Quoique... j'osais quand même espérer que si Danny ou moi finissions à l'hôpital pour X raison, papa s'y précipiterait...

- Je me souviens quand je me suis cassé moi-même la jambe en tombant d'un arbre l'été passé !
- Peter s'est cassé le bras...


Qu'est-ce qu'il foutait dans un arbre ? Il était quand même super bizarre... Il s'était qualifié d'original et non de cinglé, mais là j'étais en droit de me poser des questions quand même...
M'attendant au pire quant à la suite de son récit étant donné la lueur espiègle qui venait de s'allumer dans son regard, je levai mon mug et le portai à mes lèvres. Je crois que j'allais avoir besoin de sucre...

- L'infirmière qui a pris soin de moi est tellement belle, mignonne et...sexy... Je voudrais bien qu'elle vienne me rejoindre au lit avec son petit uniforme...
- Pffffffffffffffffffffff !
crachai-je sans pouvoir me retenir. Aheum aheum aheum !

Du chocolat plein le menton, je toussai de toutes mes forces afin de faire passer le liquide dans le bon trou tandis que les larmes me montaient aux yeux et que je m'étouffais à moitié. J'attrapai tant bien que mal une serviette et tentai de retrouver ma respiration, mais ce n'était pas sans mal... Il me fallut une bonne grosse minute avant de retrouver visage humain et de voir les regards curieux ou inquiets se détourner de moi.

- Hum ! tapotai-je ma poitrine. Monsieur Downey !

Mais il avait un problème ou quoi ?! Il était pas bien ! Pourquoi il n'arrêtait pas de me parler de trucs de cul ?! Dans quel monde le père de mon mec était supposé me dire des trucs pareils ?! Ça n'existait pas ! D'abord ma vie sexuelle avec Häns', ensuite les plans à trois, maintenant ça ?! Il tenait à me faire mourir d'embarras ou quoi ?! Je ne pensais pas être prude mais... merde c'était super gênant !
Han je crois que plus jamais je ne me foutrais d'Aiden et de sa timidité maladive pour les conversations tournant autour du sexe après ça !

- Je... Je crois vraiment que vous devriez rentrer chez vous...

Ça ne me regardait pas, mais je voulais aider mon chéri comme je le pouvais... Et pour ça, Walter devait rentrer ! Ou au moins... voir son fils. Il avait le droit de savoir après tout... Et moi je ne voulais pas lui cacher un truc pareil ! Si son père ne lui disait pas ce qu'il venait de me confier, je serais forcée de le faire...

- Aller au moins parler à Hänsel ? C'est à vous de lui dire tout ça. Pas à moi. Tenez je vous donne son adresse si vous voulez. Son appartement est à Altona.
Vous me demandiez si il était heureux et... Je pense qu'il pourrait l'être d'avantage si vous répondiez à ses messages. Allez le voir Monsieur Downey. S'il vous plait.


J'espérais que contrairement à mon père face à la mienne, la détresse de son fils parviendrait à faire réagir Walter.
Sauf que je n'avais aucune idée de ce que ça allait déclencher, lui, rendant visite à Häns' et lui révélant les circonstances de notre rencontre à cette expo naturiste...


♔♔♔


Love Me Daddy...
And all those things I didn't say.
Wrecking balls inside my brain.
I will scream them loud tonight.
Can you hear my voice this time?

Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Jessev10 Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Gabiva10 Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Hansva10
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Anonymous

Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Empty
MessageSujet: Re: Nice to meet you. Can I die now ? [Walter]   Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] EmptySam 2 Fév - 20:42

Tant que je ne la croise pas, elle ne peut pas me hurler dessus, il dit en haussant les épaules comme si c’était la solution évidente. 

Il pensait avoir réfléchi à tout, mais il n’avait pas la capacité de voir plus loin. Il avait la vision autocentré d’un enfant, incapable de voir plus loin et de se mettre à la place des autres. Non pas par égoïsme, mais par la faute de son syndrome qu’il ne savait pas avoir. Il avait embrassé sa nouvelle jeunesse en ignorant les conséquences de ses actes et cela faisait du mal à ses proches sans qu’il n’arrive à le voir. Hansel, son ex et Peter en payaient le prix sans qu’il ne s’en doute une seconde. Il leur faisait du mal sans le savoir ni le vouloir. Innocent... Idiot… Oh Walter, allait-il se réveiller?

La demoiselle se met à cracher sa boisson lorsqu’il parla de l’infirmière et l’homme se mit à rire. Il aimait bien mettre les gens mal à l’aise. C’était drôle! 

Rentrer chez moi? Mais je vais bien le faire un moment ou un autre, oui… Tu penses quoi, que je dors dehors? J’ai un appartement, je m’en sers, évidemment! 

Il ne comprenait pas, surtout, il ne voulait pas comprendre, qu’elle lui demandait de rentrer à la maison… La vrai. Celle où l’attend sa copine… ex… et son petit garçon qui n’avait rien demandé, juste un papa. 

Je sais où habite Hansel, merci! Je sais où vis mon fils, quand même! J’ai l’air d’être un vieux malade alzheimer? Je prévoyais déjà d’aller lui rendre une petite visite demain. Il me manque, ce sacré chenapan! Mercredi, je pourrais aller chercher Peter à l’école et l’emmener dormir à l’appartement… Il a déjà sa chambre, il manque juste quelques-uns de ses jouets et lui pour y dormir! 
Revenir en haut Aller en bas

En ligne
Gabi Rosenthal
♔ L'âge n'a pas d'emprise sur moi
Gabi Rosenthal

Age : 17
Né.e le : 05/05/2002
Messages : 695
Métier : Lycéenne
A Hamburg depuis : Un peu plus de 1 an
Points : 2504
Date d'inscription : 09/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t953-gabi-rosenthal-telleme
Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Empty
MessageSujet: Re: Nice to meet you. Can I die now ? [Walter]   Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] EmptyMar 12 Fév - 2:04



GABI & WALTER

Nice to meet you. Can I die now ?



Non mais sérieusement ?! Mais c'était quoi cet énergumène ?! Il sortait d'où ?! Déjà il se baladait dans des expos naturistes, ce qui était plutôt curieux pour un père de famille qui avait disparu de la circulation depuis plusieurs mois, mais EN PLUS tomber sur moi totalement nue n'avait absolument pas eu l'air de le gêner ! Au contraire même ! Putain heureusement qu'il ne faisait plus d'allusion à ça... Mais il n'empêche que maintenant, chaque fois que je le verrais, je ne pourrais pas m'empêcher de penser que mon beau père m'avait vu à poil ! Avant son fils qui plus est ! L'angoisse putain...
Et comme si tout ça ne suffisait pas, comme si il n'y avait pas assez de malaise à l'horizon, Walter Downey m'avait questionné sur ma vie sexuelle ! QUEL BEAU PÈRE FAISAIT CA LORS DE SA PREMIÈRE RENCONTRE AVEC LA COPINE DE SON FILS ?!
Non mais vraiment ? Est-ce que j'avais déjà fait un plan à trois avec son fils ? Il n'avait pas d'autres questions plus importantes ? J'avais cru me décomposer sur place lorsqu'il avait ajouté les détails concernant sa propre sexualité avec sa femme... Il y aurait eu un trou de souris pas loin, je suis certaine que j'aurais réussi à y entrer ! De gré ou de force !

J'avais tellement de mal à croire qu'il était le père de mon Hänsel ! A part physiquement, au niveau du regard surtout, ils ne se ressemblaient PAS DU TOUT ! Walter était totalement déluré, loufoque, presque... enfantin ?
Alors que mon chéri était toujours si sérieux ! Ses amis, Emmerich surtout, m'avait souvent dit et taquiné Hänsel en disant qu'avant moi, c'était comme si il ne savait pas sourire. Il portait toujours sur son visage cet air si mystérieux et ténébreux et se déridait peu. Il savait être sarcastique, taquin, moqueur, mais la jovialité ne faisait pas réellement partie de ses traits de caractère, contrairement à son paternel qui pour le coup lui était à l'autre extrême !
A mes yeux, Häns' savait rire bien sûr mais... Il semblait aussi porter le poids de toute une vie sur ses épaules malgré ses presque 21 ans. Il gérait beaucoup trop de choses pour son âge...
C'était comme si les rôles étaient inversés en fait. Et ça me faisait mal au cœur pour mon amoureux. Ok il était indépendant, il avait sa vie, sa voiture, son appartement, mais il devait jouer au mari et au papa depuis que son père était parti et ça le bouffait. Je m'en rendais bien compte.

C'est pourquoi je voulais VRAIMENT que Monsieur Downey rentre chez lui ou au moins aille voir son fils et je m'efforçai de le lui dire en marchant plus ou moins sur des œufs.
J'essayai déjà de me remettre de sa remarque quant à l'évidence de ne pas se faire hurler dessus si il ne croisait pas sa femme...
C'était sûr que vu comme ça...

- Rentrer chez moi ?

Je hochai la tête, reposant mon chocolat chaud presque terminé sur la table du café.

- Mais je vais bien le faire à un moment ou à un autre, oui...

Voilà qui était rassurant !

- Tu penses quoi, que je dors dehors ? J'ai un appartement, je m'en sers, évidemment !

Euh... What ? Je clignai des yeux en le dévisageant, comme si je ne parvenais pas à croire qu'il venait vraiment de dire ça. Non mais c'était une caméra cachée c'était pas possible autrement ! Ou j'étais en train de rêver sans doute ?! Il n'était pas sérieux, hein ? Il plaisantait !? Oui il devait sans doute plaisanter...
Evidemment je ne parlais pas de son espèce de garçonnière dans laquelle il avait élu domicile, mais bien du fait qu'il doive rentrez CHEZ LUI ! Dans sa famille !
Je voulus le préciser, mais Walter enchaîna en me disant qu'il savait où vivait Hänsel et qu'il comptait bien aller le voir demain. Egalement qu'il prévoyait d'aller récupérer son cadet à l'école pour l'emmener à son appartement y passer la nuit.

Je n'osai plus trop dire grand chose. Si il allait voir son fils aîné demain, il valait sans doute mieux que je laisse à Häns' le soin de faire la morale à son père et de lui remettre les pendules à l'heure. Ce n'était pas mon rôle ni mon droit de le faire.
De toute façon, je crois que j'avais vécu assez d'émotions comme ça avec mon beau père pour aujourd'hui sans en rajouter ou lui tendre la perche pour qu'il le fasse lui-même !

- Oops, excusez-moi.

Dans ma poche, je sentis vibrer mon téléphone et le sortis afin de voir qui c'était. Ah bah ! Quand on parlait du loup... Je répondis au texto de mon amoureux en prenant évidemment soin d'omettre le fait que j'étais en train de boire un coup avec son paternel....
Inutile qu'il le sache ! Je n'avais pas envie qu'il apprenne dans quelles circonstances nous étions tombés l'un sur l'autre !
En revanche, l'heure avait tourné sévère ! Je n'avais clairement pas vu le temps passer ! Je devais retrouver Ida et Saskia ce soir et si je voulais avoir le temps de me préparer, je ne devais pas traîner !

- Je vais devoir filer Monsieur Downey. Je suis désolée, j'aurais pas le temps de manger de pizza avec vous, mais peut-être une prochaine fois avec votre fils ? lui souris-je en récupérant mon sac. Je vous souhaite une bonne soirée.

Je tournai les talons pour partir avec mon empressement légendaire, avant de me raviser et de me retourner vers Walter. Je le regardai, mes lèvres pincées et mes joues teintées d'une jolie couleur de pêche sous mon embarras, avant de m'éclaircir la gorge :

- Euh... Monsieur Downey ? Si vous voyez Häns' demain... Inutile de lui faire part de... De tout ça. Vous voulez bien ? Au revoir !

Je ne précisai pas que je ne parlais évidemment pas du chocolat chaud partagé, mais bel et bien de toute la partie sur l'exposition naturiste ! Ça me paraissait couler de source que je ne souhaitais pas que mon petit ami sache que je m'étais retrouvée totalement nue devant son père, quand lui ne m'avait encore jamais vu en tenue d'Eve et que je trouvais toujours des excuses ou des prétextes pour retarder le moment où nous ferions l'amour pour la première fois !

Grave erreur de ma part...

♔♔♔


Love Me Daddy...
And all those things I didn't say.
Wrecking balls inside my brain.
I will scream them loud tonight.
Can you hear my voice this time?

Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Jessev10 Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Gabiva10 Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Hansva10
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Empty
MessageSujet: Re: Nice to meet you. Can I die now ? [Walter]   Nice to meet you. Can I die now ? [Walter] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Nice to meet you. Can I die now ? [Walter]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 07. Hi, I'm Glenn ! Nice to meet you !
» Heeeeee, dude ! It's nice to meet ya again ! | Mercedes Ferrès.
» Nice to meet y... Whait I'm not.
» Dawn - Nice to meet you
» Alexandra- Nice to meet you.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
40 is the new sexy :: Espace détente :: Les vieux papiers :: Anciens rp-
Sauter vers:  
L'intégralité du forum appartient à ses administratrices: crackintime, London , Warren et Elsy. Toute reproduction partielle ou totale de son contenu est interdite.
© 40 is the new sexy