Revenir en haut Aller en bas



 

40 is the new sexy :: Hambourg :: Le reste du monde :: FlashbackPartagez
Brünnhilde ♔ Un monde qui s'effondre

Hannah Weissmann
Admin sexy - Heureuse pour mon âge
avatar

Messages : 48
Métier : Femme d'affaire dans l'immobilier
A Hamburg depuis : 2006
Points : 215
Date d'inscription : 26/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Brünnhilde ♔ Un monde qui s'effondre   Jeu 30 Aoû - 1:42

Elle est stressée. La peur a prit possession de toutes les strates de son être, de son esprit, de tout son corps. Son cœur bat à une allure folle et elle ferme les yeux pour ne plus se laisser aveugler par les lumières trop vives de cette ambulance alors qu'à ses côtés, un homme en blouse s'occupe d'elle. Hannah ne sait pas trop ce qu'il fait, elle a la tête si douloureuse, si lourde. Une chute dans les escaliers, voilà qui ne pardonne pas mais elle est loin d'avoir peur pour elle. Ses pensées sont tournées vers le petit être qu'elle porte en elle, qui grandit, qui doit naître prochainement. Elle l'a dit, plusieurs fois, à cet homme. «Mon bébé, sauvez mon bébé.» Une supplique douloureuse. Sauver son bébé ? Et après, quand il sera né ? Le plus grand danger n'est-il pas tout simplement sous son toit ? Le danger, n'est-ce pas ce père qui pourrait s'en prendre à l'enfant ? Hannah se fait la promesse de partir pour Berlin, quand elle sortira de l'hôpital. Partir, sans se retourner. Du haut de ses presque vingt-neuf ans, elle se fait la promesse de faire son possible pour éloigner son bébé de ce fou.

Les lumières de l'ambulance dansent au-dessus de sa tête et Hannah a mal au crâne, vraiment. Rester consciente devient difficile, malgré les appels du médecin auprès d'elle. Ses paupières sont lourdes, si lourdes et son esprit est submergé de ses inquiétudes. Rester éveiller est si douloureux, si difficile. Elle perd connaissance après une ultime demande pour sauver son bébé, alors que le véhicule arrive en vu de l'hôpital. Sept mois de grossesse et une chute dans les escaliers. Rapidement on fait le nécessaire pour elle, on essaie tout du moins. C'est trop tard. Depuis l'ambulance, à la moitié du chemin. L'homme en blouse blanche n'a rien dit, considérant que la patiente n'était pas en état d'entendre ça.

Dans une chambre de l'hôpital, le petit jour s'est levé, inondant la pièce. Hannah s'éveille et sa tête est toujours douloureuse alors qu'elle plisse les yeux, sans comprendre où elle est dans un premier temps, jusqu'à ce que les souvenirs de la veille lui reviennent en mémoire. A ses pieds un énorme bouquet de fleurs semble lui tendre les bras. Elle discerne une carte, sans parvenir à la lire, mais elle sait que le bouquet est de son mari. Madame Kellerman sait qu'il a pour habitude d'essayer de se rattraper par des cadeaux, par des promesses qu'il ne recommencera plus jamais. Mais cette fois... elle pense à leur bébé, à cette chute dans les escaliers. Sa main trouve le bouton d'appel aux soignants et le geste lui est douloureux. Elle grimace en attendant qu'un membre du personnel se présente.


Revenir en haut Aller en bas

Brünnhilde Jansen
Heureuse pour mon âge
avatar

Messages : 99
Métier : Infirmière
A Hamburg depuis : qu'elle y a vu le jour
Points : 190
Date d'inscription : 07/10/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Brünnhilde ♔ Un monde qui s'effondre   Ven 12 Oct - 23:00

Cela faisait trois mois à peine qu'elle arpentait les couloirs immaculés des urgences et qu'elle s'y sentait comme chez elle. Elle ne comptait déjà plus ses heures et on saluait déjà son empathie et son professionnalisme. Lorsqu'elle repensait au chemin parcouru, elle peinait à y croire. Voilà des mois de cela, elle était encore bien loin de ce rêve qui avait bien failli devenir inaccessible. Mais à présent toutes les épreuves traversées semblaient bien lointaines et elle s'en félicitait. Elle se trouvait à présent dans la salle réservée au personnel soignant alors qu'elle attaquait à peine sa journée. Elle réprima un bâillement tandis que se terminaient les transmissions avec l'équipe de nuit. Elle avait terminé tard la veille et avait de ce fait peu dormi. Ce qui lui arrivait assez fréquemment.

Elle venait de terminer de nouer ses cheveux quand la petite lumière rouge commença à clignoter, signifiant qu'un patient avait besoin d'aide. Lorsqu'elle aperçut le numéro de la chambre, son cœur manqua un battement. La jeune femme enceinte. Elle était arrivée la veille au soir, Hilde n'aurait pas du travailler et pourtant elle finissait tout juste son service quand elle fut admise aux urgences. Une malencontreuse chute dans les escaliers comme on en a sans doute tous déjà connu... Mais les conséquences de celle-ci se révélèrent bien plus tragiques. La jeune infirmière n'en sut pas plus au moment où elle quittait l'hôpital mais elle avait repris son service aux premières heures de l'aube ce jour-là et on l'informa de la terrible nouvelle. Le pire n'avait pu être évité, l'enfant n'avait pas survécu. Une boule s'était aussitôt formé dans l'estomac de la jeune femme quand ses collègues de nuit lui transmirent la nouvelle. Quelle horreur... Et à présent la malheureuse avait besoin d'aide. Évidemment, on avait dû la mettre au courant, un médecin était forcément passé. Et à présent elle devait être seule, seule avec son chagrin et le souvenir de ce petit être qui ne verrait jamais le jour. Hilde ne mit pas longtemps avant de décider de se rendre jusqu'à la chambre de Hannah Kellerman. Si on pouvait alléger son calvaire au moins un peu, elle se devait de répondre à cet appel. Alléger son calvaire... Douce utopie, elle en avait bien conscience.

« Madame...Kellerman ? » murmura-t-elle en lui adressant un large sourire tandis qu'elle passait la tête à travers la porte. « Vous avez besoin de quelque chose ? » Elle ne parvenait pas à détacher ses yeux de la silhouette au teint cadavérique qui lui faisait face, enfoncée dans son lit. Les mains tremblantes mais le sourire toujours sûr et sincère, elle avança. Perdre un enfant, il n'y avait rien de plus terrible sans aucun doute. La pauvre femme devait être anéantie et elle, elle n'avait rien d'autre que son sourire pour la soulager...
Revenir en haut Aller en bas

Hannah Weissmann
Admin sexy - Heureuse pour mon âge
avatar

Messages : 48
Métier : Femme d'affaire dans l'immobilier
A Hamburg depuis : 2006
Points : 215
Date d'inscription : 26/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Brünnhilde ♔ Un monde qui s'effondre   Sam 13 Oct - 2:09

Sa tête est lourde, sa tête lui fait mal. Hannah ne sait plus vraiment où elle est, où elle se trouve. Tout est flou. Tout se bouscule dans sa tête dans un brouhaha silencieux incessant. La jeune femme appelle à l'aide, en pressant ce bouton, quand elle comprend qu'elle est tout simplement à l'hôpital. Elle a besoin de voir quelqu'un, elle a besoin de comprendre, elle a besoin d'avoir des informations, quelqu'un à qui parler, quelqu'un qui la rassure, qui lui dise précisément ce qui est arrivé et que tout va bien se passer. Qui lui dise, aussi, où est son mari. Pourquoi l'homme n'est pas à son chevet alors qu'elle est enceinte, qu'elle attend, sinon le fruit de leur amour, au moins celui de leur union.

Une femme entre dans la salle. Elle est blonde, elle est belle, elle est jeune Trop jeune, peut-être, pour être déjà infirmière. La demoiselle ne lui donne pas plus de vingt-cinq ans. C'est peut-être une étudiante. Peu importe, si elle sait la renseigner, ce sera très bien tout de même. Hannah ignore que cette femme travaille à l'hôpital de la ville depuis quelques temps seulement. Elle a seulement besoin d'en apprendre plus sur sa situation. Et notamment sur un point essentiel, celui de la santé de son bébé alors que les événements lui reviennent en mémoire peu à peu.

«- Que... que s'est-il passé ?» demande la demoiselle avec inquiétude alors qu'elle a beau sonder sa psyché, celle-ci ne peut rien lui délivrer au sujet des dernières heures qui viennent de s'écouler. «Mon bébé... mon bébé...» souffle-t-elle le regard hagard en fixant son regard sur cette femme, en quête de réponses à ses questions, alors qu'elle jette un regard à son ventre caché par le drap. Ce ventre moins tendu, plus flasque, sans qu'elle ne s'en soit encore aperçu, alors qu'il est libéré de la vie qui l'habitait jusqu'alors. «Comment va mon bébé ?» souffle Hannah sans réaliser l'exercice qu'elle demande à l'infirmière.


Revenir en haut Aller en bas

Brünnhilde Jansen
Heureuse pour mon âge
avatar

Messages : 99
Métier : Infirmière
A Hamburg depuis : qu'elle y a vu le jour
Points : 190
Date d'inscription : 07/10/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Brünnhilde ♔ Un monde qui s'effondre   Sam 13 Oct - 19:22

La question tomba, abrupte et terrible et le cœur de Brünnhilde se figea au fond de sa poitrine. Le monde cessa de tourner pendant un très court instant tandis que la question de la patiente résonnait encore dans son esprit. « Comment va mon bébé ? » L'infirmière était pétrifiée par la stupeur, la colère et la gêne. Personne ne l'avait mise au courant. Aucun médecin n'était passée pour la prévenir. Ce n'était pas possible. Ce n'était pas à elle, une simple infirmière, absente au moment des faits, de lui apprendre la terrible nouvelle. Peut-être la malheureuse connaissait bel et bien le sort de son enfant mais détruite par l'annonce, incapable de supporter la terrible réalité, elle s'était murée dans un profond déni... Cela s'était déjà vu. Mais le résultat était le même. Elle attendait des nouvelles qui ne s'avéraient pas bonnes. Et c'était à la jeune rousse de porter ce terrible fardeau.

Elle entra un peu plus dans la pièce, la gorge sèche et le cœur battant à tout rompre jusque dans ses tempes. Elle baissa les yeux, cherchant vainement ses mots. Aucun d'entre eux n’allégeraient le poids de ce qu'elle s'apprêtait à annoncer. « Je suis désolée... » commença-t-elle, la voix tremblante. Elle restait plantée au milieu de la pièce, les mains jointes, le regard sincèrement navrée et un sourire triste sur les lèvres. Elle se décida à s'approcher et prit le parti de poser une main plus sûre sur l'épaule de la jeune patiente. Certains ne le supportaient pas. Certains ne supportaient pas qu'on s'afflige sur leur sort, certains ne supportaient ni le soutien ni la pitié. Hilde les comprenait et les laissait alors à leur chagrin. Mais de son côté, elle ne supportait pas quitter une pièce sans avoir fait son possible, sans avoir montré tout son soutien à celui ou celle qu'elle s'était promis d'aider. Ce matin, sa première patiente se nommait Hannah Kellerman et si une chute dans les escaliers l'avait gravement blessée, c'étaient sans aucun doute les mots de l'infirmière qui allaient prochainement lui briser le cœur.

Pendant de longues secondes, l'infirmière garda le silence, la main posée sur l'épaule de sa patiente. Ses excuses voulaient tout dire, en rajoutait aurait été inutile. Et pourtant, elle ressentit le besoin d'en rajouter. D'assurer à la jeune femme à quel point son petit bonhomme s'était battu. « Je suis sincèrement désolée, madame Kellerman. Votre petit garçon s'est battu de toutes ses forces et les ambulanciers ont fait de leur mieux mais... Quand vous êtes arrivée ici, il était déjà trop tard... Je... aucun mot n’allégera votre peine, j'en ai bien conscience. » Son esprit s'embruma tandis qu'elle parlait. Elle avait la sensation d'être un automate. Les mots s'enchaînaient sans qu'elle n'en ait la moindre conscience. Non, ce n'était vraiment pas à elle d'annoncer de telles horreurs. Un autre qu'elle aurait du le faire. Mais cet autre aurait-il montré plus d'affliction ? Sa main glissa sur celle de Hannah qu'elle avait laissé sur la couverture.


it's a quarter past midnight but we're just getting going + We keep on running Running through a red light Like we're trying to burn the night away
Revenir en haut Aller en bas

Hannah Weissmann
Admin sexy - Heureuse pour mon âge
avatar

Messages : 48
Métier : Femme d'affaire dans l'immobilier
A Hamburg depuis : 2006
Points : 215
Date d'inscription : 26/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Brünnhilde ♔ Un monde qui s'effondre   Dim 14 Oct - 2:17

Elle ne sait pas, elle ne sait pas encore le poids de sa question, le poids de son interrogation. Elle n'a pas connaissance des sentiments qui agitent alors le cœur de la demoiselle face à elle. Pas conscience de l'effet qu'on ses mots sur cette dernière, alors qu'Hannah ne pensait pas à mal. Elle ne parle qu'avec son inquiétude, qu'avec son cœur de mère. Une mère inquiète pour son enfant. Une mère qui a cet instinct de protection et place sur son ventre un bras protecteur, sans remarquer ce qui cloche sous sa tenue d’hôpital. La jeune femme pose cette question et fait l'effet de lancer une bombe à son interlocutrice, sans avoir conscience des ravages qu'elle provoque sur son passage. Elle n'était pas en mesure de l'apprendre plus tôt, totalement inconsciente sous l'effet du choc, puis se reposant. Aucun médecin  de l'hôpital ne l'avait vu éveillée pour lui apprendre la terrible nouvelle. Et peu importait qui allait le lui apprendre, l'annonce serait tout aussi terrible pour elle, qui que soit son informateur.

Alors que l'autre femme se dit désolé, Hannah ne comprend pas. Ou plutôt elle ne veut pas comprendre ce que ces mots veulent dire, elle ne veut pas comprendre qu'elle a perdu son enfant, comprendre qu'elle a échouée dans son rôle de mère. Qu'elle n'en est pas venue au bout. Hannah ne veut pas comprendre, parce que c'est trop douloureux pour elle, trop violent. Une nouvelle à laquelle elle ne s'était pas attendu. Pourtant peu à peu les mots de l'infirmière s’infiltrent dans l'esprit de la trentenaire et les larmes dévalent ses joues en un rien de temps alors qu'elle secoue négativement la tête en niant ce qu'elle vient d'entendre. Ce n'est tout bonnement pas possible. Elle laisse cette femme approcher, poser une main compatissante sur son épaule, alors qu'elle ne parvient toujours pas à croire les mots qu'elle a entendu. Et cette femme continu, après un petit moment.

«- C'était un petit garçon...»

Le cœur d'Hannah se brise alors qu'elle avait choisit de découvrir le sexe du bébé à la naissance, cette naissance que la vie, que son mari, lui avait volé. Et il croyait l'acheter avec des fleurs et une carte posés au pied de son lit ? Hannah se sent vide, incroyablement vide. Incroyablement morte, morte de l'intérieur. Et elle reste muette à pleurer un long moment, avant de tourner finalement sa tête vers l'infirmière.

«- Qu'est-ce qu'ils en ont fait ?»

Il n'aurait pas de nom, pas de baptême, comme s'il n'avait jamais existé. Il n'y aurait même pas de sépulture pour lui, elle le savait. Aux yeux de la loi, aux yeux de l'état, cet enfant n'existe pas. Et pour Hannah, il est tout son monde.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Brünnhilde ♔ Un monde qui s'effondre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Brünnhilde ♔ Un monde qui s'effondre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» La place d'Haïti dans le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
40 is the new sexy :: Hambourg :: Le reste du monde :: Flashback-
Sauter vers:  
L'intégralité du forum appartient à ses administratrices: crackintime, London , Warren et Elsy. Toute reproduction partielle ou totale de son contenu est interdite.
© 40 is the new sexy