Revenir en haut Aller en bas



 

40 is the new sexy :: Hambourg :: Altona :: HabitationsPartagez
Isalyne * L'heure du thé

Sarah Strauss
Admin sexy - Heureuse pour mon âge
avatar

Messages : 139
Métier : Animatrice au zoo
A Hamburg depuis : Toujours
Points : 271
Date d'inscription : 27/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Isalyne * L'heure du thé   Lun 16 Juil - 19:55

Sarah se sentait ronde comme un ballon, à deux mois tout rond de la date de son terme, en ce samedi 21 juillet et elle commençait sérieusement à angoisser au sujet de son accouchement à venir. Dans le voisinage, certains l'aidaient pour ses courses, comme Thorn Rosenberg et d'autres ne manquaient pas de critiquer le fait qu'elle soit une future mère célibataire, qu'elle ait fait un enfant avec on ne savait trop qui. Elle n'avait pas été quittée par un petit ami qui avait fuit ses responsabilités, non. Personne ne savait que cet enfant était celui de son ex compagnon et qu'ils avaient fauté ensemble en fin décembre, mais tous savaient ou se doutaient en tout cas qu'elle avait fait l'enfant en dehors d'un mariage et en dehors d'un couple, surtout. Ce qui dérangeait.

Aujourd'hui en tout cas, alors que son congés maternité approche à grand pas, la demoiselle a réservé son après-midi pour Isalyne Rosenthal, une femme qu'elle a rencontré il y a quelques mois au sein de l'association d'aide aux futures mères en difficultés que son meilleur ami l'a forcé à contacter pour lui venir en aide. Isalyne était nouvelle à Hambourg et elles avaient sympathisés très rapidement. Aujourd'hui les deux femmes devaient donc se voir. Un moyen pour Sarah de se changer les idées au sujet de sa naissance à venir. Pour Isalyne ce serait probablement le moyen d'oublier les absences à répétition de son mari. Sarah gageait que ce dernier devait encore travailler aujourd'hui. Il travaillait toujours beaucoup, aux dires d'Isalyne. Sarah savait qu'il était avocat, un monde qu'elle était loin de fréquenter, mais elle imaginait que c'était beaucoup de travail oui. A écouter les dires de l'épouse, donc. Naturellement, ni l'une ni l'autre ne savait qu'il trompait sa femme. Encore que, si Isalyne n'avait aucun doute sur la fidélité de son époux, Sarah pour sa part commençait à trouver cela bizarre. Mais c'était peut-être parce qu'elle avait toujours vu ses propres parents dans un couple stable, qui passaient régulièrement du temps ensemble. Peu importe, elle se chargerait de changer les idées de son amie aujourd'hui.

Terminant son gâteau, ce n'est pas grand chose mais elle ne veut pas mal recevoir Isalyne. Alors elle s'efforce de faire quelques chose de présentable et s'empresse d'aller ouvrir quand on se manifeste finalement à la porte. En ouvrant, elle adresse un large sourire à son amie.

"- Isa ! Tu va bien !? Danny et Gabi vont bien ? Ton mari ? Encore en plein boulot ?"



Until the end
I will always love you. If I could tell you not to do that, not to marry her, I would do it... Please, don't say her yes...


Revenir en haut Aller en bas

Isalyne Rosenthal
Heureuse pour mon âge
avatar

Messages : 49
Métier : Femme au foyer
A Hamburg depuis : Une année
Points : 234
Date d'inscription : 14/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t993-isalyne-rosenthal-femm
MessageSujet: Re: Isalyne * L'heure du thé   Mar 31 Juil - 18:07


L'HEURE DU THÉ ★ ft Sarah Strauss
Aujourd'hui Isalyne sortait de chez elle non pas pour aller dans une des associations pour lesquelles elle était bénévole mais pour rendre visite à une amie rencontré dans l'une des dites associations. Une futur mère célibataire qui avait été un peu dépasser par les événements et qui avait eut besoin de son aide poussant les jeunes femmes à se rapprocher au fur et à mesure des conversation et du temps passant, la jeune femme approchant de la fin de sa grossesse Isalyne se montrait présente pour la rassurer et l'aider n'ayant pas oublier elle aussi sa première grossesse et les angoisses qui l'avait prise plus l'arrivé du bébé approchait. Du coup elle c'était préparer et avait quitté son domicile pour rejoindre celui de la futur maman, elle avait calculé son coup pour être pile à l'heure elle ne supportait ni l'avance ni le retard quand elle invitait alors elle appliquait ce genre de règles quand elle était elle même invitée quelque part afin de ne pas être mal vue en arrivant. Frappant à la porte elle attendit que la brune vienne lui ouvrir ce qui ne tarda pas et en pénétrant dans la maison elle sentait directement une odeur de patisserie la femme enceinte devait avoir fait un gâteau sans doute pour la reçevoir et Isalyne espérait qu'elle ne c'était pas trop fatigué pour elle ne voulant pas causer de soucis au bébé avec sa simple venue.  "  Je vais bien, tout le monde va bien du moins au dernière nouvelle du matin et oui mon mari est toujours à son travail je crois qu'il a épousé son bureau plutôt que moi" Isa était une bonne pâte elle ne faisait pas de crise à son chéri quand il rentrait tard, elle ne faisait pas de crise quand il partait plutôt le matin et qu'il ne répondait à aucun coup de fil dans la journée mais cela commençait à beaucoup plus lui peser mais elle gardait le sourire et ne disait rien prenant sur elle en se disant que Benett n'avait jamais été l'époux le plus présent du monde et qu'elle ne pouvait pas lui demander de l'attention d'un coup d'un seul, heureusement elle avait ses deux enfants et une vie sociale active, car sans travail elle n'aurait pas eut beaucoup de contact avec l'extérieur sans cela. " Et toi ? Le bébé et son arrivé comment cela évolue ?" C'était sans doute plus important que sa vie de couple qui était attaqué par la routine et l'habitude d'avoir deux vies séparer.


Revenir en haut Aller en bas

Sarah Strauss
Admin sexy - Heureuse pour mon âge
avatar

Messages : 139
Métier : Animatrice au zoo
A Hamburg depuis : Toujours
Points : 271
Date d'inscription : 27/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Isalyne * L'heure du thé   Mer 1 Aoû - 1:00

La jeune femme s'empresse d'aller ouvrir à sa meilleure amie lorsque cette dernière se manifeste à sa porte et rapidement la questionne pour savoir comment elle se porte, ainsi que sa petite famille comme elle sait parfaitement que le mari d'Isalyne est curieusement très absent, même si à la fête du port elle a signalée à son amie l'avoir vu seul, ayant loupée Lisa de peu. Mais ce n'était pas tout, elle savait aussi que Gabi, la fille aînée, avait quelques soucis avec l'autorité et une certaine rébellion en ce moment comme elle était contrariée par leur déménagement à Hambourg, alors qu'elle avait dût tout abandonner à Berlin. Sarah pouvait comprendre, de fait, que la situation pour son amie était compliquée mais comme à son habitude, Isalyne se préoccupe d'avantage des autres que d'elle-même et questionne rapidement Sarah quand au bébé à naître.

«- Il ou elle va bien, je ne sais toujours pas si c'est un garçon ou une fille mais... Il n'est pas venu pour la deuxième échographie et je ne suis pas certaine qu'il viendra pour la troisième et dernière... Je suppose que son mariage avec Barbie est plus préoccupant.»

La jeune femme soupire jalouse, frustrée. Il avait dit qu'il s'apprêtait à la demander en mariage, quand elle avait fuit sous les menaces de Madame Obermayer et Sarah était certaine que cette dernière le savait parfaitement, ce qui avait motivé qu'elle se montre plus convaincante cette fois ci pour faire sortir cette femme de l'existence de son fils. Sarah s'en était aperçu trop tard malheureusement pour elle.

«- Enfin bref c'est moi qui suit parti, après tout, je ne peux m'en prendre qu'à moi-même.»

Et elle n'avait jamais vraiment dit pourquoi à Isalyne. Alors que le mari de cette dernière était avocat et aurait peut-être put lui donner un tuyau. Sauf qu'elle n'avait clairement pas les moyens de s'offrir les services de ce type. Elle invite Isalyne à passer au salon comme pour changer de conversation et apporte le gâteau dans le salon, après avoir mit l'eau du thé à chauffer.

«- Et je commence à fatiguer, il me tarde d'être en congé maternité, les journées deviennent vraiment longues. Début août, c'est pas si loin. Mais plus la date approche plus... j'angoisse. Pourtant les médecins pensent que l'enfant arrivera à terme... c'est juste... que c'est pas le schéma idéal pour devenir mère. Enfin bref. J'vois pour ton mari... Entre ceux qui sont agrippés à leur taf et ceux qui sont scotchés aux jupes de leurs mères, on est vraiment pas aidés nous autre. Du coup tes petits monstres sont en vacances ?»



Until the end
I will always love you. If I could tell you not to do that, not to marry her, I would do it... Please, don't say her yes...


Revenir en haut Aller en bas

Isalyne Rosenthal
Heureuse pour mon âge
avatar

Messages : 49
Métier : Femme au foyer
A Hamburg depuis : Une année
Points : 234
Date d'inscription : 14/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t993-isalyne-rosenthal-femm
MessageSujet: Re: Isalyne * L'heure du thé   Sam 4 Aoû - 22:39


L'HEURE DU THÉ ★ ft Sarah Strauss
Venir chez Sarah lui faisait plaisir et puis elle pourrait un moment donner sortir de sa vie d'épouse et de mère au foyer pour redevenir une femme à part entière avec une identité propre, peu de gens sachant qu'elle souffrait toujours du fait de ne pas avoir pu mener une grande carrière professionnelle comme elle en rêvait quand elle avait vingt ans et qu'elle ne savait pas encore qu'elle tomberait très vite enceinte. Elle avait bien sûr répondue au interrogation de la jeune femme sur sa famille et son mari mais elle avait aussi vite ramener la conversation vers la grossesse de la jeune femme bien plus intéressante à son goût que son histoire de famille un peu tendu en ce moment et Isa fut heureuse de savoir que l'échographie c'était bien déroulé même si le père de l'enfant ne c'était toujours pas pointer ce qui n'étonnait pas la mère de famille sachant que la relation entre les deux futurs parents était complexe et sans doute pas prête à changer de suite. " Ton bébé ne te rend pas la tâche facile à cacher son identité j'avais réussie à savoir pour les deux à la deuxième écho mais ils écartaient les jambes aussi ce qui aidait. Tu devrais l'y obliger après tout un enfant ça se fait à deux et ça doit s'assumer à deux il ne peut pas se retirer tout obligation parce qu'il va en épouser une autre" Même si cela rendait sa position difficile il devait assumer ce qu'il avait fait et la conséquence de tout ceci à savoir un futur enfant à naître qui n'y était pour rien, les enfants ne devant jamais payer pour les erreurs ou les problèmes d'adulte c'était la philosophie d'Isalyne.

L'histoire n'était pas simple elle savait que la brune était partie mais elle savait que cela n'était pas parce qu'elle n'avait pas ou plus de sentiment pour le futur papa mais parce que la maman de celui-ci n'était pas tendre et ne validait pas l'histoire ce qui avait précipité la fin du couple même si les deux femmes évitaient de revenir trop souvent sur le sujet pour ne pas faire souffrir Sarah qui devait déjà accepter tout un tas de chose. " Tu est partie oui mais tu sais bien que tu n'est pas la responsable de tout cela, tu n'as pas été aidée et soutenue comme tu aurais dû l'être mais on ne pourra pas changer ça j'ai bien peur et il va falloir réussir à trouver un équilibre entre vous pour le bout de chou qui va arriver" Parce qu'elle ne connaissait pas toute l'histoire sachant juste pour les relations tendue entre la mère et la belle-fille et qu'elle trouvait déjà cela triste et moche une mère ne devant pas se mettre en travers du bonheur de son enfant selon Isalyne en tout cas.

Sans doute voyait-elle les choses différemment parce qu'elle était une mère totalement dévoué à ses enfants, elle n'en avait eut que deux mais ils avaient été toute sa vie elle avait mit de côté toute envie personnelle de côté pour pouvoir les élever et les voir devenir des jeunes adultes épanouie comme devrait le vouloir tout parent même si cela n'était pas toujours vrai. " La fatigue va de paire avec la grossesse, et l'angoisse surtout pour le premier est normale on la ressent toute même quand on est dans un cadre parfait pour donner naissance à un enfant on appréhende toujours la douleur les complications de dernière minute et le fait de ne pas être capable de bien s'occuper du bébé. On est pas gâté ça c'est clair mais on est pas à plaindre non plus on a un toit sur la tête des enfants en bonne santé et de la nourriture dans nos assiettes" En côtoyant souvent la misère Isalyne avait apprit à relativiser et a ne pas se plaindre sans arrêt de ce qui n'allait pas dans sa vie.





It's gonna be alright
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Sarah Strauss
Admin sexy - Heureuse pour mon âge
avatar

Messages : 139
Métier : Animatrice au zoo
A Hamburg depuis : Toujours
Points : 271
Date d'inscription : 27/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Isalyne * L'heure du thé   Dim 5 Aoû - 0:17

«- Je ne tiens pas forcément à le savoir non plus je me dis que j'aurais la surprise, la chambre est de toute façon dans les tons neutres... pour ce que j'ai déjà put acheter et installer en tout cas. Et j'ai essayé de faire de même dans les vêtements. Du bleu pâle, du crème, du beige, du blanc, des marrons... Je pense que je suis parée au niveau vêtements, peu importe le sexe. Ma mère en devient folle dès qu'elle passe devant une boutique de vêtements pour enfants.» remarque Sarah avec un léger sourire.

Un enfant, la perspective de devenir parents, l'idée de devenir grands-parents, pour d'autres, ça a de quoi rendre fou. On se met à parler à un ventre comme des idiots, on gaspille de l'argent tant et plus dans des vêtements que le bébé ne portera que quelques jours, parce qu'à cet âge là ça grandit vite et qu'au final les gens achètent trop de choses, trop de vêtements. Lysander et Aiden s'y sont mit, eux aussi et quelques amis de la demoiselle également, qui commence à crouler tout les vêtements en zéro à trois mois.

«- Ouai... je ne suis pas responsable...»

Ils devaient trouver un terrain d'entente pour le bien de l'enfant mais peut-être que Gaspar n'avait tout simplement aucune envie de s'impliquer dans la vie de ce bambin et comptait laisser Sarah gérer seule cela. La demoiselle aurait aimé que les choses se passent autrement mais ce n'était malheureusement pas le cas. Elle n'avait jamais dit la vérité, toute la vérité à Isalyne. Mais non en effet ce n'était pas sa faute, vraiment pas sa faute. Et c'était peut-être le moment de confier ce qu'elle avait sur le cœur. Elle l'avait dit à Lysander pour se soulager d'un poids mais en parler à une femme, recueillir son avis féminin, lui serait peut-être bénéfique.

«- Elle a menacé mes parents, sa mère. Il allait me demander en mariage, il me l'a dit... Bref elle a débarqué chez nous un jour et elle a menacé mes parents, de leur faire des histoires... Ils n'ont pas de grands moyens et elle en a à foison, ils n'auraient jamais rien put faire... Elle a fait un chèque et je suis parti... sans rien dire. Enfin j'ai laissé un mot dans son dv préféré, pour expliquer les choses mais il ne l'a jamais lu... j'ai pris des risques pour rien. J'ai filé l'argent à une œuvre de charité.... On s'est recroisé, on a dérapé alors qu'il venait de se fiancer et voilà, le reste t'es au courant....» souffle la demoiselle. «Je me dis qu'elle ne doit pas encore savoir pour l'enfant... Elle s'en serait prise à mes parents déjà sinon, je pense...»

Parler de tout ça avec Isalyne lui fait du bien, elle a l'impression que tout est moins lourd d'un coup. Il est certain que toutes les mères doivent être angoissées la première fois et Isalyne sait de quoi elle parle, l'entendre ne manque pas de rassurer quelque peu Sarah sur son futur statut de maman et son impression d'être totalement incompétente dans une telle situation.

«- Heureusement que je t'ai ! J'ai enfin choisit le pédiatre ! A deux mois de la naissance il était temps, si j'accouche prématurément, tout ça... j'espère que ça n'arrivera pas... Y'a pas de raisons que ça arrive hein?»



Until the end
I will always love you. If I could tell you not to do that, not to marry her, I would do it... Please, don't say her yes...


Revenir en haut Aller en bas

Isalyne Rosenthal
Heureuse pour mon âge
avatar

Messages : 49
Métier : Femme au foyer
A Hamburg depuis : Une année
Points : 234
Date d'inscription : 14/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t993-isalyne-rosenthal-femm
MessageSujet: Re: Isalyne * L'heure du thé   Jeu 9 Aoû - 22:26


L'HEURE DU THÉ ★ ft Sarah Strauss
" Je n'ai pas pu contenir ma curiosité moi je devais savoir et pour les deux, et pourtant j'avais mis des couleurs pastels pas forcément dans le cliché du bleu pour le petit garçon et du rose pour la petite fille mais j'aimais savoir et pouvoir m'imaginer avec un bébé sans me tromper dans le sexe ou me faire des films. Les magasins pour bébé m'en parle pas c'est un véritable endroit magique tu rentre pour acheter une grenouillère tu ressort avec la boutique au complet en dix tailles différente alors que ton bébé n'aura pas le temps d'en porter le quart" Isalyne avait fait ça elle aussi autant pour Gabi que pour Danny alors qu'elle avait eut l'expérience de la première pour savoir que le deuxième n'aurait pas besoin d'autant mais c'était la folie acheteuse d'avant bébé, le craquage de chacune devant les pièces trop mignonnes des magasins pour enfant qui savaient comment faire fondre une femme pleine d'hormones et tout son entourage pour faire un plus gros chiffre. Mais bon les temps avec les bébés passaient trop vite pour pouvoir contrôler ses pulsions de ce genre là et elle savait que cela était humain et que Sarah n'était qu'une futur maman comme les autres couvée et étouffée sous les cadeaux ses proches essayant sans doute aussi de faire oublier l'absence du papa que mentionna ensuite la brunette donnant des envies de meurtres à Isalyne.

La plus âgée des deux voulaient que la plus jeune comprenne un chose et l’intègre dans sa petite tête pour de bon afin de ne pas culpabilisé inutilement elle n'était pas responsable du fait que le père ne s'implique pas dans la grossesse et dans l'évolution du bébé il avait fait un choix et même si cela n'était pas le meilleur choix pour l'enfant à venir mais choix que personne ne pouvait faire à la place du futur géniteur tout le monde n'ayant pas le courage d'assumer les conséquences de leur actes. " Concentre toi simplement sur le bonheur de ton enfant le reste est secondaire je l'ai appris au fur et a mesure du temps tu sais..." Isalyne elle même avait dû faire grandir deux enfant avec un père quasiment tout le temps absent entre le travail et sa famille Benett n'était pas souvent à la maison ou quand il l'était souvent les enfants dormaient surtout quand il était encore petit et elle avait su trouvez son bonheur dans cette manière de faire étant comblée de voir ses enfants sourire, rire et être heureux tout simplement.

La brunette apprit des choses concernant l'histoire entre l'ancienne belle mère et la belle fille visiblement cela avait été plus loin que le fait de ne pas la tolérer comme elle le pensait c'était du grand n'importe quoi d'aller aussi loin quand on savait que le fils de la femme était amoureux de celle-ci et que c'était à lui de choisir qui allait faire partie de sa vie et qui n'allait pas en faire partie, pour le coup Isalyne était réellement sur le cul. " Tu n'aurais pas dû plier Sarah elle n'as pas le droit de te menacer tu aurait dû lui en parler directement au lieu de fuir je comprend mieux le fait qu'il ne s'implique pas pour le bébé il doit ne pas avoir compris et continué à t'en vouloir d'être ainsi partit" On lui aurait fait le même coup elle aurait sans doute été la première à tempêter et à être complètement folle de colère. " Tu ne peut pas la laisser faire pourquoi ne m'en a tu jamais parler mon mari aurait pu t'aider à te défendre contre cette harpie elle n'as aucun pouvoir sur ta vie et sur ton intimité bon sang" Bon au moins maintenant elle était au courant et pourrait aider la jeune femme à ne plus se laisser faire parce qu'Isalyne ne pourrait pas laisser la mère de son amant faire pression sur une femme enceinte cela lui était inconcevable.

" Tu aurais eut des signes et puis une fois dans ton huitième mois ce n'est plus prématuré c'est sans danger dans la plus part des cas du coup tu ne devrais pas avoir de soucis mais c'est toujours bien d'avoir un pédiatre à porter de main rien que pour pouvoir leur posé un tas de question sur les bébés surtout quand on attend notre premier" Elle en avait tellement posé quand elle attendait Gabi et elle n'avait que vingt ans une grande enfant elle même en fin de compte.





It's gonna be alright
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Sarah Strauss
Admin sexy - Heureuse pour mon âge
avatar

Messages : 139
Métier : Animatrice au zoo
A Hamburg depuis : Toujours
Points : 271
Date d'inscription : 27/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Isalyne * L'heure du thé   Jeu 9 Aoû - 23:11

«- Ahah j'avoue que je suis curieuse aussi des fois, je me demande ce que ce sera... je ne sais pas trop. Ta fille me tanne sur les réseaux sociaux pour le savoir mais le fait est que je n'en sais rien. Cela dit j'ai beau le lui dire elle continu, je pense que je ne vais pas m'en débarrasser comme ça !» elle a un petit rire.

Gabi est une tête de mule qui, quand elle a une idée dans la tête ne l'a de toute évidence pas ailleurs, la jeune femme s'en était parfaitement rendu compte avec le temps, même si elle ne connaissait pas Gabi depuis très longtemps, dans la mesure où même Isalyne était une connaissance récente dans sa vie et ce malgré la place qu'elle avait réussi à prendre dans l'existence de Sarah.

«- De vrais pièges tu veux dire ! La boutique magique ce serait que tout ça ne soit pas si cher mais ça l'est horriblement pour ce que c'est et pour le temps durant lequel l'enfant va le porter... et pourtant je sens que nous nous laissons toujours avoir quand nous rentrons dans ce genre de coins, alors que dans le fond on le sait que les bébés n'ont pas besoin de tout ça, qu'ils ne mettront pas tout. Mais c'est plus fort que nous, il faut croire.»

La demoiselle hoche la tête en écoutant les propos d'Isalyne, consciente du crédit qu'elle doit accorder à ces mots. Oui, elle doit absolument se concentrer sur le bonheur de son enfant à naître et sur l'évolution de celui-ci, faire ce qu'elle croit être le mieux pour l'enfant, agir toujours dans l'intérêt de celui-ci et tant pis pour le père. Tant pis s'il a fait un choix stupide, qu'il pourrait regretter plus tard. Sarah parlera tout de même de lui à leur enfant, pour que ce dernier sache qui il est, d'où il vient. Même si elle ne sait pas comment elle pourra expliquer, un jour, le choix du père, bien qu'elle n'en soit pas responsable.

«- Ouai... Je sais juste pas comment un jour je pourrais parler de tout ça à mon enfant... Je veux dire que je veux lui laisser la possibilité de se faire sa propre opinion sur son père... parce que je n'ai pas à moduler la vision que ce bébé aura de lui... et je ne sais pas comment m'y prendre pour en parler de manière neutre... Mais j'imagine que ça viendra avec le temps et que je saurais le dire sans dire que son père l'a abandonné... J'ose encore croire parfois qu'il va se pointer, prendre ses responsabilités, réaliser ce qui nous arrive...»

Sarah soupire, comme tout ceci est bien difficile à gérer. Et finalement elle parle un peu plus à sa meilleure amie, lui dévoilant pour la première fois les raisons qui l'avaient poussées à quitter Gaspar, bien au-delà de la simple intolérance de sa mère. Isalyne est choquée, naturellement et sa réaction ne surprend pas Sarah. Elle-même, qui ne se laisse jamais marcher sur les pieds, tiendrait le même discours pour une amie. Mais ses parents avaient étés dans l'équation.

«- C'était il y a si longtemps. Et après, je suis tombée enceinte en le recroisant... j'aurais put tout dire à ce moment là mais... elle avait menacé mes parents, elle a l'argent... Ton mari est certainement excellent dans son travail mais... je n'ai pas les moyens de le payer. Et je ne peux pas avoir de telles dettes envers vous !» Sarah se mord la lèvre inférieure. «Si je l'avais dis à Gaspar il y a deux ans et demi, elle aurait trouvé le moyen de faire accuser mes parents. Ils sont petits, sans défense, pauvres... Elle a l'argent pour payer de quoi leur nuire, de quoi faire des preuves...»

Sarah s'était sacrifiée pour ses parents, tout simplement. Elle le savait. Elle avait sacrifié son amour, sa vie de famille, son couple avec Gaspar pour quelque chose de plus puissant encore, selon elle, que l'amour d'une femme pour un homme : celle d'une enfant pour ses parents, les héros de son enfance, ceux qui ont tout donnés pour elle.

«- Oh oui c'est sûr, des questions, j'en ai un tas ! C'est le docteur Draxler !»



Until the end
I will always love you. If I could tell you not to do that, not to marry her, I would do it... Please, don't say her yes...


Revenir en haut Aller en bas

Isalyne Rosenthal
Heureuse pour mon âge
avatar

Messages : 49
Métier : Femme au foyer
A Hamburg depuis : Une année
Points : 234
Date d'inscription : 14/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
http://40isthenewsexy.forumactif.com/t993-isalyne-rosenthal-femm
MessageSujet: Re: Isalyne * L'heure du thé   Jeu 6 Sep - 17:46


L'HEURE DU THÉ ★ ft Sarah Strauss
" Gabi est très très curieuse quand j'attendais son frère elle me posait mille et une question elle semble l'avoir un peu oublié maintenant qu'elle grandit et n'aime pas l'avoir dans ses pattes. Tu devrais lui donner une fausse information je veillerais à ce qu'elle n'achète rien dans des tons non neutre pour le bébé ensuite histoire que cela ne soit pas totalement perdue mais je ne sais vraiment pas comment tu fait pour tenir et ne pas demander à chaque échographie le sexe je crois que je serais devenue folle de ne pas savoir" Isalyne connaissait bien sa fille et pour cause c'était elle qui l'avait créer et mise au monde puis élevé donc elle était sans doute la mieux placé pour connaître à la fois le côté curieux de la demoiselle et aussi son côté têtu qui n'était pas simple à dominer. En tout cas elle ne gronderait sans doute pas sa fille vu qu'elle était tout aussi curieuse qu'elle de pouvoir savoir le sexe de l'enfant à naître.

Les boutiques pour enfants avaient été son terrain de jeu préférer durant les premières années de vie de ses deux enfants mais il était clair qu'elle les fonds allant de paires avec ses envies de craquage dans les rayons pour petit. " Je dois dire que je n'ai jamais réellement fait attention à ça les prix le fait qu'ils ne le mettrait que peu parce qu'après je donne tout à des femmes dans le besoin qui elle n'ont pas les moyens d'en acheter le quart je pense que c'est ma manière à moi de culpabilisée moins de faire autant de folie pour des affaires d'enfant qui se fiche d'avoir une robe à la pointe de la mode ou le dernier petit jean sortis, eux le plus important c'est de dormir manger et avoir leur dose de câlin et de bisous. Chaque mère est ainsi elle rêve de couvrir son bébé de cadeau et ça passe aussi par les habits on est faible une fois qu'on est maman" Et même avant de le devenir car la grossesse et tout ses changements préparait le terrain pour que la femme laisse peu à peu place à la mère comme la réciproque pouvait être vrai dans l'autre sens par moment.

Quand au fait de devoir un jour expliquer au bébé que son père lui avait tourné le dos c'était un sujet bien plus sensible et une conversation qui serait bien plus compliqué, Isalyne savait que rien ne serait simple, dire la vérité pour le bien de l'enfant et ne pas enfoncer trop le père de celui-ci serait un équilibre bien compliqué à trouvé mais cela était faisable la brune en était sûre il fallait seulement se préparer à l'avance et suivre son cœur le moment venu pour que les mots ne paraisse pas récité, le plus dur étant d'accepter d'avoir cette conversation un jour ce qui ne semblait pas être le cas de Sarah qui pensait qu'un jour le père allait se pointer et accepter s'occuper de son bébé. " La vérité est que son père l'a abandonné Sarah tu n'aura pas d'autre manière de le dire il lui a tourné le dos et l'enfant aura besoin de le savoir même si cela est douloureux et peut le mettre en colère il sera ensuite libre de savoir si il veut ou non tenter d'approcher ce père qui la laissé derrière lui, parce que si ton espoir de le voir revenir ne se réalise pas il sera un père qui aura abandonner son enfant, un simple géniteur et cela est un simple fait pas un jugement ou une indication de comment l'enfant doit le traiter" Et l'homme devrait en assumer les conséquences si il venait un jour à vouloir laisser entrer sa fille ou son fils dans sa vie on ne faisait pas un enfant tout seul, et on se devait aussi d'assumer quand on en faisait un et ce même si cela ne faisait pas plaisir à notre maman. Ce que vient d'apprendre la brune la laisse sur les fesses elle ne comprend pas pourquoi elle n'en a jamais entendu parler avant et pourquoi la jeune femme n'as pas demandé d'aide plutôt que de simplement envoyé son histoire d'amour dans les roses.

Et surtout elle ne comprend pas comme une maman peut agir ainsi et privé son fils de son bonheur parce qu'elle n'avait pas validé le choix de sa compagne, Isalyne était mère et elle avait de l'argent grâce à son mari mais elle ne se voyait pas l'utiliser de la sorte et elle avait beaucoup de mal à encaisser toute les révélations qu'elle venait d'entendre. " Benett ne t'aurais jamais fait payer quoi que se soit voyons, et cette vieille peau aurait eut ce qu'elle méritait on ne menace pas les gens comme ça" Non elle ne comprenait pas pourquoi elle n'était pas venue chercher de l'aide il y avait d'autre moyen que d'accepter l'argent pour protéger ses parents. " Tu crois qu'elle va s'arrêter là ? Elle sait qu'elle à le dessus sur toi maintenant et si elle te menaçait à nouveau une fois le bébé né pour que tu l'abandonne ou qu'elle s'en occupe tu ne sera plus crédible parce que tu a accepté l'argent la première fois oh Sarah tu aurais dû demandé de l'aide même si tu ne voulais pas lui en parler à lui." Le bébé revint dans leur conversation et le sujet du pédiatre avait été abordé Sarah ayant enfin trouvé celui qui suivrait l'enfant à naître ce qui était une bonne chose à son stade de grossesse car un accouchement pouvait arrivé à tout moment. Quand elle lui donna le nom du praticien Isalyne eut un nouveau bug ouvrant grand la bouche. " Robain ? Oh il est excellent" Et là elle se dit qu'elle était un peu dans les ennuis si le médecin apprenait qu'elle se connaissait et si la brune remarquait qu'elle semblait assez bien connaître le médecin ce qui n'était pas logique vu l'âge de ses enfants.





It's gonna be alright
On croit toujours que certaines relations sont si fortes qu'elles pourront résister à tout, mais ce n'est pas vrai. La confiance qui s'étiole, la lassitude, les mauvais choix, les soleils trompeurs de la séduction, la voix chaude des sales cons, les longues jambes des sales connes, les injustices du destin : tout concourt à tuer l'amour. Dans ce genre de combat inégal, les chances de victoire sont minces et tiennent plus de l'exception que de la règle. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Sarah Strauss
Admin sexy - Heureuse pour mon âge
avatar

Messages : 139
Métier : Animatrice au zoo
A Hamburg depuis : Toujours
Points : 271
Date d'inscription : 27/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Isalyne * L'heure du thé   Jeu 6 Sep - 20:09

Sarah a un petit rire comme Isalyne souligne le fait que Gabi est une fille curieuse. Oui en effet c'est le moins que l'on puisse dire, elle l'avait largement remarqué comme cette dernière la tannait sur les réseaux sociaux pour apprendre le sexe de l'enfant. Mais apparemment cette curiosité de la demoiselle au sujet des bébés ne datait pas d'hier. Vraisemblablement, elle avait déjà fait le coup à sa maman par le passé quand cette dernière était enceinte de Danny. Mais les choses avaient changés aujourd'hui alors que l'adolescente ne supportait plus vraiment son frère. Sarah n'avait pas vu leur relation se détériorer, mais elle avait remarqué quelques fois, en allant chez Isalyne, que ce n'était pas le grand amour entre les deux enfants de la famille. Gabi semblait en vouloir à son cadet, sans que Sarah n'en connaisse les raisons.

«- Oh oui je pourrais peut-être l'entraîner sur une fausse piste en effet ! Oh tu pense qu'elle achèterait quelque chose pour le petit ? Il ne faut pas, qu'elle garde donc ses sous pour elle.» déclare gentiment Sarah, un rien gênée à l'idée de recevoir un cadeau de la part de la fille de sa meilleure amie, même si l'attention était absolument adorable. «J'avoue que ce n'est pas l'envie qui m'en manque parfois ! J'imagine que c'est un désir commun à toutes les mamans, pour se projeter, tout ça....» admet la future maman.

Sarah hoche la tête alors qu'Isalyne fait part de la démarche qu'elle avait eut des années plus tôt en décidant de faire profiter les futures maman dans le besoin des affaires que ses propres enfants ne mettraient plus. C'était tout à son honneur, vraiment et c'était beau de voir une femme avec autant de cœur. C'est ce que Sarah avait noté en premier lieu chez Isalyne. Cette dernière avait de l'argent, mais n'en avait pas perdu la tête, elle se souvenait d'où elle venait et gardait les pieds sur terre, bien encrés dans la réalité du monde, à voir la misère qui y traînait parfois.

«- Je pense que je ferais la même chose. Je me sais chanceuse d'avoir eut des amis aussi impliqués dans cette naissance à venir, qui m'ont beaucoup aidé, peut-être bien plus que je ne le mérite, pour subvenir aux besoins de cet enfant. Je croule littéralement sous des habits qu'il ne devrait pas trop user, même si avec les régurgitations et tout ça, les bébés doivent souvent être changées plusieurs fois par jour. Mais du coup, je pense que tout sera en assez bon état à la fin pour que je donne moi aussi. Je pense que c'est important, il y a toujours tellement plus malheureux que nous...»

Sarah a un emploie et une toit au-dessus de sa tête, elle en est reconnaissante, elle sait que c'est déjà beaucoup mieux que ce que d'autres ont, malheureusement. Elle est loin de se plaindre de sa condition, même si celle-ci n'est pas idyllique, c'est vrai. Sa situation de future mère célibataire amène son lot de questions alors qu'elle appréhende les questions que son enfant posera un jour, si Gaspar ne se décide vraiment pas à assumer son rôle de père. Elle espère encore un sursaut de la part de l'homme, mais elle n'est pas sûre que cela arrive et elle ne sait pas, dans le fond, si Friederika ne s'en est pas mêlé, comme toujours. Mais il pourrait se rebeller, il devrait se rebeller, au lieu de plier encore devant sa mère, si c'est le cas.

«- Tu as sans doute raison. Il faudra seulement que je me montre assez neutre dans mes mots pour ne pas l'enfoncer et parasiter le jugement que mon enfant fera de tout cela, car je ne veux pas décider à sa place, influencer son choix. Il aura peut-être besoin de rencontrer son père et je ne veux pas qu'il s'en prive en sentant de l'animosité de ma part à cette idée, surtout.»

La question serait délicate à traiter mais elle avait encore largement le temps pour ça, ce n'était pas demain la veille que son enfant demanderait des comptes, même si ça passe vite. Elle espérait néanmoins que les Obermayer ne le repousseraient pas vivement si le petit décidait de les rencontrer. Mais rien n'était moins sûr de la part de ses anciens beaux-parents, malheureusement, elle avait des raisons d'être bien inquiète.

«- Tout de même, cela m'aurait gêné... c'est un grand avocat, je devine que ses tarifs sont loin d'être accessibles à toutes les bourses.... Je ne te connaissais pas encore à l'époque, en plus, mais vous demander un tel service...»

Sarah est trop humble, elle n'aurait pas put s'y résoudre. Cela aurait été trop difficile pour elle de ne pas payer quoi que ce soit, elle se serait sentie éternellement redevable envers Benett Rosenthal s'il avait prit sa défense pour la gloire. Et pourtant elle sent bien qu'Isalyne a raison et qu'il aurait put gagner ce procès pour elle.

«- Je ne pensais pas tomber enceinte à cette époque... Je devais disparaître de sa vie, ne plus le revoir.... C'est ce qu'on a fait pendant deux ans et puis... et puis on a foiré...»

C'est en entendant Isalyne parler, émettre ses hypothèses, que la demoiselle réalise l'ampleur de la merde dans laquelle elle se trouve. Ses tourments sont probablement loin d'être terminés, elle le réalise maintenant et tout ça lui fait peur. Non, elle n'était pas prête à laisser son enfant aux «bons soins» de Friederika et encore moins de l'abandonner. Elle ne pourrait jamais faire cela. Elle se battrait. Coûte que coûte. Parce que son bébé était désormais sa priorité, avant ses parents, même si elle ne comptait pas les abandonner. Cependant, elles finissent par changer de sujet comme tous ces problèmes sont loin d'être heureux et de les mettre à l'aise.

«- Oh tu le connais ?» s'étonne Sarah alors que son amie menait ses grossesses à Berlin, loin d'ici, loin du docteur Draxler. «Il était encore jeune quand tu étais enceinte de tes petits.... probablement étudiant, interne... comment l'as-tu connu !?» s'enquit Sarah en sondant le visage d'Isalyne pour tenter de découvrir une réponse dans l'expression de son visage.



Until the end
I will always love you. If I could tell you not to do that, not to marry her, I would do it... Please, don't say her yes...


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Isalyne * L'heure du thé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Isalyne * L'heure du thé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ANGLADE REMET LES PENDULES A L'HEURE
» Heure du début du draft?
» Dernier heure
» 17h: Heure de Colle pour Clara
» Yoho, quand sonne l'heure...[pv Luth]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
40 is the new sexy :: Hambourg :: Altona :: Habitations-
Sauter vers:  
L'intégralité du forum appartient à ses administratrices: crackintime, London , Warren et Elsy. Toute reproduction partielle ou totale de son contenu est interdite.
© 40 is the new sexy